UN CRIME SANS IMPORTANCE, d'Irène FRAIN

Publié le 18 Janvier 2021

Irène Frain, Prix Interallier 2020, un crime sans importance, littérature, avis, critique, chronique

Récit - Editions du seuil -256 pages - 18 €

Parution le 20 août 2020 : Rentrée littéraire

Le sujet : En banlieue parisienne, une femme vêtue d'un manteau bleu noir, discrète, comme si elle n'était pas à sa place, se rend aux obsèques de Denise, une septuagénaire. Denise a été sauvagement assassinée à son domicile. Une enquête de police est bien sûr ouverte mais l'aboutissement tarde... Police et justice se murent dans un silence suspect, silence qui empêche la famille de comprendre, de faire son deuil, et de punir le criminel. La femme en manteau bleu noir est de cette famille divisée. Elle est la soeur cadette de Denise. Elle est Irène Frain. Irène Frain, qui est écrivain et a donc la parole, prend la plume pour que la mort de sa soeur ne demeure pas un crime sans importance.

 

Tentation  : La blogo

Fournisseur : Bib N° 1

Mon humble avis : Il se lit comme un roman, mais narre une histoire tragique réelle. Ce récit puissant et cruel m'a littéralement happée. J'ai même été surprise de le dévorer aussi vite. Je m'attendais à une lecture difficile alors qu'en fait, l'écriture, évidemment travaillée, est d'une fluidité merveilleuse. Elle invite, elle retient, et pour l'auteure, elle démusèle. 

Par ce récit, Irène Frain libère sa colère longtemps contenue face aux silences qui suivent le meurtre de sa soeur, de sa marraine. Le silence de la famille distendue et toxique, qui mettra 7 semaines à l'avertir de la violente agression qui a mené à la mort de Denise. Le silence de la police, qui ne confie pas le dossier à la justice... Ce qui fait que la famille n'y a pas accès et reste dans le brouillard. 

La famille est divisée, Irène Frain ne semble plus en faire vraiment partie. Des passages bouleversants sur l'enfance des deux soeurs, puis sur la vie de Denise nous expliquent pourquoi celles-ci ne se sont pas vues depuis des années.  Et pourtant, un lien très fort unit Irène et Denise... Mais il y a la maladie de Denise, et les traditions taiseuses de cette famille bretonne modeste.

Irène Frain va se battre pour savoir où en est l'enquête, pour que le meurtre de sa soeur ne tombe pas dans l'oubli judiciaire. Lors de ses recherches, elle découvre que d'autres personnes âgées des alentours ont aussi subi de terribles agressions chez elles... Et pourtant, la police ne semble pas faire le lien, là où les habitants de la ville y voient clair comme de l'eau de roche. Le policier en charge de l'enquête reste injoignable, il ne transmet pas le rapport à la justice, tout reste au point mort. La colère d'Irène Frain devant cette inertie, qui cache soit de la mauvaise volonté soit un vice de procédure caché, est contagieuse... Elle monte en nous et déborde. Mais comme le dit Irène Frain, le meurtre d'une vieille dame discrète ne déplace pas les foules comme celui d'une belle adolescente, elle ne génère pas de marche blanche... C'est sans doute un crime sans importance aux yeux de la société...

J'ai vraiment du mal à rendre hommage à ce texte aussi ahurissant que bouleversant, sincère et pudique, qui porte aussi sur le deuil en lui-même. Je ne trouve pas les mots. Mais il est à lire, d'autant qu'en parallèle, Irène Frain dresse le portrait de nos villes, de nos banlieues actuelles et d'un dysfonctionnement sociétal certain.

 

L'avis d'Aifelle et d'Antigone

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

Antigone 13/02/2021 09:17

Ce livre reste un de mes meilleurs souvenirs de lecture de l'an passé ! Je suis ravie que tu le mettes en avant.

A_girl_from_earth 19/01/2021 00:03

Terrible ce titre, il en dit long... J'avais vu une interview de l'auteure à ce sujet et ça m'avait intriguée sur le coup mais bon, après il faut pouvoir caser.;)

Philippe D 18/01/2021 20:07

Je ne connais pas, mais on vient de m'en parler et en bien !

Eve-Yeshé 18/01/2021 15:57

il me tente, même si je redoute la cruauté de cette histoire hélas vraie :-)

Anne 18/01/2021 15:10

J'ai très envie de lire ce livre, après tous vos billets. Quelle histoire incroyable, ahurissante, révoltante...

Aifelle 18/01/2021 11:20

C'est un très bon livre que l'on ne peut pas lâcher, tu as raison. J'ai souvent été en colère au cours de ma lecture.

keisha 18/01/2021 08:43

(je l'ai lu aussi, bien sûr! ^_^)
Ton billet est parfait, hé oui, pas de marche blanche, mais la famille est déjà tellement compliquée, là...

Luocine 18/01/2021 08:39

Une histoire ahurissante mais hélas vraie.