Articles avec #quizz - tags et vrac ! tag

Publié le 21 Décembre 2008

Thalassa continue son chemin sur les sentiers du littoral et s’arrête aujourd’hui en Martinique. La France de l’Outre-mer offre des paysages grandioses et les rivages de la Martinique d’Ouest en Est allient la douceur de la Caraïbe à l’âpreté de l’Atlantique. Comme les ouragans récurrents dans cette zone, le volcan est un risque toujours présent, comme partout dans l’arc Caraïbe ; c’est pourquoi beaucoup de scientifiques sont au chevet de ces cônes en fureur. Sous l’eau, leur moindre frémissement donne l’alerte.

Au-delà de la carte postale inhérente à l’île aux fleurs, Thalassa se penche sur un dossier noir au parfum de scandale : l’usage d’un insecticide qui a pollué de façon définitive 20% des terres de Martinique.

C’est l’écrivain emblématique Patrick Chamoiseau, Prix Goncourt, qui nous entraîne sur ses chemins préférés où l’on croise l’histoire d’un pays et de son peuple.




(Crédit Photo : Géraldine BUSSON)

 

Mon humble avis :Cela faisait une éternité que je n'avais pas regardé Thalassa à la télévision. Il faut dire qu'en général, le vendredi soir, soit je travaille, soit je suis de sortie. Cette semaine, ma santé en a décidé autrement et le programme annoncé par l'émission m'a bien alléchée. La Martinique ! Dieu sait que j'adore cette région du monde, les Antilles. Avec une petite préférence pour la Guadeloupe où j'ai vécu presque 3ans. Mais revenons  à l'émission sur la Martinique. Elle était vraiment de qualité. Un tour complet et intérieur de l'île magnifique. Car les Antilles ne valent pas que pour leurs plages. Leur forêt tropicale, leurs traces, les cascades font de l'intérieur de ses îles une véritable boite au trésor !
J'ai apprécié les interventions de Patrick Chamoiseau, prix Goncourt avec Texaco. L'émission a également bien insisté sur la différence de toutes ces îles. Effectivement, j'ai eu la chance de visiter presque (donc pas toutes !) toutes les îles de l'arc des petites antilles et je peux vous dire qu'aucune ne se ressemble. Leurs points communs bien détaillés dans l'émission : leur origine volcanique, leurs volcans sous haute surveillance et leur fragilité face aux cyclones. En effet, le paradis peut se transformer en enfer et ça, l'homme ne peut rien y faire.
Par contre, là où l'homme tient son entière responsabilité, c'est dans le scandale qui entoure la culture de la bananes tant en Martinique qu'en Guadeloupe. Les médias semble découvrir horrible les dégâts horribles du chlordécone ! En 1976, la fabrication du chlordécone, insecticide, est interdite aux Etats-Unis, du fait de sa dangerosité tant au niveau humain qu’environnemental. Malgré cela, elle sera encore autorisée spécifiquement et uniquement dans les DOM.   
Après de longues années d'analyse et de recherches, il a été établit que le sol des antilles françaises est complètement pollué par les pesticides utilisés depuis trop longtemps dans les plantations de banane. Cette pollution ne s'arrêterait pas uniquement aux bananes, mais s'étendrait à l'eau et aux produits alimentaires des îles. Une catastrophe sanitaire que déplorent évidemment les békés, propriétaires puissants de l'économie des îles.
Déjà, on déplore un pourcentage inégalé de cancers de la prostate, de stérilité chez le femmes.

Un petit résumé :

Définition de Chlordecone :
Pesticide organochloré utilisé entre 1981 et 1993 employé pour le traitement des bananiers pour lutter contre le charançon. Appartient à la même famille que le DDT, le lindane, le mirex.
Le chlordecone est un polluant organique persistant, extrêmement rémanent dans l'environnement qui peut s'avérer très toxique.
A été classé comme cancérogène possible chez l'homme dès 1979 mais n'a été interdit qu'en 1993 et utilisé notamment aux Antilles. On savait, on a rien fait. Comme pour le sang contaminé sans doute, responsable mais pas coupable ???
Ce produit est à l'origine d'une pollution importante en Guadeloupe et en Martinique découverte en 1999. À certains endroits l'eau souterraine contient des taux de chlordecone 100 fois supérieurs à la norme.
Plus d'infos
Il semble que les pouvoirs publiques et sanitaires ne commencent vraiment à saisir l'ampleur de la catastrophe et à chercher des solutions.
Voilà, sans être une spécialiste du sujet, je voulais insister sur ce fait, une fois de plus, dans ces coins de paradis, le poison vient de l'homme. Et comme partout ailleurs, l'homme s'empoisonne lui même et ses propres enfants.


