Articles avec #un monde de chat tag

Publié le 1 Août 2020

les chats de hasard, Anny Duperey, récit, témoignage, littérature, adoption, avis, blog

Récit -Editions Points - 222 pages - 6.50

Parution d'origine aux éditions du Seuil en 1999

Le sujet : Anny Duperey révèle l'impact qu'ont eux certains chats sur sa vie... Et notamment des chats de hasard... Mais qu'est-ce donc que des chats de hasard ? Des chats qui s'installent dans votre vie comme s'ils vous étaient destinés, des chats que vous trouvez mal en point dans une haie en plaine nature et dont vous sauvez la vie. Des chats avec qui vous partagez une relation hors du commun.

 

Tentation : Le titre, évidemment

Fournisseur : Ma PAL

 

 

Mon humble avis : Ma passion et mon dévouement pour les chats, mon amour sans borne pour mes 3 félins ne sont un secret pour personne. Ce livre m'était incontournable et une magnifique invitation une lecture paisible et douce comme... un chat !

J'ai rarement éprouvé une telle osmose avec les mots que je lisais. Je me diluais en eux, ils s'infiltraient en moi aussi délicieusement qu'un baume, si apaisants. Quelle harmonie entre l'écrivaine et moi, entre les personnages principaux (les félins) et moi ! Un pur délice, un temps hors du monde, mais dans le mien.

Le récit et le style sont à l'image d'Anny Duperey : délicate, vivante, souriante, pudique et franche, rassurante, investie, intelligente, subtile, révoltée et aimante.

L'actrice évoque sa vie et les épreuves qui l'ont jalonnée avec tact, joie, tristesse, mélancolie, peine, et enthousiasme. Jusqu'à 8 ans, enfant, elle vivait avec ses parents chez sa grand-mère, une femme qui vivait entourée n'animaux et notamment, de 13 chats. C'est à cette époque-là qu'Anny Duperey apprend à observer, à respecter et à  les aimer. Puis vient le drame, ces deux parents décèdent. La voici orpheline... Et son deuil, elle va l'enfouir pour ne l'entamer pleinement et douloureusement que vingt ans plus tard, lorsqu'elle accueillera son premier chat de hasard, Titi. Et oui, ce sont les chats et leur présence rassurante, harmonieuse, fusionnelle qui lui ont permis de grandir, de se transformer, de creuser en elle et de trouver la force de sortir ce qui la cloue en sol depuis si longtemps. En même temps, Anny Duperey évoque ses débuts en tant qu'actrice, elle qui était très belle, trop belle même et qui devait du coup travailler deux fois plus dur pour convaincre de son talent. Puis vient sa vie de couple, la naissance de ses enfants, l'arrivée d'autres chats de hasard... et les décès de certains d'entre eux. Et oui, les chats nous apprennent beaucoup de choses, sur la vie comme sur nous, et notamment sur notre appréhension de la mort... En effet, la longévité d'un animal de compagnie étant relativement courte, nous sommes ou serons tous un jour confrontés à leur départ. J'ai vivement apprécié la discrétion d'Anny Duperey quant à sa vie privée. Certes, il en est question, mais uniquement quand cela a un lien avec les chats. Même ses compagnons humains ne sont pas nommés, tout comme très peu d'acteurs ou réalisateurs. Ce récit est tout sauf celui d'une "people". J'ai aimé aussi le fait qu'Anny Duperey ne nous offre pas un défilé ou une collection de chats. Elle est une femme à chat mais dans la mesure, en fonction de sa vie et des tolérances animales. Dans ce témoignage, il n'est question que de 5 ou 6 chats sur plusieurs décennies.

L'écrivaine évoque bien sûr la responsabilité de l'humain envers son animal de compagnie, l'engagement que cela représente sur la durée, et sur la réflexion profonde que mérite tout acte d'adoption. Elle décrit avec profondeur le comportement et les besoins de nos petits félins, fruit d'une observation attentive, aimante et objective. Elle explique la magie d'une relation humain/chat et tout ce qu'elle apporte aux deux êtres quand celle-ci est bien vécue. Quand ils vous aiment, les chats le font de façon inconditionnelle, quelle que soit votre humeur, votre physique etc... Et surtout, ce qui m'a le plus marquée car cela m'aidera à l'avenir à m'exprimer quand j'en aurais besoin... Les chats ne sont pas juste des chats, ou juste des animaux. Anny Duperey utilise l'expression "personne animale" et je trouve cela juste parfait.

Si vous n'aimez pas les chats au point de leur faire du mal, vous n'êtes pas sur ce blog ou alors je vous demande de le quitter. Si vous n'êtes pas fan des chats ou que vous ne les comprenez pas, ce livre vous éclairera avec délicatesse et humour aussi sur cet étrange animal. Si vous vivez déjà une belle histoire avec votre (vos) compagnon(s) moustachus, cette lecture vous fera ronronner de plaisir et de bien-être !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Livres autres - divers, #Un monde de chat

Repost0

Publié le 29 Février 2020

Quand les animaux s'en vont, Valérie Lebon, Communication Animale, Editions Favre, livre, témoignage, bien-être animal

Essai - Editions Favre -201 pages - 20 €

Parution le 6 février 2020

 

Le sujet :  Des histoires poignantes pour nous réconforter face à un deuil, nous aider à accompagner nos compagnons en fin de vie, et même apprendre à communiquer avec eux lorsqu'ils sont de l'autre côté.

Valérie Lebon, communicatrice animale professionnelle depuis dix ans, partage ici ce qu'elle a appris grâce à ses nombreux contacts télépathiques avec les animaux, vivants ou défunts, sur l'au-delà, leurs ressentis face à la mort et leurs messages pour les humains. 

 

Tentation : Le sujet

Fournisseur : Gilles Paris, merci pour l'envoi

 

 

Mon humble avis : Le sujet m'intriguant et pouvant me toucher, j'ai accepté la proposition de Gilles Paris : recevoir, lire et chroniquer librement ce livre. Et j'avoue, une fois celui-ci sur ma table de nuit, l'envie était moins là et ma lecture a commencé un peu à reculons.

Il faut dire que je suis athée, ou agnostique, puisque rien ne me confirme ou l'infirme l'existence d'un au-delà et encore moins d'un Dieu, et que je répugne assez à me questionner sur cela, par manque d'intérêt réel et aussi sans doute par refus du dogmatisme religieux que j'ai subi. Mais quelque part, je suis persuadée que les animaux ont une autre dimension que nous, d'autres sens, une part de "magie", et qu'ils n'apparaissent pas forcément par hasard dans une vie humaine (ils auraient une mission). Et bien évidemment, je suis convaincue que les animaux ont une âme, un esprit, une intelligence, des sentiments, comme tout être vivant !

