FRAPPE TOI LE COEUR, d'Amélie NOTHOMB

Publié le 29 Août 2017

Roman - Editions Albin Michel - 169 pages - 16.90 €

 

Parution le 23 août 2017 : Rentrée littéraire !

 

4ème de couv ; "Frappe toi le coeur, c'est là qu'est le génie" (Alfred de Musset)

 

Tentation : Quelle question !

Fournisseur : Ma CB !

 

 

 

 

 

Mon humble avis : Il y a quelques dates annuelles que j'attends avec impatience... La sortie du nouveau Nothomb en fait partie. Alors, aussitôt paru, aussitôt acheté et aussitôt lu dehors, par un bel après-midi d'été (Si si, il y en a eu quelques-uns en Bretagne)

Alors, comme je suis "connue" dans la blogo et mon entourage pour être fan et amie épistolaire d'Amélie Nothomb, mon avis sur le nouveau cru de celle-ci est souvent attendu. Donc en résumé : j'ai autant dévoré qu'adoré !

Et pourtant, le millésime 2017 est à mes yeux bien différents des précédents. Certes, dès les première lignes, on reconnait la plume de la romancière sans aucun doute. Personnellement, je la reconnaîtrais lors d'une lecture qui me serait faite à l'aveugle.

Et pourtant, dans frappe toi le coeur, pas de prénoms fantaisistes. Les personnages s'appellent Marie, Diane, Nicolas, Olivier, Elisabeth. Bon, Elisabeth Deux tout de même !

Amélie Nothomb développent deux sujets principaux dans ce roman ô combien émouvant, bouleversant, et même effroyable à certains égards : la jalousie pathologique et narcissique, passive puis active. Et la conséquence de cette jalousie est ici la déficience, que dis-je l'absence affective parentale. Amélie Nothomb n'a pas son pareil pour donner la parole aux très jeunes enfants qui comprennent bien plus que ce que les parents n'imaginent. Aussi, cette histoire prend vraiment et profondément aux tripes, au coeur. On est sur les nerfs face au comportement de Marie, on a envie de pleurer pour Diane, de la serrer dans nos bras, qu'elle ait 2 ans ou 25 ans. On rage devant l'aveuglement paternel. Cette jalousie qui aboutit à l'absence de fibre maternelle qui frôle la haine ou le mépris (là est toute la question) fait froid dans le dos. Mais Amélie Nothomb narre cette histoire à suspense sans juger ses personnages

Bien sûr, Amélie Nothomb laisse aussi la place à d'autres sujets qui lui sont chers : l'amitié (qu'elle soit délétère ou pure), la prime enfance, les sentiments extrêmes autant qu'équivoques et antinomiques, la beauté, la laideur et la maigreur. Bien sûr, il est bien question de champagne à un moment donné.

C'est un roman très sombre que nous livre Amélie Nothomb cette année, et je le répète, à mes yeux bien différents de sa biographie existante. Peut-être parce que cette histoire semble  exempte des extravagances auxquelles Amélie nous a habitués jusqu'ici. (A part, peut-être, pour le personnage de Stanislas). Il me semble, que si l'on omet l'écriture reconnaissable, ce récit aurait pu être écrit par un/une autre auteur. Et c'est bien la première fois que je pense cela d'un Nothomb. En fait, Frappe toi le coeur paraît ancré dans la vraie vie, une vie grave, et non dans un univers Nothombien étrange... Nous ne sommes plus dans un conte mais une réalité potentielle. C'est sans doute pour cela qu'il frappe autant le coeur et l'esprit et profondément l'âme.

 

2/?

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

Rebecca G. 03/09/2017 07:08

Je n'ai lu qu'un seul roman d'elle.... mais celui-ci je le note! Tu m'as donné envie!! :D

Rebecca G. 13/09/2017 13:52

Ca y est, il est dans ma PAL... ! :D

A_girl_from_earth 29/08/2017 21:31

Bon, moi j'aime bien la Nothomb qui joue la Nothomb (bien qu'à petites doses), et en particulier quand elle nous parle du Japon, du coup, je ne sais pas trop si je trouverais mon compte avec ce roman. Très beau billet qui lui rend un bel hommage en tout cas !

Noukette 29/08/2017 14:28

Je passe malgré ton bel enthousiasme, cette auteure n'est pas pour moi ;-)

Anne 29/08/2017 14:03

Tiens, tiens, tiens, un crû 2017 qui mériterait que je m'y intéresse ? En bibliothèque alors, je ne suis plus assez fan pour l'acheter.

keisha 29/08/2017 10:19

La presse a d'excellents échos, donc j'ai envie de le lire, pour une fois, sauf que j’attendrai bien le mois belge en avril. Et si Amelie se renouvelle, c'est n'est pas plus mal!

Pauline 29/08/2017 09:28

Tout à fait ! C'est encore plus glaçant que tout paraît possible. Il n'y a pas de décalage nothombien.

L'Irrégulière 29/08/2017 09:15

Je ne l'ai pas encore lu, mais il paraît effectivement que c'est un très bon cru ;-)