Loin de moi l'idée de vouloir plomber l'ambiance. L'émission Thalassa était très bien construite, la Martinique est une île magnifique et la banane est un fruit délicieux qui donne la banane !!!
            
                                                              
 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 8 Novembre 2008

Chers lecteurs ou lectrices, habitué(e)s, ou de passage...

Ce blog prend des vacances et son auteure part en voyage ! Direction la Syrie et la Jordanie ! Je vais enfin visiter la légendaire cité de Pétra, qui me fascine depuis une éternité... Deux semaines dans une atmosphère qui m'est pour l'instant inconnue : le Moyen Orient.

A mon retour, je reprendrai avec plaisir la rédaction de ce blog mais à un rythme moins effréné. Ces derniers temps, j'ai écrit de nombreux billets sur des lectures un peu plus anciennes mais dont je me souvenais parfaitement. Ce stock est épuisé. Dorénavant, pour partager avec vous les livres lus ces vingt dernières années, il me faudra les relire, et ce, sans abandonner ma PAL !

Et puis après mes vacances, je retournerai au travail à temps complet alors que depuis 2 mois, j'ai eu beaucoup de temps libre pour raisons médicales.

Forcément, j'aurais moins de temps pour lire... Mais pas moins de bonheur et de passion ! Et ami(e)s blogueurs, c'est avec plaisir que je reviendrai vous rendre visite.

Je vous souhaite à toutes et à tous deux bonnes semaines et de bonnes lectures !
Quant à moi, j'emmène 3 livres dans mes bagages !

A bientôt !
Géraldine
                                                                                                             

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 25 Octobre 2008


Sujet : Chaque jeudi soir sur France 5, François Busnel recoit quelques invités qui participent à l'actualité littéraire. Un dialogue s'installe entre l'auteur et le journaliste.

Mon humble avis :  Je revis depuis que Catherine et son
blog m'ont appris que je pouvais regarder cette émission en différé sur le site de France 5. Je vous invite d'ailleurs à visiter son blog sur lequel elle décortique pour vous cette émission chaque semaine. Moi, je vous présente juste l'émission une fois et vous avoue le bien que j'en pense. Pour plus de détails, c'est chez  Catherine que cela se passe !

"La Grande Librairie" est une émission littéraire classique, assez sûre de sa formule pour ne pas se perdre dans des fioritures. Le décor tout d'abord. Chaleureux, on s'y sent bien. Il est de dominante noir. Des spots éclairent les invités et derrière eux,  des piles géantes de livres colorés ! Une pile orange, jeune, rouge, bleu, vert... Un arc en ciel en piles de livres ! Le rêve non ?Le présentateur : Juste à tous points de vue. Enthousiaste mais calme. Et cultivé forcément !

La formule : Pas plus de 4 ou 5 invités par émissions. Avant de s'entretenir avec chacun d'entre eux, François Busnel diffuse un reportage portrait des auteurs. Il est en effet utile de (re)situer l'auteur dans son oeuvre ou sa carrière et vis et versa ! C'est ainsi que l'on se trouve souvent à se murmurer..."Ah, c'est lui qui a écrit ça !". Les invités assistent à toute l'émission et peuvent intervenir. Néanmoins, personne n'interrompt personne. Grand soulagement, on évite le désagrément et les joutes verbales irrespectueuses que l'on trouve dans le débat de "Café Littéraire". C'est pour moi un point non négligeable ! Je ne vais pas vers la littérature pour écouter des gens "se pourrir la gueule", si vous me permettez l'expression...

Enfin, chaque semaine, le Top 5 des meilleures ventes de livres en France est communiqué. D'ailleurs, cette semaine, Amélie Nothomb est détrônée au profit de...ô surprise, Jean Marie Gustave Le Clezio, tout récent Prix Nobel de Littérature. Dans la chronique "Le choix des libraires", un libraire de Paris ou de province nous présente son coup de coeur de moment. Bien entendu, ces préférences sont pour aider un livre à se faire connaître alors je ne pense pas qu'on nous y présentera le dernier Musso !