Finalement, cette lecture m'a fait beaucoup de bien. J'y ai trouvé douceur, amour, bienveillance, même si ces pages abordent des moments difficiles : la fin de vie et le départ d'un animal. Pour l'instant, mes chats sont encore jeunes, donc je croise les doigts, mais je ne devrais pas être confrontée à leur départ avant un long moment.

Valérie Lebon fait de la communication animale, ce qui n'a rien à voir avec le comportementalisme animal. La communication animale, c'est entrer en contact avec l'âme de l'animal (qu'il soit chat, chien, cheval ou autre). La communicatrice peut comprendre les sentiments, ressentir les douleurs et les émotions des animaux. Avec quelques conseils ou de grandes formations, il semble que ce don soit accessible à tous à un niveau différent... ceux qui sont capables de se concentrer, de faire le vide total de leur propre esprit etc... Donc pas moi !

Valérie Lebon entre en contact avec des animaux vivants ou décédés, ceci, dans l'astral. Ici, le sujet est la fin de vie des animaux, ou l'au-delà de ceux-ci. Les animaux parviennent à lui faire comprendre par exemple s'ils sont prêts "à partir" (ce qui peut éviter des acharnements thérapeutiques), s'ils souhaitent de l'aide (euthanasie), de quoi ils souffrent éventuellement si le vétérinaire ne trouve pas la cause d'un délabrement de l'animal, s'ils ont un message pour leurs humains. En cas de décès brutal ou de cause inconnue, les animaux peuvent lui montrer ce qui a causé leur mort (comme un accident de voiture ou autre). Un animal vivant avec trouble du comportement (comme dépression ou autre) peut expliquer par exemple qu'il ne se remet pas du départ de son autre copain cheval ou chien...

Pour l'instant, mes chats vont bien et je n'ai pas besoin de ce type de communication. Mais je pense que lorsqu'ils parviendront à leur fin de vie, je me tournerai vers la communication animale pour prendre la bonne décision au bon moment, pour ne pas m'acharner et ne pas non plus trahir la confiance et l'amour que je partage avec mes chats.

Dans ce livre, il est évidemment question "d'autres dimensions", d'Astral, de réincarnation, de voyage de l'âme etc. En conclusion, l'auteure nous invite à ne "rien croire de tout ce que vous avez absorbé dans cet ouvrage, sans valider par le ressenti de l'expérience et/ou par le discernement de comment ça vibre en vous". En d'autres termes, chacun est libre d'en prendre et d'en laisser. J'avoue par moment c'est monté "un peu haut pour moi", ou ce fut parfois un peu "gnan-gnan" ou répétitif, mais j'en garde tout de même pas mal de choses, constatant dans la vie que je partage avec mes félins des réactions et des comportements intrigants,  de ce quelque chose d'impalpable et à priori d'inexplicable si l'on reste terre à terre. Et ces réactions et comportements "étranges", j'ai aussi pu les constater lors des nombreux sauvetages félins que j'ai pu réaliser ces dernières années. 

A noter, Valérie Lebon rappelle à plusieurs reprises que les communications avec un animal malade ou en fin de vie ne se font qu'après visite chez le vétérinaire, vétérinaire qui passera en revue les potentielles pathologies de l'animale. La communication animale ne remplace en rien le vétérinaire en cas de maladie physique.

Evidemment les personnes ultra sceptiques ou cartésiennes passeront leur chemin, tout comme celles et ceux pour qui les relations avec l'animal restent très basiques. Quant aux gens qui n'aiment pas les animaux, ils n'ont même pas dû lire le début de ce billet ! Pour ceux qui partagent une relation puissance et profonde avec leur animal, nul doute que cet ouvrage peut les aider à l'accompagner dans ces derniers instants de vie terrestre.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Livres autres - divers, #Un monde de chat

Repost0

Publié le 20 Octobre 2019

Je réalise que cela fait un an jour pour jour que mon trio félin n'a pas eu sa place sur mon blog ! 

A force de courir pour sauver des dizaines de chats, voilà ce qui arrive.

Un an, il s'est passé certaines choses évidemment ! Aya a eu 6 ans, Tsingy 5 ans et Praslin 3 ans.

Cet hiver, Tsingy a continué à développer une gingivite, devenue préoccupante, avec 2 dents abîmées. Plusieurs visites et soins vétérinaires n'ont rien pu faire... En mars, j'ai dû me résoudre à confier mon loulou au vétérinaire pour qu'il l'opère et lui extrait 3 dents. J'ai fait faire les tests (PCR)... Le verdict est tombé. Mon chat est porteur actif du calici virus (saloperie de maladie évolutive, très contagieuse, et dont on ne soigne que les symptômes jusqu'à un certain point). Mais de cette maladie, on ne guérit pas. Tsingy étant vacciné, il doit tenir ce virus de sa mère sans doute. Il est également porteur de la maladie du collet dentaire félin... Qui détruit les dents de l'intérieur. Maladie évolutive elle-aussi, mais non contagieuse. Mais depuis son opération, Tsingy se porte à merveille, s'isole sans doute moins qu'avant. Mais je sais que mon loulou de 5 ans sera assez vite un "grand père" sans dents :( . Mais les visites de vérif véto trimestrielles sont pour l'instant rassurantes. Du fait de la présence du calicivirus chez moi, évidemment, il est désormais hors de question qu'un chat étranger mette les pattes chez moi, même si c'est pour la bonne cause, trop de risques.

Praslin me fait de temps en temps une conjonctive à l'oeil gauche.... dans ces cas-là, collerette immédiatement, gouttes dans l'oeil prescrites par le véto... Sauf quand c'est à quelques jours d'un départ en vacances... Vitesse supérieure, visite véto et crème plus puissante.

Aya, cette année, ne m'a rien coûté en visite vétérinaire, mise à part celle annuelle pour la mise à jours des vaccins. Pourvu que ça dure !

Ce sont toujours mes amours, mes rituels, mes compagnons de vie et de TOUT ce que je fais chez moi, mes surprises, mes repères, mes habitudes, ceux qui m'attendent derrière la porte quand je rentre chez moi. Ils sont les témoins silencieux de chaque instant de ma vie chez moi. Ils sont mes animaux de compagnie, mais je suis aussi leur humaine de compagnie. A moi d'en prendre soin, de les aimer et aussi et surtout, de les distraire !

Et bien sûr, ce sont toujours les 3 plus beau chats du monde dans leurs catégories : chat tigré marron, chat marbré gris et chat blanc et noir !

