ELLE S'APPELAIT SARAH, film de Gilles PAQUET-BRENNER

Publié le 26 Octobre 2010

Synopsis : Julia Jarmond, journaliste américaine installée en France depuis 20 ans, enquête sur l'épisode douloureux du Vel d'Hiv.
En remontant les faits, son chemin croise celui de Sarah, une petite fille qui avait 10 ans en juillet 1942.
Ce qui n'était que le sujet d'un article devient alors, pour Julia, un enjeu personnel, dévoilant un mystère familial.
Comment deux destins, à 60 ans de distance, vont-ils se mêler pour révéler un secret qui bouleversera à jamais la vie de Julia et de ses proches ?
La vérité issue du passé a parfois un prix dans le présent...

 

 

Drame avec Kristin Scott Thomas, Mélusine Mayance, Niels Arestrup

 

 

 

 

 

 

 

      

-toile4.jpg

 

 

Mon humble avis : Ah ces satanées lumières qui se rallument toujours trop vite au cinéma et qui vous obligent à ravaler vos larmes. Pourquoi ne pourrait-on par rester encore un peu dans l'histoire, dans notre bouleversement personnel et quitter la salle sur la pointe des pieds, dans une semi obscurité, dans le respect de ce que l'on vient de voir, de ressentir....

Ce film est l'adaptation du livre éponyme  (que je n'ai pas lu) de Tatiana de Rosnay que j'ai interviewée l'an dernier à propos d'un autre roman. Je ne puis donc dire si le scénario est tout à fait fidèle au livre ou pas. Peut m'importe. L'essentiel est que ce film soit magnifique et parfaitement réussi.

Parfois, des acteurs portent de leur mieux un film. Celui ci n'a pas besoin d'être porté. Au contraire, il est magistralement servi par les comédiens, Kristin Scott Thomas (qui me fascine toujours plus de film en film) et la jeune Mélusine Mayance en tête. Les seconds rôles ne sont pas en reste. Tous participent à la dimension exceptionnelle d'"Elle s'appelait Sarah". A travers ces personnages imparfaits ou ignobles, le spectateur fait face à ses propres failles, à sa propre lâcheté. Quand la journaliste Julia interroge sa collègue "Et toi, qu'est-ce que tu aurais fait" ? , c'est évidemment à toute la salle qu'elle s'adresse, à chacun d'entre nous. Enfin, j'espère que c'est ainsi que vous avez ressenti (ou ressentirez) cette question à laquelle il est bien difficile de répondre.

C'est vraiment un film à voir, même si la première demi heure est parfois difficile à supporter, l'ensemble vous amène a retenir votre souffle dans une autre dimension. Et la toute première qualité de ce film est de mettre un visage sur drame collectif, et ainsi que chacun se sente concerné, même si l'Histoire nous a épargné, et même si les années passent. L'horreur collective redevient ainsi individuelle. Ce visage, c'est celui de Sarah.

 

 

Et une amie a levé un lièvre.... Elle s'appelait Sarah.... Ce titre a-t-il un lien avec la chanson "Comme toi" de Jean Jacques Goldman qui disait "Elle s'appelait Sarah et elle n'avait pas 8 ans, sa vie c'était douceur, rêve et nuage blanc..." Si vous le savez, dites moi !

 

Après vérification auprès de l'auteur et de l'éditeur du livre... Oui, l'éditeur a bien choisi le titre français du livre en s'inspirant de la chanson "comme toi" de Goldman

  

  

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article
V


vu le film et lu le livre... J'ai beaucoup aimé le livre et beaucoup moins son adaptation cinématographique.



Répondre
G


@ Violette : C'est souvent le cas quand on voit le film après avoir lu le livre... Ons'était fait des idées, un univers.... Hors, celui du réalisateur se révèle différent.



L


Il n'y a pas de lien entre la chanson de Goldman et le livre si ce n'est le thème de la Shoah. Goldman a pris Sarah pour représenter tous les enfants.


Voir : http://www.parler-de-sa-vie.net/index2.html


pour les explications de JJG vers la moitié de la page.


Beau film. L'histoire de la clé est atroce. Je comprends le titre original.



Répondre
G


@ Lepo : j'ai demandé à l'auteur, qui ne sais pas... le titre français du bouquin a été choisi par l'éditeur. Je ne dis pas qu'il y a un lien entre la chanson et le bouquin... je me demande juste
si le titre, le libellé du titre ne serait pas inspiré de cette chanson.... comme un hommage aussi. Un éditeur fan de JJG qui aurait glissé un clin d'oeil ?


Euh, je n'ai pas trouvé les explications de JJG à moitié de page...



M


Quant à ton idée de mourir demain, rêve pas, t'as pas l'autorisation et tu repousseras tes congés à beaucoup plus tard. Lorsque tu atteindras l'âge respectable d'une centenaire, nous en
rediscuterons... 


Par contre, je suis épatée par ton organisation ! Je vois augmenter la liste des livres pour lesquels je devrais faire des billets. Et en général seul le billet pour le lendemain est prêt
!!!  


 



Répondre
G


@ Marie : C'est qu'en septembre, avec mon hospit, j'ai pris un peu d'avance... et que désormais, à quelques exceptions près, je ne publie que tous les deux jours. Mais il y a des moments où je
navigue qu'avec 2 ou 3 billets d'avance, parfois aucun. je suis donc... normale !!!



M


Interroger l'auteur à ce sujet ? Mais tu as une excellente idée ! Et ça tombe bien, tu es la pro des chouettes interviews d'auteur... Heu... Serais-je une affreuse vilaine blogueuse est train de
surcharger ton planning d'articles ?....  