Pour conclure, je confirme : "La Grande Librairie" est une très bonne émission littéraire, une heure apaisante dans la semaine, un lieu où il fait bon vivre..oups, où il fait bon lire !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 12 Octobre 2008

Résumé général:  Au Field de la nuit est la nouvelle émission culturelle de TF1. Chaque semaine, ce magazine de 52' sera le rendez-vous de toute l'actualité littéraire. C'est le livre dans tous ses états, romans, polars, BD, essais, biographies et aussi dans toutes ses déclinaisons, adaptations littéraires au théâtre, au cinéma et en chanson… Michel Field y recevra les auteurs qui font l'actualité, des chroniqueurs, mais aussi, chaque semaine, dans le public, des lycéens, qui auront lu les livres des invités et pourront ainsi participer au débat tout au long de l'émission.





Programme de cette première émission du mardi 7 octobre 2008

Invités: David Foenkinos, pour son livre «Nos séparations» (Gallimard); Michel Leeb, pour la pièce «Parle-moi d'amour»; Bernard Werber, pour son livre «Paradis sur mesure» (Albin Michel); Faïza Guène, pour son livre «Les Gens du Balto» (Hachette LIttératures); Laurent Gaudé, pour son livre «La Porte des Enfers» (Actes Sud); Valentine Goby, pour son livre «Qui touche à mon corps je le tue» (Gallimard).

Pour info : Au Field de la
nuit, c'est aussi un Blog qui permet aux téléspectateurs internautes de livrer leurs critiques, leurs notes de lecture. Les meilleurs d'entre eux pourront d'ailleurs être invités de temps en temps en plateau. http://aufielddelanuit.over-blog.com/

<



Mon humble avis: Chouette, une nouvelle émission littéraire, hébdomadaire cette fois-ci, pour remplacer feu "Vol de Nuit" de PPDA ! Un Michel Field très cool aux commandes, voire même débonnaire "mais t'es sur TF1 mon pote" (phrase dite plusieurs fois pas Field aux auteurs au cours de la soirée.) Mais pourquoi pas, chacun son style... Michel Field n'est pas un bleu en matière de culture et l'émission semble innovante avec l'intervention de jeunes et anonymes lecteurs. Donc tout s'annonce pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Sauf que.... mon avis va s'arrêter là ou presque.... 23h50.... c'est l'heure du générique d'ouverture de l'émission. Par plaisir, passion et curiosité, on s'octroye une demie heure du programme. Mais le lendemain, le devoir (travail, enfants ou les 2 à la fois) nous appelle, donc on s'oblige à éteindre le poste de télévision.  Dans cette courte demie heure, Bernard Weber a tout de même eu le temps de me convaincre sur son dernier livre, le recueil de nouvelles "Paradis sur mesure", qui doit vraiment être sympa.
Maintenant, j'hésite à enregistrer ce billet sous la catégorie "Télévision" ou "Mes coups de Gueule", POUR L'HORAIRE BEAUCOUP TROP TARDIF DE LA DIFFUSION DE CETTE EXCELLENTE EMISSION !!!!

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 6 Septembre 2008

Daniel Picouly aux commandes d’un magazine littéraire bi-mensuel sur France 2


Invités du 5/09 : Catherine Millet, Laurent Gaudé, Véronique Olmi, Olivier Rolin, Amanda Sthers, Jean-Baptiste del Almo • Débat avec Chirstophe Ono-Dit-Biot et Frédéric Andrau sur le dernier livre de Christine Angot • Jean d'Ormesson évoque Alexandre Soljenitsine. Olivier Renault, libraire, parle du nouveau livre de Thomas Pynchon. Daniel Picouly a quitté France 5 et le Café Charbon où il animait "Café Picouly" pour s'installer sur France 2 et dans un bar proche de La Bastille. Il parle toujours des livres, en compagnie d'invités et autour de huit séquences. Ainsi, tête de liste dans laquelle il brosse le portrait d'un auteur à partir de listes; Coup de pouce, passion de poche, mémoire de vie, des hauts débats… Ce magazine, enregistré en public, qui se veut l'héritier de ceux qui l'ont précédé, veut aussi s'affirmer par un ton décalé.

   
   

Mon humble avis : Quel bonheur de retrouver un vrai magazine littéraire sur une chaîne Hertzienne et diffusé avant minuit ! (le vendredi soir vers 22H30). Daniel Picouly est dynamique et enjoué, parfois trop à mon goût. Je préférais le ton plus calme de PPDA dans vol de nuit. L'émission est tournée dans un bar de Paris Bastille, et la réalisation est un peu du même style que  celle de  l'émission "Ce soir ou jamais" sur France 3. C'est un style dont je ne suis pas fan. Des plans coupés brutalement, ou encore, des caméras très lointaines du sujet, avec des murs, des tables, des lampes en premiers plans. Et surtout, en arrière plan, des figurants .... qui font comme si les caméras n'existaient pas. La décoration du bar comporte des couleurs assez agressives, rouge ou vert assez vif. Je pense que l'on perd le côté intimiste, calme et reposant,  plaisant lorsqu'on parle de littérature. C'est néanmoins une émission de grande qualité et présentée par un homme de grande valeur, plus chaleureux et moins journalistique que PPDA ! Décidement, que de comparaisons ! Comme quoi, chacun son style et il y a de la place pour tout le monde !

Le contenu de l'émission maintenant. Varié, assez original, des invites percutants. J'ai été particulièrement touchée par Amanda Sthers. Elle a répondu à la critique d'un journaliste de l'Express (critique regardée sur un PC) à en direct en appuyant sur la touche "stop" sitôt qu'elle souhaitait intervenir. Je l'ai trouvé sensée, sensible, intelligente, émouvante et très belle. Le sujet de son roman "Keith Me" et ce qu'elle en a dit me donne vraiment envie de l'acheter.
J'ai aussi apprécié l'interview de Catherine Miller, sa franchise, son sourire. Même si, peu interessée par la littérature relativement libertine, je ne lirais pas ses livres.
C'est toujours un immense plaisir que de voir Jean D'Ormesson à la télévision. Cet homme au regard azur, passionné et passionnant, est une véritable bible de littérature, d'histoire, et de culture. J'aimerais l'avoir comme grand père. Les réunions familiales me sembleraient d'un seul coup fascinantes. Et je crois que je pourrais parler des heures avec lui, près de la cheminée.  Oui, pour moi,  Jean d'Ormesson est un peu le papi des lecteurs français.
Enfin, le débat entre un pro Christine Angot et un anti Christine Angot... C'est laissé trop de place à cette auteur qui méprisante et antipathique. Et comme disait l'un deux : "Tout le monde connait Christine Angot mais personne n'est capable de citer un de ses livres". Tout à fait vrai ! Qu'est-ce qu'elle a écrit Christine ?

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 7 Août 2008

Je pars en vacances pour 10 jours. Je reviendrai donc bientôt avec de nouvelles lectures !

Comme je pars sur les côtes Bretonnes, je ne sais si je ressemblerai à ça ...


Ou à ça :


Réponse dans 10 jours !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 22 Juillet 2008

Abellion m'a taguée et je me prête volontier au jeu qui consiste à :

- Indiquer le nom de la personne avec un lien vers son blog :
http://polymathe.over-blog.com/
- prendre le livre que l'on lit actuellement (ou que l'on préfère) en p 123
- recopier le texte de la 5ème phrase et des 3 suivantes
- Indiquer année de parution, édition, titre et auteur du blog
- choisir 4 autres blogueurs pour leur demander ce qu'ils lisent et ainsi de suite....

 

Alors, je lis actuellement " Eté meurtrier à Pont Aven", de Yves Josso, éditions 10/18, date de parution ???
Une enquête dans la Bretagne de la fin 19ème.

L'extrait de la p 123 :
Voulez vous que je vous rappelle pourquoi mes soupcons se dirigent vers lui ? Alors, allons y, je vous énumère les bonnes raisons que j'ai de croire q'il est l'auteur de ce crime et plus vraissemblablement de cet assassinat, car son geste semble bien prémédité.
Primo, c'est dans sa barque que l'on a retrouvé la victime. Deuzio, il avait passé la nuit précédente avec elle et l'aimait à la folie. Tertio, il ne supportait pas qu'elle posât nue pour un peintre de Pont Aven, un dénommé Maxime Louval, hôte de la pension Gloanec. Quarto...

Pour le quarto, le quinto... Il vous faudra lire le livre car j'ai rempli ma mission des 5 phrases !

Alors, je vais taguer :

Liza, ma référence en matière de blog littéraire :
http://bibliza.over-blog.com/
Claudia, qui me rend pas mal visite : http://liberta-revolutiona.over-blog.com/
Buzard qui a été le 1er à me laisser un commentaire : http://busardeco.over-blog.com/
Annunaki, qui m'a aussi accueillie dans sa communauté : http://www.livres.over-blog.net/

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 20 Juillet 2008

Je suis très contente... Abellion, chef de fil de la Communauté "Cultureux Eclectiques", décerne à mon blog le prix de Diamant des Arts Divers. "Le blog de Géraldine, qui nous parle de littérature et de musique avec discernement et bon goût".