Alors cette fois-ci, pas de photos potentiellement artistiques (de toutes façons, j'ai quitté Instragram où je passais des heures à poster des photos de mes chats et à en "liker" d'autres... Mais du quotidien, du saisi sur le vif avec mes loulous !

Mes compagnons de lecture, bien consentants pour quelques photos !

Mes compagnons de lecture, bien consentants pour quelques photos !

Le rituel du soir, quand je me couche pour bouquiner, Aya vien "pattouner" contre moi, sur "son" cache nez bien laineux !

Parfois, il arrive des chatastrophes ! Qui est le coupable ? Aucun n'avoue... Donc punition collective : ASPIRATEUR ! Puis, tiens, c'est bizarre, un nouveau pot, mais en plastique cette fois-ci ? Et oui, même après 5 ans de vie commune avec des chats, on continue à s'adapter !

Parfois, il arrive des chatastrophes ! Qui est le coupable ? Aucun n'avoue... Donc punition collective : ASPIRATEUR ! Puis, tiens, c'est bizarre, un nouveau pot, mais en plastique cette fois-ci ? Et oui, même après 5 ans de vie commune avec des chats, on continue à s'adapter !

Vive les jours de livraison ! A la maison, les croquettes arrivent par 10 ou 20 kg (direct au 2ème étage !) suivant les offres promo ! Et puis dans le carton, il y a toujours de la bonne pâtée et des lots de plumeaux pour remplacer les plumeaux défunts. Et ce qui est cool, c'est qu'on peut jouer avec le carton et les cordons plastiques verts ont toujours un vif succès !

Vive les jours de livraison ! A la maison, les croquettes arrivent par 10 ou 20 kg (direct au 2ème étage !) suivant les offres promo ! Et puis dans le carton, il y a toujours de la bonne pâtée et des lots de plumeaux pour remplacer les plumeaux défunts. Et ce qui est cool, c'est qu'on peut jouer avec le carton et les cordons plastiques verts ont toujours un vif succès !

Rien de tel que le prélèvement à la source ! Puis, le sac de croquettes, même vide, c'est super drôle aussi ! Mais le top du top, c'est l'émincé de poulet !

Rien de tel que le prélèvement à la source ! Puis, le sac de croquettes, même vide, c'est super drôle aussi ! Mais le top du top, c'est l'émincé de poulet !

Atelier remise en état de l'arbre à chat : Praslin assistant & testeur, Aya, inspectrice des travaux finis !

Atelier remise en état de l'arbre à chat : Praslin assistant & testeur, Aya, inspectrice des travaux finis !

Mes compagnons pour regarder la télé ! Cette émission sur les félins les a passionnés ! Tsingy s'est mesuré aux lionnes, Praslin c'est contenté de regarder à distance respectable. C'était très amusant de les regarder !

Mes compagnons pour regarder la télé ! Cette émission sur les félins les a passionnés ! Tsingy s'est mesuré aux lionnes, Praslin c'est contenté de regarder à distance respectable. C'était très amusant de les regarder !

Même quand la télé est éteinte, il y a toujours un chat à regarder, voire même un double chat !

Même quand la télé est éteinte, il y a toujours un chat à regarder, voire même un double chat !

UN DIMANCHE AVEC MES COMPAGNONS DU QUOTIDIEN !
Atelier changement des draps du lit : toujours l'occasion de faire les fous, de jouer, ou de faire le beau !

Atelier changement des draps du lit : toujours l'occasion de faire les fous, de jouer, ou de faire le beau !

Dernier moment lecture avant l'extinction des feux !

Dernier moment lecture avant l'extinction des feux !

Voilà ce qui se passe quand j'ai le malheur de m'éloigner de ma tasse de lait du petit dej !

De la tendresse dans ce monde de brutes !

De la tendresse dans ce monde de brutes !

Bref, vous l'aurez compris, vivre avec mes 3 chats est un partage de quasi chaque instant et l'occasion de mille émerveillements !

Bref, vous l'aurez compris, vivre avec mes 3 chats est un partage de quasi chaque instant et l'occasion de mille émerveillements !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost0

Publié le 12 Mai 2019

Et oui, cela ne s'invente pas... On nomme les habitants de Corfou les Corfiotes... Donc les chats vivants à Corfou sont des chats Corfiotes !

Il y en a beaucoup et un peu partout, ce qui fit mon bonheur... Leur poil est rêche tant les environs sont poussiéreux et l'atmosphère sèche. Leur nourriture ne doit pas être tip top non plus. Mais, à part un chaton avec un gros coryza, les chats avec qui j'ai partagé un moment semblaient en bonne santé apparente.

Le petit dernier, le petit rouquin, je l'aurais bien ramené dans ma valise !

Bon miaou dimanche !

 

UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES
UN DIMANCHE AVEC LES CHATS CORFIOTES

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Voyages dans les iles, #Un monde de chat

Repost0

Publié le 27 Décembre 2018

L'année dernière, à Noël, je me faisais offrir en cadeau une cage de trappage... Pour pouvoir trapper chats errants/perdus facilement sans devoir emprunter le matériel. Je pensais utiliser cette cage qu'à partir de la fin du printemps (saison des chatons puis des abandons estivaux). Tout a commencé bien plus tôt... Dès février en fait...

Ce qui fait que cette année, j'ai modifié le funeste destin de 30 chats. 30 chats du hasard ont croisé ma route, et je les ai sauvés d'une façon ou d'une autre.

Je dis "Je", mais c'est "NOUS" qu'il faut dire, car on ne sauve jamais un chat seule. C'est un travail d'équipes qui se créent au fil des urgences, des opportunités, des affinités, des compétences des uns et des autres, des possibilités, des places disponibles à droite ou à gauche, d'"échanges" de coups de mains avec des asso. Et dans les régulières, il y a Kadi, Julie, Corinne, Emilie et Solenne, avec qui nous formons la Dream Team !

Et il y a aussi ma chère voisine du RDC, Pascale, qui offre le gite, le couvert et l'amour à certains de ces chats !

Et puis, l'un des nerfs de la guerre est évidemment l'argent, car ces sauvetages ont un coût vétérinaire. Et même si certains vétérinaires sont très conciliants et accordent parfois des tarifs réduits pour les sauvetages, et bien tout de même... Nombre d'entre vous qui lisez ces lignes avaient participé à ses sauvetages en participant aux deux cagnottes leetchi que j'ai mises en ligne ici et sur les réseaux sociaux. Que vous soyez ici remercier ! Sans donateurs, on est bien impuissant malgré toute notre bonne volonté et le temps passé sur le terrain.

