LES DEUX MESSIEURS DE BRUXELLES, d'Eric Emmanuel SCHMITT

Publié le 16 Février 2013

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782356415684.jpgNouvelles - Editions Audiolib - 7h d'écoute - 19 €

 

 

 

Parution Audiolib : Janvier 2013

Albin Michel : 31 octobre 2012

 

 

L'histoire : Donc les histoires, 5 nouvelles plus ou moins longues.

Un couple homosexuel qui se marie symboliquement dans la cathédrale Bruxelloises en même temps qu'un couple hétéro, et la vie parallèle de ces deux couples, jusqu'à la jonction.

Un médecin qui semble n'aimer que les chiens, les chiens d'une race précise... Durant la guerre 39-45, jeune juif enfermé dans un camp, il doit son retour à la vie à un chien...

Une veuve d'un artiste raté épouse en secondes noces un baron qui tombe en amour pour le défunt et son oeuvre et fera tout pour la faire connaitre.

En Islande, deux soeurs, deux fils différents... La tante qui préfère son neveux à son fils... jusqu'au décès de celui ci.... et la transplantation cardiaque du neveux...

Un couple séparé... alors qu'auparavant, ils étaient un modèle de l'Amour. Ils avaient même résisté à la douleur d'un avortement, le foetus étant atteint d'une maladie grave... Jusqu'au jour où un accident place cet enfant qu'ils n'ont pas eu sur leur chemin.

 

 

 

Tentation : L'auteur et le lecteur ne sont qu'une seule et même personne, et pas n'importe laquelle !

Fournisseur : Chloé, d'Audiolib, merci pour l'envoi !

 

-toile4.jpg

 

 Mon humble avis :

1/ Résumer un livre n'est point chose aisée... Allumer l'envie sans en dire trop... Résumer 5 nouvelles aussi denses en si peu de lignes relèvent de l'exploit, et je trouve que je m'en sors fort bien !

2/ Quand j'ai rencontré E.E Schmitt l'an dernier, je lui ai avoué l'un de mes fantasmes... Avoir 5 ans, être sa petite fille pour qu'il puisse me raconter des histores avant que je m'endorme... Et bien avec cet Audiolib, certes, j'ai toujours 40 ans, mais j'ai eu E.E Schmitt pour moi toute seule et il m'a raconté des histoires, de belles histoires :

 

- Les deux messieurs de Bruxelles : Je pense que c'est ma nouvelle préférée, même si la suivante m'a profondément émue dans la symbolique. Un couple d'homosexuels, au fond d'une église, profite d'un mariage officiel pour se promettre amour, assistance... pour le reste de sa vie. Et toute leur vie, ces hommes s'aimeront et garderont un oeil protecteur sur leur couple jumeau et sa descendence, sans que ceux ci n'en savent rien. Nouvelles qui tombent à pique dans l'actualité de notre pays. Le mariage, l'amour, l'enfantement pour les homosexuels. Le parti pris de l'auteur est net, parfait, il rejoint le mien. Beaucoup de tendresse dans ce texte, de l'humour aussi, et de la douleur. Un début et une chute orginaux qui encadrent ce réçit et qui prouve que l'engagement et l'amour sont aussi forts ou fragiles, quelques soient le sexe des amants. En conclusion, l'auteur explique qu'un couple homosexuel, une fois qu'il est accepté, à même parfois plus de chance de réussir qu'un couple hétéro...En effet, on attend rien d'un couple homo, pas de déscendance, rien, donc pas de pression sociale... Alors que les hétéros la subissent... Il faut montrer le bonheur parfait !

 

- Le chien : l'histoire de ce médecin, qui vient de se suicider à la mort de son chien, Argos, un Beauceron. Le village reprochait au médecin de préférer les bêtes aux hommes... Où l'on découvre que depuis des dizaines d'années, ses chiens ont toujours été des Beaucerons et se sont tous nommés Argos.

Il est encore question d'amour, d'humanité. Un récit dur, qui se passe en partie dans les camps que E.E SChmitt d'écrit d'un réalisme glaçant... A l'époque, le jeune garçon avec la peau sur les os, traité comme moins qu'une bête par les Allemands, était à un doigt de la tombe... Jusqu'au jour où, à travers le grillage, apparait un chien... le jeune homme joue avec, partage avec lui sa nourriture..A la libération, les deux êtres ne se quitteront plus...

Un texte bouleversant ou la nature s'inverse. C'est l'animal qui rend à l'homme sont humanité et c'est lui aussi qui empêche ce même homme de tomber dans la bestialité. Un chien, qui ne suit et ne répond à aucune idéologie, prend comme il est celui qui le regardera et l'aimera. Et il lui rendra au centuple... bien plus fidèle et bien plus humain que certains hommes qui ne seront délivrés de leur honte (si toutefois ils en ressentent), que par la mort.

 

- Ménage à trois : Une jeune femme se retrouve veuve, avec des enfants et les dettes de son mari sur le dos. Son mari, un coureur de jupon et un artiste raté... Pour sa bonne fortune, un baron danois la demande en mariage. Ce baron se voue d'une passion sans borne pour l'époux défunt et son oeuvre. Il n'a de cesse que de lui rendre justice, tant son talent était immense. J'avoue, cette nouvelle me touchait moins, je la trouvais moins saine... Un mort entre deux vivants... Jusqu'à ce que viennent la dernière phrase (qui commença par me révolter), puis le dernier mot, qui me fit sourire et rire de mon ignorance. Toute cette nouvelle m'est apparue sous un jour nouveau et montre, en un seul mot, l'immense talent de l'écrivain. Renverser une situation avec un seul mot, inattendu, et le dernier ! Il s'est bien joué de moi !

