LES IGNORANTS, d'Etienne DAVODEAU

Publié le 9 Octobre 2012

B.D - Editions Futuropolis - 267 pages - 24.90 €

 

 

Parution en octobre 2011

 

 

L'histoire : Richard Leroy est vigneron en Anjou. Il n'a quasiment jamais lu de bande dessinée.

Etienne Davodeau est auteur de bande dessinée. Il ne sait pas grand chose du monde viticole.

Chacun est l'ignorant de l'autre. Et durant une année chacun va être l'éclaireur de l'autre dans son domaine.

Les ignorants... Récit d'une initiation croisée

 

  

 

 

Tentation : La blogo

Fournisseur : La bib'

 

 

 

 

-toile4.jpg

Mon humble avis :Quel magnifique album ! Il devrait être mis dans toutes les mains des ignorants comme des initiés dans les deux domaines dont il est question ici : la BD et la viticulture. Pour apprécier cet album, il s'agit juste d'être curieux, d'aimer les jolies choses et d'être touché et fasciné par les hommes passionnés par leur métier. Plus encore, c'est de l'amour, de la dévotion pour ces activités qui, au delà d'être leur gagne pain, sont leur âme, le coeur, leur sang, leur tout. Qu'ils soient bédéistes ou vignerons, tout ce qui compte pour eux, c'est l'amour du travail bien fait, le détail et l'objectif... Faire un très bon vin qui plaira, dessiner une BD qui touchera pour x raisons. Ici, l'arme de nos deux personnages réels (Davodeau se met lui  même en scène), c'est la sincérité, l'authenticité. Parler à l'autre que ce soit par le goût d'un vin ou par une BD.

Richard Leroy est un vigneron que l'on pourrait qualifier d'artisan. Aucun pesticide, peu ou pas de machine. Des heures et des kilomètres à arpenter sa vigne, à la tailler, à la soigner, à lui parler. Grâce aux fabuleux dessins et les joyeuses bulles, Davodeau nous dresse le portrait de cet homme et nous décrit son métier sur toute une année. Il y exprime aussi ses propres surprises, étonnement ou réticences envers certains procédés. Le tout avec bon humeur et humour, les deux hommes s'entendant comme larrons en foire. Et ils nous emmènent en voyage dans quelques coins de France à la rencontre d'autres vignerons qui produisent des vins aux saveurs toujours différentes. Je ne sais pas combien de bouteilles on ouvre dans cet album, mais en tout cas, on déguste, et on regrette juste d'être dans son canapé et non au fond d'une cave ! Vraiment, c'est passionnant de vivre cette année auprès de ces hommes aussi attachés à leur terre, à leur vigne. Qu'est-ce qu'on apprend ! Très intéressant aussi de découvrir que nombre de ces hommes sont arrivés dans le métier sur le tard, au fil d'une reconversion guidée par la passion et le défi.

Etienne Davodeau entraîne également son ami dans le monde de la BD : imprimeurs, éditeurs, salons de la BD, dédicaces, rencontres avec d'autres auteurs. Les réactions de Richard Leroy sont souvent très drôle, car très directes et décidées. On en apprend moins sur la BD que sur le vin (enfin, pour ma part) car dans ces pages, ils est plus question de messages, d'objectifs ect que de techniques même de dessins, de mise en page, de scénarisation, d'inspiration.... Mais le plus important, c'est que les protagonistes de cet album, à chaque fois qu'ils se rencontrent, discutent, échangent leurs impressions, leurs rituels, leurs certitudes, leur savoir et leurs doutes et que chacun est prêt à recevoir et se retrouve enrichi d'un savoir inestimable. Il est question de débat sur le bio affiché ou juste respecté, sur l'importance d'un label tel AOC, de la biodynamie... Impossible de choisir ne serait-ce qu'un passage de cet album tant chaque page a sa richesse humaine et culturelle. Les ignorants vous emmènent au delà des préjugés, en haut d'un coteau ou au fond d'une cave, dans une imprimerie ou un atelier de dessin. Là, avant de conclure, un mot me vient à l'esprit : phénoménale. Un très beau cadeau à offrir à qui y sera sensible.  Y'a pas à dire, les passionnés sont passionnants ! Ils nous ouvrent les yeux et affinent notre goût.

