UN GARCON SINGULIER, de Philippe GRIMBERT

Publié le 17 Juin 2011

Roman - Editons Grasset - 207 pages - 15 €

 

 

Parution en Mars 2011 - Nouveauté

 

 

 

L'histoire : Une annonce sur un mur de la fac... Louis, étudiant introverti, se présente pour le poste. Embauché, il part sur Horville en Normandie. Il devra s'occuper de Iannis, ado de 16 ans, un garçon singulier lui annonce le père. Louis rencontrera aussi la mère, particulière. Et il retrouvera des souvenirs enfouis. Horville, c'est la plage où enfant, il passait ses vacances...

 

  

 

Tentation : L'auteur et son passage à la grande librairie

Fournisseur : la bib' !

 

 

 

 

 

 

   

  

 

 étoile2.5

 

 

Mon humble avis : Philippe Grimbert m'avait emmenée si haut lors de ma lecture de "La mauvaise rencontre"... que ce garçon singulier me donne la sensation d'être comme... tombée.

Oui l'écriture est toujours magnifique, oui le sujet est intéressant mais j'attendais beaucoup plus de l'auteur.  J'ai comme l'impression que le roman n'est pas abouti, comme si je n'avais lu qu'une première partie en fait.

Iannis est un enfant pas comme les autres. Aucun mot précis ne détermine sa différence, mais on peut supposer qu'il est autiste. Philippe Grimbert aborde donc le sujet de ces maladies, des rapports familiaux et filiaux particuliers qu'elles génèrent. Tout cela, à travers le regard de Louis, qui débarque en Normandie sans savoir à quoi s'attendre, sans y être préparé, en n'y connaissant rien... Il laissera ses intuitions dicter son comportement envers son protégé. Il y a de jolies pages, de très beaux passages, la lecture est agréable.

Mais si le sujet est captivant, l'histoire l'est moins. J'ai regretté qu'elle soit parasitée par les souvenirs d'enfance du personnage qui ne m'ont pas touchée, car sans doute trop nébuleux. La relation entre Louis et la mère me paraît expédiée. En fait, mon principal ressenti est qu'effectivement, on aborde mais on ne creuse pas, on effleure. J'ai attendu quelque chose qui n'est pas venu. Et c'est dommage. Pour le coup, j'aurais préféré que ce livre soit plus long pour, pour donner le temps à l'histoire de s'installer, d'être approfondie. Pour que l'ensemble soit moins frustrant. C'est bon, mais bien moins que ce à quoi l'auteur m'avait "déjà" habituée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article
L


Lu le livre grâce à toi : Louis/ L’oüie : Grimbert est un psychanalyste lacanien ! Roman soupoudré de judaïsme : voir le
père qui interroge l’étudiant : le respect de la vie, le respect de l’autre, ne pas faire rougir qqn devant un tiers : Iannis qui ne part pas et finit ce qu’il a commencé : Tout
cela c’est la maxime des pères. Intéressants,  l’expression « enfants douloureux » est parfaite, le fait que
l’autisme ne soit jamais mentionné et l’ambivalence entre amour fou et le rejet. Etc .. Merci pour cette idée de lecture.



Répondre
G


@ LV : de rien ! Un auteur à suivre, assurément, et un autre titre aussi incontournable : "la mauvaise rencontre".



A


Ah ça arrive... c'est rare finalement les auteurs qui ne déçoivent jamais tout au long de leurs oeuvres. Bon, moi je n'avais pas eu de coup de coeur avec son premier roman, du coup je ne me suis
pas penchée plus sur ses livres.



Répondre
G


@ AGFE : L'auteur garde tout de même toute mon affection, mon admiration et ma confiance. J'attends avec impatience ses prochains livres et j'ai encore son premier roman à lire. Je sais que son
univers me parle, c'est l'essentiel.



S


Les avis sont assez divergeants sur ce livre. Je ne sais pas si je le lirai. J'avais bien aimé les deux premiers pourtant...



Répondre
G


@ Sylire : je te conseillerais plus "la mauvaise rencontre" que j'ai adoré !



J


Je ne suis pas très tentée par ce titre mais l'auteur est au salon du livre de Vannes ce week-end !



Répondre
G


@ Joelle : Alors, as tu rencontré Philippe Gimbert ? Il est charmant n'est ce pas ?!



A


Mince alors ; ce livre n'a pas l'air fameux... Alors que j'aime bien cet auteur et que j'avais adoré "Un secret", je m'attendais à ce que ce nouveau roman soit pas mauvais du tout. J'ai même "Une
mauvaise rencontre" dans ma PAL tellement son livre précédent m'avait scotchée. Même son interview dernièrement à l'émission "La grande librairie" m'avait donné envie de lire son nouveau roman.
Je crois qu'il faut que j'oublie cette idée !! 



Répondre
G


@ Anne : Par contre, la mauvaise rencontre est exellent, bouleversant... A lire d'urgence !!!



C


J'ai lu ce livre et pas de billet ... car je n'y ai trouvé rien d'extraordinaire.


Une histoire à la trame convenue, sans surprise. Certes, l'écriture de Ph. Grimbert est égréable là non non plus rien de nouveau...



Répondre
G


@ Clara : C'est à peu près ce que mon billet dit maintenant qu'il est rédigé !