Publié le 17 Juillet 2008

Il nous reste d'Emile Zola un édifice légendaire : Les Rougon Macquart, "l'histoire naturelle et sociale d'une famille sous le second empire".. 
Sur la fin de sa vie Emile Zola lancera, concernant le procès Dreyfus, une attaque restée célèbre : Au milieu des années quatre vingt dix, il met plusieurs années pour se forger une opinion sur ce procès. Puis il passe de l'indignation à la révolte. Dès qu'il est convaincu de l'innocence du capitaine Dreyfus, il publie, le 11 janvier 1898, dans l'Aurore, sa lettre retentissante au président de la république : J'accuse. Elle lui apportera en quelques jours une immense renommée et lui vaudra à la fois condamnation et amende , ce qui l'obligera à un an exil.

Il revient en France en 1899 et meurt trois ans après, à 62 ans, d'asphyxie, dans un accident demeuré mystérieux.

A la recherche de quelques informations biographiques sur Emile Zola, je suis tombée sur cet article. En effet, l'expression "j'accuse" à propos de l'affaire Dreyfus est célèbre, et souvent reprise pour d'autres sujets révoltants. J'ignorais qu'à l'origine nous la devions à Zola.
Quand au mystère surprenant planant sur la mort de l'auteur, ma recherche m'a menée à ceci :

L’affaire rebondit en 1927 . Cette année-là, un ancien couvreur, Henri Buronfosse, par ailleurs membre d'une ligue nationaliste, avoue avant de mourir avoir délibérément bouché la cheminée d’Emile Zola. L'affaire sera évoquée dans un article du journal Libération en 1952
. "L'attentat paraît probable mais sans la certitude de l'évidence", résume Henri Mitterand

On en apprend tous les jours !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #A propos de...

Repost0

Publié le 17 Juillet 2008

Résumé :Fils de Gervaise Macquart et de son amant Lantier, le jeune Etienne Lantier s'est fait renvoyer de son travail pour avoir donné une gifle à son employeur. Chômeur, il part, en pleine crise industrielle, dans le Nord de la France, à la recherche d’un nouveau emploi. Il se fait embaucher aux mines de Montsou et connaît des conditions de travail effroyables (pour écrire ce roman, Emile Zola s'est beaucoup documenté sur le travail dans les mines)
Il fait la connaissance d'une famille de mineurs, les Maheu et tombe amoureux de la jeune Catherine. Mais celle-ci est la maîtresse d'un ouvrier brutal, Chaval, et bien qu'elle ne soit pas insensible à Etienne, elle a à son égard une attitude étrange.
Etienne s'intègre vite parmi le peuple des mineurs. Il est révolté par l'injustice qu'il découvre et par les conditions de vie des mineurs. Il propage assez rapidement des idées révolutionnaires.
 

Publié en 1885, Germinal fait partie de la série Rougon-Macquart. Il est la treizième œuvre de cette série de vingt. Roman de la lutte des classes et de la révolte sociale, Germinalest un vibrant plaidoyer en faveur des déshérités et des exploités. Portée par un puissant souffle lyrique, cette œuvre épique et poignante exprime le rêve de Zola   " d'un seul peuple fraternel faisant du monde une cité unique de paix, de vérité et de justice".

                                   

Mon humble avis :J'ai une affection particulière pour ce roman, et ceci, pour deux raisons. La première, c'est qu'il traite d'une époque historique du Nord, ma région d'origine. Et la deuxième... et bien va certainement vous surprendre. Ce livre m'a sauvée d'une certaine ignorance, d'une oisiveté sans doute annoncée ! En effet, il y a environ 22 ans, un auteur "concurrent" de Zola et imposé à l'école m'a dégoûtée de la lecture. Je ne pouvais plus ouvrir un livre, ce qui relevait de l'inconcevable pour mon père. Celui-ci m'a alors "saisie par la peau du dos" pour me planter devant la bibliothèque familiale et m'a dit : " tu choisis celui que tu veux, mais tu te débrouilles, je veux une fiche de lecture dans 3 semaines". J'ignore encore pourquoi, mais mes mains ont attrapé Germinal de Zola et mes yeux ont dévoré ses lignes. Je n'ai pas eu besoin des 3 semaines ni d'autres ultimatum de ce genre ! La passion des livres était de nouveau en moi et ne m'a plus quittée. Inutile de préciser que j'ai adoré Germinal. Et puis, ne boudons pas nos classiques !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0

