UN DIMANCHE QUI CHATONNE - Récit d'un autre sauvetage.

Publié le 14 Janvier 2018

C'était début août dernier...  J'étais à la SPA de Chateaubourg à promener des chiens.

Des habitants du quartier sont venus nous prévenir que 3 chatons à priori errants évoluaient dans un fossé de leur rue depuis quelques jours. Près d'une aire de covoiturage... le lieu classique d'abandon de chatons... Bien sûr, malgré les enfants qui entouraient ces chatons, aucun parents n'auraient pensé à déposer des croquettes, des bouts de jambon, bref, de la nourriture. Juste une pauvre gamelle d'eau.

Un chaton était très accessible et semblait assez proche de l'humain... Je l'ai donc attrapé sans mal par la peau du coup. Le 2ème, ce fut plus laborieux, et mes mains s'en sont souvenu un moment. Et le coup de vrai crachat que je me suis prise ! Une furie ce chaton. Pour tous les 2, direction une petite pièce de la SPA pour commencer leur quarantaine sanitaire et le déparasitage. Ces chatons sont criblés de puces.

Le 3ème impossible a attraper... Grimpé dans un arbre etc...

J'ai donc décidé d'y retourné le lendemain soir, à la tombée du jour, lorsqu'il n'y a personne dans la rue, que du calme... Equipée d'une cage trappe, de boites de thon, de lampe torche et d'un pique-nique, dont une bonne bouteille, j'y suis donc retournée avec une amie qui a bien voulu m'accompagnée.

Un papy et une mamie nous offre leur véranda pour nous abriter au cas où et un gamin de la rue nous indique qu' "il les a vu là-bas, près du petit bois". "Les?" . Et bien oui, en fait, il en reste encore deux !

Le premier, rentre facilement dans la cage. Le 2ème, c'est encore une autre histoire (le même que la veille !). Il nous a fallu quelques heures pour arriver au but ! Et encore, c'est à force de patience infinie, centimètre par centimètre, que mon amie Cécile a finalement réussi à le choper manuellement ! Alors que je refaisais pour la Nième fois le tour du parking de covoit entouré de sous-bois à l'aide de ma lampe torche pour voir s'il ne restait plus de chaton, j'ai entendu un miaulement déchirant, qui a transpercé la nuit ! Ah ! Bonne nouvelle ce miaulement, Cécile avait réussi à attrapée cette petite friponne !

Oui car en fait, c'est 4 chatons sont des fifilles !

La SPA étant fermée à cette heure là, c'est direction la salle de bain de mon amie Cécile pour les deux dernières rescapées ! En effet, Cécile possède un chat et dans ce cas, hors de question de mettre le "chat maison" en contact avec des chats juste sauvés, car on ne sait jamais de quelles maladies ils peuvent être porteurs. Par sécurité, les chats sauvés de la rue doivent toujours avoir une quarantaine de 2 semaines avant d'être mis en contact avec d'autres chats. Bref, dans la salle de bain,  une bonne gamelle de pâtée, des croquettes, de l'eau, tout est avalé goulûment ! Caresses plus ou moins acceptées, la petite tricolore donne du fil à retordre ! L'autre, typée Siam, ce laisse faire, ronronne, grimpe sur moi... On commence à retirer les puces...

Puis dodo pour tout le monde. Et le lendemain, dimanche, direction la SPA pour que les deux cocottes rejoignent leurs frangines ! Dans les jours qui ont suivi et les quelques semaines, je suis souvent passée les voir, pour jouer avec elles et les caresser. Depuis, elles ont toutes les 4 été adoptées. Une histoire qui finit bien... Même si j'envoie en enfer celui ou celle qui a lâchement abandonné ces boules de poiles en pleine nature... A 300 mètres de la SPA.. Quitte a être lâche, autant le faire mieux... Les chatons déposés dans une cage de transport devant la SPA une heure avant l'ouverture....Les chatons n'auraient pas passé quelques jours affamés dehors et le temps passé à les trapper aurait été économisé, même si, évidemment, je ne le regrette pas. C'est juste que c'est vraiment ignoble d'abandonner des bébés comme ça...

Mais encore 4 petites vies de sauvées, ça m'émeut, ça me rend un peu fière et utile. Et ce genre de sauvetage donne vraiment le sens de ma vie.

Voici Nouchka attrapée le 1er jour ! La cracheuse ! Qui se laissera très vite attendrir par n'importe quel jeu !

Voici Nouchka attrapée le 1er jour ! La cracheuse ! Qui se laissera très vite attendrir par n'importe quel jeu !

Voici Trinidad, celle qui nous a fait tant transpirer !

Voici Trinidad, celle qui nous a fait tant transpirer !

Voici Sanibel, la toute câline !

Voici Sanibel, la toute câline !

