Articles avec #spectacles concerts theatre salons tag

Publié le 6 Mars 2011

320x240_HD_72dpi.jpg

 

 

 

Vous habitez Rennes ou sa région, le fin fond de la Bretagne ou la capitale de la Gaulle.... Vous êtes curieux, bibliophiles, adultes, enfanst, passionnés, dillettants.... Que vous soyez surbookés (dans tous les sens du terme) ou que vous ne sachiez pas quoi faire de vos weekends...

 

Voici une bonne activité pour le weekend prochain, le salon du livre de Rennes, 4ème édition. Une atmosphère chaleureuse et bon enfant, des auteurs, des éditeurs, des libraires, des livres, de BD, des discussions, des tables rondes,des  conférences, des forums....

 

Le thème de cette année est "La ville la jeunesse dans la ville"

 

Le parrain de cette édition : Yann Queffelec

 

90 auteurs invités....

 

 

Pour plus d'infos, c'est ici http://rennes-info.org/Festival-Rue-des-Livres-Edition

 

et là : http://www.festival-ruedeslivres.org/  pour le programme complet !

 

 

Comme l'année dernière, les blogueurs bretons (et plus si affinités) profiterons de cette journée pour se rencontrer ou se revoir.... au fil des allées, devant une pile de livre et durant un repas chaleureux à la cantine du salon. Vous vous sentez concernés par "blogueurs bretons et plus si affinités", rejoignez nous en vous inscrivant chez Gambadou   (par contre, pour le déjeuner, faites votre résa car Gambadou à déjà fait la nôtre)

   

  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0

Publié le 7 Septembre 2010

Le dernier dimanche d'août, dans un lieu emprunt de magie et bucolique à souhait...

 

aout-2010-144.JPG aout 2010 184

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...se tenait ....

 

 

 

title.jpg

 

 

 

Ce lieu très reculé s'appelle Chanceaux, près de Loches en Indre et loire. Verdure, petit lac, allée boisée, pelouse près d'un château, petite chapelle... Bref, un endroit où pourraient se dérouler de nombreux romans... C'est là que ce dressait la Forêt des Livres, véritable salon du livre en plein air, sous un ciel... globalement clément. Bref, une sympathique ambiance de garden party.

J'y étais ! Et pas seule ! Cet événement fut l'occasion de donner RDV à mes copines blogueuses Keisha et AGFE. D'ailleurs, plus qu'un RDV, c'est un véritable week end que nous avons passé ensemble... Visite et rapport !

 

Une première allée vous mène dans le pré des bouquinistes...

Faux vieux, réellement ancien, presque neuf, à 1 € ou à plusieurs centaines d'Euro,classique ou SF,  pour lecteurpassionné, occasionnel ou collectionneur, il y en a pour toutes les bourses...

 

aout-2010-130.JPG

aout 2010 131 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A 11 heures du matin, l'allée principale n'est pas encore tout à fait envahie, mais des affiches auprès des tables présagent l'arrivée de "poids lourds". Pour l'instant, éditeurs locaux et auteurs régionaux (d'indre et loire, de bretagne et de navarre) sont là. Nous déambulons, parlons, rencontrons, palpons, lisons les 4èmes de couv et procédons aux premiers achats... Enfin, je procède pour être honnête....

 

Dans ce type de salon, il y a donc des auteurs méconnus et des auteurs ultra célèbres, les peoples, que l'on connait surtout pour leur trombine à la télé. Ils viennent ici défendre un livre, se montrer, rencontrer leurs fanset surtout... attirer du monde. Car, en toute logique, pas de stars = pas beaucoup de visiteurs = pas de salon.  Les gros vendeurs dont la réputation n'est plus à faire permette la présence de nouveaux auteurs. Ils éclairent donc, dans un premier temps, les inconnus... Mais une fois sur place, personne n'aimerait être l'auteur assis à côté de PPDA et plutôt ignoré par la foule en attente d'un autographe de leur idole. C'est la dure loi du marché... Mais pour les lecteurs plus curieux ou ceux qui ne focalisent pas sur la "peopolisation" des personnages, il y a des pépites d'or à découvrir, des auteurs lus ou non à rencontrer... Nous sommes dehors, en province, il fait beau. Chacun est détendu, souriant, dispo...

 

En avant pour un meltingpot tombinoscope !

 

aout 2010 137

Voici Gordon Zola... Un auteur qui pastiche, parodie, se moque des travers des uns et des autres !