 



Répondre
G


@ Marie : Et bien figure toi que j'ai posé la question à l'auteur sur Facebook. Elle ne sait pas. C'est l'éditeur qui a choisi le titre français du bouquin !


 


@ Marie : C'est que je l'ai déjà interviewée l'an dernier sur un autre livre, alors, je ne voudrais pas abuser...


Quant à surchargé mon planning d'article, sache que celui ci est fait jusqu'à début janvier. A part les films que je n'ai pas encore vu mais que je sais que je vais voir et 3 billets divers + 4
livres à chroniquer, tout est prêt. je peux presque mourir demain !



M


J'aime beaucoup Kristin Scott Thomas aussi . je viens de voir en DVD " I y a longtemps que je t'aime" film réalisé par l'écrivain Philippe Claudel. Magnifique  !


il ne me reste plus qu'à aller voir "Elle s'appelait Sarah". Bon week-end.



Répondre
G


@ Mary : pas encore vu "il y a longtemps que je t'aime". Faudrait que je me rattrappe. ! Bonne séance en tout cas pour Sarah. Ce film est magnifique.



A


je compte  aller le voir aussi. justement je me posais la meme question que toi au sujet de la chanson de Goldman.



Répondre
G


@ Alinea : Va voir le film, tu ne le regretteras ! Sinon, je rembourse !!!



S


un film que je verrai.... et comme tu le dis Kristin S Thomas est une merveilleuse actrice ! Sans avoir vu le film, le titre m'avait fait penser à la chanson de Goldman !



Répondre
G


@ Silvi : Oui, à voir. Quant au titre, il n'est pas nouveau puisque le livre est chroniqué depuis pas mal de temps sur la blogo... et ça n'avait jamais fait "tilt" chez moi !



M


Ce film me tente mais j'aimerais bien avoir le temps de lire le livre avant.


Quant à ta question par rapport à la chanson de Goldman, je m'étais posé la même, et sans réponse ! En effet, le prénom et le thème sont les mêmes que dans le livre...


 



Répondre
G


@ Marie : Le mieux, pour en avoir le coeur net, serait d'interroger directement l'auteur du livre !



J


Je n'ai pas encore lu le livre mais comme je ne pourrai pas voir le film avant sa sortie DVD, j'ai encore un peu de temps (et puis, les films tristes, je préfère les voir à la maison pour pleurer
tranquillement !)



Répondre
G


@ Joelle : Attention, les sorties DVD sont rapides maintenant. Le film vaut vraiment le coup en tous cas !



M


J'ai le livre dans ma PAL. Je le lirai avant de voir le film.
Moi aussi, j'aime beaucoup Kristin Scott Thomas.



Répondre
G


@ Manu : Pour moi, Kristin Scott Thomas est un peu la "nouvelle" deneuve !



J


bonjour


puisque vous êtes passionné(e) de lecture, je vous propose de vous intéresser à mon troisième roman, "la messe bleue", édité chez ATRIA, qui raconte une affaire très singulière et très
personnelle. Avoir sur le blog http://lamessebleue.centerblog.net/ ou sur le site de l'éditeur.
merci
bien cordialement,


josé



Répondre
B


j'irai volontiers le voir



Répondre
G


@ Bénédicte : C'est vraiment un très beau film et l'interprêtation est magistrale. A voir, vraiment sans attendre !



A


Intéressant ta question sur la chanson de Goldman. J'ai beaucoup aimé ce film aussi, qui m'a fait regretté de ne pas avoir lu le livre avant. J'aurais bien aimé comparer les deux versions.



Répondre
G


@ AGFE : Il semble effectivement qu'il y ait un lien entre la chanson et le titre du film/livre



C


Pour rester fidèle a mes principes, je dois lire le livre avant de voir le film. Il me tarde !!



Répondre
G


@ Constance : Tu ne verras donc pas ce film sur grand écran et c'est dommage. L'émotion y est toujours plus forte !



C


J'ai passé un très bon moment et très beau film. Moi aussi j'ai versé ma petite larme



Répondre
G


@ Christine : Que de petites larmes en ce moment au ciné !



S


Je n'ai pas lu le livre non plus mais j'irai voir le film au ciné ou je le louerai en DVD, c'est certain.



Répondre
G


@ Saxaoul : je te conseille d'aller le voir au ciné. je pense que le côté grande salle dans le noir, plein de public et aucun risque d'être dérangée augmente encore l'émotion.



L


c'est vrai qu'il doit être bien ce film ! mince j'ai pas lu le livre encore et je préfère lire le livre avant de voir l'adaptation, pffff



Répondre
G


@ Lilibook : Je pense vraiment que le livre peut- tout aussi bien être lu après avoir vu le film, je ne pense pas que cela gache le plaisir de lecture.



C


Je l'ai vu en avant-première, en présence du réalisateur. Quelqu'un a justement posé une question sur la chanson de Goldman, regrettant de ne pas l'avoir entendue dans le film... G.
Paquet-Brenner a répondu qu'elle n'aurait pas convenu au film, ce qui est tout à fait vrai... pour tout dire, j'ai trouvé la question un peu bête, mais bon. D'après ce que j'ai pu comprendre, la
traduction a bel et bien un lien avec la chanson de Goldman, puisqu'en anglais le titre est différent, Sarah's key je crois.



Répondre
G


@ Calypso : Ah, me voilà fixée. Par contre, effectivement, je ne vois pas ce que serait venue faire la chanson de JJG dans la BO.



E


je l'ai vu hier et je le recommande +++


c'est un bon complément à "la rafle"



Répondre
G


@ Endorra : Et t'as versé une pt'ite larme ?