LES MAINS LIBRES, de Jeanne BENAMEUR

Publié le 6 Février 2010

Roman - Editions Folio - 159 pages - 5,32 €

Résumé : Mme Lure est une vieille femme comme on en croise sans les remarquer. Dans l'appartement de son mari disparu, elle maintient chaque chose à sa place, tranquille et pour toujours. Elle évite tout souvenir, mais rêve grâce aux brochures de voyages qu'elle étale sur la table de la cuisine. Yvonne Lure entre dans les photographies, y sourit, y vit.
Un jour, surprenant les doigts voleurs d'un jeune homme dans un grand magasin, elle se met à le suivre de façon irréfléchie jusqu'à son campement, sous l'arche d'un pont.
Qu'ont-il en commun, Yvonne, celle qui garde, et Vargas, l'errant ? 


 





 



                                   -toile4.jpg

Mon humble avis :                   Je vous salue Jeanne Benameur, pleine de grâce,

                                           Le génie et la modestie sont avec vous,

                                           Vous êtes estimée entre tous les auteurs

                                           Et vos livres, fruitS de vos entrailles, sont enchanteurs.

 

                                           Chère Jeanne, mère "des demeurées" ou "des mains libres"

                                            Ecrivez pour nous vos chers lecteurs,

                                            Nous vous seront toujours reconnaissants.

 

                                            Merci.  

 Voilà déjà ce que m'a inspiré la lecture Des Mains libres. Dès les premières pages, j'étais comme en apesanteur et cette sensation ne m'a pas quittée jusqu'à la fin. La plume de Jeanne Benameur est toujours aussi gracieuse et pudique et spacieuse.
Madame Lure est une vieille dame "invisible", qui d'ailleurs ne voit pas les autres, ni les choses ni le monde. Elle vit d'habitude et depuis toujours veille à la bonne distance entre les objets. Elle n'a jamais regarder quelqu'un dans les yeux, ses mains n'ont jamais caressé... même si pourtant, Madame Lure a été mariée. Un jour, elle surprend Vargas un jeune gitan voler une plaque de chocolat. Elle le suit... Va alors s'installer entre eux une relation dont seule Jeanne Benameur a le secret : relation faite, de lectures, de silences, de respects, de dons. Chacun sera alors en mesure de partir à la découverte du monde selon sa propre dimension. Deux personnes que tout sépare se relie : Vargas l'homme de la route, Mme Lure qui n'a jamais quitté son appartement et son petit quartier.
J'ai tout de suite était touchée par le personnage de Mme Lure qui chaque semaine, prend une brochure de voyage avant de s'installer dans sa cuisine et de partir en voyage... Elle choisit ne photo, une plage, un homme noir portant quelque chose sur sa tête, un animal exotique... Et la voilà partie, les mains sur sa toile cirée et les pieds sur son carrelage qui fait office de sable chaud.
Ce livre est magnifique, d'une finesse remarquable et provoque des émotions assez rares... Oui, manifestement, il suffit parfois d'une improbable rencontre pour que tout change autour de vous, subrepticement... Et votre destin prend une autre direction.


"Elle donne vie parce qu'elle crée les images, les sons et les odeurs, parce qu'elle imagine. Maintenant, elle sait. C'est cela qui reposait dans le silence de la bibliothèque. Elle est vivante."

" Des questions. Elles n'en a jamais posé de sa vie. Soudain, elle se rend compte qu'il y en a tant que les branches d'un arbres. Où étaient elle tout ce temps ? Qu'en avait elle fait ? Est-ce que les questions vivent en nous sans que nous le sachions."

" Est-ce que le regard de celui qui lit et de celui qui ne lit pas est le même" ?

" Il y a dans le monde des jardiniers invisibles qui cultivent les rêves des autres".

" C'est celui qui se souvient qui vieillit le plus vite "?

" Est-ce que c'est dans les villes qu'on apprend à être semblables ?"


                                                         
                                                                    B

Ceci est une lecture commune avec Goelen et Stéphie !

Du même auteur sur ce blog : Les demeurées.
DAL PAL 96-17
42823900_p.jpg

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article
P
J'ai lu "Les demeurées" que je n'ai pas apprécié et je viens d'abandonner la lecture de celui-ci qui m'a profondément ennuyé. Chacun ses goûts!
Répondre
M

Je vais le lire! Je connaissais Jeanne Benameur pour ses romans jeunesse chez Thierry Magnier, je ne savais même pas qu'elle écrivait pour les adultes. J'aime les destinées que tout oppose...