Echange sympatique,premier achat pour moi, adresse mail...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aout-2010-173.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fabrice Santoro présente un livre sur le tennis... Ces mémoires ? Ye ne sais pas. Je ne suis pas fan de tennis, mais n'ai absolument rien contre les beaux mecs bien bronzés et au sourire ravageur. Cela ne fait jamais de mal !

 

 

aout 2010 158

 

 

 

 

 

 

 

Jean Jacques Debout assis à dédicacer (je sais, c'est facile ).... "Non non non non, tu n'as pas chanché"... C'est vrai, je lui connais la même tête depuis ma fanitude de sa femme, il y a 30 ans... Mais d'ailleurs, oh, mais où est Chantal, où se cache donc Marie Rose ? Sans doute à Morte Fontaine en train de réanimer Le Lapin (mais oui, ce matin, un lapin, a tué un chasseur ouh ouh...)

 

aout-2010-187.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean D'ormesson, président du jour, déclenche toujours l'émeute. La classe personnifiée. Et puis, for your  eyes only, only for you....

 

 

aout-2010-172.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Pradel ne nous a franchement pas aidées à retrouver Keisha, que nous avions presque perdue....

 

 

aout-2010-176.JPG

 

 

 

 

 

Le cri du coeur de David Abikeret, mon 2ème achat ( à ce propos, comment être raisonnable sur un salon du livre.... réponse  ; oublier son carnet de chèque dans la voiture - et comme nous sommes dans la pampa, pas de TPE donc pas de CB. Premier distributeur à 8 km !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aout-2010-163.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PPD, the voice (alias Yves Lecoq !)

 

aout-2010-171.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

PPDA, the body ! Non, ce n'est pas moi qui tient le micro, je suis déjà bien occupée comme cela avec l'appareil photo.

Bon les filles, calmez vous... PPDA et moi, c'est fini. Au tiroir ! Mais je me suis vite consolée, un scoop à la fin de ce billet of course !

 

 

aout-2010-166.JPG

 

 

 

 

TF1 était grandement représentée par ses anciens journalistes. Ici, un ex collègue de PPDA : Jean Claude Narcy qui arbore sa légion d'honneur. Il a du faire plein de choses... Je ne le connais pas plus que cela, ma télécommande me menant plus sur le service public...

 

 

 

 

 

aout-2010-185.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre légion d'honneur, un réel monument : Charles Aznavour. Mais que de monde devant et autour de lui. Invité d'honneur non mais ! Vive le zoom !

 

 

 

aout-2010-159.JPG

 

 

 

THE rencontre of the saloon, en tous cas, MA rencontre inoubliable : Pascal Fioretto, le célèbre pasticheur, auteur notamment de "Et si c'était niais", chroniqué sur ce blog. Véritable dialogue, échange de plaisanteries et 3ème et dernier achat pour moi :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

aout-2010-174.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Didier Van Cauwelaert.... Beaucoup trop de monde pour moi qui aime l'intimité !!! Et puis... pas de poche. C'est le gros reproche que je ferais à ce salon. Les auteurs ne présentent que leur dernière oeuvre (à quelques exceptions près). Donc pas de livre de poche, que des grands formats. Aucune pitié pour les petits budjets. Dommage, j'aurais acheté plus...

 

 

 

aout-2010-162.JPG

 

 

 

 

 

Je termine cette galerie de portraits (faute de temps, pas de stock !!!!) avec la Star toutes catégories confondues de la queue... de cheval . Mi corsaire, mi cow boy, le chanteur sait séduire ces dames ! Trève de plaisanterie, Francis Lalanne (sans ses bottes) a fait une sacrée ombre à Joseph Joffo. Si, si, je vous le jure...

 

mais keskilafait ???

Souvenez vous...

"Promets moi, si tu me survis,

D'être plus fort fort que jamais

Je serais toujours dans ta vie

Près de toi-aaaa- je te promets éééé

Et si la mort te programme  - ame..

sur son grand ordinateur... eur !

De ne pas en faire un drame,

de ne pas en avoir peur ... eur !"

 

 

Etaient aussi annoncés par la presse ou par des emplacements prénommés pour dédicaces :

 

 

 

 

 

Florian Zeller, Marc Levy, Bernard Werber...  Pas vus, pas pris, pas là....

Marc s'est excusé tellement à l'avance que les organisateurs ont eu le temps d'afficher cette excuse :

 

aout-2010-164.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous ne parvenez pas à lire... Voici en bref... Désolée, je dois rester au Quebec dixit mon éditeur... Pas sympa Robert Laffont !

