L'ECUME DES JOURS, film de Michel GONDRY

Publié le 28 Avril 2013

http://fr.web.img4.acsta.net/medias/nmedia/18/91/23/82/20502346.jpgSynopsis : L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.
 
 
Avec Audrey Tautou, Romain Duris, Omar Sy, Gad Elmaleh
 
-toile4.jpg  Mon humble avis : Comme beaucoup, j'ai lu le livre dans ma jeunesse. J'en gardais une souvenir type coup de coeur mais très flou : juste l'histoire du nénuphar qui grandit dans le poumon et les murs qui rétrécissent au fur et à mesure...
Récemment, j'ai voulu me le remettre en mémoire via sa version audio. J'en ai écouté un tiers, et n'ai pas eu le temps d'aller plus loin avant d'entrer dans la salle obscure.
Cette version de l'écume des jours est un véritable enchantement, du moins pour sa première moitié. L'esprit du livre est on ne peut plus respectée et même bien plus clair que dans les pages. Logique, nous avons ici un visuel qui nous est proposé et qui n'est pas à inventé. Les décors sont fabuleusement biens trouvés, mille et une idées originales fourmillent partout, tout le temps et sont si réjouissantes que l'on se croirait dans un Alice au pays des merveilles ou dans un magasin de jouet, avec l'âge qui va avec !  On aimerait même que le film nous soit projeté au ralenti pour profiter encore plus  de  ce ravissement, de cette magie !J'ai vraiment vécu cette partie du film réjouie. Les effets spéciaux ne sont pas numériques, mais mécaniques, donc un peu à l'ancienne et cela donne vraiment un charme désuet au film. De même, le réalisateur a fait appel à l'animation pour quelques scènes, notamment, celle de la danse avec les jambes qui s'allongent.
La force du film tient aussi dans son intemporalité apparente. Les décors laissent à penser aux années 70, un peu psyché, et certaines situations frôlent le loufoque. Mais les dialogues ramènent le film dans l'époque du roman, celle de St Germain des Près, de Jean Paul Sartre... Enfin, alors que Romain Duris porte un costume d'époque, les figurants ado qui l'entourent dégainent leurs jeans, baskets, et chemises débraillées.
Ensuite, l'enchantement disparaît peu à peu, alors que Chloé tombe malade, que les fenêtres s'obscurcissent et les murs rétrécissent. Au fil du temps, les images perdent de leur couleurs et on finit même dans du noir et blanc. Malgré quelques petites longueurs sur la fin, tout cela est admirablement mis en scène, avec une imagination hors du commun de la première à la dernière minute... Et des acteurs aussi lumineux, tous autant qu'ils sont !
Le film nous remet en mémoire les sujets principaux du roman, qui sont la rencontre de l'amour et la perte de quelqu'un, le passage à l'âge adulte face à l'adversité, l'ignominie et l'aspect ridicule du monde du travail, le besoin de travailler, mais surtout, celui d'aimer et d'être aimé.
Un film magnifique, pas tout à fait parfait mais tellement original et culturel à la fois, que je ne peux qu'en faire un coup de coeur. Pourquoi les coups de coeurs devraient ils être parfaits... L'essentiel est d'être émerveillée et ça, je l'ai bien été !
 
 
 
   
 
 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article
L

j'ai un gros problème avec le roman, que j'ai lu, je crois, bien trop jeune pour le comprendre, si jeune que j'en suis sortie dégoûtée... j'ai ensuite fait plusieurs tentatives échouées, jusqu'à
réussir il y a quelques années seulement... mais ça a été un flop...


je crois que j'étais trop marquée par cette désagréable senstion que je gardais depuis mon jeune âge...


du coup je pense que je vais quand même aller voir le film, histoire de, peut être, me réconcilier avec tout ça! j'aimerais...
Répondre
G


@ Lasardine : Oui, je suis sûre que tu aimeras le film... que tu peux aussi aussi voir juste comme un film merveilleux et non comme l'adaption d'un film.



M

Très envie d'être à mon tour émerveillée ! ça fait du bien un peu de poésie ...
Répondre
G


@ Mary : C'est un film à voir et à revoir je pense !