Je suis sincèrement touchée par cette marque d'intérêt reel pour mon blog, qui plus est en dehors de mon propre cercle relationel.

Vous pouvez lire l'article par lequel Abellion décerne ces prix en cliquant droit sur ce lien :
http://polymathe.over-blog.com/article-21364329.html

Et n'hésitez pas à visiter l'intégralité de son blog spécialisé sur le pays Cathare en cliquant tout aussi droit sur ce lien :
http://polymathe.over-blog.com/

Bonne visite !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 19 Juillet 2008

France 3

 "Mille et une vies" : Vietnam
C’est par la route Mandarine, la plus ancienne des voies reliant le Sud au Nord, que Faut pas rêver traverse le Vietnam jusqu’aux frontières de la Chine. Laurent Bignolas, vous raconte quelques unes des « mille et une vies » de ce pays en pleine mutation, meurtri par des années de guerre. Le profit est devenu une nouvelle religion. Le commerce règne en maître. Tout se vend et tout s’achète, dans une frénésie incomparable. Parfaite illustration : le paisible village de Quan Do qui est devenu la plus grande foire à la ferraille du pays. Ici, « rien ne se perd, rien ne se jette, tout se récupère », un slogan que chacun applique pour s’enrichir… Signe des temps ! Et pourtant, la mémoire des années les plus noires du pays résiste. Une chorégraphe, Ea Sola, a choisi de raconter la guerre par le biais de la danse. Sur scène, une histoire étonnante de générations ! Pour son premier numéro de l’été Faut pas rêver vous propose un voyage éblouissant, étourdissant, fait de rencontres et d’images fortes dans un pays en quête d’avenir.












Mon humble avis : Cette émission existe depuis presque 20 ans il me semble. Je ne la regarde pas souvent car, hélas, elle souvent diffusée le vendredi soir.
J'aime beaucoup cette émission intelligente, dépaysante, instructive et réaliste. Certains disaient : "sous les pavés, la plage". Avec "Faut pas rêver", on peut dire, "derrière les palmiers, la vie dure..." (dure, au sens propre comme au sens figuré...). La beauté du monde et les traditions des peuples ne nous échappent pas. Mais lesdifficultés des habitants de ces régions souvent touristiques deviennentt flagrantes. Cette émission remet les pendules du monde à l'heure locale, sans décalage horaire.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 6 Juillet 2008

France 2, lundi 7 juillet à 20H50



Quelqu'un vous attend quelque part sur la planète... C'est ainsi que Frédéric Lopez lance son invitation au voyage à l'artiste qu'il conduit en terre inconnue.
Résumé : C'est ainsi au tour d'Adriana Karembeu de faire l'expérience d'un voyage dont elle ne connaît pas la destination. Elle est attendue au nord de l'Ethiopie, sur les hauts plateaux d'Abyssinie. A plus de 4000 mètres d'altitude, elle va y rencontrer les Amharas, un peuple qui vit d'agriculture et d'élevage, mais dont la survie est menacée par le développement de la population et l'épuisement des terres. Adriana Karembeu va vivre dans la famille de Sissay, un agriculteur qui, par l'apprentissage de la lecture, remet en question sa culture et ses traditions, comme les mariages arrangés et l'excision, et se bat pour offrir un meilleur avenir aux enfants de son village.


Mon humble avis :  Cette émission est tout simplement magnifique, grandiose, incontournable, touchante, émouvante, originale, d'excellente qualité.
Outre l'intérêt documentaire évident, on trouve dans ces reportages un exotisme réel mais loin des cartes postales. Mais aussi une authenticité et une vérité rare. En nous s'éveillent des impressions, des sentiments et des émotions à la mesure de notre démesure personnelle. Car, habitués que nous sommes par d'autres programmes à regarder des aventuriers aguerris et préparés à tout changement de vie, nous suivons ici "des bleus" en la matière d'aventure. Ces bleus arrivent "quelque part sur la planète" les yeux bandés et au fur et à mesure, nous livrent leurs émotions brutes, leur émerveillement pur et parfois aussi leur révolte devant la difficulté de vivre si autrement. Ces stars attendues par une tribus d'ailleurs évoluent avec la même virginité, la même naïveté, la même maladresse que nous le ferions dans une situation aussi extraordinaire.
J'ai eu la chance de voir les émissions avec : Muriel Robin en Namibie, Patrick Timstit dans une île indonésienne et Bruno Solo en Mongolie. Pour moi, l'une des meilleures émissions ayant jamais existé à la télévision.

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0