UN HOMME, de Philip ROTH

Publié le 2 Octobre 2020

Littérature américaine, Philippe Roth, Un homme, avis, critique

Roman - Editions Folio - 182 pages - 7.50 €

Parution d'origine chez Gallimard en 2007

 

L'histoire s'ouvre sur les funérailles d'un homme de 71 ans... Sont présents quelques proches dans ce vieux cimetière juif à l'abandon près de Newark. Quelles furent sa jeunesse, sa vie d'adulte, sa vieillesse ? C'est à ces questions que répond ce vingt-septième roman de Philip Roth.

 

Tentation : Ma PAL

Fournisseur : Ma PAL

 

 

Mon humble avis : Philip Roth, encore un auteur qui est entré bien vivant dans ma PAL et qui en sort décédé il y a un peu plus d'un an... Et voici que je l'effleure avec un roman portant sur un sujet délicat : la vieillesse, qu'il a forcément vécue et d'ailleurs dont il témoigne, même si j'ignore s'il y a de l'autofiction dans ces pages, il y a certainement un peu de lui disséminé de-ci-delà (ne serait-ce que dans la pathologie cardiaque évoquée ici) Philip Roth a écrit cette histoire à l'âge de son personnage septuagénaire.

Philip Roth décrit et décrypte sans concession la grande descente inéluctable de la vie, et sa fin qui s'accélère alors que le corps ralentit. Tout rétrécit, le temps, le corps et ses artères, les possibilités. C'est l'heure où l'homme n'est plus actif et se retrouve libre de mener ses projets de longues dates. Sauf que l'énergie et les illusions, en autre d'un potentiel talent, s'amenuisent. Dans la famille, il est logiquement le prochain sur la liste et les amis et les relations disparaissent au fur et à mesure, tous victimes du même sort terrestre. C'est en quelque sorte la vie de Monsieur Toutlemonde que Philippe Roth nous narre de ses mots choisis, sans artifice, sans contour ni autres faux-semblants que ceux de la vie, dans un style limpide, qui ne verse pas dans le pathos, puisque Roth reste le plus souvent dans le constat. Une plume relativement neutre mais qui émeut beaucoup, puisqu'elle évoque l'inexorable issue tant collective qu'individuelle.

Ainsi, le personnage "Mr Toutlemonde" de Un Homme n'est pas nommé. Il peut-être une multitude d'entre nous tout en restant unique, comme l'est chaque individu, même si des similarités rapprochent. L'homme est donc au crépuscule de sa vie... une vie assez courante, presque banale. Une enfance dans une famille unie, des parents aimants, un frère aîné protecteur à qui tout réussi, tant dans les capacités sportives que dans l'univers de la finance. Puis deux garçons d'un premier mariage, une fille d'un second. Vint ensuite un très court troisième mariage, pour cacher un crime de chair... Et durant toute ces années, une très respectable carrière dans la publicité. Une vie faite de choix mais aussi de pulsions, qui ont pour conséquences, des décennies plus tard, de le laisser bien seul. Il doit désormais affronter la solitude et l'inactivité, en plus de sérieux problèmes de santé depuis ses plus jeunes années. Même son cher frère, il a réussi à s'en éloigner, par jalousie... Le frère qui n'a jamais connu un lit d'hôpital et qui garde les mêmes carrure et énergie malgré les années. Il n'a donc plus que cela à faire : repenser sa vie, ses regrets, ses remords, tenter de l'imaginer à travers les regards de ses proches et comprendre leurs reprochent... Et si possible, réparer ce qui est réparable, quand le corps ne l'est plus.

Un beau roman, sobre et sombre mais happant. Et même si j'espère ne pas être encore concernée par ce que traverse le personnage, j'ai tout de même observé le miroir qui m'était tendu pour réfléchir à mes choix passés et présents et leurs conséquences que je pense maîtriser actuellement, mais qu'en sera-t-il dans 25 ans ?

Je suis heureuse de cette lecture, moi qui suis si frileuse à me pencher sur les très grands auteurs américains qui souvent ne me conviennent pas (à moins que je ne choisisse pas les bons titres). En tout cas, Un homme me donne envie de mieux connaître l'écrivain Philip Roth, qui a n'en point douter, ne tombera pas de sitôt dans les oubliettes.

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article

Violette 07/10/2020 11:40

je crois que je n'ai lu de lui qu'Exit le fantôme dont les thèmes étaient les mêmes à peu près... j'avais aimé mais je ne m'en souviens plus tellement !

sylire 04/10/2020 16:35

Je te sais pas pourquoi j'ai indiqué @géraldine vu que je suis sur ton blog ! :-)))

sylire 04/10/2020 16:29

@géraldine : je l'avoue, je n'ai jamais lu cet auteur. Une lacune. Je crois que "un homme est l'un de ses plus marquants.
Tu en parles très bien et tu me donnes envie de le découvrir même si le thème est difficile.

A_girl_from_earth 03/10/2020 00:18

Le sujet n'est pas des plus joyeux mais je ne doute pas qu'il soit bien traité et le roman intéressant. De l'auteur, j'avais lu (ça remonte) Portnoy et son complexe, dans un tout autre genre. J'en garde un bon souvenir.

krol 02/10/2020 16:23

J'avais beaucoup aimé ce texte !

Céline 02/10/2020 11:30

Un autre qu'il faut que je découvre !
Bonne journée

Céline 02/10/2020 11:30

Un auteur *

keisha 02/10/2020 09:04

Je ne connais même pas ce titre. Oui, un bon auteur à lire.

Luocine 02/10/2020 08:23

Je viens de lire ce roman je suis aussi tres,admirative du talent de Philip Roth.