DEBOUT LES MORTS, de Fred VARGAS

Publié le 9 Décembre 2008

Résumé : Un matin, la cantatrice Sophia Siméonidis découvre, dans son jardin, un arbre qu'elle ne connaît pas. Un hêtre. Qui l'a planté là ? Pourquoi ? Pierre, son mari, n'en a que faire. Mais la cantatrice, elle, s'inquiète, en perd le sommeil, finit par demander à ses voisins, trois jeunes types un peu déjantés, de creuser sous l'arbre, pour voir si... Quelques semaines plus tard, Sophia disparaît tandis qu'on découvre un cadavre calciné. Est-ce le sien ? La police enquête. Les voisins aussi. Sophia, ils l'aimaient bien. L'étrange apparition du hêtre n'en devient que plus énigmatique...





                                                     

Mon humble avis :Ouf ! Débarassée ! Enfin terminé.... Tout ça pour ça... Mouais...

Je m'explique : Presque 3 semaines, c'est le temps qu'il m'a fallu pour me dépêtrer de ce livre. 3 semaines pour un polar d'à peine 300 pages ! Face à mon énorme déception, je note là une anomalie et matière à ouvrir une enquête ! Devant l'engouement général (ou en tout cas médiatique) pour l'auteure, j'ai ouvert ce livre pleine d'espoir et d'impatience de découvrir enfin l'univers Vargas. Donc à priori, j'étais pleine de bonnes intentions. Aucun indice ne pouvait présager ce qui allait suivre. Et pourtant, très vite, j'ai trouvé l'histoire très longue ! Je me suis engluée dans ses pages et l'interminable mise en place des personnages, des décors et de l'action. Action, vous avez dit action ??. En fait, l'intrigue ne m'a jamais captivée et de ce fait, je me suis montrée infidèle. Je suis coupable d'adultère envers ma lecture. Certains soirs, je lui ai préférée la rediffusion d'épisodes de série TV. Aie ! Pas bon signe tout ça... Même si les 4 personnages principaux se montrent loufoques, voire fantaisistes, leurs descriptions et réparties se font trop redondantes, fatiguantes, lassantes et pire encore, même pas drôles. Bref, lourdingues les héros... Une fois ça va, deux f...J'ai lu plus rapidement les cinquante dernières pages. Par intérêt pour leur contenu ? Par l'énergie du désespoir pour me sortir de ce livre ? J'espérais une écriture et une intrigue super pêchue de la part de Vargas. En fait, j''accuse ce livre de porter un titre présomptueux. Car loin de réveiller les morts, ce polar risque plus de tuer d'ennui  les vivants !
Pour moi, rencontre ratée avec" Vargas, son univers imptoyaable... " (à chanter sur l'air d'une célèbre série Américaine ! lol ) A moins que des initiés me démontrent que je n'ai pas choisi  le meilleur Vargas, je pense que je ne renouvellerai pas l'expérience.

                                                                

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0
Commenter cet article
A


slt je m'appele amandine


est se que tu pourrait me donner la fin du texte sil te plait


après le mot "Alors?" merci



Répondre
G


@ Amandine : Quel fin de texte ? Quel "Alors " ?????? Je ne comprends pas bien ce que tu attends de moi.



N

D'accord avec toi, Debout les morts m'a aussi beaucoup ennuyé. Rien à voir avec Sans feu ni lieu, passionnant et Pars vite et reviens tard, incontournable.


Répondre
L
Une amie m'a écrit récemment qu'elle était occupée par :"les romans policiers de Fred Vargas que je viens de découvrir (sur tes conseils). Je viens de lire "Pars vite et reviens tard", j'ai adoré. J'en ai donc acheté 3 autres ce matin."Perso, j'ai découvert Vargas par hasard :achat par hasard du petit essai "Critique de l'anxiété pure"qui m'a emballé (c'est très très spécial ca ne plaira pas à tous !!) puis de l'essai précédent, puis des polars.Quel plaisir, quels personnages (Le commisaire Adamsberg, Camille, Kehlweiler, les 3 évangélistes...)Bref, je conseille :L'homme aux cercle bleusDebout les morts (si si !)L'homme à l'enversPars vite et reviens tard (zut j'ai pas encore vu le film !!)Un peu plus loin sur la droiteet les essais (pour les amateur de 2e ou 3e degré ??) :Petit traité de toutes vérités sur l'existenceCritique de l'anxiété purePS : moi je n'ai pas de PAL (Pile à Lire ???), que du Royal CaninPS2:aller un dernier commentaire' trouvé sur la toile:"Je ne me lasse toujours pas de ce style indescriptible, si extravagant et pourtant si terre-à-terre, si fantaisiste et si précis dans la documentation, cet humour perpétuellement au second degré et pince sans rire, naviguant entre dérision et ironie, c’est un vrai régal, un délice, une délectation…."
Répondre
G

Merci voisin ! C'ess noté !!


