MINUIT A PARIS, film de Woody ALLEN

Publié le 13 Mai 2011

Synopsis :  Un jeune couple d’américains dont le mariage est prévu à l’automne se rend pour quelques jours à Paris. La magie de la capitale ne tarde pas à opérer, tout particulièrement sur le jeune homme amoureux de la Ville-lumière et qui aspire à une autre vie que la sienne.

 

 

Comédie, romance avec Owen Wilson, Rachel Mc Adams, Marion Cotillard, Adrian Brody et accésoirement, Carla Bruny

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 

Mon humble avis : Je ne suis pas une grande adepte de Woody Allen mais l'univers de ce nouveau film m'a particulièrement séduite, même si je n'y suis pas rentrée tête baissée. J'ai mis un peu de temps à m'y sentir à l'aise. Mais sitôt la nature profonde que prenaient les événements saisie, mon intérêt s'est épanoui. Non, je n'étais pas devant une ennième comédie romantique. J'étais devant un univers particulier, un délir que que s'offre un réalisateur qui embarque avec lui le spectateur vers une destination et une époque inconnue et pourtant intime.

Par magie ou en rêve (chacun son idée), le personnage principal remonte dans le temps. Il y fait des rencontres surprenantes et jubilatoires (Scott Fitzgerald et Zelda, Picasso, Hemingway...) C'est délicieux et parfois frustrant... L'on regrette de ne pas mieux connaître ses personnages historiques afin, peut-être de saisir quelques subtilités du scénario et des dialogues.

J'ai trouvé un petit côté Cendrillon à ce film. Sauf qu'il n'y a pas de princesse, ni de prince, juste de riches américains et des artistes surgis de l'histoire. Mais comme dans le conte, quand sonnent les 12 coups de minuits, c'est un monde qui s'ouvre et l'autre qui s'achève.

Woody Allen nous parle donc des fantasmes et de la quête de soit même à travers une certaine réalisation de nos propres fantasmes, notamment la rencontre (réelle ou non) avec les gens que nous admirons. "Ah, si j'avais vécu à cette époque..."...L'époque précédente était toujours mieux que la suivante"... "C'était mieux avant".

C'est donc un voyage onirique et temporel, frais et léger mais plein de sens, drôle et interrogateur à la fois. Les situations cocasses et décalées apportent de savoureux dialogues. Dommage qu'il y ait quelques longueurs.

Et les acteurs ? Il ne manque juste à Owen Wilson une paire de lunettes noires pour que l'on imagine Woody Allen à sa place 35 ans plus tôt. Marion Cotillard est fidèle à elle même et aux rôles américains qu'on lui propose. Quant à Mme La première dame de France... Hum, hum, y'a de gros progrès à faire pour prévoir une suite à ce balbutiement de carrière ciné !

C'est en tout cas un bel hommage à Paris, Paris d'hier et d'aujourd'hui, même si cet hommage est largement sponsorisé par de grandes marques (et moins grandes aussi) et par l'office de Tourisme.

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article
M


Ce que je n'aime pas trop chez Woody Allen c'est que les personnages parlent souvent beaucoup trop et le côté très psy aussi ! Mais bon... certains de ses films sont intéressants alors je les
attends en DVD. J'avais aimé "Match Point ".



Répondre
G


@ Mary : Comme moi, j'étais allée voir Match Point pour faire plaisir et j'avais beaucoup aimé.



L


merci


je n'ai ainsi pas besoin d'aller voir le film pour avoir la réponse !



Répondre
G


@ Lystig : Oui, mais il y a d'autres raisons valables pour aller voir ce film !!



C


Bon et ben, bof. Pas fan de woody allen, des longueurs. Et comme disait ma voisine on a l'impression au début du film d'avoir un film publicitaire sur paris.



Répondre
G


@ Christine : T'es pas monté dans le train, ça arrive. J'avoue que j'aurais pu aussi manqué ce train et il y a eu un petit je ne sais quoi qui fait que oui, je me suis laissée portée.



A


je ne suis pas une fan de Woody Allen...



Répondre
G


@ Alinéa : moi non plus, mais ce film m'a vraiment plu.



A


J'aborde toujours les films de Woody Allen avec des a priori, le côté maître affirmé par les médias m'énerve, en plus c'est souvent la même chose, comédies sentimentales et ses variantes, mais
ses quelques derniers films m'ont séduite quand même au final. Je le tenterai probablement, ne serait-ce que pour voir Paris à travers sa caméra. Et puis Owen Wilson, ça me semble un rôle un peu
à contre-courant... A suivre... toujours pas eu le temps de voir La fille du puisatier alors je ne me promets rien...



Répondre
G


@ AGFE : J'avais tendance à éviter les films de Woody Allen. Mais là, mon gaumont proposait la diffusion du film précédée de la diffusion de la cérémonie d'ouverture du festival de cannes et en
direct et sur grand écran. Alors voilà et aucun regret !



L


OUi pourquoi pas, le peu d'extraits que j'ai vu me tente.



Répondre
G


@ Lilibook : En fait, c'est un film doudou ou chacun pourra se retrouver face à certains de ses rêves, de ses fantasmes.



C


D'accord avec ton avis ! J'ai lu également cette critique : http://kultureg.com/actualite-culture/cinema/419-critique-minuit-a-paris-de-woody-allen--magique-



Répondre
G


@ Claire : Un film vraiment agréable effectivement. merci pour ton passage et ton commentaire.



K


Fan de Woody Allen (un peu moins de Marion Cotillard, mais bah...)


Pstt, c'est Bruni...


A quand une interview de l'actrice carla sur ton modeste blog (ha ha, tu en es cap')



Répondre
G


@ Keisha : Euh, je n'interviewe que les personnes qui m'intéressent et qui semblent avoir quelque chose à dire !!!



V


Envie de le voir malgré la présence de Marion Cottillard.



Répondre
G


@ Vanoouu : J'avvoue que les rôles américains de Marion Cotillard se ressemblent tous dans l'interprêtation possible.



Z


J'ai des hauts et des bas avec Woody Allen mais ce dernier film me tente assez. Je n'avais pas encore vu la bande annonce et là, du coup, j'ai très envie d'une soirée ciné pour le week-end.



Répondre
G


@ Zarline : Je me suis laissée embarquée par ce film, en oubliant qu'il était de Woody Allen. Même s'il m'a fallu un peu de temps pour larguer les amarres !



L


pourquoi l'affiche reprend un tableau représentant le ciel de saint rémy de provence  ?pas fan de woody allen...



Répondre
G


@ Lystig : Parce que le personnage principal croise, entre autre, Van gogh dans le film.



C


Pas sûre d'être sensible au charme de woody Allen, plus embalée par Owen Wilson et Paris.



Répondre
G


@ Constance : Je pense que tu peux être sensible au sujet "le force de persuasion des rêves...".