GUSTAVE CAILLEBOTTE, BD de Laurent COLONNIER

Publié le 7 Novembre 2021

BD - Gustave Caillebote - Impressionnisme - Peinture - avis - Chronique

BD - Editions Glénat - 56 pages - 14.95 €

Parution en juillet 2017

L'histoire : Paris, 1875. Alors que ses Raboteurs de parquet sont refusés par le jury de l’Académie des Beaux-Arts, Gustave Caillebotte est invité à exposer aux côtés des « intransigeants » tous refusés au Salon de Paris. Collectionneur et mécène, Caillebotte participera à l’essor de ce courant naissant : l'Impressionnisme.

Tentation : Pitch, couv et dessins

Fournisseur : bib' de Dinard

 

 

 

Mon humble avis : Un énorme coup de coeur pour moi ! Cette BD est un véritable ravissement pour les yeux et un délice pour l'esprit.

Les dessins sont somptueux et chaque case est proche de l'oeuvre d'art, pourrait être un tableau accroché dans un grand musée. Je n'y connais pas grand-chose dans ce domaine, mais j'ai l'impression que Laurent Colonnier s'est inspiré des illustres artistes que l'on croise ici, et quel beau monde : Pissaro, Renoir, Sisley, Degas, Manet, Monet et quelques autres.

Les bulles sont emplies de délicatesse, de bons mots, d'ironie, d'humour et instruisent fortement bien sûr. Ceux qui ont pris pour nom "les Impressionnistes" étaient très moqués à leur époque, personne n'aurait misé un centime sur leur oeuvre, les gens s'outrer même devant cette hardiesse inédite.  Mais Degas et Cie étaient visionnaires, comme l'avenir le confirmera. Il n'empêche que certains d'entre eux vivaient dans une relative pauvreté et ne parvenaient pas à joindre les deux bouts. Cette période de transition artistique et culturelles et décrite et dépeinte ici, tout comme l'atmosphère "belle époque" parisienne... Avant cela, l'art était réservé à la religion, aux mythes... Les Impressionnistes osent le quotidien, la sensualité, le corps, l'extérieur, la nature. Oui c'est à cette époque-là que les peintres commencent à quitter leurs ateliers pour peindre dehors, en pleine ville, fête ou campagne. Ils cassent les codes avec une belle harmonie !

Et parmi eux, il y a Gustave Caillebote, le protagoniste principal de cet album. Je ne suis même pas si je connaissais son nom, alors son oeuvre encore moins. Et pourtant, quel sacré personnage ! Talentueux, mécène, collectionneur et évidemment visionnaire ! Originaire d'une famille bourgeoise et argentée, c'est lui qui a aidé financièrement nombre de ses amis peintres dans le besoin, c'est lui qui leur a acheté leurs toiles constituant ainsi une magnifique collection, qu'il lèguera à sa mort, et sous certaines conditions, à l'Etat Français, concourant ainsi à la reconnaissance, puis à la célébrité du mouvement Impressionniste.

Un magnifique ouvrage à découvrir de toute urgence si ce n'est pas déjà fait, complété à la fin par un cahier qui donnent de plus amples renseignements sur Caillebote, sa vie, son oeuvre, son influence, tout aussi passionnant que la BD elle-même !

 

L'avis de Violette 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article
V
Oh, je suis tellement contente que tu aies apprécié aussi ! Il trône dans ma bibliothèque, j'ai juste envie de le relire !
Répondre
E
les dessins sont superbes!!!
cela donne envie d'en savoir plus sur Caillebotte et son époque.
Je ne connais vraiment que "les raboteurs de parquet"
Répondre
L
Ravi que mon album vous ait plu. Merci beaucoup.
Répondre
A
Ah oui, une belle découverte que tu as faite là ! C'est un album qui pourrait tout à fait me plaire, les thèmes et le contexte historique me parlent en tout cas.
Répondre
K
J'avoue ne connaitre que les raboteurs de parquet...
Répondre
G
C'est déjà pas mal, je ne connaissais même pas !
E
tout à fait le genre de BD qui me plairait!
Répondre