 

 

 

 

Bon, sinon, il y avait aussi la foule : 

aout-2010-154.JPG

 

 

Keisha nous prédisait... 50 000 personnes. Bon, evidemment, quand on habite la 4ème ville du Loire et Cher, 1 personne en vaut dix !!! Mais la presse dit tout de même "entre 20 000 et 50 000 ! Pas de panique, quand on est à l'air libre, cela paraît beaucoup moins condensé que le salon du livre de la porte de Versaille !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ATTENTION SCOOP ---------

 

 

AGFE et moi avons été interviewées par un journaliste de  la Renaissance Lochoise, hebdomadaire de la Touraine de la  Sud. Normalement, parution de l'article aujourd'hui (le 31/08).... Pas trouvé sur le net... A confirmer, ma soeur, lochoise, doit vérifier cela et acheter X exemplaires du journal le cas échéant !

 

 

ATTENTION, EXCLU SCOOPEUSE-----------------------------

 

 

Les filles, je vous promettais du croustillant, je vous disais que j'avais relégué Patrick au placard.... je gardais donc le meilleure pour la fin.... Mon idylle de 35 secondes avec l'atout charme de ce salon... L'acteur Vincent Perez, présent ici en qualité de scénariste BD.... Bon, cela reste entre nous, je ne voudrais pas avoir de problèmes avec Mme Perez !

 

 aout-2010-180.JPG

 

 Voyez, même en plein interview, il n'a d'yeux que pour moi !!!

 

 

aout-2010-181.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon pas forcément très littéraire tout ça !

Mais tant qu'il y a du plaisir !

 

aout-2010-182.JPG

 

 

Le rapport d'AGFE

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0

Publié le 28 Mai 2010

Ce Weekend, sous une St Malo radieuse de soleil, se tenait le 20ème Festival des Etonnants Voyageurs, édition 2010. La Russie et Haïti étaient à l'honneur et bien entendu, je fus de la partie ! Car pour moi, ce rendez vous du voyage sous toutes ses formes est devenu un rendez vous annuel incontournable.

 

Le programme est très chargé et s'étale sur 3 jours. Difficile de faire une sélection, surtout que que certaines choses se déroulent dans le palais (près du salon du livre hum hum) et d'autres, dans la ville intra muros. Hors impossible de faire la navette de l'un a l'autre, sous peine de perdre un temps précieux, surtout sur une seule journée.

 

Je me suis donc cantonnée au palais et au salon du livre. Une journée sympa, qui a enrichi sans compter ma culture, mes autographes et mes adresses mail en vue d'une interview et surtout, Aie.... ma PAL. Je m'étais jurée la raison... Je suis faible c'est un fait.

 

 

Voici un aperçu en photos de ma journée malouine....

 

 

 

 

Ma journée a commencé par une conférence "Histoire d'Assassins" autour de quelques polars et thrillers.

 

Samoens-st-Lu-060.JPG

 

 

 

 

 

 Vikas Swarup, l'auteur de "Les fabuleuses aventures d'un indien malchanceux qui devint milliardaire" ( porté sur grand écran sous le titre de Slumdog Millionnaire) nous a présenté son nouveau roman : "Meurtre dans un jardin anglais".

 

 

 

 

 

Samoens-st-Lu-058.JPG

 

 

 

 

 

R.L Ellory était là aussi et a parlé avec gentillesse et humour de son dernier livre sur la mafia américaine : Vendetta....

Bien sympa ce Monsieur, il m'a donné envie de le lire, surtout que j'ai déjà lu pas mal de billets élogieux à son sujet. Son ojectif est d'écrire des livres que l'on soit obligé de lire vite car captivés, mais en même temps, que l'on ait envie de lire lentement pour mieux apprécier !

Je n'évoquerais pas le 3ème auteur présent lors de cette conférence, qui semblait vraiment se faire C....R.... Trop dur le métier d'écrivain connu !

 

 

 

 

 

 

   

 

Ensuite, j'ai traversé la rue pour pénétrer là où je ne devrais plus aller : Le salon du Livre. En même temps, grâce aux photos ci dessous, vous conviendrez comme moi que cette visite était inévitable !..... Dédicaces, rencontres pour de vrai et obtention d'adresses mail pour interview.... Alors, au hasard des allées....

 

Samoens-st-Lu-065.JPG

 

 

 

 

 

Marie Legall, auteure de "La peine du menuisier", coup de coeur de la blogosphère cette année. Dédicace, adresse et conseils "éditoriaux". Merci !