Publié le 15 Juillet 2008

L'AFFAIRE GIDEON de Russel ANDREW


Résumé : C'était une proposition incroyable ! Carl Granville n'en revenait pas. Maggie Peterson, l'éditrice la plus célèbre de New York - et sans doute la plus sexy -, lui offrait la publication de son manuscrit et deux cent mille dollars s'il acceptait de servir de nègre à un personnage important. L'ouvrage paraîtrait sous la signature Gideon. Ce serait un gros coup. Tirage prévu : un million d'exemplaires...
Impossible de refuser. Carl commence à écrire sous la surveillance d'un homme qui lui fournit chaque matin la documentation nécessaire et la remporte le soir. Les conditions sont déplaisantes mais le travail avance. Jusqu'au jour où il apprend que Maggie Peterson a été assassinée. Personne ne semble au courant du projet Gideon. Le même jour, l'appartement de Carl est cambriolé, sa voisine égorgée et la police tente de l'éliminer. Le cauchemar vient seulement de commencer...




                              

Mon humble avis : ... et ne se termine que dans les toutes dernières pages !
Il est très rare que je lise des livres que l'on me prête, car j'aime garder ce que je lis. Mais un ancien collègue avait tant vanté les mérites de ce livre que je me suis dit : pourquoi pas ! Et aucun regret ! Deux personnages que rien ne semble rapprocher. D'un côté, un éminent américain.... de l'autre, un petit auteur à la recherche d'un premier cachet....
Un récit qui pourrait aboutir à un scandale politique énorme, qui secouerait les Etats -Unis et bousculerait pourquoi pas l'ordre du monde. Un THRILLER,  un vrai, un pur. ! Voici quelques conseils si vous commencez à lire l'affaire Gidéon : décrochez votre téléphone, remplissez votre frigidaire, prévoyez des rafraîchissements (car pas mal de coups de chaud !), barrez tousles rendez vous sur les 2 prochains jours de votre agenda.... Bref, assurez vous que rien ne viendra troubler votre lecture ! Et c'est parti pour une course contre la montre, contre la mort, contre "on ne sait pas qui" depuis New York jusqu'à la maison blanche, en passant par le vieux sud américain ! Complètement machiavelique  ! Et ici, original rime bien avec génial !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost0

Publié le 10 Juillet 2008

Résumé : Sally Goodchild, américaine de 37 ans, est journaliste pour le Boston Post. Après avoir mené une vie très indépendante près de 20 ans, elle a un vrai coup de foudre pour Tony Thompson, un reporter anglais qu'elle rencontre au Caire.

Leur liaison va prendre une tournure officielle quand Tony, rappelé à Londres, se voit offrir un poste important et que Sally se retrouve enceinte. Ils décident donc de se marier … mais les difficultés …
Pour Sally commence le plus sombre des cauchemars …





