LETTRE D'UNE INCONNUE, de Stefan ZWEIG

Publié le 1 Décembre 2010

Roman - Editions Stock - 105 pages - 10 €

 

 

Lu en format Audiolib, 2 CD, 13 €

 

  

L'histoire : Vienne. Le jour de son anniversaire, un écrivain reçoit une lettre. Alors que la maladie l'emporte, une inconnue lui confesse son amour total, passionnel, inconditionnel et tapi dans l'ombre, dans cette unique et ultime lettre. Depuis l'adolescence... L'auteur l'a pourtant croisé plusieurs fois au fil de ces années, mais il ne l'a jamais reconnue. Même si, et il l'ignore, il lui a fait un enfant qui vient de mourir.

 

 

 

Tentateur : La réputation de l'auteur + Audiolib

Fournisseur : Audiolib, merci pour l'envoi

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

 

Mon humble avis : Tout s'explique...  Je comprends l'engouement général pour cet auteur autrichien.

Stefan Zweig se glisse brillamment dans l'esprit et la plume d'une femme qui, toute sa vie, a aimé en silence, sans rien demander, ne prenant que ce qui lui était donné. Cette confession passionnelle est saisissante d'abnégation, de réalisme, de lucidité et de cruauté. Car toute passion amoureuse unilatérale est l'annonce d'un drame. Chaque étape de cet amour obsessionnel est décrit avec maestria sans aucune mièvrerie. On n'a jamais envie de rire de notre inconnue. Au contraire, on la plaint de tout de notre coeur. Stefan Zweig décortique la passion amoureuse de l'intérieur, loin d'une quelconque étude scientifique ou statistique. Nous sommes juste dans l'émotion entière, dans les sentiments. Le texte est entraînant, pas une seconde d'ennui dans ce monologue servi par une écriture soignée, délicieuse, fluide, intime et littéraire. Magnifique ! Quiconque a un jour aimé de passion se reconnaîtra dans l'attente, le geste, le regard, l'envie, la peur, la fuite, l'espoir, l'obsession qui vous habite tout entier. Souvent, ces amours passent, mais chez notre inconnue, il est resté, toute sa vie durant. Et chacun conviendra qu'il y a pire que de ne pas être aimé...  c'est de ne pas être reconnue par votre voisin, par l'homme que vous croisez dans vos sorties mondaines, par l'homme qui vous a tenu dans ses bras et vous a aimée, ne serait-ce qu'une nuit. Dans la vie intime, sociale ou dans notre entourage, le pire effectivement, c'est de ne pas être reconnu.  Et cette humiliation extrême est formidablement bien décrite par l'auteur dans ce texte qui m'a réellement bouleversée.

Je ne connaissais pas Stefan Zweig, malgré les multiples recommandations. Je suis touchée en plein coeur par son magnifique talent, qui relève vraiment du sublime. Ce livre m'a emmenée en appesanteur . Et si c'était le début d'une passion dévorante et unilatérale pour cet auteur ???!!! Ce qui est sûr, c'est que comme nombre de lecteurs, j'en redemande ! Aucun doute, je lirai les autres oeuvres de Stefan Zweig !

 

 

J'ai "lu" ce livre en format Audiolib... Aussi, demain, par un autre billet, je vous décrirais mes sensations à la découverte de ce format nouveau... pour moi.

 

L'avis de Leiloona, de Bibliza 

 

D'ailleurs, si vous souhaitez découvrir cette "lettre d'une inconnue" et expérimenter le livre audio par la même occasion, j'en fais un livre voyageur...

Pour vous inscrire, vous devez tenir un blog que je connais ou que mes copines blogueuses connaissent. Vous devez aussi vous engager à ne pas garder le "livre" plus d'une semaine chez vous. Lorsque vous le recevrez, vous trouverez bien une heure et demi de libre dans la semaine suivante !