Il y a différentes façons de modifier le destin malheureux d'un chat... On peut sauver un chat complètement, en le sortant de la rue, en le soignant, en l'abritant et en le menant ensuite à l'adoption. Ceci est valable pour les chatons ou les adultes sociables (donc non sauvageons). Si un chat est sauvageon, on peut le stériliser. Cela lui évite de moult et épuisantes grossesses, cela calme ses ardeurs sexuelles donc évite bagarres et transmission de maladie souvent fatales à moyen et long terme... Et on sauve par procuration les dizaines de chatons à naître, puis les centaines et les milliers (la descendance des chats est très rapide). Tous ces chatons qui ne naîtrons pas n'auront pas à vivre dehors (et souvent y mourir), ne se feront pas écraser par une voiture, n'avaleront pas de poisons et ne rempliront pas les refuges qui débordent déjà et obligent ainsi les fourrières à euthanasier régulièrement.

Tout a commencé en février, sur ma commune. Un chat blanc en très mauvais état a été signalé.

C'était Flocon (nous avons su son nom ensuite car il était identifié et déclaré comme perdu). Il a donc été rendu à ses propriétaires. 

Il nous a fallu 5 jours et 5 soirs pour l'attraper... Mr refusait de rentrer dans la cage... Quelques jours de plus dans la rue et il n'aurait pas survécu dixit le véto. Voilà ce qu'il reste d'un croisé Main Coon après 2 mois d'errance.

C'est en sauvant Flocon que nous avons découvert une colonie de chats errants/sauvageons/perdus/abandonnés sur le même site.

Nous avons alors trappé Brit, sauvageonne (même si chez le véto, elle s'est transformée en ange pétrifié de peur !). Corinne a commencé sa quarantaine, car une famille d'accueil expérimentée en sociabilisation s'est proposée de l'accueillir et a trouvé une asso pour la prendre en charge (Les petits Korrigans). Qu'elle en soit encore remerciée, même si nos relations se sont distendues depuis.

Ensuite, j'ai lancé la première cagnotte pour récolter des dons et poursuivre l'action. Cette cagnotte a super bien marché ! Merci à tout le monde !

Trappage de la sauvageonne Moanie (sur un autre site) et participation à sa stérilisation urgente (suspicion de gestation) grâce à la cagnotte. Moanie ne s'est jamais laissée socialiser, elle a été relâchée depuis.

Retour à St Grégoire, ma commune. Trappage de Ninja (son nom indique comment s'est passé le trappage !). Ninja était déjà gestante de 4 chatons. Elle a été avortée grâce à la cagnotte puis relâchée après quelques jours de convalescence en intérieur.

Trappage d'un petit bouchon gris... Tout câlin ronron passé la panique de la trappe. Virgule, qui chez le vétérinaire, s'est révélé identifié, a donc été rendu à sa propriétaire... Virgule était porté disparu depuis 3 mois.

Toujours sur le  même site, trappage de "La callas" que nous pensions gestante aussi... Bon finalement, il s'appelle Pavarotti, donc pas gestant ! Mais stérilisé tout de même grâce à la cagnotte ! Et relâché sur le site d'origine car sauvageon.

Trappage et stérilisation (grâce à la cagnotte) de Chipie (vu son nom, c'est dire si elle nous en a fait baver !). Chipie était également gestante de 4 bébés. Elle a été relâchée sur site 2 petits jours après l'intervention, tant elle supportait mal l'enfermement. Chipie est une sauvageonne. Avec Ninja, et Pavarotti, se sont des chats que l'on ne touche jamais et que l'on ne voit pas à moins de 10 mètres (et encore, quand on arrive par surprise)

Ninja, Pavarotti et Chipie vivent désormais sur le site de la clinique en étant stérilisés. Nous avons rencontré le responsable sécurité de la clinique qui s'engage à ne pas appeler la fourrière (si nous parvenons à garantir la non prolifération féline) et nous accorde un emplacement où nous pouvons entreposer de la nourriture pour ces chats... Tous les 2 jours, un membre de la dream team va donc remplir les gamelles des loulous, gamelles que nous abritons des intempéries (et des pies) sous le toit de cette maisonnette également achetée grâce à la cagnotte. Pour info, le RDC de la maisonnette a été squattée à l'automne par un hérisson !

Donc so far, cagnotte =  co financement stérilisation Moanie, stérilisation Ninja, Chipie et Pavarotti et achat de la maisonnette. (Et évidemment, déparasitage interne/externe de tous ces chats qui passent par la case véto, ce qui a un coût également)

En mai, l'association "Les pachas" m'a demandé si je pouvais trapper une minette chez une retraitée à quelques kilomètres de chez moi. La minette était une squatteuse errante qui avait mis bas de 4 ou 5 chatons. Les chatons étaient mis à l'abri depuis le matin mais étaient trop jeunes pour rester sans leur mère. Donc trappage express, sans photo et la minette, que j'ai prénommée pour moi même Alberte (nom de la retraitée) a pu rester quelques semaines de plus avec ses chatons avant d'être stérilisée par Les Pachas (financement par Alberte) et relâchée chez Alberte. La présence de la minette ne la dérange pas, mais Alberte veut aussi éviter une prolifération ingérable. Et c'est donc à cette occasion que j'ai fait la rencontre de la phénoménale Alberte (nous y reviendrons plus tard).

En juin ou juillet, un autre site de chats errants a été découvert à Betton, dans la commune voisine. Je trappe une des minettes, (gestante de 3 chatons, stérilisation financée par "Ma cagnotte). Ultima coule désormais des jours heureux chez une bonne fée à la campagne, bonne fée qui accueille sur son terrain protégé des sauvageons dont personne ne veut. Ultima n'est donc plus une indésirable.

Avec la stérilisation d'Ultima, fin de la première cagnotte, où il ne reste que 22 €.

Pendant ce temps, en juin et juillet, Pascale et moi faisons famille d'accueil en binôme pour Félin Possible. Nous accueillons Oprah, puis Orson et Odyssée !

 

En juillet, trappage avec ma copine Dany (de la protection animale) de July. Sur un site plus ou moins désaffecté de la SNCF où les chats prolifèrent de façon exponentielle et inquiétante. J'ai juste aidé au trappage et à conduire et rechercher la minette chez le véto . July a été stérilisée, grâce à la cagnotte Leetchi de Dany (July était pleine elle aussi) et relâchée sur le site, car sauvageonne.

 

Juillet toujours, pendant la coupe du monde, trappage avec Kadi de ce chaton abandonné/errant/perdu sur le site d'un petit centre commercial en cours de démolition, entouré de barrières et de bandeaux jaunes "attention amiante". Deux petits dealers de quartier nous ont aidé à le localiser ! Le chaton, baptisé sur le coup Ngolo a été mis à l'abri par Kadi, sociabilisé. Puis proposé à l'adoption dans les règles de l'art (identification, vaccination et promesse de stérilisation). Ce petit bonhomme coule désormais des jours heureux dans sa famille pour la vie.