                              
Mon humble avis : Il fallait que je sache... Oui, je devais savoir quel sort Douglas Kennedy réservait à Sally, son héroine. Alors, même s'il se faisait très tard et que mes yeux étaient déja mi clos, je n'ai pas éteint la lumière, je n'ai pas fermé le livre, au contraire, je l'ai terminé. Je tournais les pages comme dans une course folle...
Vous devinerez donc que j'ai finalement beaucoup aimé ce livre. "Finalement" car parfois,  au cours de ma lecture, je pestais contre certaines longueurs. Pourquoi donc cette mauvaise habitude des  auteurs américains à écrire des  "pavés divisibles par 2 "! Mais je me trompais. Car chaque détail est justifié. Douglas Kennedy est minutieux comme l'est certainement une araignée venimeuse tissant sa toile. Ce livre n'est pas un thriller et pourtant, quel suspens !
"Une relation dangereuse" aurait pu s'intituler "chronique d'un divorce annoncé ". Certes, il traite du coup de foudre, de la vie à deux, des félures, des nons dit, des trahisons, bref du couple !
Mais le lecteur découvre aussi les différences culturelles et comportementales entre les anglais et les américains. Le sujet de l'intégration dans une ville étrangère est aussi largement abordé. Enfin, Kennedy décrit la grossesse difficile et la dépression post natale avec une grande précision.
En résumé, si vous ignorez encore à quel point l'être humain peut-être monstrueux si près de vous et dans une telle réalité, LISEZ CE LIVRE.

Du même auteur, sur ce blog : "
Cul de Sac"

PS : par contre, je déconseille ce livre aux femmes enceintes, en divorce difficile ou en dépression post natale. Cela ne les distraira pas, au contraire.

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost0

Publié le 6 Juillet 2008




J'adore cette chanson. Ce fut un coup de coeur lorsque je l'ai entendue chez une amie. J'ai acheté l'album bien sûr, il a tourné en boucle chez moi et 3 ans plus tard, j'aime toujours autant. Pour moi, Ridan jongle avec les mots, les rimes comme un virtuose. Ses textes sont sensés, travaillés, sincères, justes, touchant et révolté. Je comparerais volontier Ridan à un nouveau Renaud des années 2000 !








Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost0

Publié le 6 Juillet 2008

Résumé : En 1872, faire le tour du monde en quatre-vingts jours est impossible. C'est pourtant le pari incroyable que Phileas Fogg et son fidèle serviteur, Passe-partout, vont tenter de tenir ! Nos deux héros s'engagent dans de folles aventures ils sautent de trains en bateaux, traversent les villes et les pays les plus étonnants à un rythme haletant et bravent les pires obstacles pour arriver à temps...





                                                    


Mon humble avis :  Ce livre est bien sûr un grand classique de la littérature Française. Mais c'est aussi une formidable invitation au voyage, un pari extraodinaire, un fantasme pour les futurs voyageurs, les apprentis voyageurs ou les rêveurs. Un livre incontournable, un minimum vital !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #récits ou romans de voyages

Repost0

Publié le 6 Juillet 2008

France 2, lundi 7 juillet à 20H50



Quelqu'un vous attend quelque part sur la planète... C'est ainsi que Frédéric Lopez lance son invitation au voyage à l'artiste qu'il conduit en terre inconnue.
Résumé : C'est ainsi au tour d'Adriana Karembeu de faire l'expérience d'un voyage dont elle ne connaît pas la destination. Elle est attendue au nord de l'Ethiopie, sur les hauts plateaux d'Abyssinie. A plus de 4000 mètres d'altitude, elle va y rencontrer les Amharas, un peuple qui vit d'agriculture et d'élevage, mais dont la survie est menacée par le développement de la population et l'épuisement des terres. Adriana Karembeu va vivre dans la famille de Sissay, un agriculteur qui, par l'apprentissage de la lecture, remet en question sa culture et ses traditions, comme les mariages arrangés et l'excision, et se bat pour offrir un meilleur avenir aux enfants de son village.