 

Je n'en dirais pas plus et vous laisse découvrir les histoires suivantes, qui ont en commun avec les premières de parler d'amour, d'amour différent, caché, sous-jacent... Il est question en fait de l'invisible amour sous celui de surface... Qu'il soit léger ou beaucoup plus lourd à porter.

Gros bonus de cette version Audiolib, 3 plages de lectures sont consacrées au journal d'écriture d'E.E.Schmitt. Ces sources d'inspirations, la construction de ses personnages, le fil central de ce recueil qui ne lui apparait qu'à la fin et bien sûr, de bonnes réflexions philosophiques à méditer.... Donc à réécouter !

 

 

L'avis d'Yv , de Leiloona

 

Si l'envie vous prend, et je vous comprends : http://www.audiolib.fr/livre-audio/les-deux-messieurs-de-bruxelles-de-eric-emmanuel-schmitt-lu-par-eric-emmanuel-schmitt

 

 

Livres lu dans le cadre de... et bien 3 challenges !

 

 

free-road-trip-games-audio-book

 

chez Val 2ème                    Chez hérisson  10/7                                       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française, #Livres audio, lectures audio

Repost0
Commenter cet article
E

cet auteur est dans ma PAL depuis un moment, il faut que je me décide!
Répondre
G


@ eimelle : Un auteur à lire et à suivre autant que possible, mais attention, il est très prolifique !



C

Ces nouvelles m' ont réconciliée avec l'auteur
Répondre
G


@ Clara : j'ai toujours été en très bons termes avec lui, même si pas tout le temps fidèles. Il faut dire qu'il est très prolifique !



A

Non, pas fini encore, car la voiture est chez le garagiste.... avec le CD dedans !
Répondre
G


@ Alex : Dommage, j'espère que la facture ne sera pas trop salée !



C

Le livre audio, une idée géniale qui m'a permis de lire en conduisant !!! Et se faire raconter des hisoires que l'on ait 3 ou 40 ans c'est toujours un plaisir.
Répondre
G


@ Constance : Oui, l'essentiel étant de ne pas toujours croire aux histoires qu'on nous raconte à 40 ans !!!



Y

très bon billet également, avec lequel je suis entièrement et totalement (c'est pareil) d'accord. EE Schmitt est un vrai raconteur de belles histoires.
Répondre
G


@ Yv : J'ai l'impression que l'on est tous unanime sur ce recueil et les qualités de conteur de l'auteur !



A

Aah voilà une bonne idée de lecture en audiolib ! Et comment a réagi ce cher E.E. en entendant ton fantasme ? 
Répondre
G


@ AGFE : Il a été surpris ! Car j'ai peut-être été gaffeuse. On l'a toujours connu avec des cheveux blanc, mais cela ne fait pas longtemps qu'il a l'âge d'en avoir !



L

La première nouvelle est ma préférée aussi ! :)
Répondre
G


@ Leiloona : Oui, en et plus, tellement d'actualité...



P

Me voilà rentré (uniquement parce qu'il le faut bien) de ce paradis terrestre au ciel toujours bleu. Inutile de dire que le moral est descendu d'un cran (même plus) dès que j'ai ouvert les volets
ce matin!


Voilà un livre que  je lirai quand il sera sorti en poche. Rien ne presse.


Passe un bon dimanche. 
Répondre
G


@ Philippe : Pauvre de toi de retour sous des latitudes polaires !! Dans quelques mois, ce livre sera en poche, et je suis sûr que tu en as encore d'autres de l'auteur à lire !



A

Reçu grâce à Babelio, j'ai commencé ce matin en allant au boulot...
Répondre
G


@ Alex : Depuis, tu dois avoir fini, je suis sûre que tu as aimé ! Je verrai ton billet dans quelques jours sans doute ?!



V

Come toi, ma préférée est celle qui donne son titre au recueil.Je la trouve très belle. 
Répondre
G


@ Valérie : Elle est très touchante d'amour et très forte sur le symbole de l'union officielle ou non : pour le meilleur et pour le pire !



V

je viens de lire sa dernière pièce de théâtre, il faut que je retrouve d'autres ouvrazges de lui, j'aime son écriture ! je l'avais rencontré en 2011 au salon du livre de Paris...après deux heures
d'attente !
Répondre
G


@ Valou : 2h d'attente ! C'est pour cela que je préfère ma petite province maintenant !



S

Si tu veux je peux t'expédier une clé que tu me rendras à Rennes ?
Répondre
G


@ Sylire : Absolument... Envoie moi un mail sur ma messagerie... Et on voit ça dimanche soir, car là, je pars en WE baptême. J'ai aussi Le roman des jardin d'alex jardin, Et puis Paulette.... et
bien sûr, je peux en prendre d'autre à la médiathèque



S

Je n'étais à priori pas très emballée mais vous m'avez donné envie Val et toi de le lire un jour !
Répondre
G


@ Sylire  : Je pourrais te le mettre sur ta clé USB à Rennes !



M

Tu me tentes malgré mon désamour des nouvelles . J'aimerais peut-être davantage ce genre   en l'écoutant seulement. A essayer! 
Répondre
G


@ Mango : Je ne suis pas fan des nouvelles non plus, mais celles ci sont assez longues, bien complètes et ne laissent pas une impression de faim à la fin !