 

Début août, une soirée mémorable me ramène chez mon octogénaire préférée, Alberte ! J'y emmène Kadi et Murielle, une amie de passage chez moi juste pour une histoire de tupperwear ! Une chatte errante a fait des petits dans le jardin d'Alberte et de son voisin lui même nonagénaire ! Une chatte et 5 petits à trapper, pour qu'ils soient tous mis à l'abri à l'association "Les Pachas". Soirée mémorable à plus d'un titre (notamment deux heures de débroussaillage du jardin du papy, 3 chatons trappés qui s'enfuient par une porte de cage mal fermée, puis des chatons qui se font dessus dans la cage et qu'il faut nettoyer... j'en passe et des meilleurs, notamment Alberte qui nous propose un pétillant sans alcool. Hum hum... 14° tout de même ! Mais pour Alberte, pas d'alcool veut dire ni rhum ni Whisky. J'avais prévu d'aller porter la petite famille le soir même à destination, vu la tournure générale de la soirée, le transfert a été reporté au lendemain. Mais quelle soirée, successfull et joyeuse, pleine de rire malgré les nerfs !!!

Douchette pour les bébés... On en profite pour retirer quelques tiques... Et l'impression d'être une sage-femme dans une nurserie !

J'ai baptisé les bébés Kava, Maiana, Tabaï, Kiribati, et Bonriti. A droite, la mère s'appelle Tarawa.

 

Pendant ce temps, une histoire bien plus triste. Julie, de la Dream Team, a trouvé un vieux chat très mal en point près de chez elle. Ma voisine Pascale accepte de mettre Tunis à l'abri pour que nous puissions le soigner et le retaper. Tunis est identifié, mais son propriétaire ne veut plus en entendre parler. Les frais médicaux de Tunis seront payés par une cagnotte Leetchi mise en place par Julie. Hélas, malgré une opération d'un gros abcès buccal, l'état de Tunis s'est dégradé rapidement (il était Fiv + manifestement déclaré) et au bout de 10 jours, nous nous sommes résolues à le laisser partir, à abréger ses souffrances, bref, à l'euthanasier... Une première pour moi, une terrible épreuve... Je suis rester avec Tunis jusqu'au bout. R.I.P Tunis.

 

Mi août, de nouveau avec ma copine Dany, trappage sur le site SNCF d'Oligo et Orisha (malheureusement, nous n'avons jamais réussi à attraper le 3ème larron de la fratrie, qui est maintenant trop sauvageon pour qu'on puisse faire quelque chose). Oligo est Orisha sont mis à l'abri chez ma voisine Pascale, pris et charge par Félin Possible et trouveront chacun une famille d'adoption un mois et demi plus tard.

 Fin août... Retour sur le site de la clinique de Saint Grégoire. Une portée est signalée, dans les travaux et pas loin de la route... 4 chatons et la mère... Qui ressemble tellement à Chipie que nous les avons confondues toutes les deux au printemps... Cette chatte la a les mêmes tâches que Chipie, il y a juste son masque qui est inversé... Il y a de quoi y perdre son latin, vu que ce ne sont des chats que nous ne faisons qu'apercevoir ! Du coup, cette minette là s'appellera Pichie (le verlan de Chipie !) La dream team de St Greg s'organise. On assure un max de présence près du nid de la petite famille, pour les habituer à notre présence (tout ce petit monde est sauvageon, seule la mère semble un peu sociable mais très craintive/méfiante) et les nourrir. Ceci, le temps d'organiser le trappage et le post trappage... Anaïk, une copine de la PA qui habite à proximité, nous prête sa chambre d'amis pour héberger ces loulous. On réunit 2 cages convalo pour qu'ils aient assez de place pour 5 ! Le trappage se fait sur 2 soirs, un chaton manquant à l'appel le premier soir. Puis pendant 10 jours, avec 2 membres de la dream team, on s'organise pour passer chez Anaïk 2 fois par jour, pour nettoyer les cages (des fois, c'est vraiment burk !), nourrir la petite famille et commencer à sociabiliser ! Et surtout, il y a urgence à placer tout ce petit monde quelque part car dans quelques jours, je pars en vacances ! Une famille d'accueil près de St Brieuc se propose (Merci Elisabeth qui les as aussi sociabilisés ) et l'association les Petits Korrigans prend la mère en charge (stérilisation, tests), même si celle-ci accompagne ses chatons à St Brieuc. Le tout nous occupera plus de deux semaines.

Depuis, 2 chatons ont été adoptés, il reste à l'adoption une chatonne bleue et le tigré.

Et puis, R.I.P, tristesse... En novembre, Pichie, cette valeureuse maman chat, décédera brutalement et sans explication, en quelques heures... R.I.P Pichie...

Fin septembre, j'arrive sur un autre site où errent environ 17 chats... nourris par 2 dames... L'une d'elle a lancé une cagnotte leetchi, cagnotte pour laquelle je vous ai sollicités. Trappage et stérilisation de Prem's qui fera sa convalescence avec son chaton, lui-même déjà mis à l'abri pour cause de gros coryza. Prem's sera ensuite relâchée, et le chaton pris en charge par Félin Possible. Il attend encore sa famille pour la vie.

Suite à une dispute avec les deux nourrisseuses de ce site qui, malgré leur bonne volonté font (à mes yeux de la P.A formée à la dure et à la stricte au niveau sanitaire et autre)n'importe quoi et qui n'y connaissent rien mais ne veulent rien entendre de mon expérience,  et mon réseau, je me suis désolidarisée de cette cagnotte, non sans avoir récupéré l'argent que MES proches (famille, amis) y avaient mis... Cette dispute vient du fait que j'ai sorti Siamie du site... Siamie, vieille mamie d'environ 13 ou 14 ans, dans un état de maigreur catastrophique... Les 2 nourrisseuses voulaient absolument la garder sur le site, persuadée qu'elles étaient de pouvoir la soigner dehors) Mise à l'abri et soignée chez Pascale ma voisine, et prise en charge par l'association SOS Siamois Franco Suisse, la vieille Mamie a pu se retaper à gros coups d'analyses sanguines hebdomadaires, de traitements médicamenteux, presque 800 € de facture, de repos, de confort, de chaleur de bonnes pâtées et d'amour... Quand je l'ai sorti de la rue, Siamie avait la gueule dans un tel état qu'elle pouvait à peine se nourrir et était complètement anémiée. Après avoir repris énergie et presque un kilo, après avoir retrouvé tous ses globules rouges, la belle a été adoptée par une personne qui habite Fréjus, qui a eu un coup de coeur pour cette vieille chatte qui le valait bien ! Siamie est donc partie vivre au soleil, après un  peu plus d'un mois chez Pascale. Merci à SOS Siamois Franco Suisse d'avoir permis ce sauvetage émouvant et inoubliable, et merci à son adoptante ! Parce que franchement, ce n'était pas gagné d'avance, la véto pensant le pronostic vital engagée lors de la première visite. Pour elle, l'agonie était commencée... Quant à une aussi bonne adoption, je ne l'espérais même pas ! Donc voilà, je me suis disputée avec les nourrisseuses car pour moi, un site de chats libres ne doit pas comporter de chats sociables, ni de chats malades et en grande faiblesse. Dehors, on ne soigne que de la bobologie et non des maux très profonds. Et le but est tout de même de rentrer un maximum de chat et de les mener à l'adoption dans les règles de l'art et le respect de la loi.

