Articles avec #livres audio, lectures audio tag

Publié le 15 Juillet 2014

Polar - Editions Audiolib - 12 h d'écoute - 22.30 €

 

Parution en audi-livre en avril 2010

 

L'histoire : Suite à un drame familial, Joakim, Katrine et leurs 2 enfants quittent Stockholm pour s'installer dans le domaine d'Aludden sur la petite île d'Öland. Quelque temps après leur arrivée, Katrine est retrouvée noyée. Une jeune policière ne crois pas à l'accident...

 

Tentation ; Le pitch, la blogo, le bandeau

Fournisseur : La bib'

 

 

Lu par François Tavares

 

étoile1etdemi

 

Mon humble avis : Le succès de ce livre est pour moi un mystère profond, bien plus profond encore que celui qui entoure la mort de la jeune mère Katrine. Prix du meilleur polar suédois !!?? Oui, il y a bien un mort, mais l'enquête est presque absente de ces pages qui répondent plus au nom de roman que de polar.

Quel ennui mortel que cet Echo des morts, à mes yeux, ou à mes oreilles puisque c'est dans son format audio que j'ai découvert cette histoire. Fort heureusement, mon écoute s'est faite au sport, donc sans perte de temps et avec une sensation d'ennui tronquée.

Certes, j'aurais pu mieux lire certaines informations sur ce roman et son auteur... Plume "atmosphérique". Oui, de ce côté là, l'oeuvre est réussie. L'atmosphère d'isolement et hivernale de l'île est parfaitement rendue. On a la sensation d'y être, voilà pourquoi ma "note" dépasse de peu une seule étoile.

Mais que le développement est répétitif et peu intéressant. Dans ce roman de 552 pages dans sa version poche, il ne se passe pas grand chose, les personnages sont finalement assez peu fouillés. Oui, le père va conduire ses enfants à l'école dans presque chaque chapitre, les personnages avancent de trois pas sur la droite, puis montent deux marches sur la gauche et ainsi de suite. Un texte assez factuel en fait, qui ne m'a donc pas séduite.

Les protagonistes sont trop nombreux à être cités pour une importance très secondaire. De ce fait, si l'on ajoute en plus les patronymes scandinaves que l'on a vite tendance à confondre, et bien l'on s'y perd et l'on renonce à l'angoisse qui pourrait monter en nous, tant tout est délayés, donc intensité zéro. Le trio de cambrioleurs n'apporte rien au sujet principal, sauf qu'ils permettent à l'auteur son "feu d'artifice" final interminable.

Qui plus est, le récit s'étale sur au moins 3 périodes via des flash back, qui égarent encore plus, tout en ajoutant une multitude de noms. Les premières pages s'ouvrent à la fin du 19ème siècle, certaines rappellent des faits des années 60 et l'action se déroule au XXIème siècle. C'est sans doute le moyen qu'a trouvé l'auteur pour épaissir le mystère et le ponctuer de légendes locales. Alors si vous aimez les légendes et les fantômes qui "dénouent" une enquête en donnant des indices, peut-être que ce roman vous parlera. De mon côté, je prendrais désormais soin d'éviter les livres de Johan Théorin, qui manifestement, ne me conviennent pas.

 

free-road-trip-games-audio-book

L'ECHO DES MORTS, de Johan THEORIN
L'ECHO DES MORTS, de Johan THEORIN

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 15 Juin 2014

Roman - Editions Gallimard - 1h10 d'écoute - 13.10 €

 

Parution en audio livre en 2009

 

L'histoire : Aussi scandaleuse pour son époque que fragile, Zelda nous raconte sa vie auprès de Francis Scott Fitzgerald, pour le meilleur et pour le pire, depuis son mariage en 1918 jusqu'au décès de son époux, alors qu'elle est internée...

 

Tentation : Pourquoi pas ?!

Fournisseur : La bib

 

étoile3etdemi

 

Mon humble avis : Déjà, la voix chaude, suave et pénétrante de Fanny Ardant, interprête de cette lecture, ne peut que séduire et envouter ! Bon point pour ce livre audio !

