A CRIER DANS LES RUINES, d'Alexandra KOSZELYK

Publié le 16 Octobre 2019

Roman - Editions Aux forges de Vulcain - 251 pages - 19 €

Parution le 23 août 2019, Rentrée Littéraire !

L'histoire : Tchernobyl, 1986. Léna et Yvan sont amis depuis toujours, et leur adolescence tend à transformer cette amitié en amour. Soudain, c'est le drame à la centrale. Très vite, la père de Léna emmène toute sa famille pour un périple jusqu'à la Normandie. Yvan et ses proches restent "sur place", mais déplacés.

Pour Léna, c'est donc le début d'une vie d'exil, un exil qu'elle n'acceptera jamais au plus profond d'elle-même. Pour Yvan, c'est l'attente fidèle puis désespérée. Est-ce qu'un jour ?

 

Tentation : Le nom de l'auteure

Fournisseur : Ma CB

 

 

Mon humble avis : C'est le nom d'Alexandra Koszelyk qui m'a incitée à acheter ce livre. Pour l'instant, ce nom ne vous évoque peut-être personne... Puisque c'est un premier roman... Mais de pas n'importe qui dans le monde de la blogosphère... Dans notre univers, Alexandra est très connue en tant que blogueuse, celle du blog Bricabook. C'est donc curiosité et solidarité qui ont motivé mon achat.... et provoqué une certaine appréhension de lecture.... Bien vite levée !

Car quelques pages m'ont suffi pour deviner que j'entrais dans la coquille d'une huitre où se trouvait une perle d'une rare beauté, très fine, naturelle.

L'écrin de cette perle, c'est l'écriture, le style, les mots choisis, qui témoigne d'un sens et du talent et de l'amour d'Alexandra pour l'esthétisme de la langue française. (Dans la vie, Alexandra est prof de Français et de latin/grec). Il y a ce don mais aussi une culture littéraire et générale accomplie, placée en douceur et à propos, comme une source d'inspiration potentielle pour le lecteur. Sans faire de mauvais jeu de mot étant donné le sujet, la plume d'Alexandra irradie, pénètre par tous les pores de la peau, mais avec la douceur du calcium lacté.

Quant à l'histoire, qu'elle est belle, qu'elle est forte et puissante. Elle prend racine dans l'accident nucléaire de Tchernobyl, accident qui a déraciné toute une population. C'est donc un roman sur l'exil... L'exil peut être lointain, transfrontalier, transculturel, translinguistique comme pour Léna. Mais l'exil peut être que de quelques kilomètres, comme ce fut le cas pour Yvan et de centaines de  familles... Les habitants de la zone de Tchernobyl ayant été déplacés de force par l'Etat. Dans une belle palette d'émotions, de constatations, d'interrogations, Alexandra évoque avec justesse et délicatesse les conséquences individuelles et collectives de l'exil, et la façon très personnelle qu'a chacun de le vivre.... Même si l'on découvre vers la fin que parfois, ces réactions d'exilés sont presque inscrites dans les gènes.

A crier dans les ruines rend aussi un formidable hommage aux oubliés. Ces hommes, femmes et enfants qui quelque temps après l'émoi international provoqué par la catastrophe de Tchernobyl, sont entrés dans l'amnésie collective quand ils n'étaient pas considérés comme des pestiférés. 

Enfin, ce magnifique roman est une ode à la nature, et à ceux dont elle est les poumons et ne peuvent pas se passer d'elle. Cette nature qui reprend ses droits, qui survit, qui se transforme et qui revit.

Alors si vous ne connaissiez pas le nom d'Alexandra Koszelyk, maintenant, c'est chose faite. Et si vous lisez cette pépite littéraire, vous n'êtes pas prêts de l'oublier.... Et de toute façon, c'est un nom que l'on reverra certainement dans les vitrines et sur les étals des libraires. Tout ne fait que commencer !

 

4/6

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

Antigone 14/12/2019 13:46

J'ai eu la même lecture que toi on dirait, transportée en fin de roman par l'allégorie de cette nature bouleversée mais si belle.

sylire 27/10/2019 19:45

Je le lirai mais comme Krol, plus tard.

gambadou 24/10/2019 16:59

je ne l'ai pas encore acheté, mais ça ne devrait pas tarder

krol 24/10/2019 10:28

Quelle jolie chronique ! Je le lirai parce que je l'ai acheté, mais j'attends un peu...

A_girl_from_earth 21/10/2019 13:46

Je ne pense pas lire ce roman (dans l'urgence du moins) car à la lecture des différents avis, je sens que ce n'est pas vraiment ma came, surtout au niveau style, mais quelle formidable aventure est en train de vivre Alexandra !

keisha 18/10/2019 08:33

Hum j'ai lu des billets moins enthousiastes, et puis et puis, d'autres livres passent devant

Anne 16/10/2019 19:39

Oula mon commentaire était un peu répétitif, désolée ;-)

Anne 16/10/2019 19:38

Il m'intéresse beaucoup, ce roman, le sujet Tchernobyl m'intéresse beaucoup.

Sandrine(SD49) 16/10/2019 19:12

Alors moi j'ai aimé l'histoire mais je n'ai pas accroché au style, trop de style tue le style , idem pour la culture, mais c'est très personnel

keisha 16/10/2019 09:41

Quel enthousiasme! Ce roman est dans une de mes biblis...

Géraldine 16/10/2019 10:04

et tu ne l'as pas encore emprunté ?!!!!