SANTE EN RENTRANT

Publié le 29 Avril 2009



Bonjour à tous !

Ca y'est, j'ai retrouvé ma liberté et mon élocution en grande partie ! Je suis de retour dans mon home, sweet home depuis hier. Quel bonheur de retrouver son indépendance, son propre rythme, ses repères, ses murs, son chez soi, sa connexion internet pour de bon !

3 semaines d'absence, avec les après-midi libres, la possibilité de prendre certaines journées complètes (je ne m'en suis pas privée) et de conduire ma voiture... C'est là que le bât blesse... En effet, on m'avait conseillé l'hospitalisation afin de recevoir des décontractants musculaires à haute dose. Il y avait des risques de baisses de tension et de mauvaises chutes. Ceci afin de résoudre mes gros troubles du langage apparus il y a 2 mois. Je m'attendais à être "ramolo", shootée, HS... Et bien non, point du tout. Au contraire, à la clinique, on me suggère fortement d'aller me balader dans la campagne, oui je peux conduire ma voiture... Comme si on choisissait d'avoir des chutes de tension à un moment et dans un endroit précis... Bref, il y a quelque chose que je n'ai pas compris. Je me demande si cette hospitalisation était bien nécessaire, surtout que j'ai manqué devenir bourrique, chèvre and co devant autant de privation de liberté, de rigidité de règlement, de temps perdu en attentes interrrrrrminables, en personnel soignant désagréable... Mes nerfs ont vraiment été mis à rude épreuve alors que j'y allais dans l'espoir inverse.
Une autre épreuve que j'espère vite oublier...


Mes troubles du langage se sont donc presque dissipés. Bien entendu, sitôt qu'une source de stress pointe le bout de son nez, ils réapparaissent un peu. Et je dois me concentrer pour parler correctement. Ce n'est pas encore complètement naturel, aussi, ça me demande encore beaucoup d'effort et ça me provoque douleurs et fatigue. Le chemin n'est donc pas encore terminé. Consigne générale : destresser, lâcher prise, me reposer. Mais voilà, je ne suis pas formatée pour... Donc rébellion d'une partie de moi même contre l'autre.

En attendant, je vais pouvoir tout de même reprendre un peu de vie sociale, sortir en bonne mesure  - car je suis sensée rester en repos vocal- et préparer une agréable semaine de vacances bien mérité dans le Sud Ouest !!! Mais surtout, je vais DORMIR, FAIRE LA GRASSE MAT', car vous n'êtes pas sans ignorer que l'on ne se repose pas du tout dans l'univers impitoyable de l'hôpitalisation !

Je profite de ce billet pour vous remercier toutes et tous pour votre fidélité, vos visites et vos commentaires. Et de mon côté, je vais pouvoir reprendre mes balades pépères sur la blogosphère littéraire !

                                                          

                                                                              

Rédigé par Géraldine

Publié dans #apparté santé

Repost0
Commenter cet article
T
Salut ! Pas de nouvel article sur la santé... donc tout va bien ?
Répondre
E
Je suis heureuse que tu ailles mieux. Bon courage pour la suite! Je pense bien fort à toi.
Répondre
G

@ Edelwe : Tous ces messages de sympathie et marques de pensée me touchent bcp. Merci


C
Coucou, avec un peu de retard, je suis très contente que tu sois rentrée chez toi. Je te dis à demain. Bises
Répondre
G

@ Christine : Et bien maintenant, je te dis à tout à l'heure. je t'ai envoyé 2 mails sur ta boîte !


L
Voilà une très bonne nouvelle ! J'imagine ton soulagement. Bravo pour ta ténacité  ça ne devait pas toujours être évident.
Répondre
R
Coucou,je suis content de voir que tu vas mieux. Continues à bien te rétablir !Et merci pour tous tes messages sur mon blog A bientôtReno
Répondre
G


@ Reno : Merci et de rien pour les comm' ! Les temps sont durs, serrons nous les coudes !



I
Ravie de lire ces bonnes nouvelles.Bonnes grasses mat !!!
Répondre
G

@ Isa : merci. Les grasses mat' arrivent. Car quand tu t'es levée pendant 3 semaines à la même heure, il faut du temps à l'organisme pour se décaler. Ce matin 10H00, donc un peu plus de 9H de
sommeil !