Les petits reproches que je pourrais adresser à ce livre audio, c'est que le mot "extraits" n'est pas franchement mis en valeur, du coup, je découvre à l'instant que je n'ai pas eu le roman en entier. Est-ce grave ? Pas forcément mais... Et puis, je suis toujours un peu déroutée quand un roman est à la fois biographie et saupoudré d'imaginaire, car j'ignore alors ce que je peux prendre comme argent comptant et culture acquise et sûre, pouvant me faire briller dans un diner !!!

A part cela, ce récit est délicieux. Je ne connaissais de Zelda et Scott Fizgerald que leur réputation mais ne m'étais jamais penchée sur leur histoire et leur destin hors du commun.  Lestyle fluide, soigné, poétique, très agréable, ajoute un intérêt littéraire indéniable aux confessions de Zelda. C'est assez bluffant de constater l'aisance de Gilles Leroy à se glisser dans l'âme et le corps du femme qu'il n'a évidemment pas connue.

Les excès du couple, sa déchéance, ses ambiguités sont extrêment bien rendus. Zelda et Scott Fitzgerald se sont servis l'un de l'autre pour arriver à leurs fins. Pour l'une, quitter son Alabama natal et gagner New York. Scott Fitzgerald pour accéder à la célébrité. Une histoire de couple qui aurait pu être belle, mais Zelda réalise que l'amour, elle ne l'a connu qu'un mois, avec un autre, pendant que son mari épanchait ses penchants homosexuels. Zelda et Fitzgerald se sont aimé à la folie à leur façon, se sont détestés, se sont détruits, mais ce sont toujours respectés. A leur époque, ils defrayaient la chronique. Au XXIème siècle, on les dirait "people".

La détresse, la douleur de Zela transperse de toute part de ce récit, émeut beaucoup. Certaines phrases de Zelda sont forte comme un coup de poing dans le plexus et m'ont bien remuée,  voire bouleversée.   Et bien entendu, j'ai dorénavant le projet (sans DLC) de me plonger un peu plus dans l'univers de ce couple maudit et quelque part, fascinant.

NB : A savoir... ou pas, Alabama Song a remporté le prix Goncourt en 2007 !

free-road-trip-games-audio-book

 

 

 

 

 

 

 

 

 

challengeamoureux_4

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 22 Mai 2014

Roman - Editions Thélème - 4h d'écoute - 21 €

 

Parution en audio en mars 2012

 

L'histoire : Un petit port du sud de la France, de nos jours. Un cercle d'amitiés se forme autour de Florian, peintre vieillissant, iconoclaste, pyromane et réputé fou. Avec l'aide de ses compagnons, l'artiste se lance alors dans une oeuvre monumentale illustrant le Déluge..

 

Tentation : La blogo

Fournisseur : Sylire, merci !

 

étoile1etdemi

 

Mon humble avis : Je suis restée complètement imperméable à ce roman, malgré sa renommée et celle de son auteur. Pourtant, la langue est belle, l'écriture fine, soignée tout en restant simple. Peut être est-ce dû à la lecture de Michael Lonsdale. Pourtant, celui ci est aussi très réputé en qualité de lecteur dans le monde du livre audio. Mais son interprétation était pour moi bien trop mélancolique. Sa voix se fait presque murmure, aussi, certains mots ou sens profond de passages ont dû m'échapper. Je suis peut-être méchante, mais j'ai eu souvent envie que Lonsdale se racle la gorge pour mieux repartir.

Il est question ici de l'art, de la création, de la maladie, de l'approche de la mort, de peinture, de folie, d'amitié. L'histoire de Florian, ce peintre qui brûle ses toiles, est pourtant peu commune. Mais elle ne m'a pas touchée. Comme autres personnages et leurs intéraction. Je n'ai rien ressenti, mon coeur est resté de pierre. Cette amitié mise en exergue dans le pitch manque pour moi d'engouement et de clareté pour être vraiment palpable.

De même, je ne suis parvenue à me figurer la création de cette oeuvre picturale gigantesque sur le déluge. Malgré les descriptions des couleurs, des lumières, des clair-obscurs, aucune image n'est née en moi.

