GERMINAL, de Emile ZOLA

Publié le 17 Juillet 2008

Résumé :Fils de Gervaise Macquart et de son amant Lantier, le jeune Etienne Lantier s'est fait renvoyer de son travail pour avoir donné une gifle à son employeur. Chômeur, il part, en pleine crise industrielle, dans le Nord de la France, à la recherche d’un nouveau emploi. Il se fait embaucher aux mines de Montsou et connaît des conditions de travail effroyables (pour écrire ce roman, Emile Zola s'est beaucoup documenté sur le travail dans les mines)
Il fait la connaissance d'une famille de mineurs, les Maheu et tombe amoureux de la jeune Catherine. Mais celle-ci est la maîtresse d'un ouvrier brutal, Chaval, et bien qu'elle ne soit pas insensible à Etienne, elle a à son égard une attitude étrange.
Etienne s'intègre vite parmi le peuple des mineurs. Il est révolté par l'injustice qu'il découvre et par les conditions de vie des mineurs. Il propage assez rapidement des idées révolutionnaires.
 

Publié en 1885, Germinal fait partie de la série Rougon-Macquart. Il est la treizième œuvre de cette série de vingt. Roman de la lutte des classes et de la révolte sociale, Germinalest un vibrant plaidoyer en faveur des déshérités et des exploités. Portée par un puissant souffle lyrique, cette œuvre épique et poignante exprime le rêve de Zola   " d'un seul peuple fraternel faisant du monde une cité unique de paix, de vérité et de justice".

                                   

Mon humble avis :J'ai une affection particulière pour ce roman, et ceci, pour deux raisons. La première, c'est qu'il traite d'une époque historique du Nord, ma région d'origine. Et la deuxième... et bien va certainement vous surprendre. Ce livre m'a sauvée d'une certaine ignorance, d'une oisiveté sans doute annoncée ! En effet, il y a environ 22 ans, un auteur "concurrent" de Zola et imposé à l'école m'a dégoûtée de la lecture. Je ne pouvais plus ouvrir un livre, ce qui relevait de l'inconcevable pour mon père. Celui-ci m'a alors "saisie par la peau du dos" pour me planter devant la bibliothèque familiale et m'a dit : " tu choisis celui que tu veux, mais tu te débrouilles, je veux une fiche de lecture dans 3 semaines". J'ignore encore pourquoi, mais mes mains ont attrapé Germinal de Zola et mes yeux ont dévoré ses lignes. Je n'ai pas eu besoin des 3 semaines ni d'autres ultimatum de ce genre ! La passion des livres était de nouveau en moi et ne m'a plus quittée. Inutile de préciser que j'ai adoré Germinal. Et puis, ne boudons pas nos classiques !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article
A
Livre également placé en réserve ! ^^De cet auteur est déjà lu Au bonheur des dames, il y bien 5 années de cela ; j'en garde un bon souvenir car ravie de voir que certains auteurs de cette époque cherchait à démontrer que même les femmes étaient compétentes ! ^^  
Répondre
G

Unique lecture pour moi de Zola. Mais comme ces livres sont des classiques, donc immortels, ils seront toujours éditer. j'ai donc toute ma vie pour les lires !


A
J'avais adoré ce roman! Un de mes classiques préférés et probablement un des rares livres que j'ai pu relire et que je pourrais encore relire!
Répondre
M
C'est le seul livre qui ait réussi à m'arracher des larmes ...
Répondre
C
le plaisir de la lecture est bien souvent du à une rencontre avec un auteur.
Répondre
C
j'ai adoré ce livre.
Répondre