M
Coucou ma petite Géraldine ! je suis si contente que tu sois de retour chez toi . C'est tellement difficileet déprimant le quotidien en clinique. Et puis ton séjour dans le Périgord va te faire du bien. le beauté et le calme de la nature et de vrais amis rien de tel pour retrouver le moral.Au fait, je vis près de Figeac dans le Lot, tu ne seras sans doute pas très loin de chez moi non ?bisous.
Répondre
G

Bonjour Mary, C'est vrai que le quotidien en clinique est exaspérant et déprimant, on finit par attrapper les maladies des autres. J'aspire affectivement à être en repos dans le Périgord où je suis
venue un grand WE l'an dernier. Je vais à Bergerac. Bergerac / Figeac, c'est combien de kilomètres ??
Bisous


C
Bon rétablissment, bon courage.Et bon weekend !
Répondre
G

@ Catherine : Merci, mais il fallait aussi me souhaiter du beau temps ! Car là, je ne sais pas si c'est la Toussaint
ou la fête du muguet !


B
Je l'ai lu qu'après. Mon fils me réclamait au même moment où je t'envoyais le message de 15h...
Répondre
B
J'ai posté mon avis sur "La passion selon Juette" et j'ai fini tout à l'heure "No et moi". Mon avis demain ou samedi sur mon blog.
Répondre
G

@ belledenuit : Aaahhh, t'as pas du lire mon avis sur Les vivants et les ombres !


M
contente de te revoir parmi nous et à très bientôt pour le thé de Miss Marple
Répondre
G

@ Midola : Voui absolument. Ca va me faire de bien de me replonger dans l'univers polar !


A
Yes! Hop les 3 dernières semaines aux oubliettes et objectif vacances! Bravo pour avoir persévéré, ce n'est jamais évident quand on ne sait pas trop s'il va y avoir des résultats derrière et qu'on se sent mieux dehors.Bon retour par ici et bon repos!
Répondre
G

@ AGFE : Merci, par contre, je ne sais pas si j'ai vraiment persévérer. Persévérer aurait été de rester 2 ou 3 semaines de plus pour faire cette thérapie dont je t'ai parler. Du coup, je dois le
faire en extérieur et RDV mi juin !


E
Welcome back, je suis bien contente de lire ces nouvelles optimistes, et de te retrouver pétulante comme aux meilleurs jours.Profite bien de tes vacances, que se soient de vraies vacances!
Répondre
G

@ Edmée : Hi ! Pour retrouver la forme d'originie, le chemin va être encore long. Les vacances seront des vraies effectivement (se reposer, bien manger, bien boire,visiter un peu). Mais encore 2
semaines d'attente !


L
Et bien je suis contente que tu ailles mieux ! Tu vois, il fallait garder courage et espoir !C'est quand tu veux pour une tea-bookin' party !Bonnes vacances d'abord ! ;)
Répondre
G

@ Liza : On se fera ça fin mai ou début juin. Là, j'ai pas mal de RDV médicaux à prendre et je pars du 16 au 24 mai dans le Périgord chez des amis. Et puis j'aimerais relancer aussi un club de
lecture. Tu me diras quel est le jour idéal pour toi !


S
Ravie de constater que tu vas mieux !Bises.
Répondre
G

@ Sylire : Même si le chemin à faire reste long, ça fait du bien d'être de retour chez soi !


T
Coucou géraldine, Je rentre à l'instant de 10 jours en Israël (pélé Terre sainte) où j'ai bien pensé à toi et j'ai la joie d'apprendre que tu es sortie de l'hosto ! heureuse d'apprndre que tes troubles de langage s'améliorent. Continue à bien te reposer pour consolider toutl e travail durment accompli ! je t'embrasse !
Répondre
G

@ Tante Chrisitine : Merci, le chemin va encore être long me semble -t-il. Mais et toi, ton voyage, comment s'est il passé ??


M
Bon retour chez toi ! J'espère sincèrement que tous ces ennuis sont derrière toi !
Répondre
G

@ Manu : Merci. Hélas, les ennuis ne sont pas encore terminé, le chemin va être long. Mais au moins je peux m'exprimer oralement de plus en plus normalement.


A
Contente de savoir que tu vas mieux. Ta semaine de vacances va t'aider à consolider cette amélioration.
Répondre
G

@ Aifelle : Merci. Ma semaine de vacances n'est que dans 2 semaines. Mais je pense effectivement que cela m'aidera à me changer les idées. Et puis les bons vins de la-bas devraient m'aider à me
relâcher


D
Hello GéraldineContente que tu ailles mieux. Je te dis à très bientôt. Bises. Dominique
Répondre
G

@ Dominique : Ravie de te revoir par ici. Et de ton côté, quoi de neuf ? (taff and co) Quand est-ce qu'on arrive à se croiser histoire de se voir et que je puisse récupérer mes bouquins ?? Bises


C
Bonjour Géraldine,Content de voir que tu vas bien mieux.Je vais éviter de te faire parler aux hasards de nos rencontres (sourire) mais c'est réconfortant !!bisous
Répondre
G

@ Cyril : Comme je passe le plus clair de mon temps chez moi, quand je suis en société, je peux m'exprimer à peu près à ma guise. Sauf si je dois forcer et s'il y a du bruit, alors là, c'est
silence radio ! A bientôt !