 

"La proximité physique et mentale du vigneron avec son travail... pense à ça quand tu bois du vin".

 

 

Pour en savoir plus sur Richard Leroy : http://www.cave-spirituelle.com/cave-vin/loire/domaine-richard-leroy.html

Et pour info... Savez vous la différence entre un vigneron et un viticulteur.... Le vigneron fait son vin de A à Z et possède ses vignes alors que le viticulteur ne les possède pas.

 

 

Bon, c'est pas tout, mais on se l'ouvre cette bouteille ?!

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article
L

un très bel album !
Répondre
G


@ Lystig : DOnt j'ai eu la chance de rencontrer les protagonistes !



A

Très convaincant ! Je crois que ce sera mon premier Davodeau, vu que, contre toutes attentes, je ne l'ai toujours pas lu...
Répondre
G


@ AGFE : Et en plus, je l'ai rencontré à Quai des bulles !



H

Un vrai coup de coeur pour cet album, une belle leçon d'humanité et d'ouverture !
Répondre
G


@ Hélène : Si quelqu'un n'a pas aimé cet album, qu'il se lève et qu'il parle !!!



M

Et si je passais enfin le pas et découvrais la BD ?
Répondre
G


@ Mary : Oui, passe le pas, tu verras, tu découvriras un univers tellement riche !



L

un Davodeau que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire mais qui passera très certainement lui aussi entre mes mains!


je viens de terminer "Le constat" (pas récent, de 1994 je crois...)
Répondre
G


@ Lasardine : Un davodeau incontournable !


Cet été, j'ai lu aussi un ancien davodeau, moins fan !



Y

Une très belle BD qui parle de la découverte de l'autre.
Répondre
G


@ Yv : Oui, et pour les ignorants que nous sommes, nous éclaire sur deux mondes bien passionnants !



G

Moi qui aime beaucoup cet auteur, je ne sais pas pourquoi je n'arrive pas à rentrer dans cet album. Ca fait trois fois que je le reprends et que je ne le finis pas ...
Répondre
G


@ Gambadou : C'est effectivement curieux. Tu as essayé avec une bonne bouteille à côté de toi ?



N

Un très bon cru ce Davodeau !! ;-)
Répondre
G


@ Noukette : Voui, et je vais le rencontrer bientôt normalement ! festival quai des bulles à St Malo à la fin du mois !!!



S

Ok, je trinque avec toi ! Et je suis d'accord, cette BD est super !
Répondre
G


@ Sylire : Je ne sais pas si tu comptes aller au festival quai des bulles à St Malo, mais normalement, Davodeau y sera !



K

Je l'ai acheté à mon mari pour sa fête... Il aime beaucoup et je compte bien le lui emprunter ensuite ! 
Répondre
G


@ Kathel : Oui, c'est excellent les cadeaux dont l'on peut bénéficier ensuite !



K

Hé! Avec modération, quand même!
Répondre
G


@ Keisha : Tout dépend où commence et où finit la modération



S

J'ai eu un vrai coup de coeur pour cette BD !
Répondre
G


@ Saxaoul : Je pense que c'est la BD de l'année, avec les chroniques de Jerusalem de Delisle ! En tous cas, en nombre de billets et qui plus est, positifs !



L

J'y jetterai un oeil, à l'occasion !
Répondre
G


@ L'irrégulière : m'est avis que tu ne fera pas qu'y jeter un oeil. Tu te jetteras dedans avec une bouteille d'un bon cru au frigo



A

Moi qui me dis être "pas BD", je viens de lire les Chroniques de Jérusalem, et celle-ci m'intéresse aussi ! Je vais la guetter à la bibliothèque !
Répondre
G


@ Anne : Je parle par expérience. Essayer la BD, en étant bien conseillé, c'est l'adopter !



A

Une BD a consommer sans modération !
Répondre
G


@ Alex : Oui ! Et pourquoi pas accompagnée d'un bon verre ?!



L

tout le monde salue cette BD je vais me l'offriren BD je suis très exigeante, je m'y suis mise très tard


Luocine
Répondre
G


@ Luocine : la BD, je m'y suis mise tard aussi, en fait, que depuis deux ans mais je suis épatée par l'étendue de cet univers. Les ignorants est sans douter un BD d'une incroyable qualité.