LA FILLE A MA PLACE, de Catherine Le GOFF

Publié le 1 Février 2020

roman, la fille à ma place, catherine le goff, thriller, littérature, avis, chronique, blog

Roman - Editions Favre - 191 pages - 17 €

Parution le 23 janvier 2020 : Nouveauté !

 

L'histoire : La vie de Nin bascule en quelques instants... Lorsque, aveuglé par l'amour excessif qu'elle porte à son conjoint, elle tue la maîtresse de celui-ci. La voilà contrainte à la fuite, qui de France, la conduira en Italie et aux Etats-Unis. Mais surtout, celle-ci l'amènera à rencontrer son père biologique et surprise... sa soeur jumelle qu'il a élevée... Secret de famille, peur de l'abandon sont au coeur de ce roman qui commence donc par un meurtre...

 

 

Tentation : Le pitch de l'éditeur

Fournisseur : Gilles Paris, merci pour l'envoi.

 

 

Mon humble avis : Le pitch de l'éditeur, annonçant un thriller sous tension était très alléchant. Mais mon engouement s'est délité au fil de ma lecture, même si je salue bien bas la belle pirouette finale,  vraie surprise, qui permet de refermer le livre en se disant : Ah, tout de même... malgré tout.

Le début est parfait, vraiment sur le rythme d'un thriller, avec cette cavalcade de Nin, qui la mène à droite et à gauche, que l'on sait poursuivie par des tueurs payés par le père de la victime. Les découvertes sont nombreuses et inattendues (comme le père biologique et la soeur jumelle, Anna. - On apprendra au fil des pages pourquoi elles ont été élevées séparément, sans connaître l'existence de l'autre). Bref, la lecture est alors prenante et agréable... Puis cela s'est gâté pour moi... 

L'aspect thriller a fondu au point de presque disparaître, et que je me dise que ce roman est mal estampillé et le pitch de l'éditeur "sur vendeur", ce qui amène des déceptions lorsque l'on semble nous promettre autre chose. Car l'aspect fuite et réel danger, donc tension pour le lecteur, ne dure pas très longtemps.

En fait, les sujets évoqués (à résonance psychologique/psychiatrique) par l'auteure m'ont paru survolés. Et c'est dommage, car en tant que psychologue de métier, Catherine Le Goff avait forcément matière et connaissances pour approfondir le tout et le rendre ainsi vraiment intéressant et enrichissant. Mais non. De même, le père biologique "solutionne" tous les problèmes de Nin, sans que l'on sache vraiment comment. L'histoire se déroule sur tellement d'années que l'on en ignore le nombre, et cela m'a un peu handicapée. D'autant que j'ai relevé un anachronisme qui m'a fait bondir.... L'un des personnages a perdu sa femme il y a des années lors des attentats de New York en septembre 2001... Donc clairement dans le passé, puisqu'il y a eu deuil, abandon d'une maison... et avant l'apparition de Nin dans sa vie etc... Bref, dans le texte, on sent vraiment que du temps a passé dans la vie du personnage... Hors, page 137, en entête d'un chapitre, on lit "Au matin du 28 octobre 2001", soit un mois et demi après les attentats.... Bref, j'ai vraiment trouvé que cela ne collait pas.

De plus, j'ai eu la sensation que l'histoire était un peu un prétexte "fourre-tout", pour y évoquer les centres d'intérêts ou les rêves de l'auteure... En effet, Nin devient chanteuse, publie un disque qui l'amène tout de même à être invitée dans une émission télé, mais tout cela n'est pas du tout développé. Pas même secondaire, mais tertiaire... Donc inutile dans l'histoire. Ebauché mais pas développé, ni exploité. Certes, les bagages socio-psychlogiques que l'on porte en soi et qui peuvent mener à passer à l'acte impensable sont bien montrés. Montrés oui, mais analysés en profondeur non.

Dommage, le point de départ était bon, les rebondissements intéressants. Mais pour une fois, je vais dire que ce roman aurait mérité à être plus long, avec une psychologie plus étudiée et approfondie pour me plaire. Et surtout, que le suspense et le rythme thriller soir présent du début à la fin. J'attendais bien plus de ce roman prometteur.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 01/02/2020 12:37

Aah tous ces romans qu'on espère à la hauteur de nos attentes et qui déçoivent. C'est pour ça que j'attends souvent plusieurs avis avant de me lancer (à quelques exceptions près), je ne craque (presque) plus à tout-va et gère beaucoup (enfin, un peu) mieux ma PAL depuis quelques années, même si elle reste effrayante.