LA FILLE DE PAPIER, de Guillaume MUSSO

Publié le 3 Août 2010

Roman - XO Editions - 377 pages - 19.90 €

 

 

Sortie en avril 2010

 

 

Résumé : Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d¹inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans.
Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.
Impossible ? Et pourtant…
Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                  -toile3.jpg

Mon humble avis :  Lectrice en baisse de moral... Besoin de légèreté... Tiens, pourquoi pas le dernier Musso ?  Je n'ai rien lu de cet auteur depuis un bon moment et la quatrième de couv' m'interpelle. Me voici emportée dans une histoire on ne peut plus romanesque et distrayante à souhait. L'auteur est fidèle à ses sujets de prédilection.  Malgré tout, il me surprend sacrément à deux reprises : à mi parcours, où un rebondissement inattendu relance un mécanisme qui s'affaiblissait et lors de la fin que je n'avais même pas songé à imaginer !  Et je me suis dit, il est fort Guillaume tout de même. Car ce qui me dérangeait un peu dans ma lecture venait de dispraître comme par miracle, expliqué par un dénouement audacieux. J'ai trouvé dans ce livre ce que je cherchais : des personnages attachants, du divertissement et une bonne dose d'imagination. Certes, ces pages sont pleines de bons sentiments, les grandes valeurs morales (surtout l'amitié) sont défendues dans un style simple et mais humain. Certes, la mièvrerie ou l'extrême romantisme de certains passages m'a laissée de glace. Mais j'ai aimé ce livre et l'impression générale qui s'en est dégagée : un profond respect de l'auteur pour ses lecteurs. Le plaisir de l'auteur  à raconter une histoire, à partager ses impressions et son expérience d'auteur populaire est palpable tout au long du roman.

Et surtout... Guillaume Musso nous décrit ici les rapports qu'il entretient avec ses personnages et sa manière à lui de les façonner.  Ce versant de "La fille de papier " est particulièrement touchant et intéressant. 

Si vous êtes blogueuses littéraires vous suivrez avec fascination l'extraordinaire parcours d'un livre voyageur pas comme les autres. Enfin, qui que vous soyez, vous vous régalerez des citations de "grands maîtres à penser" qui introduisent chaque chapitre... Ces chapitres qui sont au nombre de 36 (l'âge de l'auteur d'ailleurs, hasard ???), alors le choix est difficile...

 

" L'amour, c'est comme du mercure dans la main. Garde-la ouverte, il te restera dans la paume ; resserre ton étreinte, il te filera entre les doigts." (Dorothy Parker)

 

" Ceux qui tombent entraînent souvent dans leur chute ceux qui leur portent secours." (Stephen Zweig)

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article
K


Hola les filles!


Pour Nothomb, j'en ai lu plein.


Por Musso, il y a des défauts quand même! mais au moins j'en ai lu un!



Répondre
G


@ Keisha : Moi, j'attends le billet : Je crois que ce que je vois !!!



A


Diingue oui, j'entends tout de chez moi dites donc! Pour un peu je serais tentée de lire celui-ci tiens, en cette
période peu favorable à la lecture de lourd. En plus c'est a priori un Musso plus classique, moins thriller. A voir... 1q84 tome 2 tarde à se rendre disponible!



Répondre
G


@ AGFE : Oui, c'est parce qu'à l'heure où tu postes tes comm, tout le monde dort, donc tu peux entendre les chuchotements ! C'est dingue, je suis en train de convertir plein de monde à Musso, à Nothomb, ah, si j'étais commissionnée, je pourrais cesser de bosser !!!



K


le road movie entre auteur/personnage et tout ça me plait bien



Répondre
G


@ keisha : Et bien j'attends ton billet avec une impatience impatiente !



K


Psst, Géraldine, c'est moi...je parle tout bas, de peur qu'on ne m'entende... je viens de l'emprunter à ma cousine (qui l'a laissé tomber, mais sa fille a aimé). Tu vois, il n'y a pas qu'A girl
que tu as convaincue! Mais attention, on va voir si ça tient la route... pense bien à moi!



Répondre
G


@ keisha : Diiiiiiingue !!!! Bon en même temps, ce livre est différent de celui lu par AGFE, qui était plus thriller ! Là, je pense que la relation entre personnage / auteur / lecteur devrait te
séduire ! Mais shutt, c'est un secret !!!



V


J'ai beaucoup aimé "La fille de papier", c'est assez original comme concept.
Et ça se lit comme du Guillaume Musso ;)



Répondre
G


@ V. Belecteur : oui, c'est une lecture agréable, surtout après avoir fait une petite pause Musso et en sortant d'une lecture difficile !



S


Hello GERALDINE, Je l'ai lu et en ai fait une critique tout aussi positive que la tienne. Et tu parles de ses citations d'auteurs, de mon côté j'ai tenté de faire gagner un
livre aux internautes via mon blog en le citant lui. Une phrase qui m'a interpellé lorsque je l'ai lu :-)     



Répondre
L


Oui ! Valentin Musso !



Répondre
G


@ Lystig : Crois tu que cela va le servir ou le déservir ???



A


Tiens, tu ne cites pas des extraits du roman !



Répondre
G


@ Alex : Et non, ce n'est pas systématique ! Je le fais quand des passages me parlent tellement que j'aurais voulu les écrire moi même !



L


je me laisserai tenter en poche... je viens de découvrir qu'il avait un frère qui vient de publier un polar !


 


sang pour sang = lecture satisfaisante à 100%



Répondre
G


@ Lystig : Et le frangin, il publie sous le nom de Musso aussi ???



P


c'est impossible d'aller dan,s une librairie sans chutter sur une pile de son livre


je vais donc le lire


amities


 



Répondre
G


@ Patrick : J'aimerais bien avoir un avis masculin sur les livres de musso.



E


Je viens de terminer que serai-je sans toi qui m'a un peu déçue. Mais je vais quand même continuer ma découverte de cet auteur!



Répondre
G


@ Edelwe : Celui ci est vraiment sympa pour son côté "rapport auteur/ personnage" et livre voyageur !



A


J'avoue avoir des gros préjugés pour Guillaume Musso, sans rien avoir lu de lui pourtant, mais à travers ton billet, je comprends l'engouement qu'il peut y avoir autour de ses romans. Il y a
quand même visiblement quelques bons ingrédients qui peuvent en faire un page-turner. Mais bon, ça ne me décide pas à le lire pour autant...



Répondre
G


@ AGFE : Tu peux toujours en lire un histoire de ne plus avoir de préjugés !



C


Je dois bien avouer n'avoir jamais rien lu de Musso. J'ai encore tellement d'autres livres qui m'attendent que c'est le genre d'auteur que je zappe volontiers...


Cela dit, c'est vrai que je participe bien aux Harlequinades


 



Répondre
G


@ Cynthia : Donc Musso a encore un public à conquérir !!!



M


J'avoue ne pas être une grande fan de Musso et de Lévy, deux auteurs que j'ai d'ailleurs tendance à confondre. Pour mes envies de lectures légères, je ne vais pas vers eux...


 



Répondre
G


@ Marie : Et vers qui vas tu pour du "léger" ? Car cela m'intéresse !



S


Je m'étais dit que je ne le lirai pas et puis mon mari me l'a offert, et au final j'ai bien aimé grâce à la fin surprenante.



Répondre
G


@ Sandrine : Oui, là, la fin explique tout. Enfin, tu me diras, c'est un peu le rôle habituel d'une fin. Mais là, tout les moments où l'on se disait "mouais, bof, j'y crois pas trop" prennent une
autre saveur.



C


Son avant dernier m'avait déçue...


 



Répondre
G


@ Clara : J'ai déjà été décue effectivement, notamment par la ressemblance des sujets. Mais l'on passe tout de même des bons moments à lire ces livres très distraynt.