 

 

 

 

 

Samoens-st-Lu-066.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Josse, célèbre et charismatique équipié du Guide du Routard.... Adresse mail !

 

 Samoens st Lu 063

 

 

 

 

 

 

 

Erik Orsenna, de l'Académie Française, célèbre écrivain.

Dédicace d'un exemplaire de " Deux étés".

 

 

Samoens-st-Lu-061.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

R.J Ellory, très sympa et "coup de soleillé !" m'a dédicacé "Seul le silence" et m'a confié son adresse mail.

 

 

 

Samoens st Lu 079

 

 

 

 

 

 

Sir Cédric, l'auteur de "De fièvres et de sang" dont vous parlez tant, les frissons de vos soirées... Juste aperçu.

 

Samoens-st-Lu-076.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anna Sam, rencontrée par hasard en pleine discussion avec une certaine Maud. Rappelez vous, il y a un an et demi, l'énorme succès des "Tribulations d'une caissière", c'est elle. Blabla pendant que Maud dédicaçait moult livres.

 

 

  

 

 

Samoens-st-Lu-071.JPG

                                 Samoens-st-Lu-075.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et enfin, à qui appartient ce joli minois. A  Maud Letthielleux pardit, que j'ai donc enfin rencontrée pour de vrai. Quel plaisir. 3/4 d'heure de blabla et peut-être d'autres occasion de se revoir !

Comme j'avais lu Dis oui Ninon en livre voyageur, je ne le possédais pas. C'est chose faite, grâce à l'achat de sa toute nouvelle version poche. Et sinon, pour info, je fais toujours voyager son deuxième livre si touchant : "D'où je suis je vois la lune". (Inscription par commentaire)

 

 

J'ai aussi vu le meilleur ami de la blogosphère, l'auteur fétichiste qui aime "les pétasses avec un fer à repasser à la main plutôt qu'un livre".... Inutile de le nommer ni d'exposer sa photo.... Pas de sourire, visage fermé, je suis resté un moment devant lui a "palper" ces livres, je n'ai pas eu un mot ni même une "accroche commerciale". Bref, il n'a pas l'air d'avoir vraiment envie de les vendre ses livres....

 

Ensuite, je suis retournée au palais pour assister à la projection passionnante du Making off du film Océan. J'ai ainsi su tout ce que je voulais savoir sur les secrets du tournage sans oser le demander. Et franchement, admiration et bravo et toute l'équipe de ce film pour nous offrir tant de merveille. Jacques Cluzaud (l'un des réalisateurs) et François Sérano sont ensuite venus sur scène pour encore d'autres explications et répondre aux questions des festivaliers. Une chose est sûre, j'ai drôlement envie de revoir Océan !

 

Alors, bilan "Palesque" de la journée :

 

                                                                      pal-001.JPG

                                                                       Ca aurait pu être pire non ???

 

 

Je laisse le mot de la fin à notre amie Maud Letthielleux :

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0

Publié le 20 Avril 2010

 La semaine dernière et ce Weekend, ce déroulait à Rennes le festival Mythos. Durant 5 jours, dans toutes les salles de spectacle de la ville et des alentours, ce sont concerts, causeries, théâtres, soirée contes.... C'est d'ailleurs par dans le cadre de ce festival que j'ai assisté au concert de Soan.

Spécialement pour ce festival, un magnifique chapiteau "Cabaret botanique est même monté dans les Jardins du Thabor.cabaretbotanique-copie-1.jpg

 

 

C'est dans ce lieu magique et presque hors du temps que j'ai assisté au dynamique concert de l'énergique Jeanne Cherhal, accompagnée sur scène par "La secte humaine"

 

De cette chanteuse, je connais deux albums qui sont en bonne place dans ma discothèque. Le tout dernier, sorti il y a un gros moi, m'a échappé, mais plus pour longtemps.

Jeanne Cherhal nous a habitués à des prestations télévisée plutôt calme, souvent seule derrière son piano. Ici, accompagné par un groupe, le concert à tout de suite pris un autre ton ! Beaucoup plus rock, qui donne lui aussi envie de bouger et de taper dans les mains. Hélas, le public est resté assez froid pendant une bonne partie du spectacle, alors que la jeune, douée et électrique chanteuse donnait tout ce qu'elle pouvait, ne manquant pas non plus de prendre son public à parti etc. Heureusement pour Jeanne, le public a fini par se lâcher.