Pendant ce temps, sur un autre site, et toujours avec l'argent de mes proches récupéré sur la cagnotte...

Trappage et stérilisation de Phucket ! La véto est sympa, elle répare gratuitement le bout d'oreille qui pendouille ! Et pendant sa convalescence, j'apprends que l'association S.O.S Siamois Franco Suisse accepte de prendre Phucket en charge pour la mener à l'adoption. Youpi ! Du coup quelques jours plus tard, je conduis Phucket chez sa famille d'accueil. Cette minette ne retournera pas non plus dans la rue ! Elle attend toujours sa famille pour la vie chez sa F.A

Sur le même site que Phucket, il y a Bangkok, une semi sauvageonne... Idem, trappage, stérilisation (financée par les particuliers chez qui squattent ces minettes) et relâchage (car pas de famille d'accueil pour sociabiliser, d'autant que Bangkok n'est plus toute jeune, donc sociabilisation difficile et très longue, et incertaine) après convalescence.

Toujours sur le site de Phucket et de Bangkok, erre une autre chatte, qui sera ensuite nommée Névis... Pas besoin de la trapper, elle est très sociable avec les particuliers chez qui elle squatte et qui financent la stérilisation (encore merci à eux). Moi, je fais les aller/retour véto comme pour les 2 autres. Névis est estimée à un ou deux ans... Et est elle est tellement sociable et "ok chats" comme on dit dans le jargon que me vient une idée... Je contacte le Chapuccino, l'un des 2 bars à chats de Rennes, qui proposent des chats d'association (donc des rescapés) à l'adoption via le bar à l'ambiance feutrée. Le Chapuccino accepte de prendre Névis en ses murs et de la proposer à l'adoption, à condition qu'elle soit négative aux tests FIV et FELV (puisqu'on ne peut pas mélanger des chats qui seraient positifs au Felv avec des chats qui sont négatifs). Avec la cagnotte, je finance donc les tests de Nevis, et les tests sont négatifs !!! Puis passage chez un autre véto pour identification et vaccination avec Névis ceci aux frais de l'association Ker Kazh, du 56, qui chaperonne et prend en charge les démarches vétérinaires du bar à chats.  Voilà Névis à l'abri, au Chapuccino, attendant sa famille pour la vie ! Qu'elle attend toujours d'ailleurs !

 

Au Chapuccino, je pense alors à une jeune chatte du site des 17 chats, qui est très sociable et aussi très "Ok chats". Je vais donc la chercher sur le site, Corinne, de la Dream Team, lui offre une pièce pour 2 semaines de quarantaine, avec la cagnotte, je finance les tests FIV et FELV (Négatifs, youpi) et voilà la belle Orzola au Chapuccino avec un passage chez le véto pour identification, stérilisation et vaccin, aux frais de Ker-Khaz. Orzola s'est très vite habituée au lieu et une semaine plus tard, elle était adoptée !!!

 

Avec le départ de Siamie de chez Pascale, Pascale a trouvé dès le jour même que c'était un peu vide chez elle. "T'inquiète pas, je t'arrange cela". Sur une page facebook de protection animale, il y a un SOS pour mettre à l'abri une jeune minette, abandonnée par ses ex propriétaires lors d'un déménagement. La minette semble en bonne santé, elle est sociable et a déjà été stérilisée par la personne chez qui elle squatte depuis son abandon...  Son bon état général nous fera un peu des vacances à Pascale et moi, après l'aventure Siamie. Le lendemain, Madhue arrive donc chez Pascale... qui décide de l'adopter définitivement quelques jours plus tard. La voici donc identifiée, vaccinée etc... Et en famille pour la vie !

Avec cette adoption, ça sonne un peu le chômage conjoncturel, ou le repos, la pause, les vacances au niveau des sauvetages... Et bien non, une petite dernière pour terminer l'année. Un après midi glacial de décembre, mon ex chef du Mac Do de St Grégoire m'appelle.... Il y a un chaton mal en point sur le parking du Mc Do... Me voilà partie pour 6h30 de trappage pour un petit bout de choux... qui s'est réfugié dans une bouche d'égout... Donc la moitié de l'aprem avec la tête dans la bouche d'égout, dont on a réussi à retirer la galette supérieure. Vive le réseau et les copines, je suis rejointe très vite par Solenne de la Dream Team pour m'aider et me tenir compagnie.... Et bénie soit-elle... Solenne peut accueillir le chaton chez elle pendant une semaine. Ouf car sinon, je ne savais que faire de ce chaton, aucune asso rennaise ne prenant alors de chats en charge faute de places et de moyens. Donc 6h30 plus tard, la petite terreur est enfin trappée... Et oui c'est une fifille qui ne restera pas terreur très longtemps. En fait, elle n'est pas terreur mais terrifiée... Dès le lendemain, Solenne l'apprivoise et cette cocotte est désormais toute câline ronron et fan du plumeau... Une chatonne normale donc ! Depuis vendredi dernier, elle est arrivée chez Pascale, qui lui dédie son bureau, pour poursuivre la quarantaine. Once again, financement des tests par les reliquats de la cagnotte et début janvier, Oluline, puisque c'est le nom que je lui ai donné, rejoindra elle aussi le Chapuccino pour trouver sa famille d'adoption !

Et voilà, chronique d'une année de protection animale bien chargée. Je remercie ici tous ceux et toutes celles qui ont apporté leur aide logistique, financière, active sur le terrain, active sur les réseaux sociaux (car on y passe du temps aussi, sur ce Facebook pour trouver des solutions). Il y a des personnes que l'on croise qu'une fois, qui marquent et d'autres avec qui on forme une équipe au fil du temps.

