LES INFIDELES, film de collectif !

Publié le 4 Mars 2012

Synopsis :

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par 7 réalisateurs.

 

 

Réalisateurs : Jean Dujardin, Gilles Lellouches, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Alexandre Courtès, Eric Lartigau

 

 

Acteurs : Jean Dujardin, Gilles Lellouches, Alexandra Lamy, Géraldine Nakache, Guillaume Canet, Sandrine Kiberlain....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

étoile2.5

 

Mon humble avis : Ces derniers temps, Jean Dujardin nous a habitué au charme désuet du noir et blanc et au glamour des multiples tapis rouges.... Alors là, autant vous dire tout de suite, la chute est violente. On est les deux pieds dans notre époque, dans un film de mecs plutôt lourding qui se moquent d'eux même avec un talent insconstant.

La bande annonce donne le meilleur du film et bien entendu tait les quelques longueurs ressenties. L'idée est originale, un film fait de plus ou moins longs sketchs filmés par des réalisateurs différents. Dommage qu'en début de sketch, le réalisateur et le titre du skech ne soient pas mentionnés. Car je ne suis pas assez cinéfile pour distinguer là dedans la patte d'un réalisateur au profit d'un autre. Et cela aurait été intéressant comme exercice justement.

Bon revenons en au film. Bien sûr, c'est bien joué, décousu et déconcertant. On rit parfois de bon coeur mais plus souvent par offuscation. Car bien sûr l'ensemble est plutôt complètement irrévérencieux, tendance graveleuse franchement exagérée (quoique, j'espère !), un peu plus de finesse aurait été appréciée. Mais en même temps, bon nombre de réparties font mouches et des passages méritent le statut d'anthologique, notamment ceux où figurent Sandrine Kiberlain, celui où le chien est jeté par la fenêtre... Les Infidèles, un film qui va du grinçant au drame en passant par le potache plutôt lourd, qui n'oublie surtout pas d'être impertinent et outrageant et qui et finalement très moral. Car dans tous ces infidèles, pas l'ombre d'une personne heureuse. Ce film ne fait donc pas l'apologie de l'adultère, loin de là, il le tourne en ridicule. Par contre, mon cinéma Gaumont a eu la délicatesse, avant le film, de diffuser une publicité pour un site internet spécialisé dans les relations extraconjugales... Hum hum.

Si on passe sous silence la fin grotesque où seul les acteurs ont du s'amuser, ce film peut donc plaire ou déplaire....  A vous de voir !

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article
A

Complètement d'accord sur ce coup. Lourdingue, graveleux mais tout de même amusant. Avec une fin hyper cliché ... L'idée de départ de faire des sketchs étaient bonne, j'aime bien les receuils de
nouvelles en lceture, alors pourquoi pas un receuil de courts au cinéma ! 
Répondre
G


@ Aurore : Oui, dommage, après tout le glamour des Oscars....



V

on ne te sent pas très emballée. Je ne vais que très rarement au ciné (hélas!) mais ce n'est pas ce film que je choisirais...
Répondre
G


@ Violette : Effectivement, ce n'est pas le film sur lequel il faut se précipiter lorsque l'on ne va pas souvent au ciné. AU contraire de la superbe version ciné de Extrêmement fort et
incroyablement près, que j'ai chroniqué avant hier !



A

Alors j'en reviens là, et franchement, j'ai été moins déçue que ce à quoi je m'attendais. Pour un sujet aussi tendancieux et audacieux, j'ai trouvé ça plutôt pas mal et j'ai bien aimé le côté
sketch, qui justement le rend plus léger que si ça avait été un film à scénario unique. Dans l'esprit ça m'a fait penser à New York I love you, le pendant américain de Paris je t'aime, je crois
(celui-là, je ne l'ai malheureusement pas vu), bon en évidemment moins fin et romantique. 
Répondre
G


@ AGFE : D'accord avec toi pour le côté sketch bien sympa, pour le reste, je trouve l'ensemble plutôt graveleux. Euh, pas vu le film dont tu parles !



L

J'ai bien envie d'aller le voir ce film.
Répondre
G


@ Lilibook : Depuis que tu as déposé ton comm, tu as du trouver le temps d'aller au cinoch ? Alors, quel est ton avis sur ce film ?



A

Il est un peu séducteur, avoue ! Mais mignon tout plein.
Répondre
G


@ Anne : Ah oui, j'avoue complètement. Idem pour Gilles Lellouches, s'il faut choisir, je prends les deux mais dans un autre environnement, loin des infidèles !



S

J'ai hâte d'aller le voir, moi ;)
Répondre
G


@ Stéphie : Vu mon délais de réponse à mes comm, peut-être as tu eu le temps d'aller voir ce film ? Alors qu'en as tu pensé ???



A

Coucou, je profite de ce message pour te dire : mission accomplie, j'ai transmis tes salutations à Yasmina Khadra. Il m'a dit que tu avais oublié de lui donner ton numéro de téléphone... (bon,
moi, je transmets, hein, c'est tout) (il l'a vraimet dit, mais il est charmant !! à moi il a proposé de passer ems vacances au Sahara (avec d'autres) nue à dos de chameau !!)
Répondre
G


@ Anne : merci ! Mais téléphone, pourquoi faire ? Il veut m'appeler tous les soirs pour me souhaiter bonne nuit ?!


Sinon, comme tu dis, charmant et passionnant !



A

Mdr la pub avant le film! Pathétique... bon le film, je pense que j'irai le voir par curiosité, je pensais que ça vaudrait un peu plus de 2,5 étoiles quand même. Bien bien, on est prévenu...
Répondre
G


@ AGFE : Oui, film a voir pour qui va beaucoup au ciné. Mais pour qui va 1 fois par trimestre au ciné, je pense qu'il y a beaucoup mieux à voir. Tu me diras si tu as été choking ou pas !



M

Quand on nous parle trop d'un film ça a tendance à me rendre méfiante et puis ce genre de films peut attendre la version DVD non ?
Répondre
G


@ Mary : Si dujardin ne connaissait pas le succès de the artist, pas sur que l'on en aurait autant parlé. En fait, c'est plus le sujet qui buzz !



M

me confirme, que je n'irai pas!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! bisou du dimanche
Répondre
G


@ Macha : Y'a mieux à faire, tu as raison, comme lire un bon livre !