LA PREMIERE CHOSE QU'ON REGARDE, de Grégoire DELACOURT

Publié le 30 Avril 2013

http://www.franceinter.fr/sites/default/files/imagecache/scald_image_max_size/2013/03/21/591976/images/la%20premi%C3%A8re%20chose%20qu'on%20regarde.jpg Roman - Edition JC.Lattès - 264 pages - 17 €

 

 

 

Parution le 20 mars 2013

 

 

L'histoire : En Picardie, Arthur, jeune garagiste, regarde tranquillement la télé. Quelqu'un sonne... Et la porte s'ouvre sur Scarlett Johansson, la célèbre actrice américaine fantasme d'Arthur, et considérée comme l'une des plus jolie femme du monde.

Est-elle vraiment Scarlett ? Que vient elle faire dans ce trou perdu et chez Arthur précisément ? Que cherche-t-elle et que va-t-elle trouver ?

 

 

 

 

Tentation : Mon coup de coeur pour "La liste de mes envies"

Fournisseur : KDO d'anniv de mes amis, merci !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

étoile2.5

 

 Mon humble avis : Ah comme je l'attendais ce livre ! Ah comme il me laisse mitigée, indécise, perplexe, divisée, écartelée !

Comme dans La liste de mes envies, Grégoire Delacourt s'intéresse aux petites gens dont le destin ordinaire devient extraordinaire. Mais nous descendons plus au Sud, pour passer d'Arras à la Picardie. Le postulat de départ est aussi orginal, facétieux que judicieux, et surtout, très prometteur. Vraiment, il fallait penser à une idée pareille et pour ça, chapeau l'auteur.

Cette histoire rocambolesque, quoique moins qu'elle n'y parait à l'origine, est l'occasion pour l'auteur d'évoquer les dégâts du vedettariat, tant sur les stars elles mêmes que sur les fans qui ne savent plus différencier fantasme, imaginaire et réalité. De même l'auteur invite son lecteur à s'interroger sur ce qu'on regarde en premier chez quelqu'un... et pas forcément dans le bon ordre. Le dictat du physique à détriment de l'âme et du coeur. Ou encore, la quête d'identité : comment vivre quand on ne vous voit pas comme vous êtes. Delacourt décortique de façon tantôt poétique et tantôt simplismes le sentiment le plus complexe qui soit : l'amour. Même si ce n'est pas toujours optimiste. En fait, c'est ce qui fait la différence entre ce roman et les précédents de l'auteur. Celui ci, sous des airs légers, est plutôt cruel : " Il comprend qu'on ai jamais aimé pour soi mais pour ce qu'on comble chez les autres. On est ce qu'on manque aux autres." On retrouve la jolie plume de l'auteur dans des aphorismes splendides et quelques phrases plus tard, une brutalité qui fait mal et qui nous fais dire : Ai-je bien lu ?

Autant le fond de ce roman avait tout pour me plaire, autant la forme m'a laissée sur le bord de la route le plus souvent. Oui, cette cruauté de certains mots et passages (la mort de la soeur d'Arthur lorsqu'elle était enfant).. Mais c'est surtout l'exercice et le style littéraires, choix manifestes qui m'ont dérangée. Beaucoup de références littéraires et surtout, une collection d répétitions de digressions aussi intéressantes qu'agaçantes (genre le nombre de km entre de ville, qui si on conduit à tant de km/h on parcourt en tant de temps... Julie la 3ème femme de PP, oui, on le sait déjà !) qui ont pour moi alourdi tant le livre que ma lecture. Je mourrais d'impatience de recevoir ce livre, et force est de constater que je ne l'ai pas dévoré.

On dit toujours jamais deux sans 3. Grégoire Delacourt a déjà écrit deux excellents romans (L'écrivain de la famille et la liste de mes envies".) Je pense que le 3ème bon roman n'est pas celui ci, mais sera le prochain !

