L'ENFANT AUX CAILLOUX, de Sophie LOUBIERE

Publié le 12 Août 2014

Thriller - Editions Pocket - 350 pages - 6.80 €

 

Parution chez Pocket en mars 2014

 

L'histoire :Par sa fenêtre, Elsa, retraitée, observe le jardin de ses voisins, histoire de passer le temps. Elle remarque 2 enfants pleins de vie, et un 3ème, à l'écart, qui semble maltraité. Elsa alerte les services sociaux, mais personne ne la crois. Et pour cause, cet enfant ne figure sur aucun registre de l'Etat Civil. Mais Elsa n'entend pas baisser les bras et fera son possible pour sauver l'enfant aux cailloux.

 

tentation : La blogo

Fournisseur : Ma CB au salon du livre de Rennes.

 

 

 

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Et bien figurez vous que le livre parfait existe ! Si si, je l'ai trouvé, c'est celui ci : L'enfant aux cailloux ! Estampillé "Thriller, ce qui est mérité, cette histoire peut aussi s'apprécier comme un roman "classique".

Le plaisir de lecture, ici XXL, s'est manifesté dès les premières lignes ! Alors que je sortais d'un polar pitoyablement écrit, ici, je me suis enfoncée d'aise dans mon oreiller tant le style me caressait. L'écriture est mignifique, soignée comme il le faut et d'une fluidité remarquable.

Le malaise s'installe tout doucement mais sûrement pour devenir magistral. Impossible de poser ce livre. Comment distinguer la raison de la folie dans ces pages où l'auteure instaure un trouble insidieux. Notre avis envers Elsa, le personnage principal qui oscille entre anti-héroïsme et héroïsme, ne cesse de se modifier. Tantôt bonne petite vieille, tantôt mère possessive, voire acariâtre, tantôt manipulatrice tantôt charmante, on ne sait que penser d'Elsa. On l'aime et on la déteste. Bien sûr, les informations finales délivrées par Sophie Loubière figent nos sentiments dans les dernières pages, bouleversantes.

Dans cet Enfant aux Caillous, pas d'hémoglobine, pas de sérial killer qui hante vos nuits, pas de super flics, pas de flic alcoolique non plus d'ailleurs ! Mais une psychologie des personnages extrêmement bien développée et fouillée, tant dans leur intimité que dans leurs rapports aux autres. Elsa est fanstasque, haute en couleur, insaisissable. Son fils est étonnant de dévotion envers sa mère, malgré des apparences parfois trompeuses. Ce thriller, très éloigné des lieux communs du genre, marque avant tout par son extrême subtilité. Nous sommes dans l'observation, pas de grandes actions et pourtant, le rythme est soutenu. Impossible de s'ennuyer, tant le mystère est intense !

Il touche et émeut beaucoup aussi, de par les sujets traités : La maltraitance des enfants, la solitude des séniors, l'isolement, la folie.

L'enfant aux caillous est une pepite, un chef d'oeuvre que je vous conseille de lire d'urgence !

 

0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 3

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0
Commenter cet article
I
je l'avais pris à la biblio cet été mais ramené sans le lire, faute de temps. Apparemment, j'ai raté quelque chose ! Je le prendrais peut-être aux prochaines vacances ...
Répondre
N
J'avais adoré ce roman, il est parfait oui ! ;-)
Répondre
S
Merci infiniment Géraldine, pour votre critique, je suis très touchée.
Bien à vous,
Sophie
Répondre
S
Merci infiniment Géraldine, pour votre critique, je suis très touchée.
Bien à vous,
Sophie
Répondre
M
Je le note, d'autant plus que j'ai beaucoup aimé Black Coffee de cette romancière.
Répondre
G
Moi il va falloir que j'envisage d'autres lectures de cette auteure !
A
Une lecture que j'avais beaucoup appréciée et dont je me souviens encore.
Répondre
G
De même, je ne suis pas prête d'oublier cette lecture !
A
Pouaf pouaf pouaf quand tu t'y mets toi c'est violent pour la PAL.^^ Ravie de voir que tu trouves des pépites qui te transportent, ça semble devenir rare.
Répondre
G
Oh que oui, ça fait du bien de tels livres !
K
Hum, tu es enthousiaste!
Répondre
G
Voui, étonnée que tu n'aies pas encore lu cette pépite !!!
G
Oh que oui, et c'est largement mérité ! Comme ça fait du bien un tel enthousiasme !!!
A
J'adore ton enthousiasme et ton billet est parfait aussi. Mais le thème de la maltraitance des enfants, ça me fiche les jetons : trop peur d'être trop bouleversée !
Répondre
S
Mon but "est" de dénoncer.
S
Oui, Anne, comme le dit Géraldine, la maltraitance réside ici surtout dans les sentiments et dans la suggestion. pas de voyeurisme ni de complaisance de ma part envers toute forme de violence. Ma mère à laquelle ce livre rend hommage est une ancienne éducatrice spécialisée; mon but et de dénoncer, montrer les rouages qui peuvent tous nous mettre en erreur, dans cette stratégie très actuelle de l'évitement. Cordialement vôtre.
G
Tu peux le lire sans crainte, étant donné qu'il n'y a pas de détail et que qui plus est, cette maltraitance est sujet au doute quasiment dans tout le roman.
O
J'ai également beaucoup aimé ce livre.
Répondre
G
Le contraire m'aurait étonnée, je ne sais pas si on peut ne pas aimer ce livre !
M
Merci! Votre engouement est contagieux......
Amicalement,
Répondre
G
je l'espère, car ce roman est incontournable !!!