 

De mon côté, j'ai adoré cette version "Rockérisée" des des chansons que je connaissais, et ai eu grand plaisir à découvrir les autres. Encore une chanteuse petit bout de femme mais qui fonctionne à piles rechargées, qui fait preuve de grâce sur scène, de légèreté, de plaisir manifeste, de beaucoup d'humour et d'une voix qui ne faillit pas. Un véritable électrons libres qui chez elle, doit bien se calmer pour écrire de telles chansons avec des paroles aussi sensées, drôles, émouvantes, mais toujours à la rime riche. Dernier détail important, car je ne supporte pas de retrouver certaines rimes faciles d'une chanson à une autre ou d'un chanteur à un autre, comme par exemple "sur la route avec mes doutes !!!!"

 

Si vous n'êtes pas encore convaincu d'étudier le cas Jeanne Cherhal et éventuellement de l'inviter dans votre I.Phone ou dans votre chaîne HI FI, voici quelques extraits :

 

"Le petit voisin", ancien concert accoustisque.

 

 

 

Vidéo amateur concert

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0

Publié le 6 Avril 2010

La semaine dernière, pour mon anniversaire, je me suis offert un spectacle peu courant. Les Choeurs de l'Armée Rouge. Très curieuse, et me disant que leur passage à Rennes ne se renouvellerait pas deux fois au court de ma vie, j'ai donc pris mon billet. Je m'attendais à voir ou plutôt à entendre les exploits vocaux d'une chorale mythique. Oui, mais pas seulement.
Ce fut un spectacle magnifique que je garderai longtemps en mémoire. En alternance : les musiciens, les musiciens + les Choeurs, auxquels s'ajoutent parfois des chanteurs solistes et des danseurs. Un spectacle haut en couleur et d'une rare gaieté. Oui, je pensais que l'ensemble serait assez rigide, histoire de "coller" à la réputation de la Russie et de l'ancienne URSS. Que nenni ! Les morceaux interprétés sont joyeux et guillerets et font regretter les places assises genoux contre siège de devant. Une telle envie vous prend de danser ! Alors on se contente de frapper dans les mains puisque l'on ne peut pas non plus chanter. Personnellement, je n'ai rien compris des paroles !
Les chorégraphies et les accrobaties m'ont vraiment épatée. Certaines étaient effectuées en costumes traditionnels, d'autres en uniformes. Et là, je peux vous assurez que la grâce et la légèreté des pas de danse contraste vraiment avec la rigueur évoquée par l'uniforme.
Pour conclure : Un spectacle qui n'a plus rien à voir avec l'austérité soviétique que l'on nous a appris à l'école ou par les médias. Il s'agit d'une fête que rendent possible 150 talents exceptionnels ! A voir si ça passe près de chez vous !

Et pour l'histoire (source Wikipédia)

Le Chœur de l'Armée rouge fut formé en 1928. Sous l'appellation « Ensemble vocal de l'Armée rouge », la formation originale regroupait 12 soldats artistes. Le groupe se produisit pour la première fois en 1928 sous la baguette de son directeur musical, Aleksandr Aleksandrov, un professeur de musique du Conservatoire de Moscou. En 1929, l'Ensemble effectua une tournée dans les régions éloignées de l'URSS pour soutenir le moral des troupes affectées à la construction du réseau de chemin de fer de l'Extrême Orient. La démarche visait également à développer le goût artistique des militaires et à les initier à la bonne musique. En 1933, on dénombrait 300 membres répartis en trois unités : un chœur masculin, un orchestre et un groupe de danseurs. Durant la  Seconde Guerre mondiale, le Chœur donna plus de 1 500 représentations sur les deux fronts soviétiques, pour divertir les troupes prêtes à être déployées sur les champs de bataille, dans les tranchées ou les terrains d'aviation, aussi bien que dans les hôpitaux.

En 1946, après la mort d'Aleksander Aleksandrov, son fils Boris Aleksandrov prit la relève comme directeur musical du chœur, jusqu'au moment de sa retraite en 1987. Aujourd'hui, le chœur est connu sous l'appellation « L'Ensemble Académique de Chants et Danses de l'Armée Rouge Alexandrov » par décret de la Fédération de Russie.

Les Chœurs de l'Armée rouge ont résisté à l'effondrement du mur de Berlin et à la fin de l'Union soviétique et leurs succès sont restés intacts dans la mémoire collective.












Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0

Publié le 16 Mars 2010

Jeudi dernier, Le Liberté, salle de spectacle récemment rénovée à Rennes, était pleine à craquer. Si produisait Florence Foresti pour son nouveau septacle Fucker Mother. Je faisais partie des chanceux qui avaientt le billet (acheté en septembre !!!)
On m'avait alerté "méfie toi, il paraît qu'elle parle que de sa grossesse"... et comme ce sujet ne me réjouit pas....
Mais non, en fait, la grossesse ne prend que le dernier quart d'heure du spectacle et est tellemetn hilarante qu'on l'en oublie que l'on est "aigrie" de ce côté là.
Florence Foresti s'attaque à des vérités déconcertantes de bêtises avec un humour plus décapant que jamais, constate que la vie de parent n'est pas toujours une grande joie et s'aperçoit aussi que le temps passe.... Et oui, à 36 ans, au réveil, on n'a plus la même tête qu'à 20.
Une heure et demi de pur plaisir, de rire, de bons mots ou bonnes phrases que l'on aimerait retenir et ressortir à l'occasion.
En tout cas, Florence Foresti possède vraiment un indénible talent et mérite indubitablement son statut d'humoriste préférée des Français.
Renseignez vous, elle passe peut-être près de chez vous, et le déplacement en vaut vraiment la peine.

Extrait !


Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0

Publié le 1 Mars 2010


http://www.fonds-afrique.org/img/ecard/ecard6.gifJe sais, j'arrive un peu tard... mais il reste encore quelques dates en France....
Il y a dix jours, j'ai vécu ma première Nuit du Zapping à Rennes...
Une nuit un peu spéciale puisqu'on y célébrait les 20 ans du célèbres Zapping de Canal + qui tous les jours, vous résume les programmes Télé pour le meilleur et souvent pour le pire et vous montre ce que l'humanité est capable de faire, dans le merveilleux comme dans l'atroce.
Cette 6ème nuit du zapping reprend donc un best of de ces 20 dernières années.
De vingt heure à 3 heures du matin (avec quelques pauses tout de même), c'est le monde de ces vingt dernières années qui défilent devant vos yeux : des guerres, des catastrophes climatiques, des tours qui s'écroule des victoires sportives, des extraits  de téléréalités et de gros fous rires télévisés.... Du grandiose, du triste et du navrant. On y constate aussi l'évolution des médias et l'on se questionne :
qu'est-ce que qui est pire :"Tourner manège d'il y a 20 ans ou Secret Story d'aujourd'hui ?
Une soirée très émouvante : on passe du rire aux larmes, au dégoût, à la révolte, aux hymnes musicaux scandés tous ensemble dans une formidable ambiance. Certaines images sont très dures. Notamment, celle d'un petit garçon d'Honduras, en phase terminale du sida, pas soigné par manque de moyens alors que des médicaments sont vendus 10 fois moins chers dans le pays voisin. Mais aussi des images bouleversante, comme celle de cette sage femme qui, dans un pays pauvre et démuni, s'acharne pendant 10 mn sur un bébé mort né, à coup de giffles, de fessées, de massages, d'immersions dans des bassines d'eau froide.... Et c'est alors que le nourrisson ouvre les yeux.... J'avoue, j'y suis allée de ma petite larme. Ces images ont inspiré une chanson a Goldman. Il les as reprises en partie pour illustrer le clip de la chanson (dernière vidéo en dessous, à voir absolutment !)
Ce fut une soirée extraodinaire même si l'impression générale, lorsque l'on sort de la salle est plutôt au pessimisme. En effet, on réalise que c'est cinq dernière année, l'écologie et l'état de la planète mobilise de plus en plus. Mais c'est à vivre au moins une fois dans sa vie !!!
Et puis ne l'oublions pas, la nuit du Zapping est pour la bonne cause puisque tous les gains sont reversés à l'association Solidarité Sida.
Le but reste encore et toujours hélas, de prévenir, d'informer sur cette terrible maladie, et d'arriver un jour à une équité devant les soins faute de pouvoir éradiquer ce fléaux qu'est le Sida.

Pour vous informer sur la maladie, ou faire un don : http://www.solidarite-sida.org/

Pour les infos sur la tournée parainnée par Antoine Decaune  :
http://www.lanuitduzapping.com/


Et ensuite, quelques vidéos... pour vous donner envie.








Zapping jeux TV


Clip, Juste après, de JJ. Goldman.

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0

Publié le 8 Janvier 2010

Voici l'Opéra de Rennes :

http://espaceeducatif.ac-rennes.fr/jahia/webdav/site/espaceeducatif3/groups/DAAC_Webmestres/public/musique_chant_choral/images/gscene.jpg

Figurez vous qu'hier soir, j'y ai mis les pieds pour la première fois. Quel ravissement tout d'abord pour les yeux, le lieu est splendide.

