A PROPOS DE JOSEPHINE BAKER

Publié le 29 Mai 2009

Joséphine Baker... Un nom que tout le monde connaît mais sur lequel peu d'entre nous peuvent mettre un visage, une voix, une allure, une histoire. Tout juste si l'on sait de quelle époque était Joséphine. Alors qui était La Baker, réponse (non exhaustive) ici en texte, en chanson, en photos !

Josephine Baker était une chanteuse : extrait de Cha Cha Cha !


Joséphine Baker, de son vrai nom Freda Josephine McDonald (née le 3 juin 1906 à Saint-Louis, Missouri, et décédée le 12 avril 1975 à Paris), est une célèbre chanteuse, danseuse et meneuse de revue. Son nom lui vient de son premier mari qu'elle épouse alors à peine âgée de 18 ans. D'origine métissée afro-américaine et amérindienne des Appalaches, elle est souvent considérée comme la première star noire. D'ailleurs, elle fera inclure des closes de non discrimination raciale dans ses contrats. Elle prend la nationalité française en 1937. Un caractère bien trempé et un comportement avant-gardiste la propulse très vite cette habilleuse d'une troupe de théâtre sur le devant de la scène. En effet, Joséphine remplace un jour une danseuse malade. C'est le début d'une carrière fulgurante aux USA mais surtout en France.

Dans La Revue Nègre au théâtre des Champs Elysées, puis aux Folies Bergères et au Casino de Paris,  elle fait scandale pour l'époque : c'est quasiment nue qu'elle danse et se dandine sur des rythmes de tambour dans un décors  de savane africaine ! Cela donne ceci :


Puis cela en 1927 :

 


Joséphine dira « Puisque je personnifie la sauvage sur scène, j’essaie d’être civilisée dans la vie »

C'est aussi en qualité de chanteuse que Joséphine conquiert Paris dès 1930 avec son tube "J'ai deux amours". Elle ouvrira aussi son cabaret "chez Josephine". A cette époque, l'argent coule à flot et l'excentricité, la fantaisie, les fastes et l'altruisme de Joséphine n'ont plus de limite. Celle-ci se mariera (avec Jean Lion en 1936 et avec Jo Bouillon en 1947), fera de nombreux dons aux oeuvres caritatives, entrera en résistance pendant la seconde Guerre Mondiale (Légion d'honneur en 1961) puis adoptera douze enfants de religions et de pays différents.

L'artiste est de tous les combats et utilise sa notoriété pour combattre le racisme. Pour elle, une seule race : la race humaine ! Se sentant investie d'une mission raciale, Joséphine crée son "Village du Monde" dans le château qu'elle s'est acheté : le château des Milandes dans le Périgord et écrit plusieurs ouvrages dont " Mon sang dans tes veines" sur l'injustice raciale. Elle devient presque propriétaire de tous le village à qui elle amène entre autre le ramassage scolaire et l'électricité. Mais trop généreuse, naïve et abusée par nombre d'artisans, Joséphine gère mal son entreprise et la faillite s'annonce. En 1964, la vente aux enchère du château des Milandes est évitée de justesse grâce à l'intervention de B. Bardot. Il sera finalement vendu pour une misère en 1968. Joséphine Baker mourra, ruinée et sur-endettée , d'une hémorragie cérébrale en avril 1975.


Joséphine dira « Puisque je personnifie la sauvage sur scène, j’essaie d’être civilisée dans la vie »

Et moi je dis : Dur dur de résumer plus de 50 ans de carrière et une vie aussi bien remplie d'une personne au coeur grand comme ça !


Aujourd'hui son ancien château se visite. Construit en 1489 et riche d'une histoire passionnante, le château des Milandes se situe sur la commune de Castelneaud-la-Chapelle en Dordogne (24250 pas très loin de Sarlat et de Bergerac). Il ressemble à ceci et propose une démonstration de fauconnerie qui ravira petits et grands !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #A propos de...

Repost0
Commenter cet article
P
Bonjour, bienvenue dans la communauté images du monde. Amicalement. Patrick.
Répondre
G

@ Patrick : Merci, à bientôt donc pour plein d'aventures !


G
Je me souviens d'un documentaire sur sa vie dans ce château où elle hébergeait de nombreux orphelins de tous les continents. Une femme étonnante. Elle est morte ruinée...
Répondre
G

@ ghengisk : oui, un destin hors du commun pour une femme aux multiples talents et surtout au grand coeur !


E
Eh oui, j'ai eu un autographe, mais à mon avis, c'était imprimé d'avance!
Répondre
E
Bon, place aux vieilles, ici! Moi, j'ai entendu souvent Joséphine Baker à la radio (j'ai 60 ans, c'était donc "de mon temps"), et on l'adorait bien entendu. Puis j'ai fait partie du Club Mickey et comme marraine, j'avais choisi ... Joséphine Baker! Je pense que j'ai eu un "certificat Mickey" avec sa signature ... Ceci dit, elle était charmante.Et  j'ajoute que 60 ans, c'est pas si vieux , vous serez d'accord avec moi quand vous y serez....
Répondre
G

@ Edmée : Tu as donc eu un autographe de Joséphine Baker !!! Ce doit être collector !


M
Merci pour toutes ces infos ! C'est vrai, jusqu'à présent, je ne connaissais que le nom de ce personnage hors norme...
Répondre
G

@ Marie : Tout comme moi. Et j'avoue qu'apprendre à connaître de tel personnage a quelque chose de fascinant.


C
Tres bel hommage pour une très grande dame.... bises
Répondre
G

@ Canelle : oui, une grande dame que j'ai découvert. Ca grandeur dépasser largement le domaine artistique !


C
Visite très agréable de l'ancienne demeure de Josépphine Baker et très bonne journée
Répondre
G

@ Christine : Yep ! Domage qu'il ait plus à la sortie du château ! Mais très bonne journée lors d'excellentes vacances !


S
Merci pour ce bon moment passé en compagnie de la splendide Joséphine ! Et tu as raison, elle n'est plus très connue de nos jours.
Répondre
G

@ Schlabaya : Et oui, il y a tant d'illustres personnes qui ne sont que des noms pour nous ! J'essaie de réparer cette injustice !!!


V
On a passé une bonne et belle journée. Les filles étaient ravies des rapaces.
Répondre
V
On a passé une bonne et belle journée. Les filles étaient ravies des rapaces.
Répondre
G

@ Virginie : Moi aussi. T'as vu ma photo de rapce en plein vol, trop cool non !