D

Coucou


alors mes premières impressions sont plutôt bonnes même si je préfère largement le livre dans la mesure ou justement on pouvait se faire ses propres images de toutes cette histoire.


J'ai bien aimé le jeu de Romain Duris.


Et je suis fan de certaines scènes le noir et blanc de la fin est de toute beauté et les scènes avec de l'eau aussi.


A voir mais je pencherais plus pour promouvoir le livre !


Bises
Répondre
G


@ Didi : Moi le film m'a rendu le livre plus facilement compréhensible !



D

Coucou,


je vais le voir ce soir alors je ne te lis pas entièrement mais note les 4 étoiles.


J'ai lu le livre il n'y a pas trop longtemps (enfin si en 2006...) et j'avais été étonnée de cet univers décalé, alors je vais voir si le réalisateur a été aussi inventif ! Et puis j'aime Duris
et aussi Tautou !


Bisous en attendant mon billet :-)


 
Répondre
G


@ Didi : Alors, ta première impression après ta séance ? Es tu d'accord avec mon avis ?



L

Très envie d'aller voir ce film, et puis j'aime beaucoup ces 2 acteurs.
Répondre
G


@ Liliook : Ils forment un très beau couple cohérent. N'hésite pas à aller au ciné, en plus, vu le temps pourri qu'il fait...



L

Dire que je ne l'ai jamais lu  En tout cas ton émerveillement m'a donné envie de le voir 
Répondre
G


@ L'or des chambres : Je ne suis pas commissionnée, mais c'est tout le but  Pas de honte à avoir. Nous sommes si
nombreux à n'avoir pas lu des classiques incontournables !



A

J'aimerais bien prendre le temps de relire le livre avant d'aller voir le film, car il m'en reste si peu de souvenirs (voire zéro), alors que pareil je l'avais catégorisé coup de coeur à l'époque
(il y a une bonne quinzaine d'années ahem).
Répondre
G


@ AGFE : C'est peut-être mieux comme cela, histoire de prendre aussi le film pour ce qu'il est, un film !



M

merciiiiiiiiiiii, ça m'enthousiasme!!! j'y vais la semaine prochaine..................thanks!!
Répondre
G


@ Macha : De riiiiien ! Bonne séance



S

J'ai relu le livre il n'y a pas longtemps mais je n'ai pas été convaincue. Vu ton enthousiasme au sujet du film, je dis pourquoi pas...
Répondre
G


@ Sylire : J'ai audiolu la moitié du livre récémment sans vraiment accrocher et le film m'a scotchée ! ALors n'hésite pas !



D

j'ai beaucoup aimé ce film atypique, littéraire et proche de l'univers de Vian


un souffle épique dans la morosité ambiante et donc deux heures d'oubli du réel
Répondre
G


@ Denis : C'est tout à fait cela, malgré la fin tragique connue de nous tous.



L

Je sais que demain les moustiques vont me demander si je l'ai vu, étant donné qu'on l'a étudié, mais je n'ai pas eu le temps. Je pense néanmoins que j'irai, même si certains ont trouvé que
c'était un peu "too much" !
Répondre
G


@ L'irrégulière : Je n'ai pas remarqué le côté too much. Par contre, comme c'est sur ton blog que j'ai appris la venue de ce film il y a quelques mois, vu l'impatience et l'excitation que tu
mettais dans ton billet, je pense que tu n'as plus trop le choix !



V

je suis partagée, j'aime beaucoup Gondry  mais moins les acteurs, je pense que je vais attendre la sortie en DVD.
Répondre
G


@ Valérie : Pourtant, un grand écran est je pense fort appréciable pour en prendre plein les yeux au niveau des effets "spéciaux" et entrer complètement dans un univers à part.



C

Si tu as été émerveillée, le pari est gagné, je pense ! N'ayant pas aimé le livre lu quand j'étais au lycée, j'ai hésité hier soir... apparemment, j'ai fait le mauvais choix. Et zut !
Répondre
G


@ Clara : Il n'est pas trop tard, je crois que le film va rester un petit moment à l'affiche.