L'opéra de Rennes fait preuve d'une initiative remarquable pour démocratiser l'opéra et y amener de nouveaux spectateurs. C'est ce que l'on appelle les "HAPPY HOURS" de l'opéra. Quelques semaines avant la séance, vous faites la queue pour acheter votre place au prix imbattable de 3.50 €. 3,50 € et vous voilà assis dans de confortables fauteuils de velours rouge à écouter un piano qui accompagne des voix magesteuses, admirables et bouleversantes de puissances et de nuances. Bref, virtuoses !
Une séance à 18h, une autre à 20h et pendant ce temps, une garderie est prévue pour les enfants.

Alors, le programme d'hier soir était... "La belle hélène" de Jacques Offenbach. Avec une version épurée, juste 4 personnages.
On ne se lasse pas des facéties de Jacques Offenbach lorsqu'il met en scène une Antiquité de pure fantaisie, dont les héros rivalisent de bouffonnerie et d'allusions grinçantes aux mœurs du Second Empire. Il y est question du jugement de Paris, de Vénus, du rapt de la belle d'hélène reine de Spart si j'ai bien compris, du mont Ida en crète. La belle Hélène serait la fille de Zeus selon le mythe grec. Hélène aurait été la plus belle fille du monde. Elle eut un rôle central dans la Guerre de Troie et c'est Homère, notre plus ancien "mythographe" qui nous apprend qu'Hélène, fille de Zeus, était l'épouse du roi de Sparte Ménélas. Elle fut enlevée par Pâris, prince de Troie et, pour la récupérer, les rois grecs, dirigés par Agamemnon, frère de Ménélas, engagèrent la légendaire (et peut-être historique) guerre de Troie, dont le siège dura 10 années.

Jacques (Jacob) Offenbach est un compositeur et violoncelliste allemand naturalisé français, né à Cologne le 20 juin 1819 et mort à Paris le 5 octobre 1880. Il est le créateur de l'opéra-bouffe français, que l'on confondit par la suite avec l'opérette. Parmi la centaine d'œuvres qu'il compose en 40 ans d'activité, plusieurs sont devenues des classiques du répertoire lyrique, dont La Belle Hélène.

Un spectacle bouleversant. Félicitations aux interprêtes !
Renseignez vous, peut-être un théâtre près de chez vous aurait les mêmes bonnes idées !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0

Publié le 16 Décembre 2009

Visuel de l’exposition Crim’expo Crédits : Cité des sciences et de l’industrie

















PARIS DEC 2009 049   Toute ma vie j'ai rêvé.... non pas d'être hôtesse de l'air mais d'entrer dans la police.... Je n'y suis pas bien entendu mais j'exploite un maximum les moyens qui me sont donnés de vivre cette vie par procuration !   Séries télé en tout genre, conférence et tout récemment, exposition sur la police scientifique à La Cité des Sciences et de l'Industrie à la Villette. 


Une expo interractive, pédagogique et ludique où l'expert, c'est vous. Pas à pas, vous menez votre propre enquête !


Un directeur de musée a été retrouvé mort dans son bureau. Aucune trace du coupable, que sait il passé ? A nous de démasquer le coupable !

LES EXPERTS LAS VEGAS COMME SI VOUS Y ETIEZ !

PARIS-DEC-2009-052-copie-1.JPGLe visiteur  se munit d’un carnet d’enquête et d'un crayon et se rend sur la scène de crime. Sur place, il constate que les techniciens de la police scientifique ont déjà fait leur travail : l’espace est balisé, les indices sont relevés et les contours de la silhouette du directeur sont dessinés sur le sol. L’ensemble du matériel récolté : douilles, traces de sang, fibres, micro-fibres, empreintes digitales et traces de pas a été mis sous scellés et transmis à différents laboratoires... Il servira tout au long du parcours pour vérifier les interrogatoires des principaux suspects et instruire l’affaire.

Huit laboratoires scientifiques à disposition

Le travail des techniciens de la police scientifique commence. Cette seconde partie de l’exposition se compose de huit laboratoires.
Chacun d’entre eux est consacré à l’une des disciplines de la criminalistique, un univers passionnant qui fait appel à des techniques pointues en chimie, biologie et physique.
Endossant alors tour à tour le rôle des différents intervenants : médecin légiste, enquêteur, dentiste légal, entomologiste, expert en balistique… le visiteur observe, expérimente et acquiert une foule d’informations précieuses qui l’aideront progressivement à se forger une opinion.
Vient alors l’enquête, ultime étape du parcours. Portrait robot, reconstitution du crime, interrogatoires… Le moment est venu d’exposer le mobile et de désigner un coupable dans une galerie de 6 suspects proposés.


