LA MORT N'EST QUE LE DEBUT, du Professeur Silke GRABHERR

Publié le 29 Décembre 2020

Document - Editions Favre - 156 pages - 19 €

Parution le 5 novembre 2020

Le sujet : Silke Grabherr, professeur, médecin légiste et responsable de service en Suisse, nous offre un tour d'horizon de la médecine légale actuelle, en Suisse et ailleurs, afin de remettre certaines pendules à l'heure ! Le tout, en s'adressant au grand public, avec un rythme et des termes adéquats, à la portée de tous !

Tentation : le sujet

Fournisseur : Gilles Paris, merci pour l'envoi !

 

 

 

Mon humble avis : Si comme moi vous êtes friands de séries policières, fascinés par les interventions rapides et efficaces des médecins légistes, et que captivés par l'intrigue, vous prenez tout pour argent comptant, ce livre est pour vous ! Il l'est aussi si vous êtes juste intéressés ou curieux du sujet, souvent considéré comme un domaine de l'ombre, de sous-sol etc...

Silke Grabherr fait pour nous une autopsie de la médecine légale ! "Comment" ?! allez-vous dire ! La médecine légale n'est pas morte ! Certes, mais elle est très méconnue et souvent malmenée dans les séries policières de ces vingt dernières années. Ces mêmes séries ont rendu très populaire cette spécialité médicale mais prennent énormément de libertés avec la réalité.

Le rapport d'autopsie proposé ici et net et sans bavure ! Chapitre par chapitre, il explore et explique simplement, à force de détails et d'exemples, chaque organe qui compose un service de médecine légale et le quotidien d'un légiste et de son équipe.

J'ai appris beaucoup de choses grâce à cette lecture. Certes, je ne retiendrai pas tout, peu importe, je ne me destine pas à cette profession. Mais il me restera une réelle vue d'ensemble et des zooms sur des faits précis... A y'est, je distingue bien dorénavant la différence entre les lividés cadavériques et la rigidité cadavérique...  Le seul chapitre qui m'ait un peu perdue est celui à propos de l'ADN. L'auteure sait très bien à quels lecteurs majoritaires elle s'adresse, aussi, elle compare les pratiques légales dans les séries policières avec la réalité. Pour cela, elle prend exemple sur Les Experts, NCIS, Risoli and Isle... j'en passe et des meilleures. Et l'auteure s'amuse beaucoup devant de telles séries où l'ADN est connu en 10 mn et donc le coupable découvert en 15 ! Sur les écrans, la médecine légale est "enjolivée", et "glamourisée" pour moult raisons : boucler une enquête en 45 mn, ne pas faire fuir les téléspectateurs, et la rendre plus télégénique... Par exemple, les instruments médicaux y sont le plus souvent miniaturisés, la prise de température du corps ne se fait pas dans le foie... mais par voie anale... Ce qui n'est effectivement pas très glamour dans une série où le médecin légiste est en costard et le premier sur les lieux. Alors que dans la réalité, avant que le médecin légiste ne débarque sur une scène de crime, il y a eu tout un protocole, notamment la déclaration de décès par un médecin "classique".

Au tiroir aussi le mythe des Etats-Unis aux pointes de la science et des techniques de la médecine légale.  Sur ce sujet, l'Oncle Sam est plutôt resté au siècle dernier, et bien souvent, fautes de moyens matériels et humains, les autopsies ne sont qu'externes et non internes, d'où le nombre de meurtres non élucidés. Le fer du scalpel dans le domaine se situe en Europe (France, Allemagne, Autriche...) mais surtout en Suisse. Ajoutez à cela la neutralité de cette dernière, les légistes helvétiques sont souvent sollicités pour des autopsies d'hommes politiques, où sur des terrains ou des cas où deux pays pourraient être en conflit d'intérêts.

Grande découverte pour moi, en Europe, les médecins légistes passent beaucoup plus de temps à s'occuper des vivants que des défunts. En effet, ce sont eux aussi qui interviennent sur des agressions, des viols, des accidents de la route etc. Les autopsies sur réels cadavres sont relativement rares par apport à leurs interventions sur les vivants. Et bien sûr, à côté de cela, il y a "la paperasse" (le rapport d'autopsie") et les séances de témoignages dans les tribunaux.

Les médecins légistes ne sont pas omniscients ! Là où dans une série, un seul légiste va tout deviner depuis l'impact des larves jusqu'à moult détails liés à différentes pathologies ou autres, dans la réalité, un légiste va s'entourer d'un maximum d'experts et les consulter à tout bout de champs !

Mais attention, la médecine légale est un sujet sérieux. Alors, même si Silke Grabherr s'amuse des séries US, elle traite son sujet comme ses patients avec le plus grand respect et fait de son livre un document très enrichissant, étonnant, émouvant, bouleversant aussi par moments. La médecin explique bien l'évolution de sa spécialité au fils des siècles, mais aussi son rôle et son importance actuels, sans oublier ses limites... Et ses inégalités... Et oui, au Bénin, une femme violée doit financer elle-même l'intervention du légiste, et en cas de meurtre, dans certains pays d'Afrique, c'est à la famille de la victime de payer l'autopsie... Qui n'est dans ce cas-là que rarement réalisée, et évidemment, le coupable rarement puni.

Vraiment très intéressant et captivant ! Je recommande ! Maintenant que me voilà bien avisée, la question est : vais-je encore regarder mes séries de la même façon ?! LOL !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Livres autres - divers

Repost0
Commenter cet article
A
Ca m'intéresse aussi (j'adore les séries policières !)
Répondre
S
Bonjour, merci pour le partage, au plaisir de vous voir.
Répondre
A
Ah ben écoute, je ne me destine pas non plus à cette profession mais le sujet m'intéresse bien ! Je ne regarde pas ni ne lis tant de séries policières que ça pour avoir de réels points de comparaison entre la fiction et la réalité ceci dit, mais je pense avoir quelques bases quand même.^^
Répondre
E
je suis sûre qu'il va me plaire, j'adore les histoires où les médecins légistes sont sur le devant de la scène même s'ils sont parfois un peu barges...
je note sur mes tablettes, entre deux séquences d'ADN
Répondre
L
Je sais à qui je vais offrir ce livre car evidemment j'ai dans ma famille des passionnées de lectures de crimes.
Ton résumé est tres intéressant et permet d'en apprendre déjà beaucoup.
Répondre