LA PANTHERE DES NEIGES, Doc de Marie AMIGUET & Vincent MUNIER

Publié le 21 Décembre 2021

La panthère des neiges, film, Sylvain Tesson, Vincent Munier, avis, critique, chronique

Documentaire de Marie Amiguet et Vincent Munier

Avec Sylvain Tesson et Vincent Munier

 

Synopsis : Au coeur des hauts plateaux tibétains, le photographe Vincent Munier entraîne l’écrivain Sylvain Tesson dans sa quête de la panthère des neiges. Il l’initie à l’art délicat de l’affût, à la lecture des traces et à la patience nécessaire pour entrevoir les bêtes. En parcourant les sommets habités par des présences invisibles, les deux hommes tissent un dialogue sur notre place parmi les êtres vivants et célèbrent la beauté du monde.

 

Mon humble avis : Si je devais résumer ce film en un mot, serait-ce : "majestueux" ? Ou "grand" ? Ou encore "élégant" ? Les trois tout de même peut-être !

A mi-chemin entre le documentaire et le film qui pourrait être celui sur l'histoire de deux hommes qui partent à la recherche de la panthère des neiges au Tibet.

Pour celles et ceux qui comme moi ont lu le livre il y a deux ans... (Ici mon billet) C'est un plaisir de retrouver nos deux comparses (Munier et Tesson) dans leur quête, mais en images et en sons, cette fois-ci. La lecture m'avait permis de laisser libre cours à mon imagination pour l'habiller de paysages...  Ceux-ci se révèlent encore plus grandioses ici. Immenses, silencieux... Seuls les cris des bêtes résonnent parfois, ou le souffle du vent. Il y a la caméra qui les balaie, dans les pas de Munier et Tesson, ou à hauteur de leurs regards. Et la caméra qui s'arrête, lorsque paraît l'animal, et qui laisse place à l'appareil photo pour la saisie d'instants, via des photos qui sont à couper le souffle. Munier n'est pas un maître dans la photographie animale pour rien.

Le silence nous est offert, le vrai, le grand... C'est là que ce documentaire trouve toute son élégance... Très peu de commentaires (dans la voix de Sylvain Tesson) et ceux si sont tellement empreints de sa poésie qu'ils bercent et se mêlent au lieu... Mêmes les dialogues entre les deux hommes sont minimalistes et murmurés (mais tout à fait audibles), pour ne pas déranger la nature environnante. Ils sont loin d'être badins, et évoquent le rapport de l'homme à la nature, de l'homme au temps qui passe, la beauté du monde dans ces coins inaltérés par notre présence dévastatrice.

Evidemment "La panthère des neiges" est une formidable leçon de patience, d'obstination, d'humilité... Une très belle invitation à ralentir notre course folle et souvent vaine pour réapprendre à regarder le monde sauvage et sa beauté et à accueillir avec joie ce qu'il nous propose, ce qu'il nous offre ! Car malgré des apparences parfois âpres et désertes, ce monde sauvage est plein de vie, de ses vies animales qui nous regardent et que nous ne savons plus voir.

Un film plus que magnifique à voir, et pourquoi pas, un libre à relire !

Je profite de ce billet pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de fin d'année, car je vais m'absenter quelques jours !

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article
V
C'est drôle, j'ai entendu un gars il y a quelques jours dire qu'il s'était bien ennuyé. J'ai lu et apprécié le livre, sûrement que j'aimerais le film.
Belle année à toi, Géraldine, que 2022 te comble !
Répondre
A
J'étais convaincue que tu l'avais déjà vu et commenté ! Joyeuses fêtes !
Répondre
G
tu confonds avec un autre genre de super héros, spider man !!!! La panthère est sortie mercredi dernier seulement ;)
E
celui-ci, je me le suis noté illico !!!!!
bonnes fêtes à toi aussi :-) et plein de livres sous le sapin :-)
Répondre
G
Cette année, sous le sapin, ce sera un chèque, pour participer à mon voyage prochain au Kenya, si le covid me laisse partir, en avril, pour fêter mes 50 ans !!!
P
Ça, c'est le genre de film que j'aime !
Merci pour la présentation et bonne fin d'année.
Répondre
K
J'ai été très choquée d'apprendre qu'il y a une panthère des neiges à Beauval...
Répondre