TAMARA DREWE, film de Stephen FREARS

Publié le 25 Août 2010

Synopsis : Avec son nez refait, ses jambes interminables, son job dans la presse people, ses aspirations à la célébrité et sa facilité à briser les coeurs, Tamara Drewe est l'Amazone londonienne du XXIe siècle.
Son retour au village où vécut sa mère est un choc pour la petite communauté qui y prospère en paix.
Hommes et femmes, bobos et ruraux, auteur de best-sellers, universitaire frustré, rock star au rancart ou fils du pays, tous sont attirés par Tamara dont la beauté pyromane et les divagations amoureuses éveillent d'obscures passions et vont provoquer un enchaînement de circonstances aussi absurdes que poignantes.

 

 

 

 

Comédie avec : Gemmar Artenton, Roger Allam, Bill Camp, Tamsing Greig

 

 

 

                                                                                          étoile2.5

 

Mon humble avis :Pas si drôle que ça cette satire sociale. C'est plutôt un drame annoncé qui se joue devant nous, même s'il est traité avec une légèreté et un flegme tout britanniques. Je m'attendais à rire bien plus, même si certaines situations prêtent tout de même à sourire. Le scénario ne réserve pas de surprise, la fin est un peu cousu de fil blanc. Les quelques excentricités semblent ajoutées juste pour conserver le spectateur éveillé entre deux longueurs. Le sujet se prêtait à l'hilarante comédie ou à l'oppressante atmosphère d'un drame familial, mais pas à un film entre deux eaux... , enfin, ce n'est que mon petit avis.

Néanmoins, cette production distille tout de même quelques arguments qui peuvent charmer le public. Les magnifiques photos de la campagne anglaise à l'atmosphère si bucolique, des personnages très intéressants (surtout celui de Beth, femme d'auteur célèbre) et enfin, quelques passages savoureux, notamment ceux mettant en scènes les auteurs en manque cruel d'inspiration et / ou d'éditeurs ! Ceux ci viennent pour une plus ou moins longue période dans une résidence d'écrivain. Beth tient à leur disposition un superbe cottage ou elle leur garantit une atmosphère propice à la création. Un tel séjour ne me déplairait pas !

Tamara Drewe est certes pétillante et mignonne comme tout, mais ce n'était pas suffisant pour me convaincre. Ce n'est pas le film de l'année, ni même de l'été. Pour le Bristish et l'humour, "Petits meurtres à l'Anglaise" méritait vraiment sa réputation. Alors que là...

 

 

Si vous voulez des infos sur le roman graphique à l'origine du film, c'est chez Keisha

 

 Une bande annonce un peu trompeuse... Qui reprend toutes les bonnes réparties ou presque

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article
K


Ben non, elle est à 20 km de là!


Note : super ton avatar!



Répondre
K


Il faut lire la BD plutôt!


merci pour le lien!



Répondre
G


@ keisha : et tu l'aurais pas cette BD dans tes étagères ???



T


Je suis aussi resté sur ma faim, alors que les spectateurs alentour semblaient beaucoup s'amuser!



Répondre
G


@ tioufout : Oui, et pourtant, les bons échos sur ce film ne manquaient pas.



B


merci de ton article je n'en avais pas encore entendu parler



Répondre
G


@ bénédicte : le film a de bonnes critiques et mes amis qui ont vu le film l'avaient apprécier. Alors je me suis décidée à le voir tout de même, même si, au début, il ne me tentait pas. j'aurais
du rester sur mes premières impressions !



J


J'ai l'album chez moi et je compte bien le lire avant de voir le film ... mais ce ne sera qu'à sa sortie DVD donc j'ai un peu de temps :)



Répondre
G


@ joelle : Oui, je pense que le film ne se joue plus trop. A rennes, je l'ai vu lors de sa dernière semaine de diffusion. Maiqs j'attends ton avis sur la BD !



C


Je dois dire que si l'affiche est bien du genre à me faire fuir au triple galop, j'ai toutefois réussi à me laisser convaincre par Soukee et Clara de lui donner une chance. Mais ce sera en dvd,
faut pas pousser non plus



Répondre
G


@ cynthia : yes, a DVD during a raining afternoon with a cup of tea and some muffins, that's enough !!



E


Bon moment pour moi également.


Je pensais que cette demoiselle était une "garce" alors qu'elle est entrainée, bien malgré elle, dans les fantasmes des autres.



Répondre
G


@ endorra : mouais, bon, ce n'est pas une sainte non plus !



C


J'ai passé un bon moment de cinéma.



Répondre
G


@ Christine : bon et les vacances ? Ca se passe bien ?? biz