MUD, film de Jeff NICHOLS

Publié le 8 Mai 2013

http://fr.web.img2.acsta.net/pictures/210/002/21000219_20130419193021705.jpgSynopsis : Ellis et Neckbone, 14 ans, découvrent lors d’une de leurs escapades quotidiennes, un homme réfugié sur une île au milieu du Mississipi. C’est Mud : un serpent tatoué sur le bras, un flingue et une chemise porte-bonheur. Mud, c’est aussi un homme qui croit en l’amour, une croyance à laquelle Ellis a désespérément besoin de se raccrocher pour tenter d’oublier les tensions quotidiennes entre ses parents. Très vite, Mud met les deux adolescents à contribution pour réparer un bateau qui lui permettra de quitter l’île. Difficile cependant pour les garçons de déceler le vrai du faux dans les paroles de Mud. A-t-il vraiment tué un homme, est-il poursuivi par la justice, par des chasseurs de primes ? Et qui est donc cette fille mystérieuse qui vient de débarquer dans leur petite ville de l’Arkansas ?
 
 
 
 
Avec Mathieu McConaughey, Tye Sheridan, Jacob Lofban et Reese Witherspoon
 
 
 
 
 
-toile4.jpg
 
 Mon humble avis : Allez, n'ayons pas peur, 4 étoiles. Mud le vaut bien, même si j'y ai trouvé quelques longueurs ou redondances. En même temps, celles ci étaient peut-être là pour étendre le film dans le temps et ralentir celui ci, comme il ralentit lorsque que l'on vit au bord d'un fleuve qui s'appelle Le Mississippi... et pas dans sa région la plus chic  ni la plus et riche.
Mud est un film assez atypique à mes yeux, malgré une forme classique. Le personnage central y est pour moi plus un prétexte pour s'intéresser aux deux gamins et à leur monde. Il règne dans le film une tension, toujours présente, dont on ignore si elle est légitime ou non....On ne sait jamais si l'on est dans un thriller ou une chronique de vie. Tout semble pouvoir basculer en un instant... Moment dont on connaît l'existence lorsque l'on a vu la bande annonce. Mais quand et où ?
Les paysages sont magnifiques, la lumière (naturelle) tout autant. Tout est assez épuré, il n'y en a jamais trop, tout comme les dialogues qui sont courts, puissants et parfois rares. Les silences et les regards en disent souvent plus. Je disais... les paysages... Oui, et pourtant, là aussi, dans cette nature, on sent le danger qui rode, le soleil qui chauffe comme une chape de plomb... On est en plein sud des Etats Unis (d'ailleurs, il me semble que l'accent des acteurs est très marqué, vive les sous titres)... On n'est pas très loin d'une histoire à la Tom Sawyer d'ailleurs. C'est là où j'en reviens à la notion de prétexte d'ailleurs.... Le personnage énigmatique de Mud incarne le mythe du modèle, du grand frère, du héros, du repère, du père, du confident pour ces deux gamins en pleine adolescences. L'un est orphelin, l'autre affronte le divorce de ses parents. Vous comprendrez alors que c'est un film sur l'enfance qui prend fin pour entrer dans l'adolescence, l'enfance qui découvre l'amour et ses affres en même temps que la séparation des parents, l'enfance qui croit que l'amour c'est facile et qui a drôlement besoin de croire en cet l'amour et cette reconnaissance. C'est ce que cette fable sur cet étrange robinson, (un Mathieu McConaughey méconnaissable) nous raconte dans un cinéma qui mérite vraiment son qualificatif de 7 ème art. Mud, un film lent comme le Mississippi (qui coule à 5 km/heure), mais qui vous embarque dans un univers impitoyable où il fait bon encore rêver, aimer et le montrer, malgré tout. Lent et efficace. Curieux comme deux adjectifs antinomiques peuvent qualifier à merveille le même film. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article

luocine 09/05/2013 23:12


j ai beaucoup aimé ce film et comme c'est un peu grâce à toi qe j'y suis allée je tenais à te le dire

Géraldine 12/05/2013 19:41



@ Luoine : Ah, merci ! Comme quoi, les billets de blog servent tout de même !!!



A_girl_from_earth 09/05/2013 11:44


Les extraits ne m'avaient pas trop tenté et ton billet me confirme que je risque de m'y ennuyer malgré ton 4 étoiles.


En passant, un 'tit tag  : http://lecture-sans-frontieres.blogspot.fr/2013/05/le-tag-du-qui-aime-bien-chatie-bien.html

Géraldine 12/05/2013 19:37



@ AGFE : Pas d'ennui, car il y a cette tension palpable. Et des personnages bien fouillés Un très bon film



mary 09/05/2013 11:13


Merci pour ton magnifique billet sur un film qui me tente beaucoup .


J'aime le thème de l'enfance qui se termine, Les doutes et Les espoirs de cette période sensible de la vie.

Géraldine 12/05/2013 19:36



@ Mary : je suis sûre que ce film te plaira ! J'espère aussi te revoir ici de temps en temps !