Répondre
G

@ Maud : Bonjour, quel plaisir de te trouver ici. Je nte conseille effectivement de lire les livres adultes dce Jeanne Benameur, en tous cas, les 2 que j'ai lu sont excellents et ils ont tous très
bonne réputation !
Et puis, je t'encourage à revenir sur mon blog aujourd'hui, il y a "une suprise" !


I

compte tenu de ton billet, je l'ai noté.


Répondre
G

Isa : Jeanne Benameur est pour moi une auteur incontournable. Il y a tant d'amour et de douceur dans ces textes...


I

J'avais été fascinée par " Les demeurées". Je n'ai pas lu d'autres livres de cette auteure même si "présent ?" me tente bcp.


Répondre
G

@ Isa : La blogo est vraiment unanime sur les demeurées. perso, je te conseille vraiment les mains libres !


L

Ton billet me donne envie 1 Je l'ajoute dans ma LAL !


Répondre
G

@ Liya : Ce livre mérite amplement de passer directement dans ta PAL !! Dans quelques temps, je publierai une interview de l'auteur que je prépare actuellement !


A

Je le note. J'avais beaucoup aimé ma lecture 'des demeurées'.


Répondre
G

@ Angelica : Et dans quelques temps, je publierai une interview de jeanne Benameur que je suis en train de préparer...


M

Quel beau billet !
Tu prêches pour une convaincue !
J'ai adoré Les demeurées, j'ai eu un coup de coeur pour Présent ?
Alors oui bien sûr, je note ce titre, plutôt deux fois qu'une !  :-)


Répondre
G

@ Marie : Et surprise, Jeanne Benameur vient d'accepter de répondre un une interview ! Ne me reste plus quà trouver des questions sensées !!!!


A

Jeanne Benameur est un merveilleuse auteure au talent indéniable! Je note celui-ci avec plaisir! :o)


Répondre
G

@ aBeiLLe : Et en plus, je viens d'apprendre qu'elle acceptait de répondre à mon interview ! Ne me reste plus qu'à trouver des questions intelligentes !!!!


A

Et bien, quel joli poème pour l'auteure. Un vrai coup de coeur on dirait.


Répondre
G

@ Alex : Oui, j'ai été prise d'une frénétique poésie !


M

J'ai lu ce livre et comme toi , j'ai succombé à son charme !!
Merci pour ce bel article.


Répondre
G

@ Mary : En génréral, les livres magnifiques aident à l'inspiration à écrire de beaux billets !


E

Je ne peux  que le noter!


Répondre
G

@ Edelwe : Ah oui, je ne sais pas si tu as déjà découvert cette auteure, mais elle vaut vraiment "le détour" !


Y

Si l'auteur lit ton poème, je suis certaine qu'elle sera touchée. J'ai lu un de ses romans pour la jeunesse, chez Thierry Magnier si mes souvenirs sont bons, et il ne m'a pas marquée plus que ça.
Mais peut-être ces romans pour adultes sont-ils plus émouvants...


Répondre
G

@ YS : Comment, la célèbre Ys n'a pas encore lu de Benameur adulte ???!!! Il faut réparer cela au plus vite ! Ces livres sont magnifiques !


M

J'aime vraiment lire Bénameur, je me laisse toujours emporter à travers la beauté de ses textes... Celui là va vite arriver sur ma PAL


Répondre
G

@ Moka : un conseil, ne laisse pas ce livre prendre la poussière, lis le vite !


A

J'ai beaucoup aimé "les demeurées" et j'ai l'intention de lire tous les autres.


Répondre
G

@ Aifelle : Et bien mets ce titre en haut de ta LAL pour tes prochains achats livresques !!!!


S

Tu as su me donner envie de le lire !


Répondre
G

@ Saxaoul : Cette auteures est un vrai bijoux. Il faut vraiment découvrir ses livres et celui ci ext vraiment magnifique !


T

Quelle belle prière ! Amen !


Répondre
G

@ Théoma : n'est-ce pas ! J'ai été très inspirée à ce moment là !


S


Ce n'est pas mon préféré de Jeanne Benameur. J'avais préféré "les demeurées" et "laver les ombres".



Répondre
G

@ Sylire : Je n'ai pas encore lu "Laver des ombres". Mais c'est parfait vu que je ne compte pas m'arrêter là avec Jeanne Benameur !!!