Publié le 16 Janvier 2009

Un illustre écrivain habitat entre mes modestes murs, N°22, murs bien moins exotiques que ceux de son collègue Ernest. Où suis-je ? Et qui était-il ?
Menez votre enquête et laissez vos questions ou suppositions par commentaire, je me ferais un plaisir de vous aiguiller vers la bonne direction, vers le bon personnage !!!

PS : Un petit indice, regardez dans quelle communauté j'ai posté ce billet !

LE CONCOURS EST REMPORTE PAR MA TANTE CHRISTINE : C'est effectivement Kafka dont il s'agit et ¨Pragues la ville. Bravo Christine !!!!!                  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 15 Janvier 2009

 Résumé : Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.

Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre.

A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces "infra terrestres", au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.

 

 

 

 

 

 

 

 



                                          


Mon humble avis :Tout d'abord, il faut savoir que ce roman est resté presque 10 ans dans ma PAL, qu'il a même vécu deux déménagements entre la métropole et la Guadeloupe. J'ai lu les premières pages à plusieurs reprises, sans parvenir à poursuivre.
Et puis un jour, je me suis dit, courage, ce ne sont pas quelques fourmis qui vont te faire peur. J'ai pris mon livre à deux mains et m'y suis remise sous 30 ° à l'ombre. Les premiers chapitres me furent pénibles et puis, je me suis un peu laissée prendre dans l'histoire même des fourmis. C'est vrai, j'ai appris des tas de choses qui j'ignorais sur ses redoutables petites bébêtes...choses que j'ai vite oubliées, n'étant pas essentielles à ma vie. Même si, je le reconnaît, les techniques guerrières de ces insectes sont fascinantes... un moment.... oui, un moment, ça suffit, après, çe tourne au cauchemar, impressions de tranchées....Quand au  thriller des personnages qui descendent dans la cave, je n'ai pas été captivée du tout au point que cela ne m'a pas donné envie de lire la suite.
Même si chaque page repose sur des données scientifiques précises, je ne sais pas, c'est j'ai un peu ressenti la même impression qu'avec le Da Vinci Code (pourtant aucun point commun entre ces 2 romans).... Je finissais par me demander ce qui était vrai, réaliste ou purement imagination de l'auteur...
En fait, plutôt que de classer cette histoire dans la catégorie Thriller, je la rangerais plutôt dans "récits" de guerre...
Voilà les souvenirs que je garde un eu plus d'un an après ma lecture... Et je n'ai pas eu l'occasion de lire une autre oeuvre de cet auteur prolifique qui paraît tout à fait sympathique.

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0

Publié le 15 Janvier 2009




 Un illustre écrivain habitat entre mes murs quelques années. Où suis-je ? Et qui était-il ?
Menez votre enquête et laissez vos questions ou suppositions par commentaire, je me ferais un plaisir de vous aiguiller vers la bonne direction, vers le bon personnage !!! Une fois les réponses trouvées, j''écrirais un billet qui éclairera tout le monde sur le lieu comme sur son habitant !

Certains d'entre vous ont assez vite trouvé... faudra que je fasse plus dure la prochaine fois...
Il s'agit de l'ancienne maison d'Ernest Hemingway à Key West, dernière île au Sud de la Floride, à une trentaine de km de Cuba !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0

Publié le 15 Janvier 2009

Rencontre entre blogueurs sur Rennes !

 

 

A vos agenda ! La première soirée «Rennes blogue-t-il» aura lieu samedi 31 janvier à partir de 21h au «St Mélaine», rue St Mélaine (place Hoche) à Rennes

Pour vous inscrire c’est très simple, postez simplement un commentaire à ce billet avec votre prénom ou pseudo, votre email et l’url de votre blog dans les champs correspondants (avec un petit message “J’y serai !”).

On a déjà commencé à contacter un certain nombre de blogueurs rennais mais on compte sur vous pour diffuser l’information et dénichez de nouveaux blogueurs !

J'ai trouvé par hasard cette information sur mon site de sortie et tenez donc à la partager ici car je sais que quelques Rennaises passent par ce blog. Malheureusement, j'ai déjà un engagement pour le samedi 31 et ne pourrai donc pas assister à ce rassemblement de blogueurs. Par contre, il semble que cela soit la 1ère soirée et qu'il y en aura d'autres par la suite. Je l'espère de tout coeur ! Histoire de repasser un peu du virtuel à la réalité !!!
Si vous voulez vous y inscrire, le lien est ci-dessous, en cliquant sur l'image !