Mon humble avis :  Cette émission est tout simplement magnifique, grandiose, incontournable, touchante, émouvante, originale, d'excellente qualité.
Outre l'intérêt documentaire évident, on trouve dans ces reportages un exotisme réel mais loin des cartes postales. Mais aussi une authenticité et une vérité rare. En nous s'éveillent des impressions, des sentiments et des émotions à la mesure de notre démesure personnelle. Car, habitués que nous sommes par d'autres programmes à regarder des aventuriers aguerris et préparés à tout changement de vie, nous suivons ici "des bleus" en la matière d'aventure. Ces bleus arrivent "quelque part sur la planète" les yeux bandés et au fur et à mesure, nous livrent leurs émotions brutes, leur émerveillement pur et parfois aussi leur révolte devant la difficulté de vivre si autrement. Ces stars attendues par une tribus d'ailleurs évoluent avec la même virginité, la même naïveté, la même maladresse que nous le ferions dans une situation aussi extraordinaire.
J'ai eu la chance de voir les émissions avec : Muriel Robin en Namibie, Patrick Timstit dans une île indonésienne et Bruno Solo en Mongolie. Pour moi, l'une des meilleures émissions ayant jamais existé à la télévision.

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 5 Juillet 2008

Résumé : La Crim' ne se repose-t-elle donc jamais, même le septième jour ?
Sept jours pour faire cesser l'horreur !
Le Quai des Orfèvres comme si vous y étiez : le fameux escalier, les filets de protection, la vétusté des murs... Si ces murs pouvaient parler, ils diraient l'esprit de corps, les tensions qui se nouent, les affaires qui se dénouent... et le combat implacable du patron de la Crim' : course contre le monstre, course contre la montre pour sauver la 7e femme !

Frédérique Molay nous emmène à un train d'enfer dans le quotidien des femmes et des hommes de la P.j. comme dans l'univers énigmatique et glacé des praticiens de la médecine légale.


                                                 

Mon humble avis : Depuis 21 ans, je suis fidèle à ce prix littéraire qui couronne chaque année le meilleur manuscrit d'un roman policier inédit et anonyme. Le prix est décerné par un jury présidé par le Directeur de la Police Judiciaire.
A ce titre, on se dit que ces romans restent dans le réalisme.
Je présente ici le crue 2007 car celui de 2008 m'a moins emballée. Mais ce sont toujours d'excellents polars à la française, qui tiennent en haleine. Chaque année, j'attends avec impatience et guette la sortie du nouveau lauréat. Cette attente tourne même en une obsession de renommée... familiale et amicale ! C'est à qui le trouvera en premier dans les magasins, à qui me l'enverra par la poste si je suis à l'étranger cette année là. Obsession quand tu nous tiens ! Donc incontournable !


Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0

Publié le 5 Juillet 2008

... France 2

  Tous les jours à 8H50 sur France 2 et avant le journal de la nuit, Monique Atlan nous propose un face à face de quelques minutes avec un auteur.




Mon humble avis : Une très bonne émission, trop courte et comme il se doit, diffusée à des heures où la population active est active ou alors inactive pour rester active ! Bref, à l'heure où l'on parle de supprimer la publicité des chaines publiques pour les rendre meilleures, ne suffirait il pas déjà de proposer les programmes intéressants à des heures correctes et non en pleine nuit !
Mais ça, tout le monde le sait déjà, sauf notre élite au pouvoir... Je m'arrête là, ce blog n'est pas censé être politique !
Mais tout n'est pas perdu ! En effet, il existe maintenant le média Internet qui permet de voir ou revoir certaines émissions.
Voici le lien de "Dans quel étagère" :
http://programmes.france2.fr/dans-quelle-etagere/index-fr.php?page=accueil
Vous pourrez vous inscrire au forum des lecteurs de France 2 et ainsi peut-être participer à une rencontre mensuelle à France 2. Alors qui sait, peut-être à bientôt !


Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 3 Juillet 2008

J'aime prendre soin de mes invités et vous l'êtes ici comme chez moi ! Les 3 prochains livres présentés vous mèneront en Afrique. Alors, pour vous accompagner dans votre lecture, voici une petite musique rien que pour vous. Laissez vous bercer, fermez les yeux ou au contraire, laissez les ouverts...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost0