NOUS AUTRES, de Stéphane AUDEGUY

Publié le 13 Décembre 2019

Roman - Editions Folio - 261 pages - 6.80 €

Parution d'origine chez Gallimard en 2009

L'histoire : Pierre photographe portraitiste parisien, se retrouve au Kenya. Il doit procéder à l'enterrement de son père, qu'il n'a rencontré qu'une fois et qui fut choisi par sa mère comme géniteur. En feuilletant un guide touristique, Pierre apprend que le mot "Safari" signifie "Voyage". Le sien sera intense dans le Kenya d'hier et d'aujourd'hui, dans les traces de son père et au coeur de lui-même.

 

Tentation : Ma PAL + la destination

Fournisseur : Ma PAL

 

 

Mon humble avis : Le roman s'ouvre sur de superbes images... Un guépard dans le Masaï Mara (mais cerné de jeeps et de touristes). Une belle entrée en matière pour s'enfouir ensuite dans le coeur du Kenya, depuis les temps immémoriaux et leurs traditions, jusqu'à l'ultra mondialisation destructrice qui se glisse jusqu'aux tréfonds de chaque espace libre. Et ce, peu importe les dégâts causés pourvu qu'il y ait emplois et nourriture.

La rédaction de cette histoire est très particulière et requiert un peu de temps pour s'y adapter. En effet, sans trop prévenir, le récit passe régulièrement du "il" (l'auteur qui évoque son personnage) au "nous"... Nous autres... qui se révèlent être les esprits des anciens qui gardent un oeil sur leur terre et se souviennent. Ils sont les gardiens des temps, avant les colons, puis lors de l'arrivée des colons (anglais notamment) et de la construction d'une voie de chemin de fer, qui ne sera jamais rentable mais qui tuera à la tâche des centaines d'hommes. Les décès d'Anglais, d'indiens, de Coolies et autres sont comptabilisés. Ceux des indigènes, de cette population si négligeable ne le seront jamais. La voie de chemin de fer restera sur les cartes kényanes "comme une longue cicatrice de la peine des hommes".

Nous autres est comme un roman initiatique, que ce soit pour Pierre comme pour le lecteur. Il nous emmène d'abord dans le Kenya le plus accessible... Le touristique. Puis celui des expatriés et ainsi de suite, en passant dans des villages isolés jusqu'aux rives d'un lac débordant de crocodiles où aura lieu un enterrement qui suit des coutumes ancestrales. Le tout, en marchant sur les pas de Michel, père de Pierre, et homme ô combien extraordinaire, au sens littéral du terme. Pour Pierre, ce sera une rencontre post mortem avec son père qui bouleversera sa vie.

Et malgré la narration particulière, j'ai aimé profondément chaque ligne lue et servie par une jolie écriture emprunte parfois d'une douce poésie. Que d'échos en moi ! Je suis partie là-bas, dans le Kenya d'hier et d'aujourd'hui, et dans celui qui n'est plus tout à fait d'hier mais pas encore d'aujourd'hui. Un voyage aussi puissant que réaliste et instructif,  aussi poétique qu'incisif au coeur d'un pays et dans les méandres de l'âme humaine. Un récit sans concessions, qui ne cache rien sous le tapis et qui sait aussi mettre en valeur ce qui doit l'être, quitte à dépoussiérer. Sublime et rare.

 

"Il se répète qu'il est en Afrique, il sait bien qu'il n'existe rien qui soit vraiment l'Afrique, il sait bien que l'Afrique n'existe pas, qu'il ne se dirait pas à Milan qu'il est en Europe".

"Il sait bien qu'au début, il ne sert à rien de se raidir, qu'il faut fatiguer en soi le touriste, que les véritables photos viendront après."

"Les Indiens construisent et les Africains portent, les Anglais commandent et calculent".

"En 1902, Nairobi est belle et bien devenue une ville, puisqu'on y tombe malade en masse".

"Les Blancs sont comme les gnous des êtres migrateurs. Ils se paient à Loki de grandes filles frêles qu'en Europe, ils ne touchent qu'en rêve".

 

L'avis d'Yv

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

Antigone 27/12/2019 14:48

Voilà qui a l'air fort ! ;)

A_girl_from_earth 13/12/2019 22:00

Oh que voilà une petite trouvaille intéressante ! 2020, il faudrait que je me fasse plus de lectures thématique Afrique (auteur ou sujet).

Céline 13/12/2019 10:53

Il a l'air vraiment bien, cela pourrait bien me plaire rien que pour m'évader au Kenya :)
Merci pour al découverte, bonne journée !