En tout cas, je trouve l'idée géniale. Rennes prouve une nouvelle fois qu'elle mérite sa réputation de ville dynamique !

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #A propos de...

Repost0

Publié le 14 Janvier 2009

Pour moi, Jonathon Linvingston le Goéland est avant tout une magnifique musique de film, une bande son extraordinaire, qui est dans ma discothèque depuis une vingtaine d'année. C'est d'ailleurs sans doute l'un des disques que j'écoute le plus. Pour lire, quand je suis en bord de mer, quand je rêverais d'être en bord de mer, quand je voudrais devenir  un oiseau, quand j'aimerais savoir voler, quand je veux être loin, partir, m'évader, me détendre, me reposer...
Cette musique a été nommée aux Oscars, à reçu un Grammy Award et un Golden Globe...

En tout cas, c'est un billet qui devrait particulièrement plaire à
Mary et Canelle !

En voici quelques extraits vidéo car je suis incapable de choisir. A vous de choisir celui que vous visionnerez !



Un deuxième :






Et Lonely Looking sky, sans doute la meilleure ?

 

 

Je sais, cela fait beaucoup de vidéos d'un seul coup, mais vraiment, je tenais à ce que tous ces airs et ces images figurent sur mon blog, tant ils me procurent des sensations de sérénités lorsque je les écoute, lorsque je les regarde, lorsque je deviens moi même Goéland...

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #musique - chanson

Repost0

Publié le 14 Janvier 2009

Film de HALL BARTLETT

Synopsis : Jonathan le goeland n'a qu'un rêve: voler. Voler toujours plus, toujours plus haut, toujours plus vite au grand dam des membres de son clan qui ne comprennent pas ses multiples experiences de plus en plus dangereuses. Jonathan decouvre bientot qu'il peut aussi voler la nuit. Tout heureux, il vient l'annoncer a ses pairs et pour toute recompense, il est banni. Mais ses aventures ne font que commener dans le vaste monde des airs et de la connaissance. L'errance et l'aventure deviennent ses seuls compagnons jusqu'à ce qu'il rencontre Chiang, l'ancien d'un autre clan, qui a beaucoup à lui apprendre

Casting ; Le premier rôle est tenu par Jonathan le Goeland. Et des centaines d'autres goélands tiennent les seconds rôles !!!







                                        


Mon humble avis :  Je ne vous parle pas ici de n'importe quel film ! Jonathan Linvingston est un film produit dans en 1975, qui a été nominé aux Oscars, et qui fait partie de ma PFV (Pile de Films à Voir) depuis plus d'un an. Ca y'est, je l'a regardé hier, tout en regrettant de ne pas l'avoir fait plus tôt, tout en me promettant également de le regarder de nouveau pour mieux voir, mieux entendre certains messages. (les voix off prêtées aux Goélands).
En fait, nous suivons les aventures de Jonathan depuis ses essais scabreux de vol de plus en plus haut, jusqu'à son bannissement de son groupe, puis dans son errance de part le monde et enfin, dans sa rencontre avec un ancien qui lui apprend bien des choses, entre autre la sagesse. Cela donne lieu a des images superbes d'océan, de désert, de montagnes, de vols de ses géants des mers.
Ce film est à voir par toutes les personnes éprises de : grands espaces, d'océan, de désert, de mer, d'oiseaux marins, de liberté, d'apprentissage, de perfection, de philosophie, de voyage, de rencontres, d'un grain de folie et d'un peu de sagesse.
Je conseille ce film aussi aux personnes qui ont un peu de mal à avancer en ce moment. C'est un film plein de sagesse, qui évoque les grands sentiments qui nous émeuvent, nous préoccupent ou nous ravagent : le courage, la peur, l'amour, la persévérance, l'orgueil, le pouvoir,  la liberté, le choix d'être différent, la tolérance, la possibilité de l'échec.
Par contre, les cartésiens ou fans de cinéma d'aventure et d'effets spéciaux s'abstiendront !! Car il s'agit d'un chef d'oeuvre certes, mais avant tout d'un film initiatique, d'un songe, d'un rêve, d'une superbe leçon de vie !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost0

Publié le 14 Janvier 2009

Résumé : Jonathan est un goéland singulier. Il refuse de voler uniquement pour se nourrir. Il veut voler pour le plaisir : toujours plus vite, toujours plus haut. Il finira pas être chassé de son clan, condamné à une vie solitaire jusqu'au jour où il rencontrera d'autres adeptes du vol libre... L'auteur, un passionné d'aviation, traduit ainsi l'histoire de Jonathan : "Exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être. Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir."







                                       

Mon humble avis :Avant d'être un film, Jonathan Livingston le Goéland fut tout d'abord un livre initiatique magnifique que j'ai lu il y a 19 ans.... avant de lire l'Alchimiste que j'ai trouvé bien pâle en comparaison.
Entrez dans l'esprit du goéland, devenez goéland et partez la découverte du monde qui vous entoure, de vous même, de vos limites, de vos capacités inimaginées, de votre humanité. Ce livre, est, comme le film, une formidable leçon de vie, de tolérance, de persévérance, de courage, d'humilité.
"Exigez la liberté la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être", tel est le fabuleux message de ce goéland pas comme les autres mais qui ressemble un peu à chacun d'entre nous !




                                      
                           

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #récits ou romans de voyages

Repost0

Publié le 13 Janvier 2009

Une jonque qui transporte une troupe de comédiens accoste un jour dans l’île où vivent nos amis Jeanne, son frère Thomas, M. Henri… Le soir-même, ils jouent "Roméo et Juliette", faisant rêver d’amour tous les habitants de l’île. Le lendemain, stupeur ! la jonque est partie. Elle a emporté avec elle les accents et les épices. L’île découvre alors comme la vie est morne sans eux. Comment avaler, jour après jour, du riz sans safran ? Comment s’émouvoir ou s’émerveiller s’il n’y a plus d’accent aigu sur le e ? Jeanne décide de partir à leur recherche, d’autant plus que son frère s’est embarqué avec la troupe pour travailler comme souffleur. Son périple va la mener jusqu’en Inde, dans une vallée magique où se réunissent chaque année des comédiens du monde entier pour un festival secret de théâtre et d’épices. Ne viendraient-ils pas là pour se faire épicer ?
Mais les accents se sont installés plus haut, sur les contreforts de l’Himalaya. Elle a retrouvé Thomas, qui mènera l’expédition jusqu’à la villégiature des accents, où se rassemblent régulièrement tous les accents du monde. Sur ces hauteurs, Jeanne va commencer à découvrir ce que c’est qu’aimer : accentuer sa vie.

                                         

Mon humble avis :3ème et dernier (me semble-t-il) livre de la trilogie d'Erik Orsenna consacrée à la langue Française. Cette trilogie est vraiment à mettre dans toutes les mains de 10 à 100 ans.  Qui n'aime pas la grammaire, les mots, la conjugaison les découvrira magique et apprendra à les aimer ! Ce volume là est, comme les autres, truffés de superbes jolies phrases si douces, si vraies, si poétiques que l'on a envie de les recopier dans notre cahier de citation... En tout cas, elles donnent lieu à de nombreuses croix dans les marges !!!

On retrouve avec plaisir Jeanne, notre fouineuse préférée qui cette avoir découvert l'île de la grammaire et des mots, l'île du Subjonctif, part ici à la recherche des accents qui ont déserté son île.

Et l'on retourne dans notre enfance tant l'histoire nous est une fois de plus contée dans le style : "Il était une fois", et les pages sont parsemées de belles illustrations, comme lorsqu'on lisait des "livres avec des images" ! On s'évade dans ce pays imaginaire, par mésaventure, on réalise combien la vie a besoin de saveur, d'accentuation ! Nos repas seraient bien terne sans épices, notre langue française monotone sans accent et notre vie, bien morne sans amour.
Encore une fois, la recette d'Erik Orsenna fonctionne parfaitement pour nous rendre léger comme un accent circonflexe qui prendrait son envol. Par contre, suffira-t-elle à m'empêcher toutes fautes d'orthographe à l'avenir, j'ai des doutes. Ça relèverait plus du miracle !!!


Du même auteur sur ce blog : "La grammaire est une chanson douce" et "Les chevaliers du subjonctif

L'avis de Liza sur la Révolte des accents ICI
L'avis de leiloona sur La Grammaire est une chanson douce ICI

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0

Publié le 12 Janvier 2009

Baton Rouge, Louisiane. 230 000 habitants, ancien comptoir français sur le Mississippi… Plaque tournante de tous les trafics, c'est la ville des États-Unis qui compte le plus grand nombre de crimes par habitant. C'est aussi là que Kay Scarpetta a rendez-vous avec son destin, car les frères Chandonne ne l'ont pas oubliée. La mort est tapie au fin fond du bayou et frappe en série.





                       

Mon humble avis : Il a y une bonne dizaine d'années, les aventures de la plus célèbre médecin légiste américaine Kay Scarpetta m'avait captivée. Et puis, j'étais passée à d'autres lectures. L'année dernière, étant dé-livrée (comprenez livres en container pour cause déménagement outre atlantique), une amie me propose ce livre. Je me dis pourquoi, ça fait un moment que je n'ai pas suivi les histoires de Scarpetta. Et puis Baton Rouge, capitale économique de la Louisiane et les bayous, j'ai visité, cela me rappellera certainement de bons souvenirs.
Stop ! Mon enthousiasme s'arrête là. Ce pavet lourd mais vide ne m'a pas du tout distraite de l'ennui de mon travail d'alors. Quelle lassitude devant les personnages gnangnans, devant le flic qui accompagne la légiste dans ses galères. Encore un flic plus ou moins alcoolo, vieux, désabusé, bourru.... Pourtant, à la télévision, on nous montre des flics bien plus jeunes, dynamiques, de bon esprit, enthousiastes, même si leur vie n'est pas drôle tous les jours.... Même Navarro a pris sa retraite. Bon, je suis d'accord, le commissaire Cordier s'accroche encore... mais plus pour longtemps j'espère...
Vous l'aurez compris, je n'ai pris aucun plaisir à cette enquête que j'ai trouvée lente, molle, vieux jeux... Il faut dire que depuis 10 ans, les Experts sont passés par là et nous ont habitués à un peu plus de mystère, de modernité, de jeunesse, de frissons... Et si l'on veut comparer ce qui est comparable, d'autres auteurs de Thrillers nous emporte bien plus haut, et bien plus vite dans des sensations térrifiantes ! C'est ce qu'on demande à un thriller non ???

                                                                

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost0

Publié le 10 Janvier 2009

Résumé : Les boires et les déboires de Marc Marronnier. Déçu par la vie, par l'amour, par ses amis... par le monde, il ne peut supporter l'idée de divorcer d'une femme qu'il n'aimait plus vraiment et se doit chaque jour se battre pour trouver un sens à son existence.
«La troisième année, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle : dégoûtée, votre femme vous quitte. La mauvaise nouvelle : vous commencez un nouveau livre.»






                                      

Mon humble avis :C'est un constat presque statistique, l'amour dure 3 ans, même si, dès les premiers jours, chaque protagoniste veut croire qu'il durera pour l'éternité. L'amour serait il le plus grand mensonge de tous les temps... en tout cas, c'est ce que semble penser le personnage principal, aussi touchant qu'irritant.
J'ai lu ce livre sous les tropiques,  il y a un an et demi. J'en garde un excellent souvenir, surtout celui d'avoir dévoré la fin, quitte à bacler les quelques clients qui se présenter sur mon lieu de travail !
Ici, Beigbeder nous explique avec justesse, nous dévoile le mécanisme de l'éloignement, du refroidissement, de l'indifférence, voire de la haine qui guette les couples. Il nous dévoile les pièges et les illusions de l'amour dans lesquels nous tombons tous pour la plupart d'entre nous.La théorie de Beigbeder est que l'amour dure 3 ans. Moi je dirais s'il pouvait au moins durer 3 ans. Mais bon, c'est un autre sujet !!!
Ce  "couple mode d'emploi" se lit très vite, même s'il est parfois,très souvent d'ailleurs, il est  cruel de s'y reconnaître,  de retrouver des souvenirs difficiles vécus. Mais rassurez vous, on sourit, voire on rit aussi beaucoup de situations cocasses ou des maladresses mignonnes que l'on s'attribue. Malgré une légèreté d'apparence, ce roman offre une véritable réflexion sur les sentiments. Vraiment, ce fut une lecture plus que plaisante, légère dans le sens positif du terme, pleine d'ironie et d'humour, de bons mots ou de belles citations sur l'amour, le bonheur. J'ai lu quelque part que ce livre est "une hsitoire simple sur le plus compliqué des sentiments.". Ah l'amour, qu'il dure 3 jours, 3 ans ou toute la vie ou qu'il brille par son absence, quel vaste sujet !


Sébastien a écrit un billet intéressant sur "le cas beigbeder"! en se penchant sur plusieurs de ces oeuvres dans le même article.

L'avis de Mademoiselle Swan

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0