FRANCE, film de Bruno DUMONT

Publié le 4 Septembre 2021

Film de Bruno Dumont

Avec Léa Seydoux, Benjamin Biolay, Blanche Gardin

Synopsis : Avide de célébrité et sans scrupules, France de Meurs est la journaliste star d'une chaîne d'info en continu. Brushing impeccable et tailleurs aux couleurs flashy, elle se fait remarquer à l'Elysée en apostrophant sans ménagement Macron, sur le conseil d'une coach qui lui colle aux basques, et se met en scène dans des territoires en guerre dans des reportages choc où elle pleure de vraies larmes de crocodile. Elle n'hésite pas non plus à trafiquer ses reportages. Un jour qu'elle renverse un pauvre, elle a une révélation. Et si sa vie était aussi vaine ? Comment donner sens à sa vie superficielles ? France est perdue...

Mon humble avis : En manque de ciné j'étais... La programmation actuelle globalement pas très tentante m'a dirigée vers ce film, dont le sujet m'intéressait.

Je suis donc partagée... Bruno Dumont nous offre ici le portrait d'une femme très contemporaine, mais aussi celui de notre pays, de notre époque et du système, notamment médiatique. Et ce n'est pas très reluisant...

Course à l'audimat, réactions instantanées sur les réseaux sociaux aux conséquences souvent désastreuses. L'actualité traitée, filmée et mise en scène comme une émission de Pékin Express. La presse people qui s'arroge tous les droits au nom de l'information. Les réputations et carrières qui se font et se défont d'un click sur internet... L'actualité qui devient un spectacle et ceux qui la traite ne semblant pas avoir conscience que cette actualité est avant tout une réalité dramatique.... (ah la réflexion de Blanche Gardin dans le film : "on dirait la guerre", alors que ce sont vraiment des scènes de guerres qui sont filmées). La staristation et l'idolâtrie autour des journalistes télé... Léa Seydoux ne peut pas faire trois pas dans la rue sans qu'on lui demande un autographe ou un selfie... Cet aspect-là m'a laissée perplexe... Est-elle vraiment réaliste ? Je regarde régulièrement le journal télé, mais je ne sais pas, si je croisais Anne Sophie Lapix dans la rue, je me dirais juste "tiens, c'est Anne Sophie Lapix", mais je n'irais certainement l'envahir pour un selfie... Quand les "people" sont en mode vie personnelle, qu'on les laisse tranquille.

Bref, tout cela est bien montré mais je me demande à quel point cela correspond vraiment à la réalité. D'autant que Bruno Dumont met vraiment l'accent sur ce qui semble être du niveau du poncif... Ou alors, c'est que je suis naïve... mais rien qu'à voir l'appartement qu'habite cette France, on se pose des questions.

Autre point aussi, à la fin du film, j'ai réalisé que, même si par moment je plaignais France, et bien je ne suis pas parvenue à l'aimer vraiment, à la trouver sympathique, malgré les épreuves qu'elle traverse. Car on se demande bien ce qu'elle a compris dans tout cela, si son let motiv n'est pas uniquement qu'une ambition féroce. Et pourtant, elle est très bien interprétée par Léa Seydoux.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

Aifelle 05/09/2021 07:20

Bruno Dumont ne cesse de répéter dans les interviews que c'est une satire et qu'il a forcé le trait. Et aussi qu'il attaque un système et pas des personnes. Maintenant pour m'être trouvée plusieurs fois à Paris sur la route de people, oui les gens sont fascinés et demandent des selfies sans aucune retenue. Je ne le comprends pas non plus mais c'est une réalité. Et certains grands journalistes ne touchent plus terre depuis longtemps. C'est un film que je n'irai pas voir, j'ai arrêté de regarder les journaux télévisés en 1968.