PARIS-DEC-2009-055.JPGLe visiteur se balade donc dans ces laboratoires et compare les balles, les fibres textiles, les empreintes digitales, empreintes dentaires, empreintes de pas. Chaque laboratoire propose un peu de lecture sur ses murs :  fonctionnement, moyens techniques et scientifique, objectifs, toutes les explications sont données. C'est passionnant et amusant à la fois. L'esprit de déduction est mis à l'épreuve. A mon avis, cette expo ravit grands et ados. On est pas encore Grissom et on est pas encore à Las végas, mais on s'en approche !

Attention, prévoyez plutôt deux heures qu'une heure comme c'est annoncé sur le site. Pensez à réserver et à vous presser car cette expo se terminera à la fin des vacances de Noël. Si vous êtes de la région parisienne, voici une bonne journée de découverte seule, entre amis ou en famille.


Informations et réservations ici :
 
http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/crimexpo/



                                            

 



Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0

Publié le 14 Décembre 2009

Pièce de théâtre de Dominique COUBES et Nathalie VIERNE


sp 27731 gSynopsis : Nous sommes en pleines Élections Présidentielles... L’action de cette comédie se situe de nos jours dans un immeuble Parisien où cohabitent joyeusement treize personnages d’horizons différents : un couple de riches bobos, un couple d’ouvriers et leur enfant, un couple de cadres, un homme au foyer, une dentiste, une jeune artiste au chômage et une vieille retraitée indigne. A la veille du premier jour des Élections Présidentielles, tout ce beau monde débat... Un événement inattendu va non seulement anéantir l’éternel clivage gauche-droite, mais aussi les relations entre les hommes et les femmes de l’immeuble... L’entre-deux tour devient une parenthèse cocasse où intimité et choix politique se mêlent et se heurtent dans une guerre des sexes sans merci !


Avec : Pierre AUCAIGNE, Jean Pierre LOUSTEAU, Lucie JEANNE, Doc Gynéco...





                                     -toile3.jpg
                                                                           
                 
Mon humble avis :Il n'y a pas que le cinéma et les livres dans la vie, il y a aussi le théâtre ! Surtout lorsqu'on est de passage à Paris qui offre un choix ô combien infini dans le domaine. Mes pas m'ont donc conduit sur les Grands Boulevards, jusqu'au théâtre du Gymnase pour "Le siècle sera féminin ou ne sera pas". Trois coups portés au sol et voici que se lève le rideau rouge sur des comédiens bien en forme. Cette comédie de voisinage, qui met un peu de temps à s'installer, semble classique au premier abord. Et puis le rythme s'accélère, les bonnes réparties se multiplient, les jeux de mots mémorables atteignent leur cible et les rires fusent. Le public est conquis et la détente est totale. Les débats politiques animent la vie des habitants d'un immeuble entre deux tours d'élections présidentielles  qui ne se passent pas comme prévu : contre toute attente, une femme est au deuxième tour. Les clivages gauche/droite et homme/femme sont revisités dans la joie et la bonne humeur. Et bien sûr, les femmes réservent bien des surprises et ont plus d'un tour dans leur sac. Ensemble, elles se révoltent contre la domination masculine et prennent la main !
Quand on va au théâtre, on vient voir aussi les comédiens ! 13 acteurs ! Autant dire que ça bouge, ça rentre, ça sort, ça se croise. L'interprétation est impeccable. Mention spéciale pour le très "toqué" Lionel ( Pierre Aucaigne) et sa femme Nicole (Isabelle Ferron). Lucie Jeanne (que l'on voit dans Central Nuit F2) est toujours éblouissante et possède une présence indéniable. On ne peut pas en dire autant de Doc Gynéco qui est... inexistant. Et oui, acteur est un métier, qui n'est manifestement celui de l'apathique Doc. Celui ci ne joue que l'ombre de lui même mais n'est pas assez présent dans la pièce pour gâcher notre immense plaisir d' y assister et de débattre sur la féminité du siècle. Alors si vous avez la chance (pour ce côté là !), d'habiter en région Parisienne, ne boudez pas le vôtre et garantissez vous un siècle féminin ou du moins, une très bonne soirée !


PS : Attention, distribution en alternance. Et n'hésitez pas à prendre de bonnes places pour bien voir la scène, ce qui n'est hélas pas toujours le cas dans un théâtre.

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Spectacles concerts théâtre salons

Repost0