UN ETE BLANC ET NOIR, de Frédéric COUDERC

Publié le 23 Février 2021

Roman - Edition Livre de Poche - 356 pages - 7.10 €

Parution poche 2015, Flammarion 2013

L'histoire : Marianne a 26 ans et est professeur de Français à l'université de Nanterre. Nous sommes en 1967. Elle accepte la proposition qui lui est faite : un remplacement de 9 mois à l'UTC du Cap, en Afrique du Sud. Elle débarque ainsi, avec très peu d'informations en tête, dans un Etat en plein apartheid. Au fil de ses rencontres, Marianne ira de surprises en horreurs et sera amenée à se dépasser.

Tentation : Pitch et couv

Fournisseur : Ma CB le jour du 2ème confinement

 

 

Mon humble avis : Coup de coeur sans hésiter pour ce roman que j'ai lu, hélas pas d'une traite, mais très vite, car vraiment embarquée par son sujet. Non seulement l'histoire est rondement menée, mais aussi et surtout, ce roman est très intéressant et instructif sur l'Histoire de l'Afrique du Sud. Comme j'ai eu la chance d'aller visiter ce grand pays il y a un an et demi, j'avais vraiment bien potassé le sujet avant... On n'arrive pas les mains dans les poches en Afrique du Sud, si l'on veut comprendre et appréhender au mieux cette nation. Aussi, cette lecture fut pour moi non pas forcément un apprentissage, mais une bonne piqûre de rappel.

Ancien reporter en Afrique du Sud sous Mandela, Frédéric Couder vit encore la moitié de l'année là-bas. Autant dire qu'il maîtrise parfaitement son sujet et le rend très accessible.

La narration est menée par Marianne elle-même. Mais, à intervalles réguliers, le romancier prend sa place pour conter ce dont elle n'est pas témoin.

En 1967, Mandela est prisonnier sur Robben Island depuis 4 ans... Quatre millions de blancs dominent vingt millions de noirs, et le démantèlement du fameux District 6, à Cap Town, commence et échauffe tout le monde. District 6 est un quartier mixte, joyeux où le vivre ensemble est parfait... mais cela dérange l'Etat.

Au fil des jours et de ses rencontres, Marianne se prend de plein fouet la réalité de la vie sous l'apartheid, sous les lois aussi abjectes qu'ubuesques, et la férocité de la police secrète qui traque le moindre comportement contre le gouvernement, que vous soyez noir... ou Boer... ou blanche et française. Les différents points de vues distillés dans cette histoire permettent aux lecteurs de comprendre l'ampleur du désastre, et la complexité du pays "L'Etat policier où l'on vit le plus heureux sur terre"... Si l'on est de la bonne couleur, et si l'on est d'accord avec le gouvernement. Donc bref, si l'on tient à ses petits privilèges et que l'on classe sans honte la population noire au rang animal. Marianne rencontrera, entre autres, Denise une avocate qui défend les droits de l'homme, Victor, un chirurgien blanc à priori sans histoire et bien favorisé... Mais là-bas, Marianne apprendra à se méfier des apparences. Ses amis ont aussi leurs secrets, et ceux-ci vont mener Marianne dans de folles aventures, qui pourraient être historiques.

Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler... D'ailleurs évitez de lire la 4ème de couv, un peu trop bavarde à mon goût. Mais sachez que Frédéric Couderc ne fait que glisser des personnages fictifs dans des faits historiques. Et même cette fameuse aventure, même si elle n'a pas été réalisée, a été envisagée à l'époque.

J'ai acheté ce roman dans le rayon thriller... Une erreur d'aiguillage sans doute influencée par le bandeau signé Caryl Férey... Certes, les trente dernières pages montent terriblement en tension et en suspense, certes, on sent tout au long du roman qu'il va se passer quelque chose d'immense, de grandiose et de bouleversant, mais pour autant, je considère qu'Un été noir et Blanc n'est pas un thriller, mais un roman sur une année historique en Afrique du Sud. A lire !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

Frédéric Couderc 24/02/2021 18:43

Merci, je découvre votre texte par hasard, c'est touchant pour moi, bien des années après j'aime encore ces personnages. Depuis, assez métronome j'ai poursuivi selon la même méthode à La Havane, puis Buenos Aires, et cette année à Tel-Aviv. A l'occasion si ça vous tente...Tous au Livre de poche (cet été pour le dernier) Chaleureusement, Frédéric

Géraldine 24/02/2021 19:23

Bonsoir Frédéric ! Merci pour votre passage dans mon "antre" ! Bien tentée effectivement par vos autres titres, notamment La Havane où j'ai eu la chance d'aller. J'aime retourner en littérature dans des pays qui me sont connus, ce qui me permet d'avoir mes images et mes souvenirs en tête !
Encore un grand merci pour le plaisir de lecture que vous m'avez procuré et cette rencontre inestimable avec ce grand homme !
Sincèrement,
Géraldine

Eve-Yeshé 24/02/2021 14:40

noté ! encore un qui devrait me plaire je ne connais pas du tout le livre ni l'auteur d'ailleurs

A_girl_from_earth 24/02/2021 11:44

Le sujet m'intéresse fortement aussi. Je ne connaissais pas du tout ce livre qui a l'air de bien valoir le détour pourtant !

Luocine 23/02/2021 09:16

Heureusement que tu enlèves ce roman du rayon thriller car je ne serai pas aller vers lui. Mais comprendre de l'intérieur l'Afrique du Sud me semble une bonne motivation pour le lire.

Géraldine 23/02/2021 21:25

Et bien si tu veux, je pourrai te le prêter ! Dans un mois, j'emménage à Dinard :)