CHRONIQUES BIRMANES, de Guy DELISLE

Publié le 8 Décembre 2011

BD - Editions Delcourt G - 263 pages - 16.50 €

 

 

Parution en avril 2007

 

 

L'histoire : L'auteur, Guy Delisle, arrive avec femme et enfant à Rangoon, capitale d'un pays nommé Birmanie par les Etats qui ne reconnaissent pas la junte militaire au pouvoir, et Myanmar par les autres.

Ici, il accompagne sa femme qui est médecin chez MSF. C'est donc une année d'un expatrié, dans l'une des dictatures les plus fermées, que l'auteur nous raconte ici.

 

 

 

 

Tentateur : Mon gros coup de coeur pour Pyong Yang, tome précédent

Fournisseur : la Bib' !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon humble avis :Cette BD est géniale, aussi, je vous conseille de la lire avant Pyong Yang, car Pyong Yang est encore plus géniale ! Et de toute façon, l'ordre chronologique dans lequel vous lirez l'oeuvre de Guy Delisle importe peu, puisqu'il n'y a pas vraiment de suite... en fait !

Tout cela pour dire que j'ai préféré Pyong Yang et que de ce fait, ces chroniques birmanes m'ont parues un peu plus ternes. Sans doute parce que l'effet de surprise XXL ressenti à la lecture de Pyong Yang ne peut pas se renouveler lorsque l'on connaît la plume, la patte, le style et l'humour de l'auteur. Même si la situation est presque aussi dramatique en Birmanie qu'en Corée du Nord, j'ai moins "ri" des étonnements et des découvertes toujours aussi aberrants de notre dessinateur globetrotter. Son sens de l'observation est toujours bien là et ses dessins simples montrent toujours par quelques traits bien placés l'étendue du pouvoir en place et l'absurdité incroyable des lois, des réglements, des décisions étatiques. Si tout cela n'était pas vrai, ce serait effectivement à mourir de rire. Hélas, tout est vrai et encore, Guy Delisle n'a vu de la Birmanie que ce que le gouvernement Birman a accepté qu'il voit. Après, Guy Delisle va à la pêche aux infos, déduit de ce qu'il observe, où plutôt de ce qui manque et cela fait toujours froid dans le dos.

 

Ce tome ci est plus long que Pyong Yang.... En Corée du Nord, notre dessinateur n'était resté que 2 mois, à l'hôtel, bien encadré... Ici, il accompagne sa femme qui est en mission humanitaire pour au moins une année... On intègre donc le monde des ONG et des barrages qu'elles  doivent contourner pour apporter aide et soutient aux populations en difficulté. Guy Delisle nous invite aussi à une réflexion sur les limites de la légitimité et de l'utilité de ces associations, bien conscientes elles même que quelque part, elles entrent dans le jeu du gouvernement, au point d'en sortir, et de quitter le pays.

Ces chroniques ci m'ont parues moins ordonnées que Pyong Yang. Ce sont plus des images du quotidien qui défilent sous nos yeux, alors que dans Pyong Yang, on suivait vraiment la chronologie du séjour de Guy Delisle dans la capitale nord coréenne.  Ici, j'ai parfois eu l'impression qu'on passait du coq à l'âne en revenant souvent au coq... Quelques redondances donc.

 

Ces chroniques birmanes sont donc à lire, incontournables et ainsi, vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas ce qui se passe là-bas. C'est une BD très intelligente... Mais n'oubliez pas de commencer par ce tome, pour ne pas subir une toute petite déception. Déception n'est même pas le bon mot. C'est juste un peu moins bien que l'extraodinaire. Ce qui reste tout de même d'un sacré niveau non ?

 

 

"Dans un pays sans journaliste, la rumeur est la reine de l'information."

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article
V
Je vais découvrir cet auteur pendant les vacances avec ses chroniques de Jérusalem.
Répondre
G


@ Valérie : Veinarde, c'est le dernier ! Moi, faut que j'aille voir si ma bib l'a acheté !



M

Je l'ai eu dans les mains tout à l'heure à la bibliothèque puis je l'ai reposé. C'est décidé, la prochaine fois, je l'emporte ! 
Répondre
G


@ Manu : Ah oui, c'est vraiment des BD à lire et garde pyong yang, le meilleur, pour la fin !



V

ces chroniques ont un succès fou en ce moment! J'ai hâte de les lire !
Répondre
G


@ Violette :Un succès bien mérité, et de mon côté, il me tarde de lire le nouveau tome, les chroniques de jérusalem !



H

Je suis en train de le lire et je dois avouer être un peu déçue, j'en attendais beaucoup plus, je souris à peine... Je vais suivre tes conseils et lire l'autre que tu conseilles et que tu dis
être moins terne.
Répondre
G


@ Hélène : Tu verras, tu adoreras Pyong Yang, pour moi cela a été une véritable claque !



S

J'ai beaucoup aimé ces chroniques de papa "au foyer". On découvre ce pays à travers lui et son ressenti d'européen, c'est très bien fait.
Répondre
G


@ sophieLJ : Oui, et bonne nouvelle, de nouvelle chroniques viennent de sortir, les chroniques de Jérusalem !



A

J'ai découvert Delisle à travers ses Chroniques birmanes, et à l'époque ça avait coupdecoeurisé tout de suite avec cet auteur, et c'est allé crescendo avec SHenzhen et Pyongyong. Tu as raison, il
vaut probablement mieux commencer par celui-là quand j'y pense. Tu sais qu'il en a sorti un tout dernier? Les chroniques de Jérusalem.
Répondre
G


@ AGFE : Oui, les chroniques de Jérusalem, Midola m'en a parler. Comme ma bib a déjà les 3 premier, j'espère supposer à bon escient qu'ils achèteront ce 4ème tome !



M

Ah ! Enfin  En ce qui me concerne, j'avais préféré celui-ci à Pyong-Yang.
Répondre
G


@ Midola : J'ai trouvé qu'il y avait plus de bêtise humaine encore dans Pyong yang, donc plus de manières de rire, même si c'est un rire très jaune et un humour noir parfois !



M

Des livres et Bd engagées et intelligentes, je suis partante ! Et comme à la biblio de Figeac les idées nouvelles sont les bienvenues ce sera fait ! Et grâce à toi, MERCI !!!
Répondre
G


@ Mary : Ces BD sont géniale. Il y en a une autre sur le chine que je n'ai pas encore lu. Et l'auteur vient de sortir ses chroniques de Jérusalem ! J'espère que ma bib l'achètera !



K

J'ai eu le même parcours que toi, et pense que ces chroniques sont un poil en dessous de Pyong Yang
Répondre
G


@ Keisha : Oui, on est plusieurs à partager cet avis. Sais tu que delisle vient de sortir les chroniques de Jérusalem ?!



A

Tu es à l'heure birmane en ce moment. Un pays par trop oublié des médias occidentaux.
Répondre
G


@ alex : et bien pour être honnête, cela fait 6 mois que ce billet est prêt,mais que je décale pour cause d'actualité ciné, littéraire... Et là, comme j'étais Birmanie avec The Lady, je me suis
dit effectivement que c'étais l'occasion de le publier !



J

J'aime tous ses récits de voyage mais Pyongyang reste mon favori, principalement parce que le pays qu'il montre est vraiment dans les extrêmes d'une façon ridicule mais malheureusement terrible
pour les habitants. Du coup, les autres pays paraissent presque fades en comparaison ;) mdr !
Répondre
G


@ Joelle : Peut-être t'apporte-je un scoop : les chroniques de Jérusalem viennent de sortir !!!!