LE DIAOUL DES ILES CHAUSEY, de Robert SINSOILLIEZ

Publié le 4 Mai 2022

Policier - Editions Charles Corlet - 279 pages - 12 €

Parution en 2001

L'histoire : A Granville, Le journaliste Germain Sol est agressé par un mystérieux démon. Le commissaire Blandint, en l’apprenant, a éclaté d’un long rire sceptique. Pourtant, l’enquête sera haletante, aussi bien sur terre qu'en mer, et sur les îles Chausey

Tentation : Ma PAL

Fournisseur : Ma PAL

 

 

 

Mon humble avis : A mon retour du Kenya, il me fallait une lecture facile, puisque j'avais plus la tête à me plonger dans mes photos que dans la littérature... Ce roman du terroir, du local, traînait dans ma PAL depuis une dizaine d'années et ma visite des îles Chausey. Je l'ai cru idéal pour mon besoin du moment... Grossière erreur ! Il m'a fallu plus d'une semaine pour en venir à bout.

Pourtant, le plaisir d'arpenter des lieux que je connais était là (Les îles Chausey, Le Bec d'Andaine, Saint Malo, Le Barrage de la Rance, la Baie du Mont Saint Michel). Pas besoin de se créer des images dans la tête, elles y sont déjà implantées ! 

L'histoire démarrait bien et l'intrigue aurait pu être intéressante si elle avait été menée autrement, de façon plus ordonnée. Si certaines descriptions d'actions physiques avaient été plus courtes, compréhensibles et moins répétitives. Si la première fin n'était pas aussi ridiculement grandiloquente (on ne met pas de la sauce James Bond n'importe où !) et la vraie fin hyper décevante, qui advient comme un cheveu sur la soupe et semble n'être là que pour excuser les faiblesses et les contradictions précédentes.

Mais la palme de mon exaspération grandissante lors de ma lecture revient au style... Complètement irrégulier et du coup, pas du tout fluide, fatiguant à suivre tant on s'interroge sur de potentielles erreurs dans les choix des temps de conjugaison usités, dans la construction des phrases etc... Bref, j'ai passé mon temps à réécrire le roman dans ma tête à ma façon pour que cela soit agréable à lire, sans passer par des moments ampoulés ou d'autres très familiers ou très, trop basiques, entrecoupés par des formules très académiques voire scolaires. Ah oui, dernier point, il vaut mieux maîtriser le vocabulaire de navigation marine pour ne pas être trop perdu... Bref, j'ai trouvé que par moment, il y avait trop étalage de vocabulaire ou de connaissance, et que cela plombait le récit.

Bon que l'on se rassure, ce titre était le dernier dans le genre régional dans ma PAL. Même si j'en avais acheté plusieurs à l'époque, je sais désormais que cette littérature ne me convient pas, donc on ne m'y reprendra plus ! 

Et depuis, j'ai entamé un roman paru récemment... que je dévore, malgré sa relative épaisseur !

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0
Commenter cet article
L
déjà que je ne lis pas de polar là je passe mon tour
Répondre
A
Bravo, c'est toujours un de moins dans ta PAL.^^ Très curieuse de ce presque pavé que tu dévores !
Répondre
K
Tu es bien courageuse de n'avoir pas abandonné!
Répondre