A
Heureuse d'avoir de bonnes nouvelles de ta santé
Répondre
G

@ ANNE : Merci, je suis revenue chez toi vite fait mais n'ai pas eu le temps de laisser de comm'. Je vais revenir ce WE ! A bientôt donc, vers chez toi !


D
je fais partie de la direction de 2 cliniques en Normandie (côté administration - finances) et ton témoignagne est important on n'a pas toujours conscience que l'hospitalisation est une réelle "souffrance" et que rien ne vaut le domicilec'est surtout le personnel soignant qui doit prendre conscience de l'importance de se montrer prévenant vis à vis du patient même si le temps manque...bon rétablissement et le stress on vit tous avec, alors il faut faire "avec" et je te comprendsprends soin de toi surtout car la santé c'est primordialamitiésdenis
Répondre
G


@ Denis :J'avoue effectivement avoir très mal vécue cette hospitalisation et sans doute est-ce la raison pour laquelle j'en suis sortie peut être trop tôt. Mais je ne pouvais plus y rester, mon
corps souffrait en rejet total (maux d'estomac, de dos, vertige à l'approche de la clinique...) Disons aussi que la moitié du personnel n'était pas sympatique et qu'on nous imposait beaucoup
d'attente à chaque moment de la journée, ce qui m'était insupportable. En plus, en tant que patiente, on est aussi un peu beaucoup client normalement. Là, j'avais l'impression du contraire. Que
c'était à moi à faire des efforts pour plaire au personnel soignant et mériter mes soins et conserver "mes droits". On parle d'ailleurs souvent des droits du patient. J'ai l'impression de n'avoir
que des devoirs. Bref, je ne retournerais pas dans cette clinique, du moins, j'espère ne pas avoir à y retourner !



E
Bon retour, Géraldine, et prenez soin de vous...
Répondre
G

@ Estelle C : Merci pour vos bons souhaits et vos conseils. je vais essayer de les suivres. Il faut absolument que je prenne le temps de prendre le temps !


K
Géraldine, le retour!!!Profite des vacances, et il va faire beau, oui (enfin on espère...)
Répondre
G

@ Keisha : "Il va faire beau" euh, t'habites si loin de chez moi !!!


P
Bon retour chez toi Géraldine, et surtout bon rétablissement!
Répondre
G

@ Pimprenelle : Merci ! Il va surtout me falloir beaucoup de patience puisque tout n'est qu'une question de temps parait il...


J
coucou gégé, contente de savoir que tu es rentrée chez toi et que tu vas mieux....Ca répond à mon email. Bonne continuation dans ton rétablissement et dès que tu le pourras, n'hésite pas à me bigophoner
Répondre
G

@ Juliette : Effectivement, cela répond à ton mail en partie  Je t'appellerai en début de semaine prochaine. Bisous
et bon WE du 1er mai !


B
Je te souhaite un très bon retour Géraldine. Repose toi bien et bonne lecture !
Répondre
G

@ Belledenuit : merci. Au niveau lecture, je suis dans "no et moi". Et toi ??


C
oh super!!! je suis ravie de ton retour mais surtout que tu es retrouvé  ta possibilité de t'exprimer normalement  bises geraldine , bonne journée
Répondre
G

@ Canelle : je ne m'exprime pas encore normalement, en fait, ça dépend des moments, mais il y a une nette amélioration !


M
Bonne convalescence, avec plein de bons bouquins !
Répondre
G

@ Marie : Merci. Et effectivement, les bouquins ne manquent pas ! On verra s'ils sont aussi bons qu'ils le
promettent !


H
Bonjour Géraldine,Je suis très contente de voir que tu vas mieux, tu vois que tu as eu raison de faire ce choix !J'espère te revoir un de ces jours, peut-être pas tout de suite vu que je prends une semaine de congés, mais dans quelques semaines !
Répondre
G

@ Héléna : Et bien bonne vacances ! Ma curiosité étant piquée, elle me demande de te demander où tu vas ?!