L'OISEAU DU MOIS (février 2021) : L'ACCENTEUR MOUCHET

Publié le 27 Février 2021

oiseaux, accenteur mouchet

Comment s'est arrivé... Le 12 décembre 2020, premier jour autorisé à plus d'un kilomètre de chez soi, j'ai enfilé mes chaussures de marche pour faire mes 9.2 km près du canal, armée de mon téléphone portable. A mi chemin, j'ai rencontré un pinson, que j'ai pu mitrailler avec les moyens du bord. De retour chez moi, j'ai partagé une photo sur la page facebook "Oiseaux de France"... Et me voilà à passer un temps fou à regarder les photos des autres et à constater que peut-être près de chez moi, existait une multitude d'espèces d'oiseaux ! Le premier janvier, je me suis levée tôt pour aller observer la nature, avec un appareil photo un peu plus puissant que mon portable, mais toujours compact. Je suis rentrée ravie de mes prises et de mes observations d'oiseaux. La graine était germée en moi, une nouvelle passion, un centre d'intérêt obsédant et tellement enrichissant. Depuis, il ne se passe quasiment pas une journée sans que je ne sorte au moins une heure, à la recherche d'oiseaux. Je parcours aussi les berges des étangs d'Ille et Vilaine. En un mois et demi, c'est plus de 20 espèces que j'ai découvert et appris à reconnaitre. Je me suis acheté un guide ornithologique, et ai réinvesti dans un appareil photo bridge avec un zoom plus puissant. Les oiseaux sont devenus pour moi un intérêt spécifique réel, vécu avec et grâce à mon autisterie, à fond la caisse !

Aujourd'hui, je vous présente l'accenteur mouchet, un oiseau dont j'ignorais encore l'existence début janvier, et que je rencontre désormais presque à chacune de mes balades.

L'accenteur mouchet est un passereau qui est le plus souvent solitaire. De par la couleur de son plumage, il est discret, même s'il a la taille d'un rouge gorge. Il peut facilement passer inaperçu et se faufile très souvent dans les buissons. Ses couleurs, de loin ou pour l'oeil non averti, peuvent faire penser au moineau.

Son bec est fin, aussi l'accenteur mouchet est donc principalement insectivore. Mais il ne dédaigne pas les petites baies et quelques graines. Sa diète varie selon les saisons. À la belle saison, il est surtout insectivore et capture ses proies, des insectes et leurs larves et d'autres petits invertébrés, au sol, plus rarement dans la végétation basse, et en tout état de cause, jamais au vol. Son bec fin mais assez robuste est adapté à soulever les feuilles de la litière pour déloger les proies animales qui sont dessous. 

Par grand froid, comme les autres oiseaux, il gonfle ses plumes pour se réchauffer. Le dimorphisme sexuel n'est pas vraiment marqué. Le gris du mâle est juste un peu plus appuyé.

L'accenteur mouchet n'est pas monogame ! Les suivis ont montré l'existence de relations extraconjugales et de partenaires surnuméraires.

L'accenteur mouchet pèse environ 20 grammes, pour une longueur de 14 centimètres et une envergure qui varie entre 19 et 21 cm. Ses couvées vont jusqu'à 5 oeufs, couvés pendant deux semaines. Une femelle peut faire deux couvées par saison de nidification en milieu tempéré.

Son chant est fait de sons grinçants et aigus "tiii" , "triu" et de petites phrases plus flutées.

On peut observer l'accenteur mouchet en Europe, en Afrique du Nord, au Moyen Orient et dans toute la Russie. En Espagne, Italie et Grèce, il ne sera présent qu'en hiver. C'est un migrateur partiel.

L'accenteur mouchet, avec sa tenue de camouflage, est vraiment discret. Mais une fois que l'on a appris à le reconnaitre et à l'observer, on le voit un peu très souvent ! Voilà, j'espère que cette petite présentation de ce bel oiseau vous a donné envie d'aller à sa rencontre !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Le coin ornitho

Repost0
Commenter cet article
A
Génial cette nouvelle passion ! Je m'y connais très peu en oiseau mais pas eu de déclic encore pour les suivre de près.
Répondre
P
Moi, j'ai attrapé ce virus ornithologique il y a plus de 40 ans et je connais pas mal de passereaux, mes préférés.
Ceux qui ne connaissent pas l'accenteur le confondent avec le moineau. Il est pourtant beaucoup plus gracieux et surtout, il chante très bien !
Cette passion t'oblige à sortir en plus ! C'est génial !
Répondre
K
Bravo! je pense en voir, mais casés dans 'moineau' par manque de connaissances. Il vole tout droit ou en vagues? Il est avec des congénères dans les branches?
Répondre
G
Je ne maitrise pas encore les vols. Mais hors période nuptiale (où il est avec sa chérie), c'est plutôt un oiseau solitaire !
E
je n'ai pas l'impression d'en avoir déjà vu... Il va falloir que je demande cela ma "moitié" à mon cher et tendre si tu préfères ... Il est passionné par les oiseaux et son grand drame est de ne pas connaître tous leurs noms en français :-)
Répondre
K
J'en vois un très souvent près de mes mangeoires (mais plutôt au sol). Il vient souvent en même temps qu'un rouge-gorge, solitaire aussi.
Répondre
L
Une nouvelle passion qui ne va guère avec celle des chats.... tres jolies photos.
Répondre