C
celui là pas encore luen as tu lu d'autres?
Répondre
G

Ben non,  c'était mon premier. Je voulais vraiment tenter Vargas, j'avoue avoir été bien refroidie. Mais qui sais, put-être un jour, une autre année... Pour l'instant, je ne suis pas en manque
de lecture. Et puis j'ai peut-être pas choisi le meilleur vargas pour commencer ???!!!


B
De Vargas, j'en ai lu 2 : "L'homme aux cercles bleus" et "Sous les vents de Neptune". Si le premier m'a laissé un peu de souvenir sinon d'avoir perdu mon temps, le second m'a quelque peu réconciliée avec l'auteure. Certes, l'action n'est pas véritablement présente mais il y a des voyages au Québec qui font rêver. En gros, l'action se situe dans la façon d'Adamsberg d'enquêter. Il me faut tenter un autre Vargas pour me faire un avis définitif. A voir si ce sera celui que tu as lu ou un autre
Répondre
F
À force de livre beaucoup d'avis divergents sur cette auteure, j'ai bien envie de faire ma propre opinion, mais j'ai quand même l'impression que je vais droit vers une déception...
Répondre
G

"Il faut vivre sa propre expérience de la vie, comme d'un livre". C'est beau hein ? C'est de moi !!!


C
Je n'ai lu que Pars vite et Reviens tard que j'avais trouvé un peu trop cérébral... pas non plus ma tasse de thé...
Répondre
G

Les avis sur vargas sont vraiment partagés, à part ceux de la presse qui semblent tous élogieux !


L
Ouille ! J'aime bien cet auteur, mais je peux comprendre qu'on n'aime pas son style ... les goûts et les couleurs ...Mais tu as eu le courage de ne pas refermer ce livre ! Je ne sais pas si je l'aurais eu. :))
Répondre
G


C'est que j'esprérais toujours que ça démarre.... Et puis comme dans tout polars, on a tout de même envie de savoir qui es mort, pourquoi, quand etc...



K
Je n'ai lu que "Pars vite et reviens tard" de Vargas, que j'ai bien aimé, malgré le rythme lent.  Celui-ci est dans ma pile et malgré ton avis, je finirai par le lire... je pourrai ensuite venir te dire ce que j'en ai pensé... un jour!!
Répondre
G

j'attends ton avis !!


M
Un aveu... Je n'ai jamais lu un roman d'Amélie Nothomb ! je ne sais pas trop , j'ai l'impression que ce sera trop intello ou bizarre ! Quel roman me conseilles-tu pour faire connaissance avec cette auteure ? Merci d'avance.               mary
Répondre
G

Pourquoi pas Mercure, Cosmétique de l'ennemi ou stupeur et tremblement. Et aucune crainte , oui c'est bizarre mais intello non, je ne trouve pas. Bonne découverte !


A
Ca me fait toujours délirer de lire des commentaires exaspérés, ça semble sortir du coeur, trop drôle - mais je compatis, j'ai vécu la même chose avec un autre roman récemment. Pour Vargas, je n'en ai lu que 2: Pars vite et reviens tard je l'ai trouvé vraiment pas mal (essaie peut-être celui-là pour te réconciler avec l'auteur), et avec Sous les vents de Neptune, j'étais beaucoup plus mitigée. En relisant mon commentaire sur ce dernier, je vois que je déplorais aussi la lenteur de l'action. Je n'en relirai pas de si tôt pour cause de PAL immense et envie d'autres découvertes, mais je garde tout de même une bonne impression de Vargas, sans toutefois la porter aux nues.
Répondre
G

comme ma PAL déborde aussi, je relirai peut-être un Vargas mais dans très très longtemps !!!!


M
J'ai lu quelques romans de  F. Vargas ( mais pas Debout les morts) je les ai bien aimés (surtout le personnage du commissaire Adamsberg), pour me détendre comme un jeu.Mais je les ai vite oubliés ! ce n'est pas de la belle littérature celle qui nous reste dans le coeur, qui nous fait vraiment réfléchir ou vibrer.Certains auteurs sont à la mode ..mais si leurs romans finissent par lasser, ils passeront comme tous ces phénomènes éphémères.Et si c'était niais parfois ?
Répondre
G

Ah !? Bonne question !!!


D
BonjourMerci de rétablir une vérité nécessaire, voire indispensable face aux tapages médiatiques. Votre analyse est (malheureusement pour l'auteur) très claire…Vous avez peu parlé du style, mais à lire la 4e, il suffit de compter les virgules (15) pour savoir que ce vous avez qualifié "d'englué" va nous accompagner dans ce moment tant attendu qu'est la complicité avec un auteur.Dominique
Répondre