Enfin, même la narration m'a égarée. Je n'ai jamais vraiment su si le narrateur était extérieur (l'auteur) ou Florence, l'un des personnages.

Certaines critiques, amatrices ou professionnelles parlent de chef d'oeuvre. Sans doute votre propre sensibilité vous permettra d'apprécier ce roman à sa juste valeur.

 

Sylire a été transportée !

 

Ce roman existe bien sûr en format poche

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 16 Mai 2014

Thriller - Editions Thélème - 13h d'écoute - 23 €

 

Parution d'origine : avril 2013

 

L'histoire : Enceinte, Kimberlay est aussi agent du FBI. A l'heure où son mari aimerait la voir se retirer des affaires, Kimberlay se retrouve impliquée dans une de ces affaires dangereuses, que des appels au secours anonymes l'empêche d'ignorer. Et l'étau se resserrera de plus en plus autour d'elle, avec un psychopathe qui semble apprécier particulièrement les araignées.... mortelles.

 

Tentation : La blogo

Fournisseur : Sylire, merci !

étoile3etdemi

 

Mon humble avis : Déjà, l'excellente interprétation d'Elodie Huber est à souligner. Un régal de douceur, même quand il s'agit de simuler la peur, la colère, le stress. Pas de hurlement ni de petites manières. Cela rend tout de suite cette écoute plus qu'agréable !

Quant à l'intrigue, Lisa Gardner nous a concocté ici une histoire captivante, où les personnages sont attachants dans leur problématique personnelle face à leur profession. Chacun d'entre eux est bien fouillé. Oui, il est question d'araignées régulièrement, puisque une citation les concernant ouvre chaque chapitre.... et le psychopathe en question en étant légèrement obsédée. Mais rassurez-vous, si vous êtes arachnophobes, rien ne justifie ici que vous retourniez votre lit avant de vous coucher à a recherche de ces bêtes velues !  Ca reste très soft. (à mon humble avis, que d'autres ne partagent pas !)

Ce roman est savamment construit, afin que doutes, suspens et mystère s'épaississent au fil des pages. Nous sommes tenus en haleine jusqu'aux dernières pages, sans qu'il y ait d'effets grandiloquents et clichés, le tout servi par un style simple mais soigné.

La violence de ce thriller est psychologique... mais particulièrement atroce. En effet, ce sont des prostituées qui disparaissent, mais aussi des enfants. Oui, il est question de rapt d'enfants qui s'étalent sur plusieurs années, au point que familles et policiers ont même cessé leurs recherches. Ces enfants qui subissent les pires atrocités et doivent presque en faire subir autant pour espérer, un jour, recouvrer leur liberté. A quel prix, dans quel état et avec quelles conséquences. L'auteure se fait la voix de ses enfants privés d'enfance, et détruits à jamais par leur ravisseur. Car, même sorti de l'enfer, la vie ne reprend jamais vraiment, le regard, les insultes, les craintes et la méchanceté ramène chaque jour ces victimes dans leur passé.

Hélas, même si l'on est dans un roman, les faits divers nous rappellent souvent que la réalité n'est pas moins violente...

La construction est originale et vous mène en bateau à votre insu, jusqu'à un certain point... et là, vous vous dites qu'il y a quelque chose qui cloche, et que non, ce n'est pas possible... Mais si !

Ce thriller est donc excellent, même si j'ai regretté quelques longueurs et le fait que la première scène n'ait aucun lien de cause à effet avec l'enquête développée ici. Mais ce n'est pas une raison suffisante pour contourner ce livre qui fait froid dans le dos et vous accompagnera bien quelques nuits !

http://p5.storage.canalblog.com/58/49/418042/88054463_p.jpg

 

free-road-trip-games-audio-book

 

Bien sûr, ce roman existe aussi sous le format poche !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 16 Avril 2014

http://static.fnac-static.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/3/8/9782952152839.jpg Recueil - Editions Lire dans le noir - 1h30 d'écoute - 15€20

 

Parution en 2004

 

Le pitch : Brèves de comptoir, adieux sur un quai de gare, échange de texto. Des fragments de vie pas si anecdotiques que ça, en fait...