J'espère que 2019 sera plus calme car pour être honnête, en 2019, j'ai souvent mis ma vie perso entre parenthèses. Mais je ne regrette rien, toutes ces vies sauvées ou une surpopulation féline évitée sur quelques sites, c'est une pierre à l'édifice de cette planète où rien ne va plus. Même si ce n'est qu'une pierre ou une goutte d'eau dans l'océan, c'est toujours mieux que de déplorer et de ne rien faire... Certes, je ne peux pas tous les sauver, mais ce n'est pas parce qu'on ne peut pas tout faire qu'on ne fait rien. Ces sauvetages sont gratifiants, et me font dire que je peux encore être utile et que j'ai acquis un réel savoir et de vraies compétences dans ce domaine. Et puis, il y a l'adrénaline et les rencontres félines et humaines magnifiques. Ce billet est là pour me souvenir toujours de ces chats qui ont croisé ma route, pour informer ceux qui me soutiennent financièrement de la bonne utilisation de leurs dons...

Mais surtout, ce billet est là pour montrer au "grand" (je suis prétentieuse !!!) public la situation des animaux de compagnie en France.... Et encore, je ne parle ici que des chats et que de mes petites actions, sachant que des centaines de personnes font la même chose que moi et bien plus encore... sans compter le boulot abattu par les assos et la SPA. Donc oui, la situation est catastrophique et pour que la courbe s'inverse, il faut que chacun soit responsable de SON animal, celui qu'il adopte.... L'identifier (c'est la loi), le stériliser, et ne pas l'abandonner.

Et puis, profitons de celles et ceux qui ont lu ce billet jusqu'au bout...

Si vous voulez m'aider à poursuivre mon action en 2019, n'hésitez pas à verser quelques euros sur ma cagnotte personnelle, celle que j'avais ouverte en février et qui est toujours accessible. Pour info... Déparasitage interne/externe : 10 €, stérilisation mâle : 39 €, stérilisation femelle : 69 €, avortement : 92 €... Ce sont des tarifs asso que j'ai négocié avec un vétérinaire... Donc inutile de les demander à votre propre vétérinaire pour vos propres animaux ;)

https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-geraldine-30039417

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost0

Publié le 21 Octobre 2018

Un dimanche avec mon club des chats, ça faisait un moment...

Les 3 loulous se portent bien... C'est le véto qui l'a dit lundi dernier, lors du rappel annuel de vaccin... qui me fait emporter environ 17 kg de chats chez le véto !

Le "régime" mélange de pâtée et de haricots verts conseillés par le véto l'an dernier pour baisser la quantité de pâtée à fonctionner.... Aucun n'a maigri... Mais aucun n'a grossi non plus !!!

Souvent, les gens se plaignent que les chats casses de bibelots etc... Chez moi, je pars du principe qu'ils font un tri de ce qu'ils trouvent moche et/ou inutile !

Quelques jours avant mon départ à Corfou en septembre... j'ai eu effectivement un bibelot brisé en 3 morceaux... merci les loulous, ça fait de la place... De ce fait, j'ai pu m'acheter une statuette d'Homer à Corfou, statuette qui avait donc une belle place qui l'attendait ! Il n'y a pas de hasard dans la vie quand on a des chats je vous dis !

 

Allez, bon dimanche à tous !

 

 

UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !
UN DIMANCHE AVEC MON CLUB DES CHATS !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost0

Publié le 15 Octobre 2018

BD - Misma Editions - 96 pages - 18 €

 

Parution en avril 2016

 

L'histoire :  Bienvenue au Club des chats ! Au Club des chats, on a le droit de se poursuivre dans toute la maison, de faire ses griffes sur le canapé, de renverser le sac de croquettes, de gratter la terre des pots de fleurs, et même de dormir toute la journée... Tout ce qui rend un chat vraiment heureux,  quoi ! Dans le club, il y a Marie, une jeune artiste peintre, et ses trois chats : Choupi, Plume et Nounours. Ces trois-là sont champions pour les bêtises et pour troubler le calme et la concentration de leur maîtresse. 

 

Tentation : Quelle question !

Fournisseur : Bib N°3

 

 

Mon humble avis : Tiens, une BD coréenne ? Pour être honnête, on le devine par le nom de l'auteure et par la ville de Séoul qui y est citée. Mais point par les traits des personnages... La plupart ne sont pas humains d'ailleurs. Il y a Marie, ses copines et le facteur. Mais les autres, ce sont des animaux. La cafetière est une vache, la bédétiste est une poule etc... Donc, en plus du club des chats, nous voilà un peu dans Zootopie. Mais si cette BD est Coréenne, il semble bien que le comportement félin soit universel !

Bien sûr, si vous détestez les chats, fort possible que cet album vous laisse de glace. Mais si vous les aimez au point de vivre chez eux et non plus chez vous, cet album est pour vous. Même si c'est gentillet, c'est bien drôle et évidemment, on y retrouve tout ce qui fait la vie des chats, le quotidien des humains, et les interactions entre l'un et l'autre ! Pour le pire, comme pour le meilleur. Et, comme il se doit, c'est le pire qui est souvent le plus drôle. Surtout qu'ici, les 3 chats de Marie parlent humains et pensent tout haut !

Les plus grosses gaffes félines, et chaque singularité, tic ou toc de propriétaires gagas de leurs chats sont ici compilés dans une histoire simple qui est surtout composée de saynètes ou le loufoque, voire l'ubuesque, n'est jamais très loin. 

Les dessins, colorés, sont classiques et limpides, comme des dessins qui s'adresseraient à des enfants, ce qui ajoute de la détente au parcourt de ces pages.

Alors, si vous avez besoin d'un bon moment de relaxation sans prise de tête, d'une lecture qui vous fera dire que finalement, vos petits monstres félins sont bien sages par rapport à d'autres, n'hésitez pas à pénétrer dans ce club des chats... Une lecture ronronnante vous attend !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD..., #Un monde de chat

Repost0

Publié le 27 Septembre 2018

Témoignage - City Editions - 256 pages - 10.00 €

 

Parution en 2014

Le sujet : Louise Booth est la mère de Fraser petit enfant autiste. Elle raconte son quotidien et son combat pour que son fils évolue. Et ces progrès tant attendus deviennent notoire quand la famille adopte un chat nommé Billy. La relation entre Fraser et Billy amènera détentes, rires et complicité dans la famille. Et étonnement, comme s'il avait,un 6ème sens, Billy sera toujours présent lorsque Fraser en aura besoin, quand une crise s'annoncera etc...

 

 

 

 

Tentation : Les deux sujets... Autisme et chat !

Fournisseur : CB + PAL !

