BREATHLESS, de Dean KOONTZ

Publié le 1 Juillet 2012

Thriller - Editions HarperCollins (VO) - 327 pages - 10 €

  

  Parution en janvier 2010

  

L'histoire : Fin fond du Colorado ou sur la côte ouest américaine, certaines personnes sont témoins  d'événements extraordinaires qui influencent tout et tout le monde, humain comme animaux. Des apparitions inédites qui pourraient changer le cours du monde.... Au point que le Gouvernement Américain met toute la batterie en marche, au grand dam de Cammy (la vétérinaire) et Grady, qui resteraient bien tranquillement avec ces créatures... même si le danger est sans doute plus près qu'ils ne l'imaginent.

 

 

Tentation : le pitch

Fournisseur : Ma PAL

  

Lecture en V.O (Américain)

 

   

étoile1etdemi

 

Mon humble avis : A lecture en VO, billet bilingue ! Well, heu....

Breathless, le titre, signifie essouflé, à bout de souffle.  La couv says "When wonder turns to fear..." (quand la merveille devient peur). Pour être honest, j'ai été breasthless pendant 20 pages. 20 pages out of 326, it is not beaucoup et même not pas peur. En fait, comme titre, j'aurais mis endless, tant cette lecture m'est parue sans fin. Chapters very courts qui vous mènent d'un personnage to another one, ce qui fait que the action n'avance pas a lot. And on expect very beaucoup the moment when tout le monde va se relier. 30 pages before the end, je me suis dit, dis donc, pour débloquer et relier everything in 30 pages, the final va être formidable et breathless. Et bien not at all, même pas récompensée au point que je pourrais intituler ce livre pointless (sans intérêt). La idea de départ n'est pas bad, mais trop de personnages, dont some of them apparaissent au 2/3 du livre et qui n'ont finalement aucun rôle dans the principal histoire. Leur rôle est donc de rajouter des pages, de détourner your attention du manque d'arguments of the autor to developpe son sujet ?. What about the history de l'avocat et de son killer à gage, du gars à la gueule cassée ? Aucune.

Faut dire que the americans are very forts sur leurs books pour attirer le chalant... "The international bestseller", "psychologically complex, masterly and satisfaying" dit The Guardian et le Whashington post ajoute " Dean Koontz writes page-turners, touches your hearts and tingles ours spines". Not on me. Mon coeur n'a pas été touché et je n'ai frémis d'aucun frisson.

Il y a aussi ce personnage "terrifying" qui kill son frère jumeau et sa belle soeur. On espère en lui the real serial killer qui offrira le terme thriller au book. Même pas.

L'auteur se répète beaucoup. Je n'ai pas compté le nombre de descriptions de sunset et de sunrise, de chadows of the trees on the meadow (l'ombre des arbres sur le pré).... It was all so long !

So maybe (peut-être), je lis l'anglais assez courament pour comprendre l'histoire, ce qui se passe etc, mais maybe pas assez pour apprécier la qualité d'une écriture, d'un style. Mais en même temps, je suis sûre de n'avoir lu ni du Dickens ni du Shakespear.

To bad, dommage, I'am very upset, with the idea, it could have been a great book. Avec cette idée, il y a avait de quoi écrire un chouette bouquin. But I confirme, Brethless was for me endless and pointless.

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost0
Commenter cet article
A

L'Angleterre, bien sûr !


 
Répondre
G


@ Alex : Ah !



A

Entre la perfide Albion et ta patrie d'origine, tu ne peux choisir...
Répondre
G


@ Alex :  Euh, qui est la perfide Albion ?



!

J'adore ce billet! C'est vraiment, certains auteurs abusent des couchers ou des levers de soleil !
Répondre
G


@ Valérie : Non mais c'est vrai quoi, même moi, si je fais un livre avec 3 tonnes de couchers de soleil bretons, je pourrais écrire un pavé même si, depuis 3 mois, je devrais faire preuve d'une
belle imagination !



M

Je ne lis malheureusement pas couramment l'anglais mais je passe ce titre, que ce soit en français ou en anglais 
Répondre
G


@ Manu : Oui, je pense que ta chère littérature américaine foisonne de titres bien plus captivants !



F

your post is excellent. I've spent wonderful minutes in reading it. mixing french and English isn't an easy exercice but you've done very well. I haven't read the book and don't think I will.


just a question nothing to do with your book


Have you ever read Ken Follet? what do you think of this writer?


have a happy time
Répondre
G


@ Françoise : Thank you very beau. No, never read Follet, because livres beaucoup trop gros and I dont like pavés !



A

I am so ptdr-ed ! I had to rebondir on your commentaire Keisha ! 
Répondre
G


@ AGFE : Ah oui, surtout avec le -ed !!!!



K

There is an eternity, I have read this author (in french) it was pas mal du tout, but there is prescription et maybe my tastes ont changé gravely.


Well, I have much rigoled with your billet, you can be back when you voulez, no problemo.


Have you see that while you were bronzing aux Seychelles, I demenaged? The blog, not the home. My cat would have not permitted !
Répondre
G


@ Keisha : It is bizarre hein... L'année dernière, mon Auster en VO m'avait pas plu non plus...


Euh, you moved on after my return ! I came back more 4 weeks ago and I am blanche totaly depuis 3 semaines !!!



A

 Excellent ! On dirait les traductions automatiques d'avant ! Bon, mauvaise pioche, je n'ai jamais lu de Dean
Koontz. Je ne me serai pas fiée aux critiques presse (c'est fini ça !) par contre j'en connais autour de moi qui aime beaucoup cet auteur et on me l'a conseillé à une époque. Je n'ai jamais
réussi à le sortir de ma LAL pour cause d'autres tentations, bon je crois qu'il n'y a vraiment pas urgence !
Répondre
G


@ AGFE : Ben oui, mais à la base, le pitch me tentait grave ! Pour les livres en VO, je lis à fond la 4ème de couv pour voir si je la comprends et si j'ai donc une chance de comprendre le livre




L

j'en ai fait provision hier, mais pas de cet auteur !
Répondre
G


@ Lystig : Et bien je pense que tu peux le zapper ou alors choisir un autre titre, on ne sait jamais !