LE CINQUIEME EVANGILE, de Michel FABER

Publié le 9 Janvier 2011

Roman - Editions Points (de l'Olivier) - 181 pages -  €

 

 

Présentation de l'éditeur : Theo Griepenkerl est un universitaire sans envergure à l’ego démesuré. Dans les décombres d’un musée à Bagdad, il découvre un trésor inestimable : les mémoires de Malchus, témoin des derniers jours de Jésus. Il ramène secrètement les neuf rouleaux de papyrus au Canada et s’empresse de les traduire. Publié par une obscure maison d’édition, son Cinquième Évangile est un immense succès. Mais Theo est dépassé par le scandale que provoquent les révélations de Malchus…

Drôle, irrévérencieux, palpitant, Le Cinquième Évangile tourne en dérision cette mode des textes anciens, censés révéler au monde « la » vérité. Ce roman à la loufoquerie très british est aussi une satire cinglante des mœurs de l’édition et de la culture de masse.

 

 

Tentateur : Pourquoi pas, la 4ème à la F..C !

Fournisseur : Ma CB à la F..C !

 

 

 

  

étoile2.5

 

 

Mon humble avis : A droite à gauche, je lis sur ce livre " cinglant, burlesque, corrosif et irrévérencieux". Je confirme le dernier adjectif. Aussi, ceux qui se sont révoltés d'être bousculés dans leurs croyances catholiques dans le Da Vinci Code se passeront de cette lecture. Je suis athée et pourtant, ici, des passages m'ont mise mal à l'aise, notamment dans les descriptions sur la crucifixion. Vous voilà prévenus, n'allez donc pas vous faire du mal et réclamer ensuite !

Et sinon ?

Voici un livre, qui même s'il se moque des grands, veut jouer aux grands sans en avoir l'envergure.

Un personnage dit "Je crois qu'on peut dépasser le Da Vinci Code. Avec le temps".

Avec un bon bout de temps alors. Et puis en ayant pris un peu plus de temps pour l'écriture aussi. Cela aurait évité les raccourcis qui rendent cette histoire peu crédible. Cela tombe bien me dira-t-on, puisque ce livre se veut une farce ? Et alors, cela n'empêche pas la crédibilité, cela aurait même rendu ce livre plus intéressant. En effet, Théo découvre ces fameux rouleaux qui contiennent un nouvel Evangile.... Cela devient un best seller et on ne s'intéresse pas à la valeur historique de ses fameux rouleaux. Alors que leur place serait dans un musée, ils restent dans l'appartement du jeune homme qui prend juste garde à ne pas renverser de café dessus... Peut-être encore est-ce le côté farce ? Mais cela ne doit pas tout excuser, comme cette fin qui est pour le moins baclée. Il y avait là un bon potentiel... qui n'a pas été exploité.

Mais il y a du bon tout de même dans ce livre. Le style est efficace, la lecture est facile et rapide. Et le parcours fulgurant de l'illustre inconnu qui devient du jour au lendemain un auteur de best seller  est jouissif. Les travers du monde éditorial et de la célébrité sont passés à la moulinette sans doute bien réaliste et font bien rire... mais moins que la réaction des lecteurs qui ont parfois du mal à saisir qu'il ne s'agit que d'un livre... Pas la peine de se mettre en colère et de crier au blasphème. L'auteur est il responsable des réactions de ses lecteurs ? Bonne question évoquée dans ces pages. D'ailleurs, notre héro ne semble pas bien comprendre que le sort de la Palestine pourrait être entre ses mains ! Voici l'once de burlesque vendu en 4ème de couv' qui est presque aux abonnés absents.

De bons passages dans ce livre, une dose non négligeable de distraction, mais pas de génie dans ce roman, farce ou pas ! C'est rare que je le dise, mais une bonne centaine de pages supplémentaires n'aurait pas nuit à la qualité du livre, bien au contraire. Il y aurait eu de la profondeur là où il n'y a que du survol.

 

 

" Pourtant, il était conscient que les nouveautés sont souvent lancées dans le brouillard d'un battage assourdissant qui, une fois dissipé, révèle de nombreuses déconvenues. Les rayons de solderie ou les caisses d'invendus sont pleins de "succès assurés" et de "prochains gros coup".

 

"Si vous voulez lire ce livre, lisez le mais ne risquez pas votre vie pour cela. Rappelez vous, ce n'est qu'un livre".

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article
M


Dommage ! La présentation de l'éditeur me tentait bien. Mais visiblement ce livre ne tient pas toutes ses promesses...


 



Répondre
G


@ Marie : C'est souvent le problème avec les présentations des éditeurs. Heureusement, il y a parfois la blogo qui temporise un peu !



D


Comme Manu précédement j'ai lu La rose pourpre et le Lys de cet auteur et j'avais aimé suivre Sugar dans ce roman fleuve !


Mais celui là ne me tente pas trop ... Merci tout de même pour cet avis !



Répondre
G


@ Didi : Décidemment, tout le monde fait référence à la rose ... faudrait peut-être que je le lise ce bouquin !



R


Ce sera pour les prochaines vacances, genre a la plage!



Répondre
G


@ Readpocket : Oui, avec le temps d'être oublié d'ici là !!!!!



K


La 4e est ma foi bien tentante mais suite à ton avis, je pense que je vais passer...



Répondre
G


@ Karine : Oui, les 4ème sont tout de même parfois trompeuse. l'éditeur y écrit ce que le lecteur veut lire !



A


Bon ben, celui-ci au moins, je ne l'acheterai pas, ni à F..C ni ailleurs.



Répondre
G


@ Alex : oui, je pense que tu peux t'en passer !



I


je note parce que je suis très très curieuse !



Répondre
G


@ Irrégulière : Il parait que c'est un vilain défaut, mais je ne suis pas sur que ce soit vrai



A


Ça fait un bail que je me dis que je dois lire La rose pourpre et le lys de cet auteur, mais plus le temps passe, et moins j'en ai envie. Ton billet, même s'il parle d'un autre de ses romans, me
confirme qu'il n'y a pas urgence.



Répondre
G


@ AGFE : je pense que tu peux effectivement attendre le 6ème évangile !



C


 Vu bémols sur ce livre , je préfère m'abstenir....


 



Répondre
G


@ Clara : Pendant que keisha subordore, je te laisse effectivement t'abstenir !



M


J'ai adoré La rose pourpre et le lys de cet écrivain. Un véritable coup de coeur. Mais celui-ci ne m'attire pas vraiment. Ce que tu en dis le laisse dans les non prioritaire. Si je le croise,
peut-être que ...



Répondre
G


@ Manu : Si tu lis vite, tu peux toujours te pencher sur son cas pour te faire une idée. Je serai intéressée d'avoir d'autres avis !



J


Il me tente quand même bien !!! Mais en emprunt à la biblio uniquement !



Répondre
G


@ Joelle : Et bien tu m'en diras des nouvelles, j'aimerais bien avoir d'autres avis sur ce livre, hélas, ils ne pullulent pas sur la blogo !



K


Vu à la bibli, je me tâtais. Bon, pas indispensable, finalement, comme je le subodorais...



Répondre
G


@ Keisha : je ne connais pas la signification précise de ce mot, mais je pense que tu subodores bien !