 

Mon humble avis : Ce témoignage s'adresse à tous...Ceux qui aiment les chats et ceux que les félins indiffèrent, ceux qui ne se "sentent" pas concernés par l'autisme, ceux qui n'y connaissent rien ou au contraire, ceux qui côtoient une personne autiste de près ou de loin.

Mon amour et ma fascination pour les chats n'a ici plus de secret pour personne. Et je suis persuadée du bénéfice de leur présence dans la vie de quiconque comme dans la mienne. La présence de trois boules de poils chez moi m'a aidé de façon conséquente à diminuer les symptômes de ma pathologie psychiatrique et parfois à les maîtriser : la bipolarité. Certes, je n'irais pas jusqu'à donner un pouvoir de guérison aux chats, mais je suis sûre du bienfait qu'ils m'apportent, d'une relative sérénité, des rituels quotidiens qui me donnent des repères etc...Mais quelque part, je suis persuadée que mes chats m'ont, d'une certaine manière, sauvé la vie.

Ici, nous suivons sur cinq années le quotidien de Louise et Chris, ainsi que de leur fils Fraser, atteint d'importants troubles du spectre autistique. Au cours du témoignage, nous revenons sur sa naissance, ses premiers mois, le désespoir des parents, la difficulté de poser un diagnostic et le poids des regards accusateurs ou méprisants des autres. Cette famille s'agrandit ensuite par la naissance de Pippa... Malgré l'aide de leur entourage, de certains professionnels, la bienveillance de l'employeur de Chris (en gros la Reine d'Angleterre, puisque Chris travaille dans le domaine d'un château de la famille royale en Ecosse), les progrès de Fraser sont très lents et les régressions très fréquentes. Le texte de Louise Booth permet vraiment de se rendre compte des difficultés parfois insurmontables à vivre avec enfant autiste... Entre les stéréotypies, les crises de colère, les angoisses, l'hypotonie de Fraser qui l'empêche de se mouvoir normalement... Bref, on réalise à quel point chaque petit détail de la vie est compliqué, nécessite moult préparations, attentions, prévisions, contournements, adaptations, j'en passe et des meilleurs... Donc rien que pour cela, ce livre est à lire car très instructifs pour ceux qui n'ont jamais été confrontés à cette pathologie, comme pour ceux qui la connaisse de trop près, car il peut sans doute apporter quelques pistes et solutions pour améliorer le quotidien d'une famille.

Ensuite, Billy le chat surgit dans la famille et devient le pilier de Fraser, et son meilleur copain. Ce chat, manifestement doué de bien plus des 6 sens félins, accompagnera, stimulera et encouragera toujours Fraser dans son apprentissage, dans les grandes étapes de la vie du garçonnet... Tout en menant sa vie de chat. Il fait partie de ses animaux qui savent détecter une maladie, une crise etc... Là aussi, ce témoignage est important.

Vous vous demanderez sans doute pourquoi je ne couronne ce livre "que" de 3 pattes de chats... Et bien parce que le style, même s'il lit facilement, est le plus souvent assez basique et comporte quelques coquilles. Certes, on ne se dirige pas vers ce type d'écrit pour y lire de la grande littérature, mais là, je ne sais pas, ça m'a gênée par moment. Problème de style, de traduction, de relecture ? 

Ensuite, même si l'on vit le quotidien d'une famille, quotidien forcément très répétitif... puisque quotidien... vous me suivez ?... Bref, l'autisme ajoute forcément des habitudes, repères et rituels réglés comme du papier à musique et qui reviennent aussi... quotidiennement... Toujours est- il que j'ai tout de même trouvé cette lecture très répétitive dans son écriture, parfois désordonnée, et de ce fait, un peu longuette. Certaines coupes auraient donnés un peu plus de peps à ce récit sans en perdre l'âme ni l'objectif.

Nous quittons Fraser et sa famille quand le petit garçon atteint l'âge de 5 ans, et qu'il entre et s'épanouit dans une classe et une école normales, alors que tous les pronostics prédisaient le contraire. Comme quoi, même si la montagne à gravir est énorme, il ne faut pas baisser les bras et surtout... bien s'entourer... Même s'il s'agit d'un "banal" chat de gouttière.

Et, pour toutes les raisons citées ci-dessus, je ne peux que vous inciter à lire "Grâce à l'amour d'un chat".

 

PS : L'an dernier, bénévolement, je me suis occupée d'une petite fille autiste de 8 ans, non verbale, une matinée par semaine. Mais manquant de formation, me sentant trop désarmée et étant trop "éponge", j'ai cessé cette action bénévole au bout d'un trimestre.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Livres autres - divers, #Un monde de chat

Repost0

Publié le 10 Juin 2018

Voici les 3 chats que j'ai élu à l'unanimité comme les plus beaux chats du monde chacun dans leur catégorie :

- Praslin le plus beau chat tuxedo, alias chat noir et blanc !

- Tsingy le plus beau chat trigré/marbré gris !

- Aya, plus belle minette tigrée marron.

 

Je l'ai déclare aussi comme les chats les plus respectueux du sommeil de leur humaine puisque, si besoin, ils me laissent faire le tour du cadran (ça doit faire rêver plus d'un propriétaire de chat !)

 

Pendant que vous regardez ces photos, je suis de bénévolat pour la journée à la Braderie du Quartier Ste Thérèse à Rennes, pour l'association à laquelle j'appartiens : Félin  Possible. La braderie est l'occasion de parler de notre action, de recruter des bénévoles et surtout de gagner de l'argent en vendant moult et divers objets qui nous ont été donnés à cet effet... Du vide grenier donc...

Si vous ne pouvez pas venir me voir et m'acheter une bricole pour l'asso Félin Possible, vous pouvez tout de même nous aider par un petit geste tout simple... Car l'un des nerfs de la guerre pour sauver tous ces toujours plus nombreux chats et chatons abandonnés, c'est l'argent.

Félin Possible a donc mis en place un système de teaming.... En vous enregistrant, vous vous engagez juste à donner 1€ par mois à l'association. 1 € / mois donné, si discret dans votre budget et tellement pour les boules de poils à remettre sur pattes !

Si vous voulez donc participer au teaming, cliquez ici https://www.teaming.net/associationfelinpossible

 

Merci d'avance et bon dimanche !

UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !
UN DIMANCHE AVEC LES PLUS BEAUX CHATS DU MONDE !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost0

Publié le 6 Mai 2018

Pendant que je vais profiter du jardin d'une amie avec un bon Barbecue, je vous propose donc de tenir compagnie à mes 3 loulous : Tsingy (le gris), Aya (la trigrée marron) et Praslin, le blanc et noir !

 

Bon dimanche ensoleillé à tous !

UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !
UN DIMANCHE AVEC MA TRIPOTEE !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost0