AYA DE YOPOUGON, film d'animation de M. ABOUET et C.OUBRERIE

Publié le 24 Juillet 2013

http://fr.web.img4.acsta.net/pictures/210/064/21006442_20130516121958057.jpgSynopsis : Fin des années 1970, en Côte d’Ivoire à Yopougon, quartier populaire d’Abidjan. C’est là que vit Aya, 19 ans, une jeune fille sérieuse qui préfère rester étudier à la maison plutôt que de sortir avec ses copines. Aya partage ses journées entre l’école, la famille et ses deux meilleures amies : Adjoua et Bintou, qui ne pensent qu’à aller gazer en douce à la nuit tombée dans les maquis. Les choses se gâtent lorsque qu’Adjoua se retrouve enceinte par mégarde. Que faire ?
 
 
Avec les voix de  Aïssa Maïga, Tella Kpomahou, Jacky Ido
étoile2.5
  Mon humble avis : Dieu sait comme je m'étais délectée des 6 épisodes de cette BD, qui célébraient en même temps mon entrée dans l'univers des bulles ! J'attendais donc énormément de ce film d'animation, peut-être trop d'ailleurs, car j'en sors en peu déçue, même si ce film semble fidèle à la BD d'origine.
Côté décors, c'est parfait. Les dessins sont magnifiques, jusque dans les détails et les couleurs. Ils nous emmènent vraiment ailleurs, enfin, en Afrique. La bande annonce n'est pas étrangère non plus à cette sensation de voyage : pêchue, rythmée, tropicale, africaine. On retrouve avec joie les bonnes bouilles ou jolis visages des personnages. Tout est en dessins animés, sauf... la télévision ! Quand Aya et sa famille la regarde, c'est une vraie publicité pour un savon ou une banque Ivoirienne qui y passe. C'est étrange, mais cette incrustation de vraies images et donc d'Hommes est audacieuse et surprenante.
Le reste m'a déçue. Certes, le film ne couvre je crois que les 2 premiers tomes, mais il me semble que nombre de personnages et de sujets sont passés à la trappe. Innocent n'apparait qu'un quart de seconde, le frère d'Aya n'est pas là. Et curieusement, le mouvement de l'animation, qui aurait du apporté du rythme, m'a semblé par moment longuet ! Je m'étais bien plus amusée à lire la BD de façon frénétique et passionnée. La voix d'Aya n'est pour moi pas bien choisi, qui parait celle d'une femme mature alors qu'Aya est à peine majeure.
La salle n'était pas bien pleine mais pour une fois, les spectateurs d'origine africaines étaient presque majoritaires. Et ce sont surtout ces spectateurs qui ont ri aux éclats, sans doute par ce qu'ils comprenaient tout, là où les ti blancs se concentraient pour saisir le sens de chaque phrase. L'accent africain de certains personnages est très marqué et les mots comme "maquis" ou "la go" ne sont ni expliqués, ni sous-titrés ni explicites comme dans la BD. La lecture laisse le temps de s'habituer à des termes, de s'arrêter pour les disséquer et les digérer, ce qui n'est pas le cas avec un dessin animé. Dommage, il m'a manqué aussi bon nombre d'expressions locales et hilarantes qui ponctuent les tomes. Et puis, il me semblait que la bonne humeur transpirait de la BD, ce qui n'est pas le cas ici. Mais, pour moi, Aya reste un personnage culte. Je ne regrette pas d'avoir vu le film car je m'en serais certainement voulu pendant des siècles de l'avoir manqué. Si vous êtes d'origines africaines, vous vous régalerez. Sinon, à vous de voir ?!
  
 
 
 
 
 
 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article
A
<br /> Assez d'accord avec tout ce que tu dis mais j'ai moins ressenti les manques et pour moi c'est plutôt réussi, même si j'aurais préféré une animation plus fluide dans les mouvements. J'étais avec 2<br /> amies qui n'ont pas lu la série, pas Africaines et qui ont bien ri. Ça m'a rassurée car effectivement, ça peut ne pas être évident pour qui découvrirait Aya par ce biais.<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ AGFE : Oui, d'accord sur le fluidité des mouvements. Tant mieux pour tes copines. En même temps, si elles ne connaissaient pas, elles n'attendaient rien  quelque part !<br /> <br /> <br /> <br />
I
<br /> Je préfère rester sur le très bon souvenir des BD.<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Isa : Pour moi, Aya, reste une BD géniale ! Le film, je vais vite l'oublier !<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Il manquait donc de sous-titre ?<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Alex : C'est tout à fait ça ! C'est un bon résumé des choses !<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> Comment ça Innocent ? Mais mais... qu'ont-ils fait d'Innocent ?<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Théoma : Il l'ont rasé du film !<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> je comptais y aller mais bon je vais plutôt aller à la plage!<br /> <br /> <br /> Luocine<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Luocine : Oui, en plus, il y a 4 jours, il faisait très beau, j'en ai profiter aussi !<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> Ca m'intrigue: pourquoi est-ce que ce film peut davantage plaire aux personnes originaires d'Afrique?<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Valérie : Comme le dit Keisha dans les comm, j'aurais pu ajouter les toubabs qui ont véçu là-bas. Car autant dans la BD on a le temps de se délecter des anecdotes et expressions locales, autant<br /> dans le film on ne les comprends pas avec l'accent en plus, donc on passe à côté de plein de choses.<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Plutôt que le film, je découvrirai les BD !<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Sylire : Ah oui, si tu n'as pas enore lu les BD, c'est une lacune à combler dans les plus brefs délais !<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> Ajoute aussi les toubabs qui ont vécu là bas, dèh! <br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Keisha : C'est vrai déh, tu as très raison dèh !<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> J'ai bien l'intention de lire la BD, je m'en contenterai pour le moment.<br />
Répondre
G
<br /> <br /> @ Anne : Les 6 tomes sont INCONTOURNABLES !!!!<br /> <br /> <br /> <br />