POESIE DANS LE METRO !

Publié le 9 Avril 2009

Il y a quelques jours, j'étais au festival Rue des Livres à Rennes. Au cours de ma balade dans les allées, je me suis achetée "un p'tit ticket pour aller m'balader" comme dirait Téléphone, ou encore, un petit recueil de poèmes et de pensées pas plus grand qu'un ticket de métro, et pour le même tarif d'ailleurs : 1,5 € pour la version couleur d'environ 25 poétickets agrafés ensembles !

Le concept m'a amusée. Il est d'une telle simplicité que l'on se dit " pas bête, fallait y penser". L'association Brestoise An Amzer Poésie recueille les tickets de métros/bus que leur envoient à longueur d'année les usagers, à condition que l'une des faces de ces tickets soit recouverte d'une courte poésie ou d'une "pensée du moment" de votre propre création.

Chaque année, un thème différent est désigné et les tickets doivent être envoyés et reçus lors d'une période précise à cette adresse : An Amzer Poésies
                                                                            MPT de Bellevue
                                                                            1 rue de Quercy
                                                                             BP 23153 29284 Brest Cedex

Pour cette année, le concours est clos, mais je vous invite à vous rendre sur
le blog de l'association, toutes les informations y sont. Gardez l'adresse sous le coude pour l'année prochaine. Et surtout, gardez vos tickets de métro/bus et apposez y votre poésie ou votre humeur du jour. L'un des responsables de l'assoc, présent au festival, me confiait que, internet aidant, le jeu prenait de l'ampleur, puisque des tickets leur parviennent d'autres villes que Brest, mais aussi, d'autres pays. Le phénomène tend donc à devenir international et multiculturel !!!!
Et manifestement, le principe semble bien plus simple que le fameux Book Crossing dont je parlais
ici.

Voici deux trois exemples de ces fameux poétickets :

"L'homme marche sur l'oeil du monde. Il voyage dans le bleu de sa vie"

"Le phare de St Mathieu confiait à, l'île Molène, je suis si malheureux sans gardien, que de peine".

" Monsieur le bus, si tu pouvais aller plus loin et m'emmener à la plage à l'île de Ré".


Comme vous le voyez, sympa, simple, marrant, divertissant, à la portée de tous !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0
Commenter cet article
S
Super sympa comme idée !
Répondre
G

@ Schlabaya  : super idée, normal, idée de bretons ! lol
tu comptes leur envoyer un ticket portant un peu de ta poésie ??


A
C'est original et intelligent comme concept! Je n'en avais jamais entendu parler.
Répondre
G

@ AGFE  : C'est  qu'effectivement, en  fouillant dans les "petits salon de province", on trouve  des pépites d'or d'idées pourtant toute simple  et si accessible!


E
Très sympa comme idée! vraiment originale!
Répondre
G

@ Edelwe : Prends tu le bus ou le métro de temps en temps avec une humeur poétique ? Tu pourrais participer !


K
Voilà une très riche idée pour que la poésie vive...KERFON LE CELTEun homme à fables
Répondre
G

@ kerfon : oui, une riche initiative qui rend la poésie ludique et à la portée de tous, tant pour les auteurs que pour  les lecteurs et acheteurs de ce carnet de ticket très  poétique
!


C
Bonjour Géraldine,C'est vrai que l'on avait trouvé le concept intéressant. C'était une des "places" que j'ai aimée au festival. Tu les as contactés ?bisous
Répondre
G

@ Cyril :  ben non, pas encore, puisque je n'ai pas repris le métro depuis ! c'est vrai que je devrais leur
envoyer un lien de mon article. mais d'ici, mon accès internet étant limité, cela attendra mon retour  définitif chez moi et pas vite fait entere deux !


S
Sympas!
Répondre
G

@ Saint Michel archange : cela te donne  -t-il envie de participer et de  prartager autrement ta poésie ???


C
bonjour , j espere que tout va pour le mieux pour toi bises
Répondre
G

@ Canelle  : la vie en  clinique, bof bof... Mais le  traitement commence à faire effet et l'élocution revient peu à peu, même si je ne dois pas en abuser. Là, je soigne la forme, il
faudra ensuite s'occuper du fond pour  que cela ne  se reproduise plus. Bises