OUBLIEZ-MOI, de Stéphane BERN

Publié le 8 Janvier 2012

 

  Roman - Editions J'ai lu- 156 pages - 4.80 €

 

 

Parution chez J'ai lu en octobre 2011

 

 

L'histoire : Une île en Grèce. La propriétaire d'une maison décide de louer sa villa pleine de charme, mais une mauvaise chute l'oblige à rester chez elle et à supporter l'invasion. Les locataires, une famille venue de Rouen, vont se comporter comme les plus cocasses et les plus grotesques touristes. Jusqu'au jour où l'un d'eux va découvrir le secret de leur hôtesse...

 

 

Tentation : La couv et le pitch

Fournisseur : Silvana, des éditions J'ai lu. Merci

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 

 

Mon humble avis : Envie de soleil, d'exotisme, de récréation, ce livre est fait pour vous, et c'est pour cela qu'il est arrivé chez moi !

On retrouve les différentes facettes du personnage public Stéphane Bern et on en découvre d'autres... Son rafinement est bien sûr présent dans l'écriture, belle et agréable.

L'auteur évoque les mythes du cinéma de la grande époque hollywodienne, le poids de la célébrité et puis, la fuite dans l'oubli... Bien sûr, il est question de têtes couronnées et d'un certain rocher... Et il y a aussi Stéphane Bern le journaliste, qui décrit à merveille l'ïle de Paros, dans les Cyclades, à renfort de détails historiques, géographiques, culturels (il y a même un glossaire d'expressions et mots locaux en fin de livre) et atmosphériques.... Et là, Stéphane Bern nous dévoile une partie de sa vie personnelle, à savoir son coin de paradis, l'ïle de Paros et ses habitants dont il s'inspire. Et j'avoue que j'irais bien de ce pas prendre un café sur le petit port animé, même avant l'arrivée des touristes. Parlons en des touristes, avec cette famille Berlanger qui débarque. Deux parents qui viennent en pélerinage sur les lieux du début de leur amour, espérant réanimer la flamme. Et trois enfants hétérocliques, comme tous les enfants. Isabelle la mère, va se comporter en touriste conquérante et en mère despotique. Bien sûr, les situations cocasses et /ou cyniques ne manquent pas et nous amusent toujours, car bien sûr, on ne se reconnait jamais dans tels comportements !

Enfin, il y a Camille l'adolescente qui va s'intéresser de plus près à leur logeuse, qui se révèle être Noëlle Robert,  une ancienne star de cinéma. Une belle relation va naître entre les deux femmes. Et la sagesse de Noëlle va remettre pas mal de chose en place. Les vacances de tout ce petit monde se termineront mieux qu'elles n'auront commencer.

Les relations familiales, les coupures de dialogues dans un couple, la vie après la célébrité, les amitiés intergénérationelles et le comportement des touristes "de base" sont des sujets assez nombreux pour que l'on ne s'ennuie pas une minute dans ce livre. Mais aucun n'est assez creusé pour que ce roman dépasse le statut de bon divertissement. En même temps, je ne crois pas que l'auteur ait voulu faire autre chose. Donc objectif atteint ! Et j'ai passé un bon moment, bien au chaud et au soleil au milieu de la tempête qui ravageait alors une partie de la France.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article
T

je l'écoutais parfois sur france inter...
Répondre
G


@ Théoma : Et pas tentée de le lire ??



P

Je lis ses histoires vraies. C'est donc aussi un romancier! Il fait tout cet homme-là!


Bonne soirée.
Répondre
G


@ Philippe D : Oui, il semble avoir vraiment plusieurs casquettes. Je vais sans doute pouvoir en savoir plus bientôt via une interview !



M

Ton billet est bien tentant... et en même temps je ne suis vraiment pas fan de Stéphane Bern !!!  
Répondre
G


@ Marie : Moi, j'aime bien le personnage, toujours souriant et de bonne humeur et qui en plus, semble posséder une sacrée culture. Alors le découvrir sous un autre angle m'a fait bien plaisir.
Maintenant, je ne suis pas fan, mais j'aime le voir à la TV quand, d'aventure, je suis devant, ce qui n'est pas souvent !!



A

Du soleil, de la chaleur, c'est exactement ce qu'il me faut... Même si je ne suis aps fan de Stéphane Bern.
Répondre
G


@ Alex : Ah oui, des vacances sous le soleil grec en janvier pour le prix d'un livre format poche, comment résister !



C

Stéphane Bern ? le spécialiste es Princes et Jetset ?
Répondre
G


@ Clara : Celui la même !



L

J'ai honte, mais j'ai quand même un mauvais a priori...
Répondre
G


@ L'irrégulier : Par définition, les a prioris sont toujours mauvais !



A

il faut que je me plonge dedans !
Répondre
G


@ Anne sophie : Oui, plonge, tu verras, c'est vite lu, distrayant et agréable !



M

Je lirais bien ce livre qui m'a l'air divertissant! Lire au chaud quand souffle la tempête, j'adore aussi. :)
Répondre
G


@ Mango : Ah oui, le monde s'écroule autour de toi et toi, via un livre, t'es au soleil sur une plage au bout de monde !!! Les livres font voyager et emmènent si loin !



C

Je suis très tentée car j'aime beaucoup ce Monsieur ..


Bises à toi Geraldine
Répondre
G


@ Canelle : Et suis donc ta tentation, tu passeras un moment bien sympathique !