NAGASAKI, d'Eric FAYE

Publié le 29 Janvier 2011

Roman - Editions Stock - 108 pages - 13 €

 

 

Parution Août 2010 - Rentrée littéraire sept. 2010

 

 

L'histoire : Shimura- San, quinquagénaire, vit seul à Nagasaki (Japon). Météorologue, il part travailler tous les matins. Mais il garde un oeil, (via une webcam) chez lui... En effet, depuis quelque temps, des objets bougent. Dans son réfrigérateur, le niveau de jus de fruit baisse sans son intervention, des yaourts disparaissent...

 

D'autres résumés en disent plus, je préfère en rester là, pour garder entier un mystère certain. Mais sachez qu'il n'y a pas de science fiction dans ce livre...

 

 

"Tentation : La blogosphère

Fournisseur : La bib'

 

  

 

étoile3etdemi

 

 

 Mon humble avis :Il suffit parfois d'une deuxième lecture pour se réconcilier avec un auteur, c'est le cas ici. J'avais détesté "Le syndicat des pauvres types". Eric Faye me rallie ici à sa cause en quelques pages. Ce roman est court, efficace, sans fioriture, sans remplissage inutile et j'aime ça. Ça n'empêche pas l'émotion bien au contraire et le questionnement intérieur sur ce qui importe dans notre vie, sur notre façon d'être "chez nous", sur la solitude des temps modernes, sur notre intimité et notre propriété privée...et surtout, sur les effets de l'intrusion des autres dans notre intimité. Cette histoire fait vraiment frémir. Je me pose la question et vais me la poser encore un moment je pense : comment aurais-je réagi à la place de Shimura ? Ces réactions, quelque part hésitantes, sont subtilement décrites.

Trois narrateurs se passent le relais : Shimura, la victime, puis "l'accusée" et enfin l'auteur lui même va-t-on dire. Le tout dans une écriture agréable, fluide, parfois cynique, toujours adaptée. Bons mots et vérités vraies et glaciales sur notre époque ne manquent pas. A ce réel plaisir de lecture, je ne repprocherais que le côté un peu "abrupte" de la fin. Pourquoi pas quelques pages de plus pour approfondir un élément étonnant et non dénué d'intérêt ?

 

A savoir : ce roman s'inspire d'une histoire vraie paru dans plusieurs journaux japonnais en 2008.

Ce roman a reçu à l'automne dernier le prix de l'Académie Française.

 

 

 

L'avis d'Alinéa

 

                                                              2% : 13/14

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article
E


Tu m'as convaincue! Je note!



Répondre
G


@ Edelwe : tu ne seras pas déçu. C'est vraiment un livre pas commun et de qualité.



A


J'hésites un peu, si il fait frémir san sun être un "thriller"....



Répondre
G


@ Alex : Frémir, pas de peur, mais frémir de cette réalité pointée du doigts tout en semblant inconcevable. C'est un fait divers, qui pourrait t'arriver à toi ou à ta grand tante... Si si, à
lire, vraiment.



M


Tous les billets que j'ai pu lire jusqu'à présent sont vraiment unanimes pour ce roman ! Ca me donne envie de le lire...


 



Répondre
G


@ Marie : En plus, il n'est ps épais donc vite et agréablement lu. je pense vraiment qu'il est incontournable, tant en plus la situation qu'il montre du doigt et actuelle et en même temps
incontournable.



S


Je dois dire que tu titilles ma curiosité...



Répondre
G


@ Sylire ; Titilles toi donc jusqu'à la librairie ou la bib' !!



A


oui j'ai trouvé son écriture tres efficace aussi mais le plus surprenant dans tout ça c'est de savoir que c'était vrai et comme tu dis cela fait frémir.


Merci pour le lien.



Répondre
G


@Alinéa : Oui, et en même temps, on se dit que si la fraternité existait un peu plus, cette cohabitation aurait pu être légale, voulue et aurait rendu tout le monde plus heureux...



A


Bon, je vois que tu n'as pas eu le temps de répondre à tes commentaires, j'espère que tu auras du temps pour ce tag: http://lecture-sans-frontieres.over-blog.com/article-comment-s-annonce-2011-cote-livres-tag-64156554.html .



Répondre
G


@ AGFE : A y'est, réponses programmées pour dans 2 semaines !



M


Comme je te le disais, je l'ai commencé mais je n'ai pas accroché plus que cela...



Répondre
G


@ Midola : fait confiance à tes lecteurs ! Retente le coup !!!



Y


J'avais beaucoup aimé son Nous aurons toujours Paris. Une belle écriture.



Répondre
G


@ Yv : Tiens, un titre que je ne connaissais pas. je note, puisque me voilà réconciliée avec l'auteur !



R


C'est clair que celui la , je l'attends de pied ferme en poche. Je n'ai lu que du bien de ce roman.



Répondre
G


@ Readpocket : Peut-être peux tu le trouver en bibliothéque ?? Car il vaut vraiment la peine, ce serait dommage qu'il tombe dans ton oubli d'ici à sa sortie poche.



C


Il est dans ma LAL depuis un petit bout de temps !



Répondre
G


@ Clara : Je suis étonnée que tu ne l'ai pas encore lu, toi qui est au fait des nouveautés. Je t'en conseille en tout cas vivement la lecture !



M


Tentée mais sans plus. Si je le croise à la biblio ou quand il sera en poche.



Répondre
G


@ Manu : POurtant, c'est une histoire vraie vraiment captivante et vite lu. Une excellente lecture !



A


J'avais lu Le gardien du phare de cet auteur. Il m'en reste un vague souvenir mais j'ai l'impression qu'il aime bien le genre "fantastique". J'avais déjà aperçu ce roman en librairie, sans grande
attirance particulière malgré mon intérêt pour tout ce qui se rapporte au Japon, de près ou de loin (là je lis de la chick lit juste parce qu'il y a "sushi" dans le titre ), mais ton billet suscite la curiosité! Je vais voir si je peux le trouver en bib'.



Répondre
G


@AGFE : Oui, je te le conseille vivement, en plus, je pense que tout ce qui touche au Japon t'intéresse. Attention, pas du tout de fantastique dans ce livre. Que du vrai, c'est ça qui est
ahurissant !



A


J'ai lu, j'ai aimé mais je suis restée sur ma faim. Cela manquait pour moi de profondeur mais cela a du être voulu par l'auteur.



Répondre
G


@ Anne : L'auteur aurait effectivement pu développer la faim. Mais on serait alors sorti du genre : récit d'un fait divers.



C


Ton resumé donne envie de lire ce livre ...tu sais maintenir le suspens


 


bises Géraldine



Répondre
G


@ Canelle : Oui, je fais attention à cela. J'ai lu trop de billets qui racontaient l'essentiel de ce livre et ont un peu  gâché ma surprise !