 

Tentation : Honte sur moi, jamais lu Delerm

Fournisseur : J'ai gagné ce livre audio sur le blog de Valérie !

 

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Quelle écoute délicieuse ! Je m'en explique...

Enregistrements pirates est un recueil de textes si courts qu'ils ne peuvent prétendre au nom de nouvelles. D'ailleurs, des nouvelles sont censées être fictionnelles, alors que ces fragments de vie ne le sont point. L'auteur y a assisté, les a vécu ou ressenti et sans doute un peu romancé sous sa plume. Ce format littéraire est donc inédit pour moi, les fragments amoureux de Barthès étant tout de même plus longs.

Chaque saynète ne dure guère plus que quelques minutes et est lue par Philippe Delerm lui-même. Si la première n'a pas eu le temps de me capter, je me suis laissée royalement immergée par les 34 suivantes ! Car bien vite, j'ai noté que l'auteur, même s'il semblait évoquer des petits évènements de la vie de parfaits inconnus, parlait en fait de moi, de vous, de mes voisins, des gens que je croise, en les regardant... ou pas. La différence, c'est que Delerm semble regarder tout le monde et extrait mille petites "merveilles" de ses observations. Je mets merveilles entre guillemets car certaines saynètes sont plus mélancoliques que d'autres. Quoiqu'il en soit, Philippe Delerm plonge dans l'intime de chacun, cet intime qu'il devine d'après une posture, un mot perçu, un échange. Il nous parle ici de choses simples, mais tellement vraies, qu'il fait bon de ralentir notre vie pour les écouter, les réfléchir, les méditer et se dire que "oui, je ressens également cela", où, "c'est curieux, je n'y avais pas prêté attention", ou encore "je l'ai déjà vécu, je ne suis pas seule" !

La langue sublime et lecture paisible laisse entrevoir des regrets, des joies, des rires, des moqueries, un doux cynisme et un océan de clairvoyance subtile sur notre époque et les contemporains que nous sommes.

Je me suis particulièrement délectée des fragments suivants :

- La main au fond des poches (sur la solitude de ceux qui promènent leur chien)

- Les dénicheurs (ces gens qui semblent vivre dans des maisons de magazines déco et qui dénichent tout, partout, surtout le plus loin possible)

- Les vrais problèmes (Ces gens qui se réunissent mais n'ont rien à se dire)

- Visiteurs programmés (Ces touristes qui suivent une visite guidée mais qui en savent toujours plus que le guide)

- Vincennes - La Défense (ou l'échange inattendu entre une personne âgée un "djeuns").

Je pourrais encore en citer d'autres. D'ailleurs, j'ai bien envie de les réécouter encore et encore, pour mieux m'en imprégner !

A noter que ce format audio est suivi d'une interview de l'auteur, Philippe Delerm.

 

free-road-trip-games-audio-book

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 16 Mars 2014

http://www.decitre.fr/media/catalog/product/3/3/5/8/9/5/0/0/3358950000449FS.gif   Policier - Editions Magnard - 9h16 d'écoute - ??,?? €

 

 

Parution d'origine en janvier 2001   

 

 

L'histoire : Le commissaire Adamsberg vient d'être muté à la Crime de Paris. Voici qu'une "affaire" se présente à lui avant même d'exister. Une femme s'inquiète, car des 4 à l'envers sont peints sur certaines portes dans son immeuble. Adamsberg découvre que ce n'est pas un immeuble mais plusieurs qui sont "touchés" par ce rituel curieux...

En même temps, sur une place de Paris, le retour de la peste dans la capitale est annoncée par un crieur...

Quelques jours plus tard, les premiers cadavres apparaissent, avec certains symptômes qui ne sont pas sans rappeler la terrible maladie noire..

 

 

 

 

Tentation : La renommée de ce titre !

Fournisseur : La bib'

 

 

étoile3etdemi

 

 Mon humble avis :  J'ai beaucoup aimé ce polar, et je vais finir par croire que Fred Vargas est une auteure pour moi, alors que j'avais royalement détesté ma première lecture : Debout les morts. Comme quoi, la persévérance peut payer !

