UN TRAITRE A NOTRE GOÛT, de John LE CARRE

Publié le 30 Janvier 2021

John Le Carré, Un traitre à notre goût, avis, critique, chronique, espionnage

Thriller - Editions Audiolib - 12h49 d'écoute - 20€95

Parution Audiolib et le Seuil en 2011

L'histoire : Deux jeunes amoureux s'offrent des vacances de rêve à Antigua une île caribéenne. Perry est un austère enseignant d'Oxford, Gail une avocate londonienne prometteuse. Ils font la connaissance de Dima, milliardaire russe fantasque et truculent. Dima est en fait l'un des plus grands blanchisseur d'argent sale au monde. Il n'a qu'une envie, être accepté sur le territoire Anglais pour y protéger sa famille. En échange, bien sûr, d'informations juteuses. Et il choisit Perry pour être son intermédiaire avec les services secrets britanniques.

Tentation : Curiosité

Fournisseur : Bib N°2

Mon humble avis : Je ne connaissais John Le Carré que de réputation, qui le nomme maître incontesté du roman d'espionnage anglais. Et pour cause, il fut lui-même espion de la couronne britannique. J'ai choisi ce titre un peu au hasard, et parce que la 4ème de couv mentionnait Antigua, une île des Caraïbes où j'ai eu la chance de me rendre !

En fait, j'ai commencé cet audiolecture deux jours avant l'annonce du décès de John Le Carré. Paix à son âme.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je n'ai pas du tout apprécié ce roman. Peut-être n'ai-je pas pioché le bon titre pour appréhender l'univers de ce romancier. Mon enthousiasme émoustillé du début s'est très vite émoussé pour devenir un ennui profond... pire même, je me suis surprise à reporter des séances de lectures, comme si je faisais un rejet envers cette histoire. Mais comme je ne sais pas abandonner un livre entamé, je suis allée jusqu'au bout... J'espère toujours qu'une éventuelle pirouette de fin me ferait reconsidérer entièrement mon ressenti. Ca arrive parfois. Et bien pas ici.

Certes, nous côtoyons des agents des services secrets et assistons pas à pas à la mise en place d'une mission, qui doit, au final, aboutir à l'accueil en Angleterre d'un banquier Russe très spécialisé dans l'argent sale. Donc pas d'autres espions de l'autre côté, mais la mafia russe dans toute sa splendeur (et de ça, je ne suis vraiment pas fan). Perry et Gail n'auront d'autres choix que de devenir apprentis espions et d'entrer dans la danse. Mais tout est très longs, les dialogues sont interminables. Je n'ai jamais ressenti l'urgence, partager le stress, éprouvé l'éminence d'un réel danger... Et tout au long de ma lecture, j'ai attendu qu'il se passe quelque chose de percutant. En vain. Quant aux personnages, ils n'ont pas su générer la moindre empathie de ma part. Mais il est aussi possible que la finesse de l'intrigue m'ait échappée... Mais je reconnais que le style est parfait, très élégant, agréable. D'où mes deux papattes !

Bref, une rencontre ratée avec ce grand maître. J'ai trop de livre en attente dans ma PAL pour prévoir me refrotter sereinement à un autre de ses romans. Comme le dit le dicton "chat échaudé craint l'eau froide".

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers, #Livres audio, lectures audio

Repost0
Commenter cet article
V
tiens, c'est drôle, j'avais écouté un Le Carré il y a des années, Un homme très recherché, et j'avais tellement peu aimé que je m'étais juré de ne plus le lire... Tu confirmes :)
Répondre
G
Du coup, tu confirmes aussi pour moi : je ne renouvellerai pas l'expérience !
A
Je n'ai jamais lu non plus ce fameux John Le Carré mais je ne suis pas trop romans d'espionnage. Peut-être aussi que la réalité du monde de l'espionnage est moins palpitante qu'un James Bond.^^ S'il se base sur son expérience pour ses romans, c'est peut-être ça le revers...
Répondre
E
Au moins celui là n'allongera pas ma liste d'envies!
Répondre
P
Ah ! pas de chance ! Moi, je ne pense pas avoir déjà lu cet auteur aujourd'hui disparu. Un jour peut-être, mais j'éviterai celui-ci !
Répondre
E
j'en ai lu un seul "La maison Russie" lors de sa sortie et je n'ai pas accroché ...
Je n'apprécie pas trop les romans d’espionnage , même les adaptations au cinéma... Je préfère un bon polar
Répondre
L
Comme je n'avais aucune envie de découvrir cet auteur, me voilà rassurée dans mon non- choix.
Répondre