Pour vous inscrire, un commentaire + envoi de votre adresse postale par un mail via le lien contact de mon blog 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs, #Livres audio, lectures audio

Repost0
Commenter cet article

ulaz 13/12/2010 08:03



"Lettre d'une inconnue" est un livre que je vais me procurer au plus vite. Après avoir été subjuguée par "Le joueur d'échecs" (nouvelle que je te conseille vivement), il me tarde
de découvrir l'oeuvre de Zweig. Ton billet ne fait que confimer tous les avis enthousiastes qu'on peut lire sur la blogo. A ne pas rater, donc !



Géraldine 23/12/2010 15:52



@ Ulaz : j'ai effectivement l'intention de découvrir l'oeuvre complète de Zweig dans un délais plus ou moins bref, donc le joueur d'échecs en fera partie !



Ellcrys 02/12/2010 20:53



Quelle merveille que ce livre ! C'est le deuxième texte que je lisais de Stefan Zweig et même s'il m'avait déjà charmé, c'est avec Lettre d'une inconnue que je suis tombée littéralement amoureuse
de lui, de sa plume. Il sait tellement parler des femmes et toucher les femmes que nous sommes. A croire, qu'il nous connait par coeur. Dans tous les cas, je souhaite tout lire de Stefan Zweig,
qui est mon auteur chouchou !



Géraldine 20/12/2010 12:27



@ Ellcrys : je te suis tout à fait dans ton enthousiasme envers cet auteur et dans ton projet de lire toute son oeuvre !



Edelwe 01/12/2010 20:04



Un livre très tentant! Je l'ai déjà noté dans ma LAL!



Géraldine 02/12/2010 21:55



@ Edelwe : Si tu veux, j'en fais un livre audio voyageur !



Cynthia 01/12/2010 16:06



L'un de mes livres préférés ! Il doit être agréable à écouter ;) Comme le dit Mango, une fois qu'on commence avec Zweig, on ne s'arrête plus !



Géraldine 02/12/2010 21:55



@ Cynthia ; ö oui, très agréable, surtout avec la voix d'une telle comédienne. La suite chef !!!



keisha 01/12/2010 15:37



Et voilà, tu comprends maintenant les soupirs suscités par l'auteur? Il réussirait à rendre le bottin passionnant, alors quand c'est de l'amouur, tu imagines!



Géraldine 02/12/2010 21:53



@ Keisha : Oui, et en plus, pas de mièvrerie dans l'amour dont il parle, juste de la passion, de la vraie, qu'on ne peut pas juger, juste déplorer pour la pauvre victime.



Mary 01/12/2010 14:15



je ne connais pas cet auteur mais ton billet me motive à le découvrir je suis sûre qu'il y plein de livres de lui  à la biblio. Merci.


Pas trop froid chez toi ? Nos on a eu la neige . Bisous.



Géraldine 02/12/2010 21:52



@ Mary : D'après la blogo et ma belle soeur, cet auteur est incontournable et je confirme !!!


Quant au froid, ça y'est il est bien là ! Ce soir, je devais aller au ciné. Annulé pour cause de routes déjà glissante à 18H30....



Irrégulière 01/12/2010 13:40



Il vient juste d'arriver dans ma PAL... les grands esprits se rencontrent ^^



Géraldine 02/12/2010 21:50



@ Irrégulière : Et bien tu va te régaler tout en te laissant caresser par cette douce plume !



clara 01/12/2010 08:32



Quand on commnce à la lire, on en redemande ! C'est pire que le chocolat...



clara 01/12/2010 08:31



Une fois qu'on commence à le lire, on en redemande ! C'est pire que le chocolat ...



Géraldine 02/12/2010 21:49



@Clara : Et bien cela promet des kilos en plus !!!



mango 01/12/2010 08:23



Quand on a lu cet auteur une fois,on y revient toujours ensuite!



Géraldine 02/12/2010 21:47



@Mango : Tout le monde semble bien s'accorder sur ce point là !