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article
P
IBonjour, il faut oser le dire, Delacourt aime beaucoup le corps de S. Johanson.<br /> <br /> https://pilonnages.com/2020/11/25/delacourt-et-shell/
Répondre
M
<br /> Tiens, j'ai pensé à toi aujourd'hui quand j'ai lu que Scarlett Johanson va assigner l'éditeur de Grégoire Delacourt à cause de ce livre <br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Mademoisellechristelle : effectivement, j'ai vu ça, c'est d'un ridicule. Ce livre est une déclaration d'amour à l'actrice. Si on ne veut pas être cité dans un livre, il ne faut pas être un<br /> personnage public....<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Pas trop de stress. J'ai vu les quelques blogs qui ont subi le transfert et ça a l'air de plutôt bien se passer. Le<br /> mien, j'avais fait trop de changement dans le CSS pour qu'il garde son concept de départ, donc je ne regrette pas mon déménagement, mais pour ceux qui n'ont pas trop touché aux designs, ça passe<br /> tout seul.<br />
Répondre
A
<br /> Il faudrait déjà que je lise le premier...<br /> <br /> <br /> Au fait, tu ne passes pas à la nouvelle version OB ?<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ AGFE : pas encore, on ne m'a rien demandé, tant que je peux rester à l'ancienne je reste. Et si l'on m'oblige à changer, je crois que cela me stresserait tant de devoir modifier mes habitudes<br /> alors que je maitrise mon blog sans trop de stresse, que cela aurait raison de ma vie de blogueuse.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Je n'ai déjà pas accroché sur" la liste de mes envies" alors celui ci ne me tente guère ! je ne sais pas trop, je trouve ces romans artificiels.<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Mary : Justement, si tu n'as pas accroché sur "la liste", ce roman est peut-être plus pour toi alors !<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> L'histoire me fait un peu peur : Scarlett Johanson qui sonne à ta porte ! Cela parait tellement suréaliste ! Je crois que, comme Jocelyne, j'aurai plus de chance de gagner au loto avant que<br /> Christian Bale ne vienne sonner à ma porte !<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Mademoiselle christelle : Oui, c'est suréaliste, mais c'est tout de même un point de départ sacrément original pour un roman.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> les idées semblent bonnes mais il arrive parfois que la sauce n eprenne pas , c'est le cas ici non?<br /> <br /> <br /> Luocine<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Luocine : Pour moi oui.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> C'était le 29 mars, j'ai trouvé cette video : http://www.youtube.com/watch?v=4mn6_FblH8g<br />
Répondre
M
<br /> Eh bien, je ne me précipiterai pas dessus alors.<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Midola : En même temps, comme on disait l'autre jour, ce n'est que "mon humble avis" <br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Oh, ben zut alors, je l'attendais. Ce sera donc sans moi aussi !<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Sylire : Tu pourras peut-être l'emprunter à ta bib et te faire ton opinion, on ne sait jamais <br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> Rebonsoir Géraldine, je n'ai encore rien lu de cet écrivain. Je commencerais peut-être par La liste de mes envies. Bonne soirée.<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Dasola : C'est aussi ce que je te conseille, ou alors par l'écrivain de la famille, pour faire les choses dans l'ordre comme on dit !<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Encore une lectrice déçue, décidément....<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Alex : Tu dis "encore", mais de mon côté, sur les blogs que je visite, je n'ai pas encore vu d'avis du tout...<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Il était l'autre jour à la Grande Librairie (le nombre de fois que je peux écrire cette phrase, c'est dingue), et j'avoue que le tout m'a laissée perplexe et pas très tentée (et pourtant, Busnel<br /> s'y entend pour me tenter !)<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ L'irrégulière : Je bosse trop souvent le jeudi, du coup, je loupe plein de LGL. Te souviens tu de la date du passage de Delacourt, pour voir si je peux le retrouver en replay quelque part.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Ma déception après lecture est à la hauteur de ce temps d'avril... <br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Clara : J'ai recherché ton billet sur ton blog et ne l'ai pas trouvé. Peux tu m'en renvoyer le lien, à moins qu'il ne soit pas encore publié ?<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> Ce sera sans moi. ;)<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Valérie : Nous sommes en démocratie !<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Il a beau être sympa et sembler sincère, je trouve quand même que son rythme de publication est soudain trop rapide pour une bonne qualité. Il a beau dre qu'il avait commencé à écrire celui-ci<br /> bien avant la parution de La liste de mes envies, ça ne m'empêche pas de penser que l'éditeur a surfé sur la vague du succès de cette Liste et que l'auteur a quand même cédé un peu aux sirènes de<br /> la gloire, non ? (ou je suis trop dure ?<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Anne : Trop dure peut-être, mais pas forcément loin de la réalité. En même temps, un an pour écrire unn livre déjà entamé et pas si épais n'est pas forcément bacler un livre. L'auteur a sans<br /> doute sincèrement vouloir d'amuser et partir dans son délire. Après, entrer dans le rythme de publier tous les ans.... ne donne pas forcément les meilleurs livres.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Je commencerai par "La liste de mes envies" pour découvrir ce livre :)<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Anne Sophie : Oui, là aucune déception, ce livre est une perle.<br /> <br /> <br /> <br />