Et voici Frimousse ! Avec Nouchka, la plus délurée et "dominante" de la fratrie. Bref, dans les séances de jeu, avec Noucka, elles prenaient toute la place, reléguant Sanibel au 2ème plan !

Et voici Frimousse ! Avec Nouchka, la plus délurée et "dominante" de la fratrie. Bref, dans les séances de jeu, avec Noucka, elles prenaient toute la place, reléguant Sanibel au 2ème plan !

UN DIMANCHE QUI CHATONNE - Récit d'un autre sauvetage.
UN DIMANCHE QUI CHATONNE - Récit d'un autre sauvetage.
UN DIMANCHE QUI CHATONNE - Récit d'un autre sauvetage.
UN DIMANCHE QUI CHATONNE - Récit d'un autre sauvetage.
UN DIMANCHE QUI CHATONNE - Récit d'un autre sauvetage.
UN DIMANCHE QUI CHATONNE - Récit d'un autre sauvetage.
UN DIMANCHE QUI CHATONNE - Récit d'un autre sauvetage.
UN DIMANCHE QUI CHATONNE - Récit d'un autre sauvetage.
Le soir, dans la salle de bain de Cécile. Une petite Sanibel d'amour, qui se laisse parfaitement manipuler et qui ronronne une fois les premières craintes évacuées.

Le soir, dans la salle de bain de Cécile. Une petite Sanibel d'amour, qui se laisse parfaitement manipuler et qui ronronne une fois les premières craintes évacuées.

En haut, début "de chasse aux puces" dans la salle de bain, en attendant le déparasitage complet le lendemain à la SPA. En bas, idem pour Nouchka à la SPA le dimanche matin, du produit antipuce et on tente de choper quelques puces, mais pas facile avec les poils longs de la belle !

En haut, début "de chasse aux puces" dans la salle de bain, en attendant le déparasitage complet le lendemain à la SPA. En bas, idem pour Nouchka à la SPA le dimanche matin, du produit antipuce et on tente de choper quelques puces, mais pas facile avec les poils longs de la belle !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Un monde de chat

Repost0
Commenter cet article
A
Bonsoir

Ce soir, je jouais avec mon chat et je me rappelai du chaton qu elle etait quand nous l avons accueilli, de la photo qui m avais fait craquer sur sa bouille d amour.
Un peu triste, je me dis que c est dommage, je n ai pas conservé sa 1ere photo qui m a provoquée un coup de coeur. Je decide alors de faire des recherches sur internet en tapant sur google son nom et son lieu d adpotion.
A ma grande surprise, je tombe sur votre blog et la reconnait immédiatement!!
Je tiens alors à vous remercier infiniment pour votre travail aupres de la spa et pour l article que vous avez dédié à ces 4 chatons. Il nous a permis de connaitre l histoire de notre amour de chat.
Nous avons adopté Sanibel en septembre 2017 à la Spa de Chateaubourg. Elle est adorable, tres caline comme vous avez pu la decrire. Elle a su largement trouver sa place au sein de la famille. Elle s appelle a present Fripouille.
J espere que vous aurez mon message et c est avec grand plaisir que je pourrai vous transmettre quelques photos.
Tres Cordialement,
Amelie
Répondre
G
Bonjour Amélie ! Quelle joie, quelle bonheur de découvrir votre message ce matin ! Je me souviens parfaitement de Sanibel... D'ailleurs, s'il n'y avait pas déjà 3 chats d'amour chez moi, je pense qu'elle aurait rejoint mon home sweet home. Quelle histoire ce sauvetage, que de bons souvenirs, que d'émotions. C'est avec plaisir que je recevrais des photos de sa frimousse du grande fifille maintenant ! Vous pouvez me les envoyer à l'adresse suivante : geraldinebusson@hotmail.fr . Après ces 4 louloutes, j'en ai encore sauvé des tripotées de chats, et puis j'ai arrêté toute action de protection animale. Trop de stress, trop d'émotions qui m'ont conduite à un mini burn out qui était un message à prendre en compte. Mais mes propres chats sont bien contents, car leur môman est plus souvent à la maison. Caresse à Sanibel (c'est le nom qui reste dans mon coeur, Sanibel étant une île de Floride où j'étais allée ) et bonne fête de Noel à vous tous. Et encore merci pour votre message qui m'emplit de bonheur ! Géraldine !
M
Les tricolores ont du caractère, j'en sais quelque chose pour en avoir une (que j'adore). Bravo pour ce sauvetage !
Répondre
A
Quelle épopée ! Bravo
Répondre
K
Encore une histoire qui se termine bien (grâce à qui? ^_^)
Répondre
P
Elles sont tellement belles, bravo !
Répondre
A
Je crois que j'aurais craqué pour Frimousse ;-) Mais elles sont jolies toutes les quatre.
Répondre
R
Vraiment trop mignons...!!! :)
Répondre