FRUITS ET LEGUMES, d'Anthony PALOU

Publié le 23 Juin 2013

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782290034606.jpgRoman - Edition J'ai lu - 125 pages - 5.60 €

 

 

 

Parution chez J'ai lu le 2 mai 2013 (Albin Michel en août 2010)

 

 

 

L'histoire : Il y a le grand père, qui est arrivé de Majorque pour fuir la guerre d'Espagne. Sans le sou, Il s'est arrêté à Quimper, puisqu'il ne pouvait plus aller beaucoup plus loin. En quelques années, il a fait fortune dans les fruits et légumes sur les halles de Quimper.

Il y a le père qui s'est aussi installé comme marchand de fruits et légumes . Mais ce n'est plus la même époque. Et c'est la chute.

Il y a les étés passés à Majorque dans la maison de famille.

Il y a Marie.

Et il y a le fils, qui regarde ce passé et qui le raconte.

 

 

 

Tentatrice : Silvana

Fournisseur : J'ai Lu, Merci !

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 Mon humble avis : C'est l'histoire d'une ascension et du chute familiale, vu à travers le prisme des souvenirs d'un enfant devenu adulte. Les chapitres sont très courts, dynamisant ce qui pourrait devenir longuet et de ce fait, la lecture est très agréable et rapide, presque légère. Elle donne comme l'occasion de feuilleter un album photo qui couvrirait presque un demi siècle : La Bretagne profonde, Majorque, la vie sur les marché, le labeur, les halles de Quimper, leur incendie. Les fruits et légumes sur les étales et les clientes, qui sentent et qui tâte, parfois trop.

Ce commerce de proximité et de courage qui ne tiendra pas longtemps devant les mastodonte qui s'installent à l'entrée de la ville : les hypermarchés....

L'écriture est soignée, l'humour subtile qui cache même un certain cynisme. Ce roman balance entre mélancolie et nostalgie. Sourd de la colère face à cette fatalité quelque part. L'enfant voulait voir son père en héros, il n'en fut pas. L'enfant a tout fait pour ne pas ressembler à son père et au final...

Un livre plaisant, qui dépeint une famille, une région et une époque hélas révolue.

 

 

L'avis de Val  , de Sophielit

 

 

Ce roman a reçu le prix littéraire des Deux Magots, en 2011. Prix créé en 1933, à la terrasse du café "Les deux Magots" à St Germain des Prés

A tous prix

 

 

 

                                                                         Pour le Finister

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article
L

Bien aimé aussi l'écriture. :)
Répondre
G


@ Leioona : Oui, un petit bouquin plaisant à lire



L

Je dis pourquoi pas. C'est attrayant.
Répondre
G


@ Lilibook : et puis régional, pas loin de chez toi !



S

Le thème ne me tente pas....Je passe donc mais merci de ta présentation.
Répondre
G


@ Sudissime : Mais de rien 



A

Pas trop mon trip du moment j'ai l'impression mais 125 pages, c'est tentant.:)
Répondre
G


@ AGFE  : Vu qu'il semble que tu auras fini ton livre prévu pour les vacances ce WE, ça vaut le coup d'y réfléchir !!!



I

un roman-coup de coeur pour moi !
Répondre
G


@ Isa : Pas pour moi, mais lecture bien agréable tout de même



V

Mon avis rejoint le tien: de très bons momants au début, puis une certaine lassitude pour moi. 
Répondre
G


@ Valérie : Pas de lassitude pour moi, une lecture agréable mais qui ne me restera pas en tête des années durant !



L

Tiens, pourquoi pas, si c'est léger !
Répondre
G


@ L'irrégulière : C'est léger en apparence mais profond tout de même. Par contre, l'objet est léger en lui même, moins de 200 pages !



S

Lu en 2011, je suis allée relire mon billet car je ne m'en souviens plus du tout, j'avais bien aimé 
Répondre
G


@ Sandrine : je pense que dans 2 ans, je dirai la même chose que toi. J'ai bien aimé ma lecture, mais que m'en restera-t-il au fil du temps !?



C

plaisant mais sans plus ? 
Répondre
G


@ Clara : Tout à fait ça !



L

Un livre qui pourrait me plaire je le note :)


Merci pour ta participation et belle soirée :D
Répondre
G


@ Laure : Oui, ça se lit bien, le sujet et la narration sont originaux.