NOS VIES DESACCORDEES, de Gaëlle JOSSE

Publié le 17 Octobre 2012

Roman - Editions Autrement - 142 pages - 13 €

 

 

Parution le  7 mars 2012

 

 

L'histoire : François Vallier est un jeune pianiste célèbre. Un jour, un homme lui écrit un mail et évoque une jeune patiente qui n'écoute que des CD de François Vallier. Celui ci en détuit qu'il s'agit de Sophie, son unique et ancien amour, qu'il a abandonné dans d'étrange circonstane il y a quelques années. Depuis, Sophie vit donc internée et ferrée dans son mutisme. François va bousuler sa vie pour la retrouver.

 

 

 

 

Tentation : La blogo

Fournisseur : La bib'

 

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 

Mon humble avis :Une chronique écrite une semaine après ma lecture. Que me reste-t-il de ce livre ? Un doux souvenir, une lecture agréable, une attraction livresque qui m'a fait lire ce roman d'une traite. Pourtant, au fil des pages, ma lecture se teintait d'une légère déception. J'attendais une histoire plus centrée sur la maladie de Sophie, sur les retrouvailles entre Sophie et François et les effets bénéfiques ou non de celles ci sur l'état de Sophie. En ce sens, le livre cesse presque là où j'aurais aimé qu'il commence. Que le livre s'étende moins sur les "lamentations" et l'autocritique trop tardives, et quelque part toujours égocentriques, de François. François, malgré son cheminement, ne m'est pas paru plus sympathique que cela.

Mais que mon impression ne vous éloigne pas de ce livre qui témoigne une fois de plus de l'extaordinaire talent de Gaëlle Josse, tant pour mettre en scène histoire et personnages, que pour l'écriture. Sa plume est merveilleuse, soignée, délicate, juste, empreinte de poésie (ce qui était déjà le cas dans Les heures silencieuses ). Ce texte ravira aussi les mélomanes, il y a souvent questions de musique, de piano, de grands compositeurs...

J'ai beaucoup aimé la façon dont Sophie et François se sont rencontrés, toute âme romantique se prend à y rêver bien sûr. Comme à ses deux âmes qui semblent si bien accordées et complémentaires mais qui, hélas, vont s'éloigner, sans forcément le réaliser tout de suite. Il y a l'égoïsme de l'un et son espoir que sa façon simpliste, détachée de voir et de vivre certains événements arrangera les choses. Et puis il y a l'isolement de l'autre, sa solitude, son effroi devant la solution que lui propose son âme soeur : oublier, passer à la suite. La littérature montre une fois de plus que dans un couple ou simplement dans la vie sociale, chacun ne porte pas en même temps le même regard sur une épreuve et ne se doute pas un instant des répercutions sur de regard désaccordé sur autrui

 

 

L'avis de Lucie, Audouchoc, Clara

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article
L

T'as raison, il va falloir que je me dépêche si je veux m'autoriser d'aller au prochain salon
Répondre
G


@ Loo : pareil, je suis mal barrée pour m'autoriser Paris en mars !



L

Moi en fait je m'oblige de lire avant le prochain salon. Ce qui veut dire que j'ai 5 livres à lire avant mars (dont un offert). Heureusement que ce ne sont pas des pavés
Répondre
G


@Loo : Ca fait tout juste un livre par moi, faut pas trainer tout de même ! lol



L

L'auteur me l'a déicacé au dernier salon du livre mais je ne l'ai pas encore lu. J'espère que ce sera fait avant le prochain salon.
Répondre
G


@ Loo : Ah oui, pas évident de lire les livres achetés à un salon avant le salon suivant. Du coup, je m'interdis un salon tant que les livrs achetés la fois d'avant ne sont pas lu.... je ne suis
donc pas allée au salon du livre de paris depuis 3 ans !!!



M

Mouais... Je passe mon tour.
Répondre
G


@ Midola : Mouais, lis plutôt "les heures silencieuses", tu devrais adorer !



E

Il vient de rejoindre ma PAL, je crois que cela réserve une belle soirée de lecture.
Répondre
G


@ Eimelle : Effectivement, ce roman peut se lire en une soirée, ce que je trouve très agréable. C'est comme passé la soirée avec quelqu'un, c'est agréable.



Y

J'écris souvent mes chroniques dans le feu de l'enthousiasme ou de la déception, mais parfois, je devrais prendre une semaine pour avoir plus de détachement et de sérénité
Répondre
G


@ Yv : Je partage bien ton avis. Idem pour mes chroniques ciné. Des fois, je sors d'un film super emballée et le dis tout de suite, alors que les jours suivant, mon enthousiasme retombe... Mais
bon, c'est le jeu mon pauv lucet'...



A

Ce que tu en dis est très beau, et ce qu'il t'en reste également.
Répondre
G


@ Alex : Le livre vaut le détour, mais moins que le premier de l'auteur, les heures silencieuses...



S

J'avais beaucoup aimé son précédent. On dirait que celui-ci est moins bon. Les avis sont moins enthousiastes.
Répondre
G


 @ Sylire : Finalement, le sujet de ce deuxième roman me semble plus courrament traité dans la littérature contemporaine. Alors que le premier m'est vraiment paru original !



A

Pareil que Clara :)
Répondre
G


@ Anne : Et bien finalement, moi aussi, alors que le sujet du 2ème m'attirait plus de prime abord !



C

J'aiu une préféénce pour son premier roman : pas pour l'écriture mais pour le thème.
Répondre
G


@ Clara : Pareil, alors qu'à l'origine, le sujet du premier avait pas mal d'arguments pour me rebuter. Comme quoi, la littérature est pleine de surprise !



L

J'ai son premier, acheté voici quelques mois, je suis curieuse de rencontrer le style de cet auteur.
Répondre
G


@ Leiloona : Le premier est vraiment délicieux, il ne mérite pas de patienter dans ta PAL !