L'installation des personnages est certes un peu longuette, et ceux ci assez nombreux au point de perdre un peu mon attention et de me faire oublier leur position réelle dans cette histoire.

A la moitié du livre, Adamsberg a comme une illumination et comprend "où" et à quel "instant" il a failli dans cette enquête. Mon regret est que Fred Vargas n'ait pas cité et explicité ce moment, car j'ai eu l'impression d'être un peu laissée de côté. Voici les seuls reproches que je peux adresser à ce roman policier.

Le reste, c'est du pur bonheur. Je commence à m'attacher réellement pour ce commissaire atypique Adamsberg. J'ai aimé rencontrer toute cette petite communauté de personnage singulier, depuis le "conseillé en affaires de la vie" très érudit, jusqu'à Joss, le fameux crieur. Oui, marin Breton sacqué de la marine quelques années plus tôt, suit les pas de son aïeul, crieur sur les ports bretons. Sauf qe Joss s'installe à Paris et contre menues rétributions, il énonce sur la place public les messages que des anonymes glissent dans la boite mise à disposition à cet effet. Cela va de la déclaration d'amour, à la mise en vente de 3kg d'haricots verts, jusqu'à ces étranges messages qui, en fait, annonce le retour du fléaux pesteux sur Paris.

Alors, cette peste justement ? Réalité ou foutaise ? C'est Adamsberg qui vous le dira au terme d'une longue enquête, fichetrement intéressante. Même si ce n'est plus très utile à la survie dans notre époque actuelle, on apprend une multitude de chose sur cette fameuse maladie, qui de tout temps, a été sujet de panique collective et follement meurtirère, il n'y a pas si longtemps que ça encore... Et oui, l'Etat Français aurait caché au peuple le retour de l'épidémie dans les années 1920... Heureusement, celle ci n'a pas pris trop d'ampleur.

Pars vite et reviens tard est donc un roman policier bien divertissant, superbement original dans son intrigue et le modus operandi du tueur et instructif : Et oui, je connais désormais l'origine de la tradition de la bague de fiancaille ! A l'époque médiévale, celle ci était toujours en diamant... Et le diamant est le meilleur protecteur contre la peste !!!

 

 

free-road-trip-games-audio-book

                                                                      Chez Val

 

Challenge régions Aspho 2013_2

 

 

  0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 3 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 16 Février 2014

http://nsa28.casimages.com/img/2011/09/29//110929121205846834.jpgRoman - Editions Livres VDB - 7h30 - 15 € en occas

 

 

 

Parution d'origine en 2004

 

 

L'histoire : Ferdinand vit seul avec Clara, sa fille de 8 ans, autiste au plus haut degré. Cinq ans plus tôt, Lorna, la maman, ne supportant plus la maladie de sa fille et se sentant impuissante, les avait quitté subitement.

Ferdinand fait tout pour sa fille, suivie dans un centre de jour. Il espère sans plus trop y croire une toute petite amélioration, aussi infime soit elle...

Hors, un jour, sur le cahier de Clara, des phrases sont notées, et ce parfaitement. Il y est question d'Alaska. Le personnel médical mène l'enquête pour découvrir l'auteur de ces phrases. Jusqu'au jour où Ferdinand surprend sa fille Clara, pourtant incapable du moindre sourire ou de la moindre manifestation, écrire elle même quelques phrases, la suite, sous ses yeux...

 

 

Tentation : J'aime bien l'auteur + le pitch

Fournisseur : La bib'  

 

 

-toile2.jpg

 

 

 

 Mon humble avis : Mitigé l'avis, très mitigé. 7h50 d'écoute, honnêtement, j'ai cru qu'il en faisait une quinzaine tant cela n'en finissait pas. Qui plus est, les chapitres sont assez longs, donc pas évident d'en écouter plusieurs de suite et d'ainsi, bien rentrer dans l'histoire. L'interprétation est assez monotone et la voix pas franchement charmante et douce à l'oreille... Très académique quelque part. Vous me direz, devant tant de flèches vers le bas, pourquoi deux étoiles tout de même ? Parce que ce roman est intéressant sous deux aspects.

Clara est une enfant autiste à un degré très élevé. Pas une parole, pas une expression sur le visage, elle ne reconnait personne. Ne supportant pas son impuissance devant cela, sa mère, Lorna, a quitté le domicile familial 3 ans plus tôt. Ferdinant s'occupe donc seul de Clara, qui passe ses journées en centre spécialisé. Alors oui, ce livre éclaire beaucoup sur les conséquences de cette maladie tant sur les patients qui sur leur entourage. Questionnement, desespoire, espoire au moindre petit signe, résignation, révolte. En cela, le livre m'a plu.

Dans la vie, Ferdinant est producteur de cinéma. Cela amène un aspect plus distrayant au roman et moult informations et réflexions sur ce milieu et la production cinématographique, ce qui, comme vous pouvez vous en douter, n'est pas pour me déplaire.

Hélas, l'histoire traine en longueur et l'intrigue s'oriente vers des hypothèses et des explications paranormales, type réincarnation et autres, auxquelles je n'adhère pas et qui m'ont franchement laissée dubitative et sur ma faim. Dommage, j'ai toujours apprécié les écrits de Patrick Cauvain jusqu'à maintenant, mais je ne recommenderais pas celui ci, à moins d'être disposée à accepter de telles réponses, qui, qui plus est, ne relèvent pas d'une grande connaissance de cet environnement et n'apprennent rien là-dessus, tant cet aspect là est peu creusé.

 

 

 

 

 

free-road-trip-games-audio-book

                                                                                  Chez Val

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 16 Décembre 2013

 http://www.editionstheleme.com/images/201/p/201_113028_max.jpgRoman - Editions Thélème - 6h d'écoute - 21 €

 

 

 

Parution d'origine en mai 2011

 

 

L'histoire : Mia, quincagénaire, est trompée par son mari. Cela la conduit à séjourner en clinique "spécialisée". A sa sortie, elle décide de s'éloigner pour prendre de la distance face aux événements. Elle quitte New York pour le Minessota où sa mère vit en maison de retraite. Autour de Mia, des octogénaires, de jeunes pré-adolescentes en atelier d'écriture.... Que des femmes, pas un homme ou presque à l'horizon. L'occasion idéale pour réfléchir, faire le point...

 

Tentation : La blogo

Fournisseur : Sylire, merci !  

 

 

 

 

-toile2.jpg

 

  Mon humble avis : Voici un livre qui m'a laissée de glace. Je l'ai écouté, je ne l'ai pas vécu. Il ne m'a pénétrée.

La voix de Mélodie Richard est bien agréable, mais peu adaptée à une lecture à la première personne du singulier d'une femme de 50 ans... Il n'y a pas vraiment d'histoire en fait. C'est un livre "contemplatif",sauf que l'on attend que l'ensemble démarre vraiment. De fait, au milieu du roman, la narratrice remercie ces lecteurs et lectrices d'être encore là alors qu'il ne se passe pour l'instant rien. On se dit :"Ah, dans quelques pages, un événement va subvenir" qui va réorienter le récit loin des digressions de digressions continuelles. La première partie aurait pu être une mise en place des situations et des personnages. Et bien non, il est est à peu près ainsi jusqu'à la fin. Les personnages sont nombreux à être cités, de ce fait, mon attention à leur égard s'est dissipée au fil du temps. Pourtant, les propos sont cohérents et pourraient être intéressants s'ils étaient présentés de façon plus distrayante et moins systématique. En fait, il me semble que ce roman est un prétexte à disserter sur tout ce que peut vivre une femme à tous les âges qui lui font traverser la vie : l'enfance, l'adolescence, l'amour, le désarmour, la vieillesse. L'auteur s'étend très longuement, et à plusieurs reprises, sur les différences entre les XX et les XY, depuis la nuit des temps jusqu'à nos jours. Le tout, à grand renfort de citations plus ou moins philosophiques, de démonstrations, d'études et d'enquêtes scientifiques et psychanalytiques. Bref, tout cela m'a survolée, je n'ai rien retenu tant les propos, malgré l'écriture soignée, me paraissaient devenir des cours magistraux plutôt pesants. En fait, l'auteure aurait aussi bien pu écrire un essai sur ces sujets, le résutat n'en aurait sans doute pas été très éloigné, à mon humble avis. Sans doute que sa jolie plume aurait été moins mise en valeur.

Mais bon, pas de rancune, je n'ai pas perdu mon temps. J'ai écouté ce livre en faisant du sport. Six heures d'écoute, six heures de tapis de marche à une moyenne de 6.2 km/h... J'ai donc effectué 37.2 km pendant ma lecture et j'ai éliminé 2400 calories (ça, ce sont les machines qui le disent !)

 

 

  free-road-trip-games-audio-book 

                                                             Challenge chez Val 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 16 Novembre 2013

Polar - Editions Audiolib - 9h d'écoute - 21.90 €

Parution d'origine en 2011

L'histoire : Runolfure est retrouvé mort chez lui, égorgé... avec du Rohypnol dans la poche. Ce nom ne vous dit rien... Il s'agit d'une des drogues du violeur. Manifestement, son lit a reçu de la visite quelques heures plus tôt. L'inspecteur Elinborg mène l'enquête et découvre un homme qui n'est peut-être pas tant "sans histoire" que ça....

 

 

 

Tentation : Indridason, y'avait longtemps pour moi !

Fournisseur : La bib' 

 

Lu par Jean Marc Delhausse

 

 

-toile2.jpg

 

 

 Mon humble avis : Et bien... Ma dernière lecture d'Indridason, même si plutôt plombante, m'avait enthousiasmée. Il s'agissait de La femme en vert .

Cette rivière noire, pourtant moins sombre dans l'absolu, a eu bien moins d'effets sur moi. Pour tout dire, je me suis presque ennuyée. Pas tout le temps, mais souvent. Cette enquête est d'un classicisme déconcertant, plus du tout habituel pour moi, voici pourquoi je n'y ai pas trouvé mon compte.

Certes, je suis lassée des flics alcoolo-dépressif et ici, il n'y en pas. Mais j'aurais préféré qu'il y en eut un en la personne d'Erlendur, le héros récurrent d'Indridason. Erlendur, un personnage brisé mais "fort", magistralement construit par l'auteur, fait ici cruellement défaut. Il est parti en voyage dans les fjords de l'Est. Sa collègue Elinborg se retrouve donc responsable de l'enquête. Certes, elle est sympathique et consciencieuse, mais bien terne comparée à Erlendur. Et puis franchement, les -trop-nombreuses- et -longues- digressions au sujet de sa petite famille qui s'attend à manger un steak et non un énième plat surgelé...  bof, bof, je m'endors. Bref, ce livre manque de poigne, jusque dans la lecture de Jean Marc Delhausse. La voix est profonde et masculine, mais alors monotone et monocorde à un point rarement atteint. Très dur à apprécier lorsque l'on sort du meilleur livre audio jamais interprêté pour moi : Des souris et des Hommes ! 

Qui plus est, l'éditeur a sans doute voulu aller à l'économie... Donc un seul lecteur pour tous les personnages, jusqu'aux jeunes filles et enfants. Et moi, un homme qui transforme sa voix pour interprêter une femme ou une fillette, au point d'en retrouver presque une mue d'adolescent, ça ne m'est vraiment pas agréable.
Bon, le style reste assez soigné mais les dialogues trop soutenus pour être réalistes. La fin est inattendue, les indices sont originaux et très olfactifs... alors deux étoiles, c'est pas mal et mérité tout de même.

Un livre pour les fans du genre polar... lent.

 

 

 

 

 

 

ILE-DESERTE2

 

 

free-road-trip-games-audio-book

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 18 Octobre 2013

 Roman - Editions Gallimard - 3h20 d'écoute - 20.20 €    http://www.images-chapitre.com/ima2/original/657/23665657_6107002.jpg 

 

 

Parution en audio en 2004

 

 

L'histoire : Pendant la Grande Crise américaine, deux travailleurs vont de ferme en ferme californienne et louent leurs pour quelques dollars.... Lenny est un colosse attardé mental, George est petit mais est le garant de leur sécurité.

Car Lenny va toujours au devant des problèmes dont George tente de le prévenir, de le protéger. Et ensemble, ils partagent le même rêve : une ferme à eux, des lapins, un lopin... Une magnifique histoire d'amitié.

 

Lu par Lorant Deutsch, Jacques Gamblin, Benard Pierre Donnadieu (en autre)

 

Tentation : Un peu de culture ne nuit pas à la santé !

Fournisseur : La bib'

 

 

 

 

-toile4.jpg

 Mon humble avis : Quelle histoire ! Quelle interprétation ! Ou les deux ? Ou l'une grâce à l'autre !?

J'ignore ce qui a tant agi sur moi, mais Des souris et des Hommes a eu un effet magnétique sur moi. Deux pôles opposés qui s'attirent.... Oui, car habituellement, ce n'est pas par grand élan naturel que je me dirige vers des romans "classiques", qu'ils soient français ou d'origines diverses. Le "classique" me rebute depuis des temps scolaires. Et une fois de plus, cette lecture me prouve que j'ai tort !

Le plus souvent, les travailleurs mobiles comme le sont George et Lenny sont seul... Ils vivent dans une solitude infernale imposée par leur style de vie (ou de non vie) et par la pauvreté. Ils ne s'installent durablement nulle part, ne possède rien d'autres que ce qu'ils portent sur le dos. Mais pour George et Lenny, c'est différent. Lenny, le grand simplet qui aime caresser des choses douces (les souris entre autre) à George, un petit gars sec et vif, et un cerveau pour deux. George a Lenny, une force de la nature, dont on ne sait pas tout à fait s'il est un poids pour George. Alors, ils ne sont pas seuls. George protège Lenny contre sa bêtise du mieux qu'il le peut... par devoir ? Par intérêt, par attachement réel ? Et ce rêve qu'ils partagent et qui soudain, paraît prêt de se réaliser ? Un pur fantasme ? Une possibilité ? Un encouragement de l'un pour l'autre ?

La tension monte... On se demande si l'ineluctable presque annoncé par Steinbeck se réalisera, ou si l'auteur épargnera ces hommes.

L'histoire se déroule en Californie,  à Soledad... J'ignore si c'est important. Quoiqu'il en soit, il y règne vraiment une atmosphère du sud américain, amplifiée par les bruitages très soignés de cette éditions audio... On devine le crépitement du feu, le soir qui tombe, les sabots des chevaux et l'harmonica nous offre de magnifiques interludes. C'est une immersion dans une époque, les années 30, dans le coeur de l'Amérique, le ranch. Des images nous viennent d'elles mêmes tête. Une multitude de personnages entre en scène, que je n'ai pas toujours différencier tout à fait, peut importe. Je me suis plus qu'attachée aux deux anti héros George et Lenny, même si l'un n'est pas toujours très gentil avec l'autre et que l'autre est le simplet dans toute sa spendeur... Comme un enfant que l'on voudrait protéger. Cet attachement, cette amitié qui lie les deux hommes est tout simplement sublime, bouleversante, même si... Cette histoire est captivante, y entrer signifie ne plus en sortir, et même garder ces deux hommes dans notre mémoire un bon bout de temps...

Cerise sur le gâteau... Ce livre audio est le meilleur qu'il m'ait été donné d'écouter. D'une qualité exceptionnelle. Une voix différente par personnage plus un narrateur. Et ces voix, elles ne lisent pas, elles interprêtent, elles vivent, elles interpellent, elles remuent. Imaginez l'acteur Jacques Gamblin qui entre dans la peau de Lenny, l'attardé. George, quant à lui, est magistralement campé par un Lorant Deutsch au sommet de son art qui, à l'époque (en 2004), n'était pas encore reconnu à sa juste valeur. Saisissant ! Les chefs d'oeuvre atemporels existent bien ! 

 

 

 free-road-trip-games-audio-book

                                                             Chez Val

 

 

 

 

                                                                Chez Fersenette   

 

 

 

 

 

L'avis de Sandrine

